Chapelle Notre-Dame-de-Jérusalem (Fréjus)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle Notre-Dame-de-Jérusalem
Image illustrative de l’article Chapelle Notre-Dame-de-Jérusalem (Fréjus)
Présentation
Nom local Chapelle Cocteau
Culte Catholique
Type Chapelle
Rattachement Diocèse de Fréjus-Toulon
Début de la construction 1961
Fin des travaux 1965
Style dominant Contemporain
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1989)
Géographie
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Ville Fréjus
Coordonnées 43° 28′ 15″ nord, 6° 46′ 13″ est

La chapelle Notre-Dame-de-Jérusalem est une chapelle catholique du diocèse de Fréjus-Toulon.

Le projet et sa réalisation[modifier | modifier le code]

À l'origine de la chapelle on retrouve Louis Martinon, un banquier niçois qui souhaite une chapelle privée pour les habitants du quartier de la Tour de Mare de Fréjus, un quartier qu'il a imaginé comme une « cité idéale » pour abriter une population d'artistes[1].

Il fait appel à Jean Cocteau pour concevoir les plans et surtout la décoration de la chapelle. Cocteau est assisté par l'architecte Jean Triquenot. Le peintre niçois Raymond Moretti est également un collaborateur, de même que le céramiste Roger Pelissier.

La mort prématurée du poète le interrompt la réalisation de l'ouvrage (la première pierre a été posée le ). C'est donc l'ami intime de Cocteau, Édouard Dermit, qui réalise les peintures et les fresques d'après les croquis de Cocteau.

La chapelle[modifier | modifier le code]

Le monument est octogonal. Les fresques représentent la Passion du Christ. À la table de la Cène, parmi les apôtres, on reconnaît Cocteau et son ami Jean Marais. On trouve également un autre thème sur les murs, celui de l'ordre du Saint-Sépulcre ; on peut d'ailleurs lire à l'entrée de la chapelle la devise des croisés : « Dieu le veut ».

La chapelle fait l’objet d’une inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le [2],[3].

Le cinquantenaire de la Chapelle Notre-Dame de Jérusalem, ultime œuvre de Jean Cocteau coïncidait avec le 50ème anniversaire de sa mort, le 11 octobre 1963, le même jour que sa grande amie Edith Piaf[4].

Dernière oeuvre conçue par Jean Cocteau, elle a été acquise par la Ville de Fréjus en 1989.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]