Chapelle du lycée du Sacré-Cœur d'Amiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle du lycée du Sacré-Cœur d'Amiens
Image illustrative de l’article Chapelle du lycée du Sacré-Cœur d'Amiens
Présentation
Architecte Victor Delefortrie et Paul Delefortrie
Style dominant néo-gothique
Protection  Inscrit MH (2009)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Blason fr ville Amiens.svg Amiens
Coordonnées 49° 53′ 35″ nord, 2° 18′ 44″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle du lycée du Sacré-Cœur d'Amiens
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Chapelle du lycée du Sacré-Cœur d'Amiens
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Chapelle du lycée du Sacré-Cœur d'Amiens

La Chapelle du lycée du Sacré-Cœur est située dans la centre ville d'Amiens non loin de la cathédrale, dans le département de la Somme.

Historique[modifier | modifier le code]

L'école du Sacré-Cœur fut fondée à Amiens par Madeleine-Sophie Barat ; elle fut le berceau de la Société du Sacré-Cœur de Jésus, fondée à Amiens, en 1801. Cette école vouée à l'éducation des filles, fut construite en brique par les architectes Victor Delefortrie et son fils Paul Delefortrie qui dirigèrent également l'édification de la chapelle entre 1864 et 1868. Cette chapelle fut transformée en salle de sport pour les élèves du lycée privé du Sacré-Cœur, à la fin du XXe siècle. La chapelle de l'Ecole du Sacré-Cœur est protégée au titre des monuments historiques : inscription par arrêté du [1]. Elle a été mise en vente par les propriétaires en 2016[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La chapelle est de style néo-gothique. La façade est encadrée par deux clochers terminés par des flèches. Une rosace surmonte un portail orné d'un gable avec une statue de chaque côté.

Le sculpteur Louis Duthoit réalisa les sculptures. Les statues ont aujourd'hui disparu, mais ont été conservés les culs de lampe où sont sculptés des musiciens[3]. L'architecte décorateur Gérard Ansart réalisa une partie de la décoration intérieure.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Barbedor, Églises et chapelles des XIXe et XXe siècles Amiens métropole, Éditions Lieux Dits 2008, (ISBN 978-2-914528-47-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]