Championnat de Tunisie de volley-ball masculin 1963-1964

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division nationale 1963-1964
Généralités
Sport Volley-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 9

Palmarès
Tenant du titre Avenir sportif de La Marsa
Promu(s) en début de saison Club sportif des municipaux et sapeurs pompiers[1]
Union culturelle de Sfax
Vainqueur Espérance sportive de Tunis
Relégué(s) Néant

Navigation

Le championnat de Tunisie de volley-ball masculin 1963-1964 est disputé par huit clubs. Il coïncide avec l’émergence de l’Espérance sportive de Tunis comme un grand compétiteur de ce sport. Dirigée par l’entraîneur-joueur Hassine Belkhouja et le manager Mustapha Mazigh, et constituée d’une pléiade de volleyeurs à l’instar de Moncef Guellaty, Albert Allouche, Fethi Caïd Essebsi, Mustapha Annabi, Moncef Haddad, Rafik El Kamil, Kamel Mamlouk et Fethi Sanchou, elle survole le championnat et la coupe de Tunisie.

Cette saison correspond aussi à l’apogée du volley-ball en Tunisie avec 74 clubs engagés dans les différentes compétitions[2].

Division nationale[modifier | modifier le code]

Le classement final est le suivant[3] :

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites Forfaits ou pénalités Sets pour Sets contre
1 Espérance sportive de Tunis 28 14 14 0 0 42 7
2 Club sportif goulettois 26 14 12 2 0 37 10
3 Avenir sportif de La Marsa 22 14 8 6 0 31 27
4 Association sportive de Montfleury 21 14 8 5 1 28 26
5 Club sportif des cheminots 19 14 6 7 1 24 30
6 Saydia Sports 19 14 5 9 0 25 32
7 Club sportif des municipaux et sapeurs pompiers 16 14 2 12 0 10 38
8 Union culturelle de Sfax 15 14 1 13 0 13 40

Division 2[modifier | modifier le code]

66 équipes participent au championnat de division 2 organisé au niveau régional en dix poules pour qualifier six clubs aux barrages nationaux.

Tunis et Nord[modifier | modifier le code]

18 clubs sont répartis en trois poules. Les trois champions de poules sont :

Ils disputent un tournoi qualificatif qui permet à la Zitouna Sports et à Al Mansoura Chaâbia de Hammam Lif de passer aux barrages nationaux.

Cap Bon[modifier | modifier le code]

Le Club olympique de Kélibia se qualifie aux dépens du Stade nabeulien, de Grombalia Sports, de l'Espoir sportif de Menzel Temime et d'Om Dhouil Sports.

Centre[modifier | modifier le code]

Quinze clubs disputent la compétition régionale en deux poules et c’est l’Étoile sportive du Sahel qui se qualifie aux barrages nationaux.

Nord-Ouest[modifier | modifier le code]

Seize clubs sont répartis en deux poules. La qualification revient à l’Association sportive de Souk El Arbâa.

Sud[modifier | modifier le code]

Le Stade gabésien, représentant du Sud-Est et vainqueur du champion de la poule de Sfax, est qualifié.

Barrages nationaux[modifier | modifier le code]

Les deux premiers accèdent en division nationale. Le classement final est le suivant :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelle appellation de l’Association sportive des sapeurs pompiers
  2. Ils ne sont plus que 17 en 2015.
  3. Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], « Volley-ball : La belle époque », Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, pp. 457-492