Chapelle Saint-Michel de Saint-Agnant-près-Crocq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapelle Saint-Michel
Chapelle Saint-Michel de Saint-Agnant-près-Crocq.JPG
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Culte, prière
Rattachement
Diocèse
Construction
XVe siècle
XVIIe siècle
Propriétaire
Commune
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La Chapelle Saint-Michel est située sur la commune de Saint-Agnant-près-Crocq dans la Creuse.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1444, Guillaume d'Aubusson, compagnon d'armes de Jeanne d'Arc et seigneur du Theil, fait construire un premier sanctuaire. La chapelle devient un lieu de pèlerinage.

Détruite par un incendie, elle est rebâtie en 1634, comme l'atteste la date inscrite sur la porte.

Après une délibération du conseil municipal du émettant un avis favorable "pour hâter l'exécution des travaux", la chapelle étant considérée alors comme "le seul monument remarquable de la Commune" et après une seconde délibération du Conseil municipal en date du reconnaissant l'urgence des travaux de rénovation, le Préfet donna son accord pour de tels travaux le . Le montant des travaux avait été estimé à 467 Francs.

Finalement, la chapelle Saint-Michel a été restaurée en 1870, ainsi que la tourelle qui lui sert de clocher. Elle est solennellement bénie le .

Désormais, une messe y est célébrée chaque année le jour de la Saint-Michel. L'évêque du diocèse de Limoges vient régulièrement présider la cérémonie comme Monseigneur Christophe Dufour au cours des années 2000 et Monseigneur François Kalist en 2011.

Description[modifier | modifier le code]

Située à 824 mètres d'altitude, au sommet du Puy-Saint-Michel surnommé "le Mont-Saint-Michel de la Creuse", cette chapelle est l'une des rares de ce département possédant une couverture en lauze de granit.

Photothèque[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lacrocq (L.), Églises de la Creuse, p. 129.
  • Lecler (A.), Le dictionnaire historique de la Creuse, éd. Les éditions du Bastion, 2002, p. 584.
  • Tardieu (A.) et Boyer (A.), Histoire illustrée des villes d'Auzances et de Crocq, p. 168.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]