Chantemerle (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chantemerle.

Chantemerle
Chantemerle (Marne)
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Sézanne-Brie et Champagne
Intercommunalité Communauté de communes de Sézanne-Sud Ouest Marnais
Maire
Mandat
Jean-Baptiste Seguin
2014-2020
Code postal 51260
Code commune 51124
Démographie
Population
municipale
45 hab. (2016 en diminution de 13,46 % par rapport à 2011)
Densité 5,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 47″ nord, 3° 39′ 36″ est
Altitude Min. 98 m
Max. 208 m
Superficie 8,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Chantemerle

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Chantemerle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chantemerle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chantemerle

Chantemerle est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Eoliennes à Chantemerle.

Village viticole situé sur la route touristique du champagne, situé à 13 km au sud-ouest de Sézanne, et desservi par l'ancienne RN 51 (actuelle RD 951).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chantemerle
La Forestière Fontaine-Denis-Nuisy
Bethon Chantemerle La Celle-sous-Chantemerle
Potangis

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Il existait une abbaye de l'ordre de Saint Augustin fondée en 1180, réunie en 1683 réunie à l’abbaye Saint-Loup de Troyes et totalement disparue aujourd'hui.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Épernay du département de la Marne (département). Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la troisième circonscription de la Marne.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton d'Esternay[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton de Sézanne-Brie et Champagne.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de la Marne du 15 décembre 2011[2], Chantemerle, qui n'adhérait jusqu'alors à aucune intercommunalité, rejoint le 1er janvier 2014, la communauté de communes des Portes de Champagne[3],[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Bernard Lherme UMP[5]  
2008[6] En cours
(au 4 juillet 2014)
Jean-Baptiste Seguin   Réélu pour le mandat 2014-2020[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2016, la commune comptait 45 habitants[Note 1], en diminution de 13,46 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
146177180171184176179191179
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
174168161154144120113116101
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1148997699288724944
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
505148484736515346
2016 - - - - - - - -
45--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la côte des Blancs du vignoble de Champagne, où 14 exploitants disposent de 33,70 hectares de vignes, essentiellement de cépage Chardonnay[11].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Serein
  • L'église Saint-Serein, orientée nord-sud, accueille une statue de la Vierge à l'enfant en bois, qui date du XIXe siècle et est classée monument historique[12],[13].
  • Étang communal de la Quintaine
  • Le lavoir, sur la place communale

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Adrien Languillat, né né à Chantemerle en 1808, mort à Zikawei (Shanghai) en 1878, évêque français membre de la Compagnie de Jésus .
  • Le le lieutenant-aviateur Fernand Briault et son mécanien, le sapeur Emmanuel Brouillard, se tuent lors d'un accident d'avion sur le territoire de la commune au lieu-dit Oliveux. Leurs obsèques eurent lieu à Sézanne le 29 novembre suivant.
    Originaire de Périgueux, Fernand Briault repose au cimetière Saint-Georges de sa ville natale[14].
    Originaire de Ploërmel Emmanuel Brouillard repose au cimetière de cette commune[15].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  3. Frédéric Gouis, « Les com'com avancent en ordre dispersé », L'Union,‎ (lire en ligne)
  4. « Arrêté préfectoral du 21 mai 2013 portant extension de périmètre de la Communauté de communes des Portes de Champagne à la commune isolée de Chantemerle », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 bis,‎ , p. 35-36 (lire en ligne [PDF]).
  5. Annuaire des mairies de la Marne, EIP/ Les Editions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France », 2006-2007 (ISBN 9782352581512), p. 52
  6. [xls]« Liste des maires de la Marne au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  7. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 16 août 2015).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Chantemerle », Aire géographique > Côte des Blancs > Sézannais, sur https://maisons-champagne.com (consulté le 5 mai 2019).
  12. Notice no PM51000268, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 13 avril 2013.
  13. J. F., « Chantemerle, Église Saint-Serein », Édifice, sur https://www.sauvegardeartfrancais.fr (consulté le 5 mai 2019).
  14. Philippe Landru, « PÉRIGUEUX (24) : les cimetières (Nord, Ouest, Saint-Georges) », Cimetières de France et d'ailleurs, (consulté le 5 mai 2019).
  15. Philippe Landru, « PLOERMEL (56) : cimetière de Fontilo », Cimetières de France et d'ailleurs, (consulté le 5 mai 2019).