Championnats du monde d'aviron 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Championnats du monde d'aviron 2015
Description de l'image Logo aviron 2015.jpg.
Généralités
Sport Aviron
Organisateur(s) Fédération internationale des sociétés d'aviron
Édition 44e
Lieu(x) Aiguebelette-le-Lac
Drapeau de la France France
Date Du 30 août au
Site(s) Lac d'Aiguebelette

Navigation

Les championnats du monde d'aviron 2015, quarante-quatrième édition des championnats du monde d'aviron, ont lieu du 30 août au à Aiguebelette-le-Lac, en France.

Ce lac a déjà accueilli les championnats du monde d'aviron en 1997 et une épreuve de la coupe du monde en 2014.

Cette édition des championnats du monde permet aux meilleurs bateaux de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2016 qui auront lieu à Rio de Janeiro.

Organisation[modifier | modifier le code]

Sélection de la ville organisatrice[modifier | modifier le code]

La candidature française est déposée en 2009[Dossier 1],[1]. Cinq fédérations étaient candidatures avec des compétitions prévues à Aiguebelette, Varèse, Strathclyde Country Park, Brest (Biélorussie) et Brandebourg-sur-la-Havel[2],[3].

Brest (Biélorussie) et Brandebourg-sur-la-Havel ont renoncé juste avant la présentation officielle devant le Conseil d’administration de la Fédération internationale des sociétés d'aviron (FISA), en juin 2011 à Hambourg[2]. Le conseil de la FISA a désigné Aiguebelette comme candidat lors du Congrès de la FISA du 5 septembre 2011[2],[4]. Le congrès de la FISA a voté en majorité pour la candidature française (110 voix sur 143)[2],[5]. La candidature française s'est imposée au dépend des candidatures de Varèse et Strathclyde Country Park[2].

Site de la compétition[modifier | modifier le code]

Un lac vu depuis le ciel
Le lac d'Aiguebelette
Article détaillé : Lac d'Aiguebelette.

Il s'agit du troisième lac naturel de France[Dossier 2],[6]. Le lac est classé Réserve naturelle régionale en 2015 afin de préserver la diversité de la faune et de la flore[6].

Le site a déjà accueilli les championnats du monde juniors d'aviron en 1990, les championnats du monde d'aviron en 1997 et une épreuve de la coupe du monde en 2014 ainsi que sept fois les championnats de France (1995, 1997, 1999, 2002, 2006, 2009 et 2011)[7]. Chaque année depuis 1984, la régate internationale Savoie Mont Blanc s'y dispute et accueille plus de 2 000 rameurs[7].

Par rapport aux championnats du monde d'aviron 1997, le départ et l'arrivée du bassin changent afin de respecter le cahier des charges de la FISA[Dossier 3],[1]. Ce changement, présent dès le début de la candidature[8], est très contesté par les riverains et des associations locales[9],[10],[11],[12].

L'installation de la tribune provisoire et des lignes d'eaux a eu lieu du 16 au 24 août[13].

Comité d'organisation[modifier | modifier le code]

trois personnes debout devant un lac
Discours d'Hervé Gaymard, en compagnie de Denis Guillermard (CC du Lac d'Aiguebelette) et de Jean-Christophe Rolland (FISA).

Le comité d'organisation est organisé sous la forme d'une association composé de la Fédération française d'aviron et du conseil départemental de la Savoie[Dossier 4]. La communauté de communes du Lac d'Aiguebelette, l'Assemblée des pays de Savoie, la région Rhône-Alpes et le Centre national pour le développement du sport sont également parties prenantes[Dossier 4]. Hervé Gaymard en est le président[Dossier 4].

L'organisation a un budget de 8,4 millions d'euros[14]. 600 « équipiers » aident l'organisation[15].

La Fédération française d'aviron espère que ces championnats vont permettre d'augmenter l'éclairage médiatique de la discipline et augmenter le nombre de ses licenciés[16].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Une foule regardant un spectacle
Cérémonie d'ouverture au Sougey.

Le compétitions se déroulent du 30 août au 6 septembre 2015[Dossier 5]. La cérémonie d'ouverture est prévu le 29 août sur la plage du Sougey et 3 000 spectateurs y sont attendus[Dossier 5],[17]. 255 musiciens, 200 choristes, 49 comédiens et 6 circassiens participent à cette cérémonie d'ouverture[18].

Les entraînements sur le lac ont débuté le 26 août[19].

Le calendrier des épreuves est le suivant[20] :

Q Qualifications R Repêchages ¼ Quart de finales ½ Demi-finales F Finales
Hommes
Date → Dim 30 Lun 31 Mar 1 Mer 2 Jeu 3 Ven 4 Sam 5 Dim 6
M1x Q R ¼ ½ F
LM1x Q R ¼ ½ F
M2x Q R ¼ ½ F
M2− Q R ¼ ½ F
M2+ Q F
LM2x Q R ¼ ½ F
LM2− Q R ½ F
M4x Q ½ F
M4− Q R ½ F
LM4x Q ½ F
LM4− Q ¼ ½ F
M8+ Q R ½ F
LM8+ Q F
Femmes
Date → Dim 30 Lun 31 Mar 1 Mer 2 Jeu 3 Ven 4 Sam 5 Dim 6
W1x Q R ½ ½ ½ F
LW1x Q R ½ F
W2x Q R ¼ ½ F
W2− Q R ½ F
LW2x Q R ¼ ½ F
W4x Q ½ F
W4− Q F
LW4x Q ½ F
W8+ Q R F
Paralympique
Date → Dim 30 Lun 31 Mar 1 Mer 2 Jeu 3 Ven 4 Sam 5 Dim 6
ASM1x Q R ½ F
ASW1x Q R ½ F
TAMix2x Q R ½ F
LTAMix2x Q R ½ F
LTAMix4+ Q R ½ F

Participants[modifier | modifier le code]

Participants par pays[modifier | modifier le code]

1 300 athlètes représentant 77 pays participent à cette édition des championnats du monde ce qui constitue un nouveau record[21]. L'année dernière, 1 168 rameurs de 60 pays différents avaient participé à la compétition[22].

Les États-Unis est le pays qui a engagé le plus de bateaux et de rameurs[23].

Des petites délégations comme la Lituanie, la Tunisie ou le Vanuatu ont préparé cette compétition au lac de Paladru[24]. L'équipe de France a préparé cette compétition au lac de Vouglans[25].

Voilà un tableau montrant le nombre de bateaux et de rameurs engagés par pays[26].

Enjeux et objectifs[modifier | modifier le code]

Ces championnats du monde est le premier événement qualificatif pour les Jeux olympiques de 2016 qui auront lieu à Rio de Janeiro[Dossier 6]. De nombreux athlètes font de la qualification olympique leurs objectifs[27],[28],[29],[30].

La France qui engage 18 bateaux vise cinq médailles dont deux titres[31],[16] ainsi que la qualification olympique d'un maximum de bateaux[16]. L'objectif est le titre en deux de couple poids léger (LM2x) avec Stany Delayre et Jérémie Azou ainsi que des médailles en deux sans barreur avec Germain Chardin et Dorian Mortelette, en deux de couple avec Hugo Boucheron et Matthieu Androdias et en Quatre sans barreur avec Thibault Colard, Guillaume Raineau, Thomas Baroukh et Franck Solforosi[32]. Le 8 français vise une qualification olympique pour la première fois depuis 2004[32],[30].

British Rowing (en) engage 23 bateaux sur ces championnats[29]. En quatre de pointe, les britanniques, tenants du titre, viseront l'or avec Alan Sinclair, Stewart Innes, Tom Ransley et Scott Durant[29]. Les Britanniques visent une dizaine de médailles comme lors des précédents championnats du monde[30].

Rowing New Zealand (en) engage un bateau dans les quatorze épreuves olympiques pour la première fois[33]. La Fédération souhaite remporté six médailles lors de ces championnats[33] et que tous les bateaux engagés dans des épreuves olympiques se qualifient pour les Jeux olympiques[34]. Les Néo-zélandais visent au minimum six médailles[30].

Rowing Australia (en) engage des bateaux dans 12 des 14 épreuves olympiques, dans trois épreuves paralympiques et trois épreuves non olympiques[35]. La Fédération vise la qualification olympique des 12 bateaux engagés dans les épreuves olympiques ainsi que des trois bateaux engagés dans les épreuves paralympiques[35],[30]. Kim Crow vise le titre en skiff[35],[30].

Deutscher Ruderverband (de) engage un bateau dans chaque épreuve olympique et non olympique[36]. Dans les épreuves paralympiques, la fédération engage trois bateaux[36]. L'Italie (it) est représenté par 77 athlètes qui sont engagées dans 23 courses (13 masculines, 6 femmes, 4 para-aviron)[37],[38].

Compétitions[modifier | modifier le code]

Résumés[modifier | modifier le code]

Premier jour – dimanche 30 août[modifier | modifier le code]

La température est comprise entre 25 et 30 degrés pour cette première journée de course[39]. En Skiff poids légers messieurs, l’Italien Marcello Miani, champion du monde en titre, a facilement remporté sa série[39]. En deux sans barreur messieurs, les néo-zelandais Hamish Bond et Eric Murray, champions du monde en titre et invaincus depuis 2009[40], se qualifient pour les quarts de finale[39]. En deux de couple poids léger (LM2x), les français Stany Delayre et Jérémie Azou, grand favori de l'épreuve[39], ont remporté leur série avec près de trois secondes d'avances sur leur poursuivant[41]. En skiff masculin, les trois médaillés des précédents championnats du monde, Mahé Drysdale, Ondřej Synek et Ángel Fournier, remportent leur série[39]. Le quatre sans barreur britannique, champion du monde en titre, a été battu par l'Italie en séries et doit donc passer par les repêchages[42].

Deuxième jour – lundi 31 août[modifier | modifier le code]

En deux de couple messieurs, Hugo Boucheron et Matthieu Androdias ont réalisé le meilleur des séries en min 8 s 8 à neuf secondes du record du monde. Dans cette épreuve, sont également qualifiés pour les quarts, les champions du monde croates, l'Allemagne, l'Italie, la Grande-Bretagne et la Pologne[43]. Dans le huit, l'Allemagne et la Grande Bretagne sont qualifiées pour la finale[43],[44]. La France, l'Italie, la Russie, la Pologne et la Chine disputeront les repêchages mercredi[43]. Dans le quatre sans barreur poids légers messieurs, la France, le Danemark, la Nouvelle-Zélande et la Suisse se qualifient directement pour les demi-finales[43].

Troisième jour – mardi 1er septembre[modifier | modifier le code]

Quatrième jour – mercredi 2 septembre[modifier | modifier le code]

Cinquième jour – jeudi 3 septembre[modifier | modifier le code]

Sixième jour – vendredi 4 septembre[modifier | modifier le code]

Septième jour – samedi 5 septembre[modifier | modifier le code]

Huitième jour – dimanche 6 septembre[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
Skiff
M1x
Skiff poids légers
LM1x
Deux de couple
M2x
Deux de pointe
M2−
Deux de pointe avec barreur
M2+
Deux de couple poids légers
LM2x
Deux de pointe poids légers
LM2−
Quatre de couple
M4x
Quatre de pointe
M4−
Quatre de couple poids légers
LM4x
Quatre de pointe poids légers
LM4−
Huit
M8+
Huit poids légers
LM8+

Femmes[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
Skiff
W1x
Skiff poids légers
LW1x
Deux de couple
W2x
Deux de pointe
W2−
Deux de couple poids légers
LW2x
Quatre de couple
W4x
Quatre de pointe
W4−
Quatre de couple poids légers
LW4x
Huit
W8+

Paralympiques[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
ASM1x
ASW1x
TAMix2x
LTAMix2x
LTAMix4+

Retombées[modifier | modifier le code]

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Les organisateurs espèrent accueillir 400 journalistes et techniciens des médias[Dossier 7].

En France, la compétition est diffusée par le groupe France Télévisions sur France 3 et sur France Ô[Dossier 8].

En Grande-Bretagne, la BBC diffusera les finales[45].

La compétition est également diffusée sur la ZDF[36], sur Rai Sport 1[46] et sur Eurosport[36],[46].

Affluence[modifier | modifier le code]

Le dossier de candidature prévoyait 10 000 spectateurs par jour dont 5 000 en tribune[8]. Finalement, les organisateurs espèrent 3 000 spectateurs lors de la cérémonie d'ouverture[Dossier 5] et 32 000 spectateurs sur l'ensemble de la semaine[Dossier 7].

Retombées économiques[modifier | modifier le code]

Les retombées économiques notamment en termes de réservation de nuits d'hôtels sont contrastées[14].

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Dossier de presse
  1. FFA 2015, p. 21.
  2. FFA 2015, p. 20.
  3. FFA 2015, p. 10.
  4. a, b et c FFA 2015, p. 8.
  5. a, b et c FFA 2015, p. 5.
  6. FFA 2015, p. 17.
  7. a et b FFA 2015, p. 8.
  8. FFA 2015, p. 31.
  • Autres références
  1. a et b « DOSSIER D’ENQUETE PUBLIQUE », sur savoie.fr (consulté le 7 août 2015).
  2. a, b, c, d et e « Aiguebelette 2015, une « victoire d'équipe » », sur franceolympique.com (consulté le 6 août 2015).
  3. (en) « The FISA Council’s Proposal to the Congress for the Attribution of the 2015 World Rowing Championships », sur worldrowing.com (consulté le 6 août 2015).
  4. « Aiguebelette 2015 retenu par le Conseil de la FISA ! », sur avironaiguebelette.fr (consulté le 6 août 2015).
  5. « Victoire à Bled », sur wrch2015.com (consulté le 6 août 2015).
  6. a et b « Zoom sur la nouvelle Réserve naturelle régionale du lac d'Aiguebelette, en Savoie », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 11 août 2015).
  7. a et b « Le lac d’Aiguebelette », sur wrch2015.com (consulté le 7 août 2015).
  8. a et b « Candidature du Lac d’Aiguebelette Savoie Mont Blanc - France », sur aviron-lac-aiguebelette.com (consulté le 11 août 2015).
  9. « Avant les championnats du monde 2015, le déplacement du bassin d'aviron divise à Aiguebelette (Savoie) », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 12 août 2015).
  10. « Bras de fer autour d'un projet de construction sur les rives du lac d'Aiguebelette en Savoie », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 12 août 2015).
  11. « Inauguration du nouveau bassin d'aviron et manifestation des opposants à Aiguebelette (Savoie) », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 12 août 2015).
  12. « Un accouchement douloureux », sur ledauphine.com (consulté le 26 août 2015).
  13. « Derniers préparatifs pour les Championnats du monde d’aviron organisés sur le lac d’Aiguebelette en Savoie », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 24 août 2015).
  14. a et b « "Aviron, invasion"... les Championnats du monde d'Aiguebelette ne font pas que des heureux! », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 27 août 2015).
  15. « 600 personnes mobilisées pour transformer Aiguebelette en paradis de l'aviron », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 31 août 2015).
  16. a, b et c « Le lac d'Aiguebelette capitale mondiale de l'aviron », sur francebleu.fr (consulté le 30 août 2015).
  17. « Aiguebelette 2015 : cérémonie d'ouverture sur la plage du Sougey », sur youtube.com (consulté le 13 août 2015).
  18. « Tout le monde sur le pont pour les championnats du monde d’aviron », sur ledauphine.com (consulté le 26 août 2015).
  19. « Mondiaux d'aviron : les entraînements ont commencé sous le soleil », sur ledauphine.com (consulté le 26 août 2015).
  20. « Calendrier des épreuves », sur wrch2015.com (consulté le 21 août 2015)
  21. « Record pour l'aviron », sur lequipe.fr (consulté le 22 août 2015).
  22. (nl) « 445 boten uit 60 landen op WK », sur amsterdamrowing.com (consulté le 22 août 2015).
  23. (en) « Record number of entries for 2015 World Rowing Championships », sur worldrowing.com (consulté le 22 août 2015).
  24. « Des athlètes du monde entier attendent les Mondiaux d'aviron d'Aiguebelette au lac de Paladru », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 24 août 2015).
  25. « Bellecin : l'équipe de France d'aviron se prépare pour les Mondiaux », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 26 août 2015).
  26. (en) « Entry List by Country », sur worldrowing.com (consulté le 22 août 2015).
  27. (en) « From Latvia to Cork… to Rio? The42′s day on the water with Olympic rower Sanita Puspure », sur the42.ie (consulté le 8 août 2015).
  28. (en) « Determined Sinéad Jennings pursuing her Olympic dream », sur irishtimes.com (consulté le 8 août 2015).
  29. a, b et c (en) « Finishing touches are put to strong GB Rowing Team World Championships squad », sur britishrowing.org (consulté le 8 août 2015).
  30. a, b, c, d, e et f « Mondiaux d'Aviron à Aiguebelette: un ticket pour Rio! », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 29 août 2015).
  31. « Directives techniques nationales 2013-2016 », sur avironfrance.fr (consulté le 22 août 2015).
  32. a et b « 18 bateaux français engagés pour les Mondiaux d'aviron à Aiguebelette », sur lequipe.fr (consulté le 7 août 2015).
  33. a et b (en) « New Zealand sending 14 crews to Rowing World Champs », sur tvnz.co.nz (consulté le 22 août 2015).
  34. (en) « World Cup campaign commences for NZ Rowing Team », sur rowingnz.kiwi (consulté le 22 août 2015).
  35. a, b et c (en) « Rowing Australia confirms crews for the 2015 World Rowing Championships », sur rowingaustralia.com.au (consulté le 22 août 2015).
  36. a, b, c et d (de) « WM 2015: Informationen/Übersicht », sur rudern.de (consulté le 29 août 2015).
  37. (it) « Domani inizieranno i Mondiali Assoluti con l'Italia impegnata in 10 specialità », sur canottaggio.org (consulté le 29 août 2015).
  38. (it) « Mondiale assoluto di Aiguebelette. Varata la Nazionale Olimpica e Paralimpica », sur canottaggio.org (consulté le 29 août 2015).
  39. a, b, c, d et e « Championnats du monde d'aviron : retour sur la première journée », sur ledauphine.com (consulté le 30 août 2015).
  40. Jean Christophe Collin, « Envoyé très spécial », L'Equipe,‎ .
  41. « Aiguebelette 2015: J1 - Les leaders montrent la voie », sur avironfrance.fr (consulté le 30 août 2015).
  42. « Mondiaux d'aviron à Aiguebelette: ça tangue pour les Britanniques! », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 31 août 2015).
  43. a, b, c et d « Championnats du Monde d'aviron à Aiguebelette: qualifications à tout-va dans le camp tricolore », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 31 août 2015).
  44. « Championnats du monde : 4 victoires pour les Français », sur ledauphine.com (consulté le 31 août 2015).
  45. (en) « World Rowing Championships: Great Britain name men's four », sur bbc.com (consulté le 8 août 2015).
  46. a et b (it) « I Mondiali Assoluti di Aiguebelette in TV », sur canottaggio.org (consulté le 29 août 2015).