Chapelle Notre-Dame-de-Nize de Lunas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle Notre-Dame-de-Nize
Image illustrative de l'article Chapelle Notre-Dame-de-Nize de Lunas
Présentation
Culte catholique
Type Église
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIIe siècle
Style dominant Art roman languedocien
Protection  Inscrit MH (2001)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Ville Lunas
Coordonnées 43° 42′ 37″ nord, 3° 13′ 29″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Notre-Dame-de-Nize

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Chapelle Notre-Dame-de-Nize

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Chapelle Notre-Dame-de-Nize

La chapelle Notre-Dame-de-Nize est une chapelle romane située à Lunas dans le département français de l'Hérault en région Occitanie.

Localisation[modifier | modifier le code]

La chapelle Notre-Dame-de-Nize se dresse le long de l'eau dans un site boisé situé à 3 km à l'est de Lunas[1] dans la vallée du Ruisseau de la Nize, en contrebas de la route départementale D35E9 en direction de Laval de Nize.

Historique[modifier | modifier le code]

Le site de Nize abritait probablement un sanctuaire d'origine pré-romane[2] datant des premiers siècles du christianisme[3].

Ce sanctuaire est mentionné sous le nom de « Sancta Maria de Aniza » en 1136 dans la bulle du pape Innocent III qui confirme à l’Abbaye de Joncels la possession de 28 églises, et de « Prior de Transiliaco et Eniza » en 1223 dans le Rôle des églises du diocèse de Béziers[3].

Devenue prieuré au Moyen Âge, l'église devint ensuite l'église paroissiale des hameaux de la vallée et des vallées avoisinantes, titre qu'elle porta jusqu'en 1971, moment où la paroisse de Nize fut supprimée et annexée à celle de Lunas[3].

Le clocher et la nef romane datent du XIIe siècle, le reste des bâtiments ayant été reconstruit aux XVIe et XVIIe siècles[1].

La chapelle, le clocher, l'ermitage, l'aire de pèlerinage et la source dite « Fontaine des yeux » font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 mai 2001[2].

La chapelle n'est plus aujourd'hui que le but d'un pèlerinage[1] à la Vierge[2] qui a lieu le 15 août[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le clocher[modifier | modifier le code]

L'élément le plus intéressant de l'église est son clocher roman du XIIe siècle.

Situé en contrebas de la route, ce clocher carré donne l'impression d'être peu élevé.

Édifié en moellons, il contraste avec le reste des bâtiments, aux façades enduites de ciment. Ses niveaux inférieurs sont aveugles (à l'exception d'une porte sur la face ouest et d'étroites fenêtres sur les faces est et ouest) alors que le dernier niveau, séparé du reste du clocher par un cordon de pierre, est percé sur chaque face d'une paire de baies cintrées à colonnettes. Le clocher possède des chapiteaux de style roman primitif[2].

Le clocher est couronné d'une courte flèche pyramidale couverte d'ardoises.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]