Chapelle Saint-Hubert de Tenneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle Saint-Hubert
Présentation
Culte catholique
Rattachement Diocèse de Namur
Début de la construction (nouvelle) 1904
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Ville Tenneville
Coordonnées 50° 05′ 24″ nord, 5° 26′ 58″ est

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

(Voir situation sur carte : Province de Luxembourg)
Chapelle Saint-Hubert

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Chapelle Saint-Hubert

La chapelle Saint-Hubert est un petit édifice religieux catholique sis sur la route allant de la barrière de Champlon à la ville de Saint-Hubert, sur le territoire de la commune de Tenneville, en Belgique. Il s'agit de la plus ancienne chapelle du pays de Saint-Hubert.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1153, le comte Henri de la Roche, propriétaire de la vaste forêt de Freyr, fait don aux moines de Saint-Hubert d'un domaine comprenant une ancienne chapelle alors dédiée à sainte Catherine. En contrepartie les religieux s’engagent à y assurer les services pastoraux et y établir un hospice pour les pèlerins et voyageurs qui traversent la vaste et dangereuse forêt des Ardennes.

Selon la tradition locale c’est là que saint Hubert se serait converti à une vie pieuse, suite à la vision d’un cerf portant une croix au front entre ses bois. Une croix, appelée « Rouge-Croix » marque l'emplacement de cette conversion.

L’antique chapelle disparait aux environs de 1800, sans doute abandonnée et vandalisée lors des troubles qui agitèrent la région durant la période révolutionnaire.

En 1904, l'évêque de Namur, Mgr Heylen fait reconstruire la chapelle Saint-Hubert, à l’emplacement de l’ancienne dont certains vestiges furent intégrés dans la nouvelle. Elle jouxte la ‘Converserie’, bâtiment qui à l’origine logeait les frères convers de l’abbaye qui travaillaient sur le domaine forestier.