Chapelle des moines de Berzé-la-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chapelle des moines
de Berzé-la-Ville
Image illustrative de l’article Chapelle des moines de Berzé-la-Ville
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Début de la construction XIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1893)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Ville Berzé-la-Ville
Coordonnées 46° 21′ 49″ nord, 4° 42′ 02″ est
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
Chapelle des moines de Berzé-la-Ville
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle des moines de Berzé-la-Ville

La chapelle des Moines est une chapelle romane intégrée à un prieuré appelé le Château des Moines situé sur le territoire de la commune de Berzé-la-Ville dans le département français de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Elle abrite des fresques romanes considérées comme « le plus beau témoignage de l'art roman clunisien »[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle romane date du XIe siècle[1]. Le prieuré qui l'entoure date du XVIe siècle.

Les fresques du XIIe siècle furent découvertes en 1887 par le curé de Berzé-la-Ville[1].

Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

C'est en 1100 que Hugues de Semur, abbé de Cluny (1049-1109) fut pourvu de l'obédience de Berzé-la-Ville.

À la Révolution, elle fut vendue comme bien national et transformée en grange d'une exploitation agricole.

1947 : elle est donnée à l'Académie de Mâcon par Miss Evans, archéologue britannique qui l'avait achetée.

2005 : le nombre de visiteurs est de 12 725 (données : Comité régional du tourisme).

2016 : La chapelle est désormais gérée par le Centre des monuments nationaux[3].

Vue d'ensemble.

Architecture[modifier | modifier le code]

La chapelle est construite en pierre de taille assemblée en grand appareil et est couverte de lauzes.

Elle possède une courte et haute nef de trois travées, dont les façades latérales sont ornées de bandes lombardes.

Cette nef est prolongée par une travée de chœur, plus basse, et un chevet constitué d'une abside semi-circulaire rythmée par de forts pilastres.

Fresques romanes[modifier | modifier le code]

Le principal intérêt de la chapelle réside dans ses peintures murales du XIIe siècle, découvertes en 1887 sous le badigeon par le curé de Berzé-la-Ville, l'abbé Philibert Jolivet (1886-1923)[1], un prêtre « découvreur » dont le souvenir est rappelé, depuis 1992, par une plaque commémorative[4].

Ces fresques romanes, considérées comme les plus belles de Saône-et-Loire, recouvrent les murs et la voûte en cul-de-four de l'abside. « Les plus somptueuses peintures murales de Saône-et-Loire sont assurément celles de la chapelle des Moines de Berzé-la-Ville. Romanes également mais postérieures, elles diffèrent des précédentes par leur qualité due à leur contexte. Du fait du commanditaire, Hugues de Semur abbé de Cluny, et de l’excellence de l’atelier qui les a réalisées, elles sont très bien conservées et remarquables. Admirablement exécutées, elles ont survécu de façon exceptionnelle et s’offrent à nous pour nous émerveiller presque comme au moment de leur réalisation. Elles ont été étudiées par Juliette Rollier-Hanselmann qui leur réserve une place de choix dans la publication de sa thèse en 2004 à l’Académie de Mâcon. »[5]

La voûte en cul-de-four de l'abside représente le Christ en gloire, figuré dans une mandorle et entouré d'apôtres et de saints.

Ces fresques présentent de grandes similitudes dans le style et la technique picturale avec les miniatures du lectionnaire de Cluny, manuscrit réalisé au même moment au sein du scriptorium de l'abbaye voisine[6].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Un timbre avec enveloppe au premier jour d'émission représentant le visage du Christ de la fresque fut émis le .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Balley-Mercier, Les peintures murales de Berzé-la-Ville (chapelle des Moines), revue « Images de Saône-et-Loire » n° 44 (hiver 1979-1980), pp. 3-8.
  • Maria Hillebrandt, Berzé-la-Ville, thèse.
  • M. Jantzen, La Chapelle aux Moines à Berzé-la-Ville, Monuments Historiques.
  • E. Lapina, The Mural Paintings of Berzé-la-Ville in the Context of the First Crusade and the Reconquista, Journal of Medieval History, 2005.
  • Emile Magnien, Les peintures murales de Berzé-la-Ville, Mâcon, 1958.
  • D. Méhu, Berzé-la-Ville, Chapelle des moines, dans les Dossiers d'Archéologie, no 275 juillet-août, 2002.
  • F. Mercier F, Les Primitifs Français, La Peinture Clunisienne en Bourgogne à l'époque romane, Son histoire et sa technique, Paris, 1932.
  • F. Mercier, Berzé-la-Ville, La Chapelle du Château des Moines, Société Française d'archéologie, 1937.
  • Fernand Nicolas, Les Peintures Murales à la Chapelle des Moines de Berze-la-Ville, Académie de Mâcon, 1993 (48 pages).
  • Fernand Nicolas, Regards sur les peintures d'une chapelle, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 129 (), pp. 3-5.
  • Raymond Oursel, Les peintures de la chapelle des moines de Berzé.
  • Raymond Oursel, Bourgogne Romane, Ed. Zodiaque; 1986; p. 147-150 'Comment visiter la chapelle de Berzé'.
  • E. Palazzo, L’iconographie des fresques de Berzé-la-Ville dans le contexte de la réforme grégorienne, Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, 1988.
  • J. Rollier-Hanselmann, D’Auxerre à Cluny: techniques de la peinture murale entre le VIIIe et le XIIe siècle en Bourgogne, Poitiers, 1997.
  • J. Rollier-Hanselmann, Les peintures murales de Cluny III et de Berzé-la-Ville, Dossiers d'Archéologie, 2002.
  • J. Rollier-Hanselmann, Berzé-la-Ville, La Chapelle des Moines : découverte d’un Christ caché sous les repeints, Société française d’archéologie, 2005.
  • J. Rollier-Hanselmann, La Chapelle des Moines de Berzé-la-Ville : image du monde chrétien médiéval, 2007.
  • D. Russo, Espace peint, espace symbolique, construction ecclésiastique : les peintures de Berzé-la-Ville, Revue Mabillon, 2000.
  • N. Stratford, Visite de Berzé-la-Ville, Le gouvernement d'Hughes de Semur à Cluny, Cluny, 1990.
  • J.Virey, Peintures Murales de la Chapelle des Moines à Berzé-la-Ville, Mâcon, 1913.
  • J.Virey, Saint-Hugues et la Chapelle de Berzé, Mâcon, 1930.
  • J.Virey, Les églises romanes de l’Ancien Diocèse de Mâcon, Cluny et sa région, Mâcon, 1935.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Site officiel de la chapelle des Moines
  2. Notice no PA00113113, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Berzé-la-Ville : la chapelle des moines passe dans le giron du Centre des monuments nationaux », France3 régions,‎ (lire en ligne)
  4. Plaque qui fut dévoilée le 14 mars 1992 en présence de Gérard Voisin, vice-président du Conseil général de Saône-et-Loire, de René-André Roblot, maire de Berzé-la-Ville, et de Fernand Nicolas, secrétaire perpétuel de l'Académie de Mâcon, société savante propriétaire des lieux.
  5. Laurence Blondaux, Quelques peintures murales remarquables de Saône-et-Loire, article paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire », n° 199-200 de novembre 2019, p. 25-31.
  6. Notice du manuscrit dans le catalogue de la BNF