Chapelle Saint-Médard-Lagarénie d'Issepts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle Saint-Médard-Lagarénie
Image illustrative de l’article Chapelle Saint-Médard-Lagarénie d'Issepts
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattachement Diocèse de Cahors (siège)
Début de la construction Fin du XIe siècle
Fin des travaux 1833
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1978)
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Lot
Commune Issepts
Lieu-dit Lagarénie
Coordonnées 44° 41′ 30″ nord, 1° 54′ 20″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Saint-Médard-Lagarénie
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Chapelle Saint-Médard-Lagarénie
Géolocalisation sur la carte : Lot
(Voir situation sur carte : Lot)
Chapelle Saint-Médard-Lagarénie

La chapelle Saint-Médard est une chapelle catholique située au lieu-dit de Lagrénie, sur le territoire de la commune d'Issepts, dans le département du Lot, en France. Chapelle romane du XIe siècle, elle est inscrite aux monuments historiques[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La terre de Lagarénie aurait été donnée en 982 par Ranulphe, vicomte d’Aubusson, au monastère Notre-Dame-des-Artels de Fons, qu'il avait fondé dépendant de l’abbaye Saint-Sauveur de Figeac.

Une première aurait été construite dans le troisième quart du XIe siècle. Elle aurait eu un transept dont les bras auraient été détruits lors de la reconstruction complète plus large de la nef à la fin du XIe siècle. La nef est alors couverte d'un plafond.

L'église fait partie d'un prieuré au XIIe siècle.

La façade a été modifiée au XVIIIe siècle qui est alors décorée de deux pilastres et terminée en pignon à degrés qui forme un clocher-mur. Le portail date de 1833.

La nef est voûtée en plein cintre avec des briquettes en 1830.

Des travaux de restauration ont été faits en 2003.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le [1].

Description[modifier | modifier le code]

L'église est à vaisseau unique et se termine par une abside semi-circulaire, voûtée en cul-de-four. La nef était couverte d'une simple charpente avant d'être voûtée en 1830.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colette Chantraine, Les Causses du Quercy (Rocamadour, Padirac, Martel, Caylus), p. 53, Les éditions du Laquet (Collection Guides Tourisme et Patrimoine), Martel, , 1995 ; p. 104
  • Sous la direction de Nicolas Bru, Archives de pierre. Les églises du Moyen Âge dans le Lot, p. 213, SilvanaEditoriale, Milan, 2012 (ISBN 978-8-836621-04-0)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]