Championnat du monde masculin de handball 1993

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Championnat du monde
masculin de handball 1993
Généralités
Sport Handball
Édition 13e
Lieu(x) Drapeau de la Suède Suède
Date du 10 au
Participants 16 équipes
Matchs joués 54
Site(s) 7 villes ;
finale : Globe Arena, Stockholm
Site web officiel [PDF] Rapport officiel

Palmarès
Tenant du titre Suède
Vainqueur Russie
Finaliste France
Troisième Suède
Buts 2451 (45,39 par match)
Meilleur joueur Magnus Andersson
Meilleur(s) buteur(s) Marc Baumgartner (41)
Yoon Kyung-shin (41)
József Éles (41)

Navigation

La treizième édition du championnat du monde masculin de handball a lieu en Suède du 10 au .

La Russie devient champion du monde pour la première fois (ou la seconde fois avec le titre de 1982 remporté par l'URSS) et confirme ainsi sa médaille d'or des Jeux olympiques de Barcelone (obtenue sous l'égide de l'équipe unifiée). Sur le podium, on retrouve les mêmes équipes qu'aux Jeux olympiques, mais la France profite du format de la compétition pour cette fois-ci devancer la Suède, tenante du titre.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Seize équipes sont qualifiées pour la compétition :

Équipe Motif de qualification Commentaire
Suède Pays hôte Champion du monde en 1990 et vice-champion olympique 1992
Russie 2e du Championnat du monde en 1990 Remplace l'URSS, champion olympique 1992
Roumanie 3e du Championnat du monde 1990
Yougoslavie 4e du Championnat du monde 1990 Suspendu par l'IHF[1].
Espagne 5e du Championnat du monde 1990
Hongrie 6e du Championnat du monde 1990
Tchécoslovaquie 7e du Championnat du monde 1990 Officiellement Équipe unie de République tchèque et de Slovaquie
Allemagne 8e du Championnat du monde 1990 Remplace l'Allemagne de l'Est
France 9e du Championnat du monde 1990 Médaillé de bronze olympique en 1992
Norvège Vainqueur du Championnat du monde B 1992
Autriche 2e du Championnat du monde B 1992
Islande 3e du Championnat du monde B 1992
Suisse 4e du Championnat du monde B 1992
Danemark 5e du Championnat du monde B 1992 Remplace la Yougoslavie[1]
Corée du Sud Vainqueur du Championnat d'Asie en 1992
Égypte Vainqueur du Championnat d'Afrique 1992 2e qualification de l'Égypte après 1964
États-Unis Motif de qualification inconnu Représentant américain.

À noter l'absence de la Pologne qui n'a pas pu faire mieux qu'onzième au Championnat du monde 1990 puis au Championnat du monde B 1992.

Formule et composition des groupes[modifier | modifier le code]

Le tour préliminaire regroupe seize équipes réparties en quatre groupes de quatre équipes. Les trois premières sont qualifiées pour le tour principal tandis que les quatre équipes classées quatrièmes s'affrontent entre elles en matchs de classement à Eskilstuna.

Le tour principal regroupe douze équipes réparties en deux groupes de six équipes, les scores du tour préliminaires étant conservés. Les matchs se jouent à Halmstad et à Stockholm.

À l'issue du tour principal, il n'y a pas de matchs à éliminations (demi-finales), mais les deux équipes classées première de chaque groupe s'affrontent pour déterminer le champion du monde, les deux équipes classées deuxième s'affrontent pour la médaille de bronze et ainsi de suite jusqu'à la onzième place.

Groupes Équipes Ville
Groupe A Espagne Tchécoslovaquie[2] Égypte Autriche Umeå
Groupe B Suisse France Roumanie Norvège Karlstad
Groupe C Suède Islande Hongrie États-Unis Göteborg
Groupe D Russie Allemagne Danemark Corée du Sud Malmö

Tour préliminaire[modifier | modifier le code]

Groupe A (Umeå)[modifier | modifier le code]

Tchécoslovaquie[2] - Égypte 20-21 (11-13)
Espagne - Autriche 22-15 ( 9- 7)[3]
Autriche - Tchécoslovaquie[2] 20-22 ( 8-12)
Égypte - Espagne 14-17 ( 9- 8)[4]
Autriche - Égypte 26-23 (14- 9)
Espagne - Tchécoslovaquie[2] 19-19 (12-10)[5]
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
1 Espagne 5 2 1 0 58 48 +10
2 Tchécoslovaquie[2] 3 1 1 1 61 60 +1
3 Égypte 2 1 0 2 58 63 -5
4 Autriche 2 1 0 2 61 67 -6

Groupe B (Karlstad)[modifier | modifier le code]

France - Suisse 24-26 (10- 8)
Roumanie - Norvège 15-15 ( 6- 9)
Suisse - Roumanie 18-19 ( 7-10)
Norvège - France 20-21 (11-10)
Norvège - Suisse 16-21 ( 9-10)
Roumanie - France 22-23 (10- 9)
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
1 Suisse 4 2 0 1 65 59 +6
2 France 4 2 0 1 68 68 0
3 Roumanie 3 1 1 1 56 56 0
4 Norvège 1 0 1 2 51 57 -6

Groupe C (Göteborg)[modifier | modifier le code]

Suède - Islande 21-16 ( 9- 9)
Hongrie - États-Unis 33-18 (16- 8)
Islande - Hongrie 25-21 (11- 8)
États-Unis - Suède 16-32 ( 9-13)
Islande - États-Unis 34-19 (14- 7)
Suède - Hongrie 20-19 (12- 9)
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
1 Suède 6 3 0 0 73 51 +22
2 Islande 4 2 0 1 75 61 +14
3 Hongrie 2 1 0 2 73 63 +10
4 États-Unis 0 0 0 3 53 99 -46

Groupe D (Malmö)[modifier | modifier le code]

Russie - Corée du Sud 33-18 (17- 6)
Allemagne - Danemark 20-20 (10-11)
Corée du Sud - Allemagne 25-28 (11-16)
Danemark - Russie 18-26 (10-13)
Corée du Sud - Danemark 16-16 (10- 9)
Russie - Allemagne 19-19 ( 5-10)
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
1 Russie 5 2 1 0 78 55 +23
2 Allemagne 4 1 2 0 67 64 +3
3 Danemark 2 0 2 1 54 62 -8
4 Corée du Sud 1 0 1 2 59 77 -18

Tour principal[modifier | modifier le code]

Groupe I (Halmstad)[modifier | modifier le code]

Égypte - Suisse 23-26 ( 9-12)
Espagne - Roumanie 20-16 (11- 7)[6]
Tchécoslovaquie[2] - France 18-26 (7:13)
Roumanie - Égypte 27-26 (14- 8)
Suisse - Tchécoslovaquie[2] 23-24 (13:10)
France - Espagne 23-21 ( 9-12)[7]
Égypte - France 16-19 ( 7-11)
Tchécoslovaquie[2] - Roumanie 23-21 (11:12)
Espagne - Suisse 28-29 (10-16)[8]
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
1 France 8 4 0 1 115 103 +12
2 Suisse 6 3 0 2 121 118 +3
3 Espagne 5 2 1 2 105 101 +4
4 Tchécoslovaquie[2] 5 2 1 2 104 110 -6
5 Roumanie 4 2 0 3 105 110 -5
6 Égypte 2 1 0 4 100 109 -9

Groupe II (Stockholm)[modifier | modifier le code]

Hongrie - Russie 22-29 (10-15)
Islande - Allemagne 16-23 ( 5-10)
Suède - Danemark 23-20 (13- 9)
Danemark - Hongrie 22-21 (11-12)
Russie - Islande 27-19 (12- 9)
Allemagne - Suède 16-24 ( 7- 9)
Hongrie - Allemagne 21-22 ( 7-12)
Islande - Danemark 27-22 (13- 7)
Suède - Russie 20-30 ( 8-11)
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
1 Russie 9 4 1 0 131 98 +33
2 Suède 8 4 0 1 108 101 +7
3 Allemagne 6 2 2 1 100 100 0
4 Islande 4 2 0 3 103 114 -11
5 Danemark 3 1 1 3 102 117 -15
6 Hongrie 0 0 0 5 104 118 -14

Tour final (Stockholm)[modifier | modifier le code]

Finale[modifier | modifier le code]


18 h 00 CET
France 19 – 28 Russie Globe Arena, Stockholm
Spectateurs : 13 000
Arbitrage : Johansson & Kjellqvist
Lathoud, Stoecklin 4 (11 – 13) Koudinov, Dujshebaev 6

 Exclusions×4

(es) Compte-rendu

 Exclusions×7 Disqualifications×1


France
Christian Gaudin (GdB)
Jean-Luc Thiébaut (GdB)
Pascal Mahé SuspensionSuspension
Philippe Schaaf 2 Suspension
Frédéric Volle 1
Éric Quintin
Thierry Perreux 3
Jackson Richardson 2
Denis Lathoud 4
Laurent Munier 2 Suspension
Stéphane Stoecklin 4 (4p.)
Philippe Gardent 1
Philippe Julia
Patrick Lepetit
Gaël Monthurel
Frédéric Perez (GdB)
Entraîneur : Daniel Costantini
Évolution
du score
3 – 0
3 – 1
5 – 5
7 – 7
8 – 10
11 – 13
mi-temps
13 – 16
14 – 16
16 – 19
17 – 22
18 – 24
19 – 28
Russie
Andreï Lavrov (GdB)
Pavel Soukossian (GdB)
Igor Vassiliev 2
Andreï Antonevitch 3 Suspension
Valeri Gopine 5
Vassili Koudinov 6 (1p.)
Talant Dujshebaev 6
Dimitri Torgovanov
Dimitri Karlov 2 Suspension
Viatcheslav Atavine 2 Suspension
Oleg Grebnev 1 SuspensionSuspensionSuspensionCarton rouge
Oleg Kisselev 1 Suspension
Dimitri Filippov
Alexeï Frantsouzov
Viatcheslav Gorpichine
Oleg Sapronov (GdB)
Entraîneur : Vladimir Maksimov

Matchs de classement 3 à 12[modifier | modifier le code]

Match Équipe 1 Score Équipe 2
Match pour la 3e place Médaille de bronze, monde Suède 26 – 19 Suisse
Match pour la 5e place Espagne 29 – 26[9] Allemagne
Match pour la 7e place Tchécoslovaquie [2] 22 – 21 Islande
Match pour la 9e place Danemark 27 – 23 Roumanie
Match pour la 11e place Hongrie 29 – 25 Égypte

Poule de classement 13 à 16 (Eskilstuna)[modifier | modifier le code]

Autriche - États-Unis 31-19 (14-12)
Corée du Sud - Autriche 29-32 (17-13)
Autriche - Norvège 23-23 (12-13)
Norvège - Corée du Sud 30-28 (11-13)
États-Unis - Norvège 15-41 ( 6-22)
États-Unis - Corée du Sud 28-35 (16-18)
# Équipe Pts V N D BM BE Diff
13 Norvège 5 2 1 0 94 66 +28
14 Autriche 5 2 1 0 86 71 +15
15 Corée du Sud 2 1 0 2 92 90 +2
16 États-Unis 0 0 0 3 62 107 -45

Classement final[modifier | modifier le code]

Rang Équipe J G N P Bp Bc Diff
Médaille d'or, monde Russie 7 6 1 0 192 135 +57
Médaille d'argent, Europe France 7 5 0 2 155 151 +4
Médaille de bronze, monde Suède 7 6 0 1 166 136 +30
4 Suisse 7 4 0 3 162 160 +2
5 Espagne 7 4 1 2 156 142 +14
6 Allemagne 7 3 2 2 154 154 0
7 Tchécoslovaquie[2] 7 4 1 2 148 151 –3
8 Islande 7 3 0 4 158 155 +3
9 Danemark 7 2 2 3 145 156 –11
10 Roumanie 7 2 1 4 143 152 –9
11 Hongrie 7 2 0 5 166 161 +5
12 Égypte 7 1 0 6 148 164 –16
13 Norvège 6 2 2 2 145 123 +22
14 Autriche 6 3 1 2 147 138 +9
15 Corée du Sud 6 1 1 4 151 167 –16
16 États-Unis 6 0 0 6 115 206 –91

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[10]
Rang Joueur Équipe Buts Champ 7m
1 Marc Baumgartner Suisse 41 29 12
Yoon Kyung-shin Corée du Sud 41 29 12
József Éles Hongrie 41 22 19
4 Valeri Gopine Russie 39 26 13
5 Mateo Garralda Espagne 38 35 3
6 Sigurður Sveinsson Islande 37 22 15
7 Sameh Abdelwareth Égypte 36 29 7
Vassili Koudinov Russie 36 25 11
Magnus Andersson Suède 36 13 23
10 Andreas Dittert Autriche 33 22 11
Meilleurs gardiens[10]
Rang Joueur Équipe % ou Nb d'arrêts
1 Lorenzo Rico Espagne ?
2 Tomas Svensson Suède ?
3 Mats Olsson Suède ?
4 Andreï Lavrov Russie ?
5 Ľubomír Švajlen (de) Tchécoslovaquie ?
6 Ewald Humenberger (de) Allemagne ?
7 Peter Hürlimann Suisse ?
8 Andreas Thiel Allemagne ?
9 Guðmundur Hrafnkelsson (de) Islande ?
10 Sorin Toacsen Roumanie ?

Effectif des équipes sur le podium[modifier | modifier le code]

Champion du monde : Russie[modifier | modifier le code]

Entraîneur : Vladimir Maksimov

Vice-champion du monde : France[modifier | modifier le code]

Entraîneur : Daniel Costantini

Troisième place : Suède[modifier | modifier le code]

Entraîneur : Bengt Johansson

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "En raison des événements survenus en Yougoslavie et de la sanction prononcée par l'ONU, le Conseil de la Fédération internationale de handball a décidé de suspendre la Yougoslavie. Cette décision a des conséquences sur le championnat du monde 1993 en Suède. Le Danemark entre dans la composition des groupes." Communiqué de l'IHF, décembre 1991. Source : « Les magiciens yougoslaves remontent sur scène », Hand mag, Fédération française de handball, no 2,‎ (lire en ligne).
  2. a b c d e f g h i j et k Officiellement Équipe unie de République tchèque et de Slovaquie
  3. « Feuille de match officielle Espagne-Autriche », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  4. « Feuille de match officielle Espagne-Égypte », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  5. « Feuille de match officielle Espagne-Tchécoslovaquie », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  6. « Feuille de match officielle Espagne-Roumanie », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  7. « Feuille de match officielle Espagne-France », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  8. « Feuille de match officielle Espagne-Suisse », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  9. « Feuille de match officielle Espagne-Allemagne », sur Liste des matchs de l'équipe d'Espagne, Fédération royale espagnole de handball, (consulté le )
  10. a et b « Championnat du monde 1993 : Résultats, classements et statistiques » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]