Chapelle de la Rencontre de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle de la Rencontre de Strasbourg-Port-du-Rhin
Présentation
Culte luthérien
Type Chapelle
Rattachement Église protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine
Début de la construction 1951
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Ville Strasbourg
Coordonnées 48° 34′ 20″ nord, 7° 47′ 45″ est
Géolocalisation sur la carte : Strasbourg
(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Chapelle de la Rencontre de Strasbourg-Port-du-Rhin

La chapelle de la Rencontre fait partie de la paroisse protestante Saint-Matthieu de Strasbourg[1]. Elle était autrefois appelée chapelle du Port du Rhin[2].

Elle est située place de l'Hippodrome dans le quartier du Port du Rhin à Strasbourg, à proximité du pont de l'Europe et du jardin des Deux Rives.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle a été achevée en 1951. Construite grâce à des fonds provenant des réparations de guerre versées par l’Allemagne et inspirée d'une église suisse, elle remplace une ancienne chapelle détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale. Juste en face se trouve l'église Sainte-Jeanne-d'Arc de Strasbourg.

La chapelle est progressivement désaffectée à la suite de la construction de l'église Saint-Matthieu. C'est d'ailleurs la paroisse Saint-Matthieu qui - depuis 1983 - anime des cultes pour les chrétiens du quartier du Port du Rhin et assure de l'entretien de cette chapelle.

Un culte protestant y est célébré une fois par mois, hors période hivernale. Dans un esprit œcuménique, la chapelle est également utilisée par la communauté orthodoxe francophone qui se réclame de l'église Saint-Jean-Cassien[3].

Avec le développement du quartier du Port du Rhin, dans le cadre du projet d'aménagement urbain « Deux-Rives » , un projet de rénovation visant à faire de la chapelle un « lieu de rencontre interculturel » pourrait être lancé en [4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]