Chanson douce (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chanson douce
Réalisation Lucie Borleteau
Scénario Lucie Borleteau
Jérémie Elkaïm
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
Pan-Européenne
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 100 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chanson douce est un film français réalisé par Lucie Borleteau, sorti en 2019. Il s'agit d'une adaptation du roman du même nom de Leïla Slimani.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Myriam, mère de deux enfants, décide de reprendre son emploi au sein d'un cabinet d'avocats, contre l'avis de son mari. Le couple se met malgré tout à la recherche d'une nourrice. Après l'audition de quelques personnes, ils engagent finalement Louise. Celle-ci va très vite se faire apprécier des enfants et va progressivement occuper une place centrale dans la famille.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

France, Belgique, Suisse romande :

Distribution[modifier | modifier le code]


Critiques[modifier | modifier le code]

Chanson Douce
Score cumulé
SiteNote
Allociné3.2 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Parisien4.0 étoiles sur 5[1]
CinéSéries3.0 étoiles sur 5[2]
Libération1.0 étoiles sur 5[3]

Le film reçoit des critiques plus ou moins bonnes de la part de la presse et obtient la moyenne de 3,2/5 sur Allociné[4].

Le Parisien a beaucoup aimé le film : « Chanson douce » est sans doute ce que l'on peut faire de mieux en matière de fidélité d'adaptation. Et même si le scénario s'offre une ou deux libertés, elles ne font que servir la complexité du personnage de Louise.[5]

CinéSéries a apprécié le film : Fidèle au livre d'origine, c'est une adaptation qui se laisse apprécier sans broncher. À défaut d'inventer et de profiter de ce que le cinéma peut offrir.[6]

Libération n'a pas du tout apprécié que le film ne soit qu'une simple adaptation du livre : le film donne plutôt l’impression de tracer le portrait sans équivoque d’une nourrice sociopathe, et tend souvent la joue au ridicule.[7]

Production[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sorties cinéma du 27 novembre : «Proxima», «Chanson douce»… nos coups de cœur », leparisien.fr
  2. « Chanson douce : tragique abus de confiance », cineserie.com
  3. « «CHANSON DOUCE», MONTÉE AU FIEL », liberation.fr
  4. AlloCine, « Chanson Douce: Les critiques presse » (consulté le 9 janvier 2020)
  5. Par Renaud Baronian et Michel Valentin et Pierre VavasseurLe 26 novembre 2019 à 17h54, « Sorties cinéma du 27 novembre : «Proxima», «Chanson douce»… nos coups de cœur », sur leparisien.fr, (consulté le 9 janvier 2020)
  6. « Critique de Chanson douce (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 9 janvier 2020)
  7. « «Chanson douce», montée au fiel », sur Libération.fr, (consulté le 9 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]