Chapelle Notre-Dame-des-Douleurs de Peillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chapelle Notre-Dame-des-Douleurs de Peillon
Peillon - Chapelle des Pénitents Blancs -01.JPG
Présentation
Type
Destination initiale
Construction
XVe siècle - XVIe siècle
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Point carte.svg

La chapelle Notre-Dame-des-Douleurs est une chapelle catholique située sur le territoire de la commune de Peillon, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

La chapelle est située dans le département français des Alpes-Maritimes, sur la commune de Peillon.

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle a été bâtie au milieu du XVe siècle.

Une confrérie des Pénitents blancs a été fondée, probablement à la même époque, mais devait d'abord se réunir dans l'église du château de Peillon.

Cette confrérie a dû devenir propriétaire de la chapelle, probablement vers 1661, date la plus ancienne des registres de la confrérie conservés. La confrérie a alors fait agrandir la chapelle en ajoutant une courte nef, plus haute et plus large que la chapelle primitive.

Cette première chapelle a été décorée par des peintures murales attribuées à Giovanni Canavesio et réalisées vers 1495. Les peintures représentent sur la voûte une Passion en huit scènes. Sur le chevet, au centre une Pietà avec Marie assise au pied de la Croix tenant le Christ sur ses genoux, au-dessus, la Crucifixion avec Marie et Jean, et de part et d'autre de la Pieta, à gauche, saint Antoine, à droite, sainte Pétronille lisant. Les peintures de Peillon semblent dériver de celles de la chapelle Notre-Dame-des-Fontaines[2].

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le 27 mars 2000[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chapelle des Pénitents blancs ou chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs », notice no PA00080814, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Luc Thévenon, L’art religieux dans les basses vallées du Paillon, p. 30-31, Nice-Historique, année 1996, no 268 Texte

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe de Beauchamp, L'art religieux dans les Alpes-Maritimes, p. 56, Édisud, Aix-en-Provence, 1990 (ISBN 2-85744-485-0)
  • Paul Roque, Les peintres primitifs niçois. Guide illustré, p. 209-211, Serre éditeur, Nice, 2006 (ISBN 2-86410-458-X)
  • Léo Imbert, Les chapelles peintes du pays niçois : Lucéram, Peillon, Sigale, p. 52-53, Nice-Historique, année 1949, no 157 Texte
  • Giribone Claude, Peillon, Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, (ISBN 978-2-9546814-0-5).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]