Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet
Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet
Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet
Présentation
Type chapelle
Début de la construction XIIe siècle
Style dominant Art roman languedocien
Protection Logo monument historique Classé MH (1989)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Ville Aumelas
Coordonnées 43° 34′ 38″ nord, 3° 38′ 35″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet
Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon
(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet

La chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet est une chapelle romane située à Aumelas dans le département français de l'Hérault et la région Occitanie.

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle fut construite au XIIe siècle sur les ruines des thermes d’une villa gallo-romaine. Elle faisait partie d'un prieuré dont les vestiges se trouvent autour de la chapelle[1].

Durant le XVIIe siècle, elle permettait de desservir les mas de Lamouroux, Terrus, Figuières, Valoussière, Barral, Sainton[2]. Autrefois, de nombreux lieux de culte étaient isolés afin de correspondre à un habitat souvent dispersé.

Au début du XVIIe siècle un texte indique que l'ancien prieuré, et l'ancienne paroisse de Saint-Etienne de Prunet situé sue la commune de Aumelas, était rattachés à la paroisse et au prieuré de Saint-Martin-du-Cardonnet. Celle-ci est aujourd’hui en ruine[3].

Catholiques et protestants[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, le lieu subit un assaut huguenot[1].

Un récit de 1899 intitulé La fédération des quatre mas, raconte une fraternisation des catholiques et des protestants dans cette chapelle[2].

Restauration[modifier | modifier le code]

L’édifice a fait l’objet de plusieurs restaurations. En 1974, la nef se dote d’un toit, l’abside se pare d’un glacis en ciment et une partie de la frise en dent d’engrenage est reprise. En 1995, la couverture détériorée de l’édifice est remplacée[4].

Description[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

La chapelle est proche de la mare de l'Estagnol, l’importance de ce point d’eau se voit dans le nom de l’église Saint-Martin. En effet les lieux de culte bâties proche d'un point d'eau étaient souvent dédiées à ce saint. Quant à la dénomination du Cardonnet, elle vient du chardon à foulon, utilisé pour carder la laine[4].

Localisation[modifier | modifier le code]

La chapelle est située à l'est du château d'Aumelas dans une zone de garrigue, Le Cardonnet, qui a été utilisé comme terrain militaire.

Protection[modifier | modifier le code]

La chapelle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chapelle Saint-Martin-du-Cardonnet », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le )
  2. a et b « La chapelle de Saint-Martin-du-Cardonnet », sur Chateau d'Aumelas, (consulté le )
  3. André SOUTOU, Le Prieuré et l’église Saint-Étienne de Prunet sur le Causse d’Aumelas, http://www.etudesheraultaises.fr/, (lire en ligne), p. 5
  4. a et b « Aumelas -Chapelle Saint-Martin du Cardonnet », sur CAPECH patrimoines en coeur d'Hérault, (consulté le )
  5. Notice no PA00103362, base Mérimée, ministère français de la Culture