Chapelle Sainte-Marguerite du col d'Ares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir église Sainte-Marguerite.
Chapelle Sainte-Marguerite du col d'Ares
Sta Margarida de Colldares.JPG
Présentation
Type
Style
Construction
XIIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
Coordonnées

L'église Sainte-Marguerite du col d'Ares est une église romane en ruines près du col d'Ares, dans la commune de Prats-de-Mollo-la-Preste, dans le département français des Pyrénées-Orientales[1].

Site[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Col d'Ares.

Le col d'Ares est situé à l'Est des Pyrénées, sur la frontière entre l'Espagne et la France. Culminant à 1 512 m, il permet de relier les vallées des fleuves Tech (au Nord, en France) et Ter (au Sud, en Espagne), grâce à une très ancienne route appelée RD 115 pour sa partie française.

La haute et moyenne vallée du Tech forme la région naturelle et historique du Vallespir, comarque catalane rattachée à la France par le traité des Pyrénées de 1659.

Le site de l'ancien hôpital et de la chapelle se trouve au bord de la RD 115, à quelques hectomètres en contrebas du col sur sa face nord, à environ 1 340 m d'altitude, près d'une source[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Ares, d'origine incertaine et très répandu dans le domaine catalan, est presque toujours associé à un col. La plus ancienne citation connue de ce col dans un texte date de 878, sous la forme in Aras[3].

L'hôpital est cité pour la première fois en 1261 sous la forme Hospitalis B. Marie de Colle de Aris[3]. L'hôpital et son église sont dédiées à Sainte-Marie, ou Notre-Dame, jusqu'en 1586 où apparaît la dédicace à Sainte-Marguerite (Capella de Santa Margarida[3]), utilisée depuis, avec d'autres comme « chapelle de la bienheureuse Marie au col d'Ares » ou « ancien hôpital du col d'Ares »[4].

Le nom du site varie selon les sources contemporaines. Pour l'IGN, le lieu est nommé « Sainte-Marguerite (chapelle ruinée) » sur la carte topographie de 2003, puis Santa Margarida[2]. La base Mérimée nomme l'ensemble « chapelle Sainte-Marguerite et hospice Sainte-Marie ou Notre-Dame du col d'Ares »[5]. Lluís Basseda préfère Hospital del Coll d'Ares, proche de la Gran enciclopèdia catalana (Hospital de Colldares[6]) et réserve Capella Santa Margarita pour la chapelle[3] alors que Catalunya romànica, ouvrage écrit en catalan, use de hospital de Santa Margarida de Colldares[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est inscrite monument historique, ainsi que l'ancien hospice attenant depuis le 5 juin 2009[8].

Architecture[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Documents[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]