Chapelle du Saint-Sépulcre de Saint-Restitut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église du Saint-Sépulcre.

Chapelle du Saint-Sépulcre
de Saint-Restitut
Image illustrative de l’article Chapelle du Saint-Sépulcre de Saint-Restitut
Présentation
Culte Catholique romain
Type chapelle
Rattachement Diocèse de Valence
Début de la construction 1508
Style dominant Architecture gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1908)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Ville Saint-Restitut
Coordonnées 44° 20′ 06″ nord, 4° 47′ 23″ est

Géolocalisation sur la carte : Drôme

(Voir situation sur carte : Drôme)
Chapelle du Saint-Sépulcre de Saint-Restitut

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle du Saint-Sépulcre de Saint-Restitut

La chapelle du Saint-Sépulcre est une chapelle de style gothique située sur le territoire de la commune de Saint-Restitut, dans le département français de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette chapelle fut édifiée en 1508 par Guillaume Adhémar, évêque du Tricastin, de retour de Terre sainte[1].

Elle a été classée monument historique par arrêté du 9 septembre 1908[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

La chapelle, construite sur un plateau rocheux situé à la sortie nord du village, présente un plan centré comme son modèle, l'église du Saint-Sépulcre de Jérusalem, qui se réduisait à une rotonde à l'époque des Croisés.

Son plan est plus précisément hexagonal : ses six faces sont séparées par de puissants contreforts qui lui donnent plus d'ampleur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Serge Panarotto, Chapelles de Provence : Chapelles rurales et petits édifices religieux, Édisud, coll. « Patrimoines », , 155 p. (ISBN 2-7449-0679-4), p. 8.
  2. Notice no PA00117058, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]