Chang Chun-Yen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chang Chun-Yen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Chang Chun-Yen
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
National Taiwan Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Chang Chun-Yen (張俊彥) né le , est une référence de l'enseignement[réf. nécessaire] scientifique à Taïwan.

Actuellement[Quand ?] professeur à l'École Normale Nationale de Taïwan (NTNU), il est également directeur du Centre d' Enseignement Scientifique (NTNU), professeur associé à l'Institut de Hautes Études d'Enseignement Scientifique et du Département des sciences de la Terre (NTNU) et professeur-invité à l'Université de Médecine de Taïpeh.

De août 2013 à février 2014, il est intervenu à l'Université Paris 8 dans le cadre d’un séjour de recherche de six mois, financé par le Conseil National des Sciences (NSC) et dans le contexte d'un programme de court séjour de recherche à l'étranger. Les programmes de recherche court séjour visent à explorer l'utilisabilité et la faisabilité des technologies éducatives innovantes mises en œuvre dans les classes de science. Durant ces deux dernières années, il a également été professeur-invité à l'Institut Pédagogique de Hong Kong et à l'Université Paris 8.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le rédacteur en chef adjoint de la Revue de la Recherche sur l’Enseignement Scientifique et de la Revue de l'Enseignement des sciences de la Terre[réf. nécessaire]. Il est également membre du conseil de rédaction de trois revues de niveau SCCI, indice de citation interdisciplinaire : Études dans l'Enseignement Scientifique (enseignement des sciences), Apprentissage, Média et Technologie (technologie de l'enseignement) et Eurasie: Magazine de l'Enseignement des Mathématiques, de la Science et de la Technologie (enseignement scientifique)[réf. nécessaire].

Il est souvent[réf. nécessaire] appelé à présider à la titularisation des professeurs à l'Université du Texas A & M, à l'Université Carnegie Mellon, à l'Université du Michigan, à l'Université de l'Alaska à Anchorage et à l'Institut Pédagogique de Hong Kong. Il est aussi membre du comité de thèse de doctorat en Australie.

Au cours de ces dernières années, il a été invité à donner des conférences dans différents pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, la Suède, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, Singapour, Hong Kong, la Mongolie Intérieure, la Turquie, les Philippines, Oman et l'Inde[réf. nécessaire].

Il a été membre de longue date du Comité Consultatif de l'Olympiade de l'International Géosciences. En 2009, il a accueilli le troisième OIG à Taïwan et a été directeur de projet à l’organisation de l'OIG à partir de 2007, il est chargé de maintenir le niveau d’excellence des élèves du secondaire de Taïwan en sciences de la Terre. Ces étudiants Taïwanais ont d’ailleurs reçu la médaille d'or pendant sept années consécutives[réf. nécessaire].

Depuis 1998, il a participé à plus de quarante projets du Conseil National des Sciences et a servi d’examinateur de projets de longues durées au Département de l'enseignement scientifique, du Conseil National des Sciences[réf. nécessaire].

À partir de 2011, il a été le directeur de projet du Centre d'Excellence en matière de Recherche sur l'Enseignement Scientifique (CERES) du Plan: Viser le Top des Universités de la NTNU[réf. nécessaire]. Comme représentant du Centre de l'Enseignement Scientifique de la NTNU, il a également participé au projet Science Ouverte de l'Union Européenne, l’un des deux sous-projets pour les zones non-UE. Enfin, il à également participé à des projets de recherche d'examens pour la Fondation des Sciences d'Israël et la Fondation de Recherche Nationale de la Corée du Sud.

Liens externes[modifier | modifier le code]