Chapelle Notre-Dame de la Pépiole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapelle Notre-Dame.

Chapelle Notre-Dame de la Pépiole
Image illustrative de l’article Chapelle Notre-Dame de la Pépiole
Présentation
Nom local Chapelle Notre-Dame de Pépiole
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattachement Évêché de Fréjus-Toulon
Début de la construction Ve et VIe siècles[1]
Fin des travaux XIIe siècle[1]
Style dominant Roman
Protection  Inscrit MH (1967)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Ville Six-Fours
Coordonnées 43° 07′ 17″ nord, 5° 49′ 46″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Notre-Dame de la Pépiole

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Chapelle Notre-Dame de la Pépiole

La chapelle Notre-Dame de la Pépiole est un édifice religieux français datant de l'époque mérovingienne situé en Provence, près de Six-Fours. C'est un des plus vieux monuments paléochrétiens de France. Ce lieu est aujourd'hui un lieu de ressourcement et de retraites spirituelles. La messe dominicale est célébrée à 10 heures.

Situation[modifier | modifier le code]

La chapelle est située sur la commune de Six-Fours dans le Var (France).

Description[modifier | modifier le code]

La chapelle est constituée de trois nefs juxtaposées disposant chacune d’une abside. Les vitraux ont été réalisés avec des fonds de bouteilles de toutes les couleurs, et sont censés avoir chacun un sens biblique. Derrière l’autel Nord, une statue de la Vierge à l'Enfant en bois doré de sorbier, porte les stigmates de la Révolution. Elle est vénérée depuis le XVIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Cette chapelle de style préroman a été construite au VIe siècle sous les mérovingiens par des moines venus de l’abbaye Saint-Victor de Marseille. L’édifice a été agrandi au VIIIe siècle puis au XIIe siècle.

Restauration[modifier | modifier le code]

Elle a été restaurée à partir de 1956 par un moine de l’abbaye bénédictine de Maredsous, le père Paul-Célestin Charlier. Une fois rendue au culte, elle est devenue un lieu d’accueil et de ressourcement.

Protection au titre des monuments historiques[modifier | modifier le code]

La chapelle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Curiosités[modifier | modifier le code]

Sur la plaque indicative posée par la municipalité de Six-Fours-les-Plages, on peut lire que "l'église date de la période carolingienne", c'est une erreur[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Brochure imprimée par les moines de Notre-Dame de Pépiole, Six-Fours (Var)
  2. « Chapelle Notre-Dame de la Pépiole », notice no PA00081740, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. La période carolingienne ne commence qu'avec le couronnement de Charlemagne par le pape Léon III le 25 décembre de l'an 800 (ou en novembre 751 lors du sacre de Pépin III le Bref, père de Charlemagne, roi des francs) pour finir en mai 987 par la mort du roi Louis V, dernier carolingien), et que la base Mérimée date l'édifice du XIIe siècle, soit de la période romane.