Changement linguistique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un changement linguistique est la variation phonétique, morphologique, sémantique, syntaxiques, ou d'autres caractéristiques, d'une langue dans le temps.

Cause[modifier | modifier le code]

  • Économie : les locuteurs d'une langue tendent à utiliser les structures les plus efficaces pour permettre d'atteindre le but de la communication. Le but de la parole est alors un compromis entre le coût–bénéfice.
    • le principe du moindre effort : les locuteurs ont tendance à simplifier l’articulation ce qui tend à une réduction phonétique du discours oral (cf. l’apophonie, la simplication des groupes consonantiques, la lénition, et l'élision. Après un certain temps, un changement peut être accepté (il devient un changement phonétique) et peut éventuellement devenir un standard. Par exemple, en anglais going to ([ˈɡoʊ.ɪŋ.tʊ]) est simplifié en gonna (prononcé [ˈɡɔnə] ou [ˈɡʌnə]), et illustre le phénomène d'apophonie [ʊ] → [ə] et d'élision [nt] → [n], [oʊ.ɪ] → [ʌ].
  • l'analogie : réduction des formes d'un mot en comparant les différentes formes du mot à la racine.
  • contact linguistique : emprunt de mots et de construction dans les langues étrangères.
  • le moyen de communication.
  • l'environnement culturel : les groupes de locuteurs vont refléter de nouveaux endroits, de nouvelles situations, de nouveaux objets dans leur langue en fonction de leur rencontre avec différents peuples.

Type de changement[modifier | modifier le code]

Toutes les langues changent en permanence et le font de différentes façons. Marcel Cohen détaille différents types de changements linguistiques dans les deux catégories d'évolutions externes[1] et internes des langues[2].

Changement lexical[modifier | modifier le code]

L’étude des changements lexical forme la portion diachronique de l’onomasiologie.

L’afflux des mots nouveaux dans la langue anglais par exemple, aide à faire un domaine divers sur le changement de langue, même s’il est difficile de définir précisément le vocabulaire disponible pour les locuteurs de l’anglais. Depuis son histoire, l’anglais non seulement emprunte des mots d’autre langues, mais aussi les combinait et recyclait pour créer des significations nouvelles, pendant qu’il perde des mots anciens.

Les écrivains de dictionnaires essaient de suivre les changements de langues par enregistrer (et plus idéalement les dater) l’aspect dans une langue de nouveaux mots ou des nouveaux usages des mots qui déjà exister. Au même temps, ils peuvent étiqueter les mots comme « archaïque » ou « obsolète ». Dans la langue anglais, il y avait un changement des mots commun (par exemple, maison) vers l’usage des mots plus rares (par exemple, bâtiment), mais sur un niveau plus marginal. Depuis 300 ans, la fréquence relative des mots dans les échantillons des journaux anglais et américains a diminué par 1-2%[3].

Changement phonétique et phonologique[modifier | modifier le code]

Le concept de changement de son concerne les changements phonétique et phonologique. Le sociolinguiste William Labov a enregistré le changement de prononciation dans un période de temps court dans la station de Martha’s Vineyard pour démontre comment ils ont résulté des tensions sociales et les processus[4]. Même dans le temps court que la media a enregistré leur travail, on peut observer la différence entre la prononciation des journaux de 1940s et 1950s et aussi la prononciation d’aujourd’hui. La plus grande acceptance et mode des accents régionaux dans la media peut aussi reflet une société plus démocratique et moins soutenu—comparer au l’adoption des politiques des langues.

Changement orthographique[modifier | modifier le code]

Changement sémantique[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cohen 1950, p. 74-98
  2. Cohen 1950, p. 98-141
  3. (en) Sven Form, « Reaching Wuthering Heights with Brave New Words: The Influence of Originality of Words on the Success of Outstanding Best‐Sellers », The Journal of Creative Behavior, vol. 53, no 4,‎ , p. 508–518 (ISSN 0022-0175 et 2162-6057, DOI 10.1002/jocb.230, lire en ligne, consulté le 5 avril 2020)
  4. (en) William Labov, « The Social Motivation of a Sound Change », WORD, vol. 19, no 3,‎ , p. 273–309 (ISSN 0043-7956 et 2373-5112, DOI 10.1080/00437956.1963.11659799, lire en ligne, consulté le 5 avril 2020)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Sounds Familiar? The British Library website provides audio examples of changing accents and dialects from across the UK.