Chapelle de La Gayole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chapelle de la Gayolle)

Chapelle Notre-Dame de la Gayole
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Commune La Celle
Protection Logo monument historique Classé MH (1952)
Coordonnées 43° 23′ 54″ nord, 5° 58′ 41″ est
Géolocalisation sur la carte : Var
(Voir situation sur carte : Var)
Chapelle Notre-Dame de la Gayole
Chapelle Notre-Dame de la Gayole
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Notre-Dame de la Gayole
Chapelle Notre-Dame de la Gayole
Histoire
Époque fin Ve – XVe siècles

La chapelle Notre-Dame de la Gayole est une chapelle et un site archéologique sur la commune de La Celle, dans le département du Var. Établie sur une villa des Ve – VIe siècles, elle est attestée archéologiquement à partir de la fin du Ve siècle. La fonction religieuse du site est connue par les textes jusqu'au milieu du XIVe siècle. La chapelle devient par la suite une bastide rattachée à l'abbaye de La Celle. Elle est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 7 mars 1952[1].

Historique des études[modifier | modifier le code]

Des fouilles y ont été réalisées par Mgr Chaillan en 1912-1913, une étude du bâti réalisée par Fernand Benoit de 1949 et 1954 suivie de sondages en 1960 en collaboration avec R. Ambard. Des recherches de plus grandes envergures sont menées de 1964 à 1970 par Gabrielle Démians d'Archimbaud puis Michel Fixot les deux dernières années.

La première église[modifier | modifier le code]

Une première église de plan rectangulaire comprenant une nef et un chevet plat est édifiée à la fin du Ve siècle à l'ouest de la chapelle actuelle. Une et sans doute deux annexes latérales furent rapidement ajoutées pour former un transept. Des inhumations à sarcophage et sous tuiles y sont installées jusqu'à la fin du VIe siècle.

La deuxième église[modifier | modifier le code]

Une nouvelle église prend appui à l'ouest sur le chevet de l'ancienne église. Sa nef unique, actuellement voûtée en berceau légèrement brisé, se termine sur un transept bas et une vaste abside en hémicycle voûtée dès l'origine. De nombreux éléments d'architecture antiques ont été remployés en tant qu'éléments de décor dans la construction. En 1628, Nicolas-Claude Fabri de Peiresc découvre dans les bras du transept deux sarcophages sculptés, dénotant une volonté de mise en valeur, portant les noms d'Innodius et de Syagria. L'extérieur de l'église est pratiquement nu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chapelle de la Gayolle », notice no PA00081576, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]