Championnat du monde de rink hockey 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Championnat du monde de rink hockey
Généralités
Sport Rink hockey
Organisateur(s) FIRS
Édition 44e
Lieu(x) Barcelone
Date du
au
Participants World Cup : 8 équipes
Intercontinental Cup : 8 éqp.
Challenger Cup : 11 éqp.
Épreuves 3 championnats
Site(s) Palau Blaugrana, Barcelone
CEM Isaac Gálvez, Vilanova
PEM la Marina, Terrassa
Site web officiel (en) wrg2019.com

Palmarès
Tenant du titre Espagne
Vainqueur Portugal
Deuxième Argentine
Troisième Espagne
Meilleur(s) buteur(s) World Cup :
Nicolás Carmona (12)

Intercontinental Cup :
Mário Rodriguez (22)

Challenger Cup :
Cesar V. Boersma (36)

Navigation

La 44e édition du championnat du monde est intégrée de nouveau à la seconde édition des World Roller Games et se déroule simultanément avec les autres championnats du monde de rink hockey.

L'équipe d'Espagne tenante du titre, et vainqueur de six des sept dernières éditions, tient un rôle de favori alors qu'elle évolue à domicile. Elle voit comme principale adversaire l'Argentine. Ce pays a, lors de son dernier passage à Barcelone, remporté la médaille d'or dans le cadre des jeux olympiques de 1992[1].

La finale oppose l'Argentine, après avoir battu la France qui atteignait pour la première fois le dernier carré, et le Portugal à la suite de sa victoire face à l'Espagne, pays hôte de la compétition. Aucune équipe ne parvenant à prendre l'avantage ni à l'issue du temps réglementaire, ni après les prolongations, le match se décide sur une séance de tirs au but. Le Portugal remporte le match face à l'Argentine, après avoir éliminé les deux autres grands favoris à savoir l'Italie en quart, et l'Espagne en demi.

Organisation[modifier | modifier le code]

La méthode de désignation de la ville hôte est différente des éditions antérieures. La désignation de la ville se faisait par le comité international de rink hockey, un organe spécifique au rink hockey. Désormais la réunion de l'ensemble des disciplines fait que le choix se fait par une instance supérieure, la fédération internationale de roller sports.

Bien que la première édition soit initialement attribuée en 2015 à la ville de Barcelone en Espagne, celle-ci renonce officiellement à l'organisation des compétitions en janvier 2016, car à la suite d'un changement de municipalité, la ville n'a pas pu apporter les garanties suffisantes pour organiser correctement la compétition. La ville de Nankin, devant initialement organiser l'édition 2019, se voit alors attribuer l'évènement notamment en raison de son expérience dans l'organisation des grandes compétitions internationales et pour son attrait pour les disciplines du roller. La ville de Barcelone remplace alors Nankin pour l'organisation de la compétition en 2019.

Format[modifier | modifier le code]

La compétition est de nouveau divisée en trois championnats : la World Cup, qui regroupe les huit meilleures équipes, la Intercontinental Cup, qui regroupe les huit équipes suivantes, et la Challenger Cup, dans laquelle évoluent toutes les autres équipes. À l'issue de la phase de poule, les deux derniers de groupe de la World Cup disputent un tournoi de barrage avec les deux premiers de groupe de la Intercontinental Cup. Les deux vainqueurs de ce tournoi sont qualifiés pour la phase finale de la World Cup, les deux perdants disputent la phase finale de la Intercontinental Cup.

World Cup[modifier | modifier le code]

Acteurs du championnat[modifier | modifier le code]

Équipes qualifiées[modifier | modifier le code]

Huit équipes de trois continents participent à la compétition. Les pays qualifiés ne sont plus les huit premiers du dernier mondial comme précédemment. L'Europe est le continent le plus représenté avec quatre sélections, devant l'Amérique du Sud (trois sélections) et l'Afrique (une sélection).

Les pays européens sélectionnés sont les quatre premières équipes du championnat d'Europe 2018, à savoir l'Espagne, le Portugal, l'Italie et la France.

Équipes qualifiées
Europe Amérique du Sud Afrique

Les grands favoris de la compétition sont l'Argentine, l'Espagne, l'Italie et le Portugal[2].

Le tirage au sort des poules a lieu Musée Juan Antonio Samaranch de l'Olympisme et du Sport[3].

Résultat du tirage au sort du
Groupe A Groupe B
Espagne (1) Portugal (2)
Italie (4) Argentine (3)
Angola (5) Colombie (6)
France (9) Chili (7)

Le nombre entre parenthèses correspondant au rang auquel s'est classé le pays lors de la précédente édition de la compétition en 2017. Bien que la France ait terminé 9e, elle bénéficie au détriment du Mozambique 8e, du fait que le quota de places soit plus important pour les équipes européennes avec quatre places, contre une seule pour les équipes africaines.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La compétition se déroule en deux parties.

Lors de la première partie, deux groupes de quatre équipes sont constitués. Chaque équipe se rencontre une fois. En cas d'égalité au terme d'une rencontre, une séance de coup franc direct est organisé. Celle-ci n'a pas d'impact sur les points attribués (1 point pour chaque équipe) et le score du match au classement générale, mais sert éventuellement en cas d'égalité au classement générale à l'issue des rencontres de poule.

Les équipes terminant première, deuxième et troisième sont qualifiés pour les quarts de finale. L'équipe terminant dernière de son groupe rencontre l'équipe vainqueur de la poule de la division inférieur la FIRS Cup. Le perdant est reléguée en FIRS Cup. Le vainqueur est qualifié pour les quarts-de-finale[4]. Ce principe de montée-descente d'équipes en plein cours de championnat implique que les deux championnats doivent se tenir simultanément et dans un même lieu. Il s'agit d'une modification de déroulement de la compétition, appliquée pour la seconde fois au rink hockey mais qui existe auparavant pour le roller en ligne.

Lors de la seconde partie, les équipes participent à la phase finale. Il s'agit de rencontre à élimination directe. Pour les quarts de finale, les premiers des groupes World Cup affrontent les premiers des groupes FIRS Cup. Tandis que les seconds d'un groupe rencontrent les troisièmes de l'autre[5].

Phases de qualification[modifier | modifier le code]

Groupe A[modifier | modifier le code]
Participants[modifier | modifier le code]

L'équipe d'Espagne est l'équipe dominatrice de la poule A. Jouant à domicile, elle défend son titre acquis en Chine en 2017[6].

L'Italie fait partie des quatre grands prétendants traditionnels au titre, bien que les italiens soient un peu en retrait par rapport aux trois autres favoris. L'équipe d'Italie n'est plus habituée au podium, elle y est montée pour la dernière en 2003, à la seconde place. Son dernier titre remonte à 1997[7]. le groupe italien ambitionne d'obtenir une médaille à l'issue de la compétition[8].

L'Angola est un prétendant modeste, mais qui dans ses bons jours, est capable de battre n'importe quelle équipe. Le pays est en pleine progression au niveau international notamment en raison de sa proximité culturelle avec le Portugal qui accueille de nombreux Angolais dans son championnat national[8]. Pour la compétition, elle vise la seconde place du groupe[9].

La France fait partie des équipes traditionnelles de la compétition avec sa 34e participation. L'équipe est composée de jeunes joueurs avec très peu d'expérience internationale. La faiblesse des joueurs français vient du fait de leur difficulté à s'expatrier dans des championnats compétitifs[8].

Compétition[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats
1 Espagne 9 3 3 0 0 14 6 +8 Espagne 3-1 5-3 6-2
2 France 4 3 1 1 1 8 8 0 France 4-2 3-3
3 Italie 3 2 1 0 2 10 13 -3 Italie 5-4
4 Angola 1 3 0 1 2 9 14 -5 Angola

Lors du match opposant l'Angola à l'Italie, les Européens donnés comme favoris s'attendent à un match insidieux[10]. L'équipe africaine entre d'emblée dans sa rencontre en marquant par l'intermédiaire de João Pinto dès la cinquième minute de jeu. L'Angola commet une faute sanctionnée par un penalty. Les Italiens en profitent pour revenir au score puis prendre la tête six minutes avant la mi-temps[11]. De retour des vestiaires, un doublé de João Pinto, permet aux Angolais de reprendre la tête. L'Italie revient au score à l'occasion d'une supériorité numérique avant de marquer de nouveau lui donnant un avantage définitif. João Pinto a néanmoins manqué un penalty qui aurait permis à son équipe de revenir encore une fois au score. La rencontre s'achève sur une victoire avec le plus faible des écarts pour l'Italie[12].

L'équipe d'Espagne, bien qu'elle ne réussisse pas à développer son jeu en début de rencontre, parvient à ouvrir le score. Elle le fait par l'intermédiaire d'Albert Casanovas sur un pénalty, alors que son compatriote Antonio Perez venait d'échouer sur le même exercice quelques minutes plus tôt. À partir de ce but, les Espagnols enchainent les fautes d'équipes pour en commettre huit avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, la France, dont la qualité de jeu est en hausse ses dernières années notamment via les frères Di Benedetto, égalise sur un coup franc direct. Ce dernier, provoqué par la 10e fautes d'équipe, est exécuté par Carlo Di Benedetto. Il faut attendre 10 minutes pour qu'Antonio Perez redonne l'avantage aux Ibériques, et à deux minutes du terme de la rencontre Edu Lamas scelle la rencontre par un tir du centre du terrain qui surprend le gardien français[13].

à 18 h 0 Angola 4-5 Italie CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Rui Torres, Xavier Bleuzen
Rapport[FMA 1]
à 22 h 0 Espagne 3-1 France CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Filippo Fronte, Claudio Ferraro
Rapport[FMA 2]

Les deux équipes n'ayant pas pu se départager avant la fin de la seconde période, une séance de coup franc direct est organisée. La France perd contre l'Angola à la suite de cette séance[14],[15],[16],[17],[18],[19].

Il s'agit de la première des deux « finales » de la journée, qui voit s'opposer deux sérieux prétendants au titre, l'Espagne et l'Italie[20],[21],[22],[23],[24],[25].

à 12 h 0 France 3 - 3 Angola CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Sergi Mayor, Sergio Insua
Rapport[FMA 3]
à 20 h 0 Italie 3 - 5 Espagne CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Joaquim Pinto, Xavier Bleuzen
Rapport[FMA 4]

France/italie[26],[27],[28],[29].

Angola/espagne[30],[31],[32],[33].

L'Espagne est le seul pays à avoir remporté ses trois matchs de poule)[34].

à 16 h 0 Italie 2 - 4 France CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Roberto Montiveros, Morisio Ariel
Rapport[FMA 5]
à 20 h 0 Angola 2 - 6 Espagne CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : José Pinto, Rui Torres
Rapport[FMA 6]
Groupe B[modifier | modifier le code]
Participants[modifier | modifier le code]

L'Argentine, championne du monde en France en 2015, n'a pas d'autre objectif que de ravir le titre perdu en Chine en 2017 face à l'Espagne. L'équipe s'est rendu d'abord à Lisbonne, puis à Cornellà de Llobregat pour travailler la préparation physique et la cohésion de groupe[35].

Le championnat portugais est celui qui accueille le plus d’internationaux, outre les joueurs de sa sélection, 18 internationaux étrangers participent au championnat lusitanien[36]. Bien qu'ayant un championnat relevé, le Portugal n'a pas remporté le mondial depuis l'édition 2003 à Oliveira de Azeméis[37],[38]. Elle n'a pas remporté de mondial en dehors de ses terres depuis 1993, et il lui faut remonter en 1960 pour voir une victoire sur les terres hispaniques[39]. Les Portugais abordent la compétition avec la confiance acquise après leur victoire lors de la Coupe des nations 2019[40].

Compétition[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats
1 Argentine 7 3 2 1 0 17 4 +13 Argentine 1-1 9-2 7-1
2 Portugal 7 3 2 1 0 18 7 +11 Portugal 9-4 8-2
3 Chili 3 3 1 0 2 10 21 -11 Chili 4-3
4 Colombie 0 3 0 0 3 6 19 -13 Colombie

La première rencontre du groupe B oppose deux équipes sud-américaines, l'Argentine 3e du dernier mondial et le Chili 7e[41]. La rencontre est déséquilibrée, les Argentins dirigés par José Luís Páez, domine entièrement la partie. Les Chiliens ne parviennent à marquer seulement deux buts l'un en contre-attaque en fin de première mi-temps, et l'autre sur pénalty en à 4 minutes du terme de la rencontre. Les Argentins ont trouvé les chemins du but par l'intermédiaire de Lucas Ordoñez, par trois fois, Carlos Nicolía et Pablo Álvarez, à deux reprises, et Matías Pacual puis Matías Platero ont marqué chacun une fois. Bien que le palmarès de l'Argentine soit très important, la presse nationale élude la victoire qu'elle n'évoque pas dans ses colonnes[42].

Le Portugal rencontre la Colombie pour le second match du groupe. Il s'agit de le sixième rencontre de l'histoire entre ces deux pays : les cinq précédentes ont toutes été remportées par les Portugais. Ces derniers sont entrés sur le terrain en portant des maillots à l'image de António Livramento, un des derniers sélectionneurs à avoir remporté la compétition. La rencontre s'avère difficile pour les Colombiens. Ils ne parviennent pas à résister aux offensives des Européens. Hélder Nunes et Jorge Silva parviennent chacun à marquer trois buts, Rafa met lui un doublé. Le match se termine par un score de huit buts à deux pour un score cumulé de 81 à 12 sur l'ensemble des six matchs joués entre les deux équipes[43].

à 16 h 0 Chili 2 - 9 Argentine CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Sergi Mayor, Oscar Valverde
Rapport[FMB 1]
à 20 h 0 Portugal 8 - 2 Colombie CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Carlos Fernández, Xavier Bleuzen
Rapport[FMB 2]

Un duel sud-américain oppose la Colombie et le Chili. Ces deux formations ont été lourdement défaits la veille par les favoris de la compétition[44],[45].

La rencontre entre l'Argentine et le Portugal voit s'opposer deux des prétendants au titre mondial. Après leurs victoires de la veille par des scores importants[46], le vainqueur de la rencontre se positionnera à la première place du groupe. Le Portugal commence mieux son match en faisant circuler la balle rapidement ce qui crée des espaces dans la défense argentine[47]. Elle ouvre le score en première mi-temps à la 16e minutes via Gonçalo Alves qui fait passer sa balle sous le gardien[47]. Mais un coup franc direct dont Lucas Ordoñez se charge, remet à égalité les deux équipes : le coup franc est tiré deux fois car le gardien portugais a bougé avant que le tireur ne se soit élancé[47]. À l'issue du temps règlementaire, les deux équipes s'affrontent dans une séance de coup franc. Celle-ci tourne à l'avance des Portugais[46].

à 14 h 0 Colombie 3 - 4 Chili CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Fernando Madureira, Joao Duarte
Rapport[FMB 3]
à 22 h 0 Argentine 1 - 1 Portugal CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Ivan Gonzalez, Josep Ribo
Rapport[FMB 4]

L'Argentine rencontre la Colombie, équipe la moins forte du groupe[48], lors du dernier match de poule. L'Argentine afin de terminer à la première place doit gagner avec cinq buts d'avance. Le Portugal étant à égalité de points, c'est la différence de but qui désignera le vainqueur de la poule[49],[50]. L'Argentine ouvre le score par l'intermédiaire de Pablo Álvarez, qui est suivi de Carlos Nicolía et Reinaldo García avant la pause. Bien que la Colombie réduise le score en entrée de seconde période, Carlos Nicolía, Reinaldo García et Pablo Álvarez marquent de nouveau un but accompagné par Matias Pascual. Ces quatre autres buts argentins condamnent les Colombiens à la dernière du groupe. L'Argentine remporte la poule B et la Colombie doit passer par un match de barrage pour savoir si elle accède au quart de finale[51],[52],[53].

Il faut attendre 15 minutes pour voir l'ouverture du score portugaise de Jorge Silva. Quelques minutes plus tard, il est imité par João Rodrigues. L'ancien joueur espagnol naturalisé chilien, Marc Figa, réduit le score avec un mouvement venant de derrière la cage portugaise. Hélder Nunes donne, un but, puis un doublé en début de seconde période. Malgré un doublé de Felipe Marquez, les Chiliens finissent par concéder le match par neuf buts contre quatre[54],[55]. Le Portugal et l'Argentine terminent à égalité de points. Bien que le Portugal ait remporté la séance de tirs au but face à l'Argentine, ceux sont les Sud-américains qui se classent à la première place de groupe. Ils bénéficient d'une meilleure différence de buts générale (+13 contre +11 pour le Portugal)[34].

à 18 h 0 Chili 4 - 9 Portugal CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Matteo Galoppi, Antonio Gomez
Rapport[FMB 5]
à 22 h 0 Argentine 7 - 1 Colombie CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Ruben Fernandez, Matteo Galoppi
Rapport[FMB 6]
Barrages[modifier | modifier le code]

Mozambique[56] Angola[57],[58],[59].

à 17 h 0 Angola 6 - 1 Mozambique CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Fernando Madureira, Joaquim Pinto
Rapport[FMC 1]

Colombie/suisse[60]

à 19 h 30 Colombie 6 - 5 Suisse CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Miguel Diaz , Carlos Fernández
Rapport[FMC 2]

Les matchs de barrage permettent à l'Angola et à la Colombie de poursuivre le tournoi au plus haut-niveau. Ils rencontrent en quart de finale, respectivement l'Argentine et l'Espagne, tous deux vainqueurs de leur poule. La Suisse et le Mozambique, qui ont remporté leur poule en « International Cup », perdent les barrages et ne peuvent pas accéder au dernier tableau.

Phases finales[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
à 14 h 30   à 17 h   à 18 h
Argentine 6
Angola 0  
Argentine 3
à 10 h
    France 0  
Chili 4
à 22 h
France 5
Argentine 0 (1)
à 22 h
    Portugal 0 (2)
Portugal 5 (2)  
Italie 5 (0)  
Portugal 4 Match pour la troisième place
à 19 h 30
    Espagne 2 à 15 h 30
Colombie 0
France 0
Espagne 9
Espagne 5


Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Chili/france[61],[62],[63]

à 10 h 0 Chili 4 - 5 France Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Joaquim Pinto, Fernando Madureira
Rapport[FMD 1]

Argentine/Angola[64],[65],[66],[67],[68],[69],[70]

à 14 h 30 Argentine 6 - 0 Angola Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Oscar Valderde, Miguel Diaz
Rapport[FMD 2]

Colombie/espagne[71],[72],[73],[74]

à 19 h 30 Colombie 0 - 9 Espagne Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Matteo Galoppi, Xavier Bleuzen
Rapport[FMD 3]

Portugal/Italie[75],[76],[77],[78],[79],[80],[81],[82],[83],[84],[85].

à 22 h 0 Portugal 5 - 5 Italie Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Carlos Fernández, Sergio Insua
Rapport[FMD 4]
Demi-finales[modifier | modifier le code]

Pour la première fois, la France atteint la demi-finale d'un mondial. Les trois autres participants aux demis ont, lors des cinq dernières éditions, toujours figurés aux trois premières places du classement final[86].

à 19 h 30 Argentine 3 - 0 France Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Oscar Valverde, Rui Torres
à 22 h 0 Portugal 4 - 2 Espagne Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Xavier Bleuzen, Carlos Fernández
Finale[modifier | modifier le code]
à 18 h 0 Argentine 0 (1) - 0 (2) Portugal Palau Blaugrana, Barcelone
Arbitrage : Oscar Valverde, Sergi Mayor
Nicolias Heras Réussi
Pascual Manqué
Alvarez Vera Manqué
Ordoñez Manqué
Platero Manqué
Tirs au but
Réussi Alves
Manqué Rodriguez
Réussi Nunes
Manqué Costa
Magalhães
Drapeau de l'Argentine
Argentine :
Cinq majeurs :
Gardien de but 12 Valentín Grimalt
JdC 5 Carlos Nicolia Capitaine
JdC 9 Lucas Ordoñez
JdC 17 Matías Platero
JdC 57 Reinaldo Garcia
Remplaçants :
Gardien de but 1 Constantino Acevedo
JdC 4 Matias Pascual
JdC 7 Pablo Federico Alvarez Vera
JdC 8 David Páez
JdC 99 Gonzalo Romero
Entraîneur :
José Luís Páez
Drapeau du Portugal
PORTUGAL:
Cinq majeurs :
Gardien de but 61 Ângelo Girão
JdC 3 José Rafael Costa
JdC 9 João Rodrigues Capitaine
JdC 78 Hélder Nunes
JdC 88 Henrique Magalhães
Remplaçants :
Gardien de but 10 Nélson Filipe Magalhães
JdC 5 Telmo Pinto
JdC 6 Gonçalo Alves
JdC 15 Jorge Silva
JdC 74 Miguel Vieira
Entraîneur :
Renato Garrido

Matchs de classement[modifier | modifier le code]

Angola /Chili[87]

à 17 h 0 Angola 7 - 4 Chili CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : José Pinto, João Duarte
à 22 h 0 Italie 8 - 5 Colombie CEM Isaac Gálvez, Vilanova

à 17 h 0 Chili 11 - 8 Colombie CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Roberto Montiveros, Ariel Morisio

à 22 h 0 Angola 4 - 6 Italie CEM Isaac Gálvez, Vilanova
Arbitrage : Bruno Sosa, Ivan Gonzàlez

à 15 h 30 France 0 - 5 Espagne Palau Blaugrana, Barcelone

Intercontinental Cup[modifier | modifier le code]

Équipes qualifiées[modifier | modifier le code]

Huit équipes de quatre continents participent à la compétition. L'Europe est le continent le plus représenté avec quatre sélections, devant l'Afrique (deux sélections), l'Amérique du Sud et l'Océanie (une sélection).

Équipes qualifiées
Europe Afrique Amérique du Sud Océanie

Le tirage au sort des poules a lieu au Musée Juan Antonio Samaranch de l'Olympisme et du Sport[3].

Résultat du tirage au sort du
Groupe A Groupe B
Mozambique (8[88]) Allemagne (10)
Égypte (16) Australie (20)
Andorre (np[89]) Suisse (np)
Angleterre (np) Brésil (np)

Déroulement[modifier | modifier le code]

Phase de poule[modifier | modifier le code]

Group A[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Qualification Drapeau du Mozambique Drapeau d'Andorre Drapeau de l'Angleterre Drapeau de l'Égypte
1 Mozambique 9 3 3 0 0 25 6 +19 Barrage pour la World Cup 16–2
2 Andorre 6 3 2 0 1 13 7 +6 Quart-de-finale 1–3 4–3
3 Angleterre 3 3 1 0 2 18 11 +7 3–6 12–1
4 Égypte 0 3 0 0 3 4 36 −32 1–8
Group B[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Qualification Drapeau de la Suisse Drapeau de l'Allemagne Drapeau du Brésil Drapeau de l'Australie
1 Suisse 9 3 3 0 0 25 5 +20 Barrage pour la World Cup 12–1
2 Allemagne 6 3 2 0 1 23 8 +15 Quart-de-finale 1–5 6–3
3 Brésil 3 3 1 0 2 10 16 −6 3–8 4–2
4 Australie 0 3 0 0 3 3 32 −29 0–16

Phase finale[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
   
Suisse 8
Égypte 1  
Andorre 4
    Suisse 3  
Brésil 3
Andorre 9
Andorre 3
    Mozambique 4
Mozambique 3  
Australie 23  
Mozambique 7ap Match pour la troisième place
    Allemagne 5
Angleterre 1
Suisse 7
Allemagne 4
Allemagne 4


Matchs de classement[modifier | modifier le code]

Rencontres 5e-9e place Rencontre 5e-6e place
Brésil 12
Égypte 1    
Brésil 3
    Angleterre 7
Angleterre 6
Australie 2
Rencontre 7e-8e place
Égypte 4
Australie 5


Challenger Cup[modifier | modifier le code]

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

Onze équipes de quatre continents participent à la compétition. L'Asie est le continent le plus représenté avec six sélections, devant l'Europe (trois sélections), l'Amérique (deux sélections) et l'Océanie (une sélection). Le Mexique devait initialement participer à la compétition, mais décide de se retirer après le tirage au sort.

Équipes qualifiées
Asie Europe Amérique Océanie

Phase de groupe[modifier | modifier le code]

Groupe A[modifier | modifier le code]

Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Qualification Drapeau de la Belgique Drapeau de l'Uruguay Drapeau de l'Autriche Drapeau du Japon Drapeau de la Nouvelle-Zélande Drapeau du Taipei chinois
1 Belgique 12 5 4 0 1 40 15 +25 Qualifié pour la deuxième phase 7–1 16–4
2 Uruguay 12 5 4 0 1 32 13 +19 3–2 10–1 14–0
3 Autriche 9 5 3 0 2 37 12 +25 4–6 3–4 8–1 15–0
4 Japon 9 5 3 0 2 20 20 0 4–3 6–2
5 Nouvelle-Zélande 3 5 1 0 4 14 36 −22 2–8 1–7 8–5
6 Taïpei chinois 0 5 0 0 5 13 60 −47 4–7

Group B[modifier | modifier le code]

Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Qualification Drapeau des Pays-Bas Drapeau de l'Inde Drapeau des États-Unis Drapeau de Macao Drapeau de la République populaire de Chine
1 Pays-Bas 12 4 4 0 0 81 10 +71 Qualifié pour la deuxième phase 15–6 8–2
2 Inde 6 4 2 0 2 52 29 +23 9–8
3 États-Unis 6 4 2 0 2 41 21 +20 4–2 10–11 25–0
4 Macao 6 4 2 0 2 35 39 −4 2–20 14–0
5 Chine 0 4 0 0 4 2 112 −110 0–38 2–35

Matchs de classement[modifier | modifier le code]

Tous les matchs de classement sont joués le 13 juillet.

Belgique 0 - 8 Pays-Bas
Uruguay 4 - 0 Inde
Australie 10 - 4 États-Unis
Japon 7 - 8 Macao
Nouvelle-Zélande 11 - 2 Chine

Classement final[modifier | modifier le code]

Rang Équipe
1er Portugal
2e Argentine
3e Espagne
4e France
5e Italie
6e Angola
7e Chili
8e Colombie
9e Mozambique
10e Andorre
11e Suisse
12e Allemagne
13e Angleterre
14e Brésil
15e Australie
16e Égypte
17e Pays-Bas
18e Belgique
19e Uruguay
20e Inde
21e Autriche
22e États-Unis
23e Macao
24e Japon
25e Nouvelle-Zélande
26e Chine
27e Taïpei chinois

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) https://www.losandes.com.ar/article/view?slug=en-barcelona-por-la-misma-vocacion-por-mauricio-videla
  2. (pt) Miguel Dantas, « Equipas portuguesas querem travar domínio espanhol no Mundial », sur publico.pt, (consulté le ).
  3. a et b « Résultats des tirages au sort du mondial de rink hockey 2019 », sur rollerenligne.com, (consulté le ).
  4. (pt) Filipa Fernandes Garcia, « Benfiquistas entram a ganhar no Mundial de Hóquei em Patins », sur slbenfica.pt, (consulté le ).
  5. (es) « Nanjing, la capital de las tres coronas », sur losandes.com.ar, (consulté le ).
  6. (es) josep Margalef, « España abre el fuego en el Mundial de hockey patines », sur as.com, (consulté le ).
  7. (it) Michele Cassano, « Hockey pista, Mondiali 2019: Spagna per confermarsi, Argentina e Portogallo alla caccia dell’Eldorado. L’Italia vuole stupire », sur oasport.it, (consulté le ).
  8. a b et c (it) Gianni Lombardi, « Hockey pista, Mondiali 2019: le avversarie del girone dell’Italia ai raggi X. La padrona di casa Spagna fa paura », sur oasport.it, (consulté le ).
  9. (pt) « Angola «num dia bom» pode vencer qualquer seleção », sur abola.pt, (consulté le ).
  10. (it) Gianni Lombardi, « Hockey pista, Mondiali 2019: buona la prima per l’Italia, sconfitta l’insidiosa Angola 5-4 », sur oasport.it, (consulté le ).
  11. (pt) Silva Cacuti, « Angola perde com Itália na estreia do Mundial de Hoquéi », sur ojogo.pt, (consulté le ).
  12. (pt) « Mundial: João Pinto em grande, mas Itália venceu Angola », sur ojogo.pt, (consulté le ).
  13. (es) « 3-1: Un golazo de Edu Lamas rubrica la victoria de España ante Francia », sur mundodeportivo.com, (consulté le ).
  14. (pt) Lusa, « Angola e França empatam 3-3 e africanos ganham na vantagem », sur rtp.pt, (consulté le ).
  15. (pt) « Mundial 2019: Angola e França empatam mas africanos ganham na vantagem », sur record.pt, (consulté le ).
  16. (pt) « Mundial 2019: Falé pede para que deixem que "outras seleções apareçam" », sur record.pt, (consulté le ).
  17. (pt) Amândio Clemente, « Angola tenta conservar terceiro lugar do grupo », sur jornaldeangola.sapo.ao, (consulté le ).
  18. (pt) Silva Cacuti, « Resultado diante da França mantém sonho », sur jornaldeangola.sapo.ao, (consulté le ).
  19. (pt) « Angola empata com França no Mundial », sur ojogo.pt, (consulté le ).
  20. (es) « 3-5: España, primera de grupo tras batir a Italia en el Mundial », sur mundodeportivo.com, (consulté le ).
  21. (es) Josep Margalef, « España bate a Italia (5-3) y está a un paso de cuartos de final », sur as.com, (consulté le ).
  22. (es) Roberto Rodríguez, « Ignacio Alabart: “Ojalá supere a mi padre” », sur lavanguardia.com, (consulté le ).
  23. (es) « España derrota a Italia en el último tramo del partido (3-5) », sur lavanguardia.com, (consulté le ).
  24. (it) Gianni Lombardi, « LIVE Spagna-Italia 5-3 hockey pista, Mondiali 2019 in DIRETTA: vincono i padroni di casa, azzurri belli solo a metà in una sfida piena di errori », sur oasport.it, (consulté le ).
  25. (it) Gianni Lombardi, « Hockey pista, Mondiali 2019: Italia sconfitta dalla Spagna 5-3 nella seconda giornata del gruppo A », sur oasport.it, (consulté le ).
  26. (it) https://www.oasport.it/2019/07/italia-francia-hockey-pista-mondiali-2019-oggi-orario-dinizio-e-come-vederla-in-tv-e-streaming/
  27. (it) https://www.oasport.it/2019/07/live-italia-francia-2-4-hockey-pista-mondiali-2019-in-diretta-carlo-di-benedetto-porta-i-transalpini-in-paradiso-litalia-cede-ai-rivali-transalpini/
  28. (it) https://www.oasport.it/2019/07/hockey-pista-mondiali-2019-litalia-si-gioca-tutto-con-la-francia/
  29. (it) https://www.oasport.it/2019/07/hockey-pista-mondiali-2019-litalia-cede-4-2-alla-francia-complicando-il-suo-cammino-iridato/
  30. (pt) https://www.ojogo.pt/modalidades/hoqueiempatins/noticias/interior/mundial-angola-perde-com-espanha-e-disputa-play-off-com-mocambique-11095298.html
  31. (es) https://www.europapress.es/deportes/noticia-seleccion-espanola-masculina-hockey-patines-avanza-invicta-cuartos-world-roller-games-20190709222544.html
  32. (es) https://as.com/masdeporte/2019/07/09/polideportivo/1562701451_605465.html
  33. (es) https://www.sport.es/es/noticias/hockey/espana-golea-angola-pasa-cuartos-como-primera-grupo-7547156
  34. a et b (pt) https://www.ojogo.pt/modalidades/hoqueiempatins/noticias/interior/mundial-portugal-com-adversario-de-peso-nos-quartos-e-a-seguir-pode-vir-a-espanha-11095351.html
  35. (es) « La Mayor, en la hora del debut », sur diariodecuyo.com.ar, (consulté le ).
  36. (pt) « Mundial: 18 "portugueses" nos adversários de Portugal », sur ojogo.pt, (consulté le ).
  37. (pt) Mário Aleixo, « Hóquei. Portugal defronta Colômbia na estreia no Mundial », sur rtp.pt, (consulté le ).
  38. (pt) « Mundial/Hóquei: Portugal estreia-se frente à Colômbia de português André Torres », sur desporto.sapo.pt, (consulté le ).
  39. (pt) « Portugal empata com Argentina na 2.ª jornada do Mundial de Hóquei em Patins », sur desporto.sapo.pt, (consulté le ).
  40. (it) Michele Cassano, « Hockey pista, Mondiali 2019: Spagna per confermarsi, Argentina e Portogallo alla caccia dell’Eldorado. L’Italia vuole stupire », sur oasport.it, (consulté le ).
  41. (pt) http://jornaldeangola.sapo.ao/desporto/argentina-e-portugal-favoritos-diante-do-chile-e-da-colombia
  42. (es) https://www.tiempodesanjuan.com/deportes/2019/7/7/un-triste-clasico-gano-la-seleccion-de-hockey-el-pais-ni-bola-259934.html
  43. (pt) http://sodesportotv.pt/2019/07/07/portugal-entrou-a-vencer-frente-a-colombia/
  44. (pt) https://www.ojogo.pt/modalidades/hoqueiempatins/noticias/interior/angola-somou-primeiro-ponto-no-mundial-portugal-tambem-empatou-mas-ganhou-vantagem-11091431.html
  45. , https://www.rtp.pt/noticias/hoquei/hoqueimundial-portugal-empata-com-argentina-angola-com-franca_d1159235
  46. a et b (pt) « Portugal empata com Argentina no segundo jogo no mundial de hoquei em patins », sur ojogo.pt.
  47. a b et c (pt) https://www.publico.pt/2019/07/08/desporto/noticia/portugal-argentina-continuam-empatados-mundial-1879204
  48. (es) http://www.necocheanet.com.ar/noticias/deportes/17866-argentina-1ra-en-su-grupo-tras-vencer-a-colombia
  49. (es) https://sisanjuan.gob.ar/noticias-deportes/item/15721-world-roller-games-2019-argentina-enfrenta-a-colombia
  50. (es) https://www.diarioelzondasj.com.ar/goleada-para-terminar-arribagoleada-para-terminar-arriba/
  51. (es) https://www.pagina12.com.ar/205384-victoria-de-argentina-en-el-mundial-de-hockey-sobre-patines
  52. (es) https://www.tycsports.com/polideportivo/-victorias-argentinas-para-quedarse-con-los-grupos-en-el-mundial-de-hockey-sobre-patines-20190709.html
  53. (es) https://www.grupolaprovincia.com/deportes/argentina-goleo-y-gano-el-grupo-b-del-mundial-masculino-de-hockey-sobre-patines-325659
  54. (pt) https://www.publico.pt/2019/07/09/desporto/noticia/portugal-quartosdefinal-mundial-hoquei-1879322
  55. (pt) https://desporto.sapo.pt/modalidades/hoquei/artigos/hoqueimundial-portugal-goleia-chile-e-fica-a-espera-da-argentina
  56. (pt) https://www.ojogo.pt/modalidades/hoqueiempatins/noticias/interior/mundial-mocambique-garante-quartos-de-final-11094147.html
  57. (pt) https://www.record.pt/modalidades/hoquei-em-patins/detalhe/angola-sonha-no-mundial
  58. (pt) http://jornaldeangola.sapo.ao/desporto/angola-vence-mocambique-e-garante-presenca-nos-quartos-de-final
  59. (pt) https://desporto.sapo.pt/modalidades/hoquei/angola-hoquei/artigos/mundial-de-hoquei-angola-nos-quartos-de-final
  60. (de) http://www.rollhockey.ch/1/ArticleID/1407/Kolumbien-bedeutet-im-Achtelfinale-Endstation
  61. « Rink hockey: la France pour la première fois dans le dernier carré mondial », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  62. Rédaction La Roche-sur-Yon, « Rink-hockey : cinq anciens joueurs de La Vendéenne en demi-finale du mondial », sur actu.fr, (consulté le ).
  63. (pt) http://jornaldeangola.sapo.ao/desporto/franca-e-portugal-favoritos
  64. (es) https://www.losandes.com.ar/article/view?slug=en-vivo-la-seleccion-masculina-de-hockey-patin-busca-un-lugar-en-las-semis-del-mundial
  65. (es) https://sisanjuan.gob.ar/noticias-deportes/item/15765-argentina-ya-esta-en-semifinales-del-mundial-de-hockey
  66. (es) https://www.pagina12.com.ar/205761-argentina-juega-las-semis-del-mundial-de-hockey-sobre-patine
  67. (es) https://www.cba24n.com.ar/argentina-a-semifinales-del-mundial-de-hockey-sobre-patines/
  68. (pt) https://www.record.pt/modalidades/hoquei-em-patins/detalhe/mundial-2019-argentina-elimina-angola-e-decide-presenca-na-final-com-a-franca
  69. (pt) https://www.abola.pt/nnh/Noticias/Ver/797110
  70. (pt) https://www.publico.pt/2019/07/11/desporto/noticia/argentina-goleia-angola-rumo-meiasfinais-mundial-1879572
  71. (es) https://www.lavanguardia.com/deportes/20190711/463419171192/espana-sentencia-en-seis-minutos-ante-colombia-y-pasa-a-semifinales.html
  72. (es) http://co.marca.com/claro/mas-deporte/2019/07/11/5d278e66ca4741ea628b45b6.html
  73. (es) http://www.rtve.es/deportes/20190711/chicas-chicos-selecciones-hockey-se-pasean-semis-del-mundial/1970440.shtml
  74. (es) https://www.laopinioncoruna.es/deportes/2019/07/12/ciclon-momento-clave/1419077.html
  75. (it) https://www.oasport.it/2019/07/hockey-pista-mondiali-2019-italia-dopo-la-prima-fase-sono-piu-le-ombre-che-le-luci/
  76. (it) https://www.oasport.it/2019/07/italia-portogallo-quarti-di-finale-mondiali-hockey-pista-2019-data-programma-orario-e-tv/
  77. (pt) https://www.jn.pt/desporto/interior/portugal-vence-a-italia-nos-penaltis-e-esta-nas-meias-finais-do-mundial-11103853.html
  78. (pt) https://desporto.sapo.pt/modalidades/hoquei/artigos/portugal-afasta-italia-nos-penaltis-e-defronta-espanha-nas-meias-do-mundial-de-hoquei-em-patins
  79. (pt) https://www.dn.pt/desportos/interior/portugal-apura-se-para-as-meias-finais-do-mundial-nos-penaltis-11103891.html
  80. (pt) https://rr.sapo.pt/noticia/157701/portugal-esta-nas-meias-finais-do-mundial-de-hoquei-em-patins
  81. (pt) https://www.publico.pt/2019/07/11/desporto/noticia/portugal-chega-meiasfinais-mundial-via-penaltis-1879647
  82. (pt) https://desporto.sapo.pt/modalidades/hoquei/artigos/hoqueimundial-fernando-fale-critica-falta-de-descanso
  83. (it) https://www.oasport.it/2019/07/live-italia-portogallo-hockey-pista-5-5-mondiali-2019-in-diretta-i-lusitani-passano-ai-rigori-quattro-errori-per-gli-azzurri-dal-dischetto/
  84. (it) https://tgvercelli.it/racioppi-la-nuova-societa-hockey-non-vuole-distruggere-nessuno/
  85. (it) https://sport.paconline.it/mondiali-hockey-pista-la-nazionale-maschile-esce-ai-rigori-con-il-portogallo/
  86. « Rink hockey: les Bleus éliminés en demi finales du mondial par l'ogre argentin », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  87. (pt) http://jornaldeangola.sapo.ao/desporto/angola-e-chile-jogam-amanha-para-as-classificativas-do-quinto-lugar
  88. classement lors du championnat du monde 2017
  89. non participant

Feuilles de match[modifier | modifier le code]

Les feuilles de match sont issues du site officiel.

Matchs de la poule A :

Matchs de la poule B :

Matchs de barrage :

Matchs de classement :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]