Chapellerie et charcuterie mécaniques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chapellerie et charcuterie mécaniques est un film français réalisé par Alice Guy en 1900.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux hommes font la démonstration d'une machine pour le moins extraordinaire. Dans une trémie, on introduit des chats vivants, un peu de sel et d'eau, des ingrédients divers et variés ; un tour de manivelle et voici de la saucisse au kilomètre et des chapeaux à foison.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce film reprend un gag déjà traité par Louis Lumière dans La charcuterie mécanique en 1895.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film est tourné en extérieur.

Lien externe[modifier | modifier le code]