Chapelle Sainte-Bénédicte de Domange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle Sainte-Bénédicte
de Domange
Image illustrative de l’article Chapelle Sainte-Bénédicte de Domange
Présentation
Culte Désacralisé
Type Chapelle
Début de la construction Xe siècle
Style dominant Art roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1938)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Ville Domange (hameau d'Igé)
Coordonnées 46° 24′ 11″ nord, 4° 44′ 36″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Sainte-Bénédicte de Domange
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
(Voir situation sur carte : Bourgogne-Franche-Comté)
Chapelle Sainte-Bénédicte de Domange
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
Chapelle Sainte-Bénédicte de Domange

La chapelle Sainte-Bénédicte de Domange est une chapelle romane des Xe et XIe siècles dédiée à Sainte-Bénédicte à Domange (hameau d'Igé) en Saône-et-Loire en Bourgogne-Franche-Comté.

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle est mentionnée une première fois dans une charte de Cluny en 953. Nef, avant-chœur et travée sous clocher sont datés de la première moitié ou du milieu du Xe siècle alors que l'abside aurait été reconstruite dans la première moitié du XIe siècle.

Aux environs de 1410, au sud de l'avant-chœur, la chapelle de Notre-Dame-de-Pitié est élevée par le seigneur de Chabotte et sa femme. Toutes les fenêtres, sauf celles de l'abside, sont remplacées avec vitraux en grisaille, en 1866.

La chapelle est classée aux monuments historiques depuis 1938[1] et désacralisée en 1971.

En 1991, les lieux servirent de musée.

De 2006 à 2008, d'importants travaux de restauration ont été conduits sous la direction de l'architecte en chef des monuments historiques Frédéric Didier. Cette restauration a été récompensée par un premier prix départemantal du patrimoine pour l'année 2008[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

La chapelle comporte des éléments architecturaux et décoratifs caractéristiques du style roman.

Le clocher, coiffé en bâtière[3] et habité par la cloche de bronze Bénédicte (refondue en 1897), est de plan carré. Son élévation présente deux niveaux. Les parements aveugles du niveau inférieur sont animés d'une arcature lombarde typique du premier art roman. Le niveau supérieur, percé de baies géminées, présente au sud un chapiteau sculpté de quatre masques grimaçants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Chapelle de Domange », notice no PA00113296, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Renaissance de la chapelle romane de Domange à Igé », article de Roger Vincent paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 156 de décembre 2008 (pages 9 à 11).
  3. « Clochers en bâtière », article de Fernand Nicolas paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 132 de décembre 2002 (pages 2 à 5).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]