Championnat de France de rugby à XIII 1967-1968

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Championnat de France
1967-1968
Généralités
Sport rugby à XIII
Organisateur(s) Fédération française de jeu à XIII[Note 1]
Éditions 30e édition
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 16 équipes

Palmarès
Vainqueur Limoux

Navigation

Le Championnat de France de rugby à XIII 1967-68 est la trentième édition du Championnat de France de rugby à XIII. Limoux remporte son premier championnat de l'histoire en battant en finale 13-12 Carcassonne.

Liste des clubs en compétition[modifier | modifier le code]

La Fédération Française de jeu à XIII met en place la trentième édition du Championnat de France de première division avec la participation de seize clubs.

Déroulé de la compétition[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]


Rang Club Pts J V N D PP PC Diff
1 Marseille 54 ? ? ? ? ? ? ?
2 XIII Catalan 52 ? ? ? ? ? ? ?
3 Carcassonne 52 ? ? ? ? ? ? ?
4 Limoux 49 ? ? ? ? ? ? ?
5 Saint-Gaudens 49 ? ? ? ? ? ? ?
6 Avignon 45 ? ? ? ? ? ? ?
7 Albi 44 ? ? ? ? ? ? ?
8 Cavaillon 43 ? ? ? ? ? ? ?
9 Villeneuve-sur-Lot 43 ? ? ? ? ? ? ?
10 Lézignan 42 ? ? ? ? ? ? ?
11 Bordeaux 42 ? ? ? ? ? ? ?
12 Toulouse 42 ? ? ? ? ? ? ?
13 Saint-Estève 40 ? ? ? ? ? ? ?
14 Montpellier 37 ? ? ? ? ? ? ?
15 Carpentras 37 ? ? ? ? ? ? ?
16 Villefranche-sur-Rouergue 33 ? ? ? ? ? ? ?
Qualifiés pour les quarts de finale
Qualifiés pour les barrages d'accès aux quarts de finale

Phase finale[modifier | modifier le code]

  • Barrages :
    • Saint-Gaudens - Toulouse
    • Avignon - Bordeaux
    • Albi - Lézignan
    • Cavaillon - Villeneuve-sur-Lot
Quarts-de-finale
6 et 7 avril 1968 *
Demi-finales
20 et 21 avril 1968 *
Finale
5 mai 1968 *
 à Toulouse      à Carcassonne *      Stadium, à Toulouse *
 Limoux  6
 Villeneuve-sur-Lot  2  
 Limoux  11
 à Saint-Estève *
   Saint-Gaudens  7  
 Saint-Gaudens  6
 Marseille  5  
 Limoux  13
 à Limoux *
   Carcassonne  12
 Carcassonne  11
 à Montpellier *
 Lézignan  3  
 Carcassonne  12
 à Cavaillon *
   Avignon  0  
 Avignon  5
 XIII Catalan  3  

Finale (5 mai 1968)[modifier | modifier le code]

Feuille de match
Limoux 13 - 12 Carcassonne après prolongations

(mt : 2 - 2)

au Stadium à Toulouse

Homme du match :

Points marqués :

Évolution du score : 2-0, 2-2, 2-4, 4-4, 4-6, 4-9, 6-9, 9-9, 11-9, 11-12, 13-12

Arbitre : Drapeau : France M. Lacaze

Spectateurs : 14 432

Cette saison 1968 se ponctue par une finale serrée le . Au Stadium à Toulouse devant 14 432 spectateurs, Limoux s'impose 13-12 contre Carcassonne après prolongations et remporte le premier titre de Championnat de France de son histoire.

Pour parvenir en finale, Limoux a écarté Villeneuve-sur-Lot et Saint-Gaudens tandis que Carcassonne a éliminé Lézignan et Avignon. Carcassonne dispute à cette occasion sa quinzième finale de Championnat de France tandis qu'il s'agit d'une première pour Limoux.

La première mi-temps est accrochée et aucune équipe parvient à se détacher. Le Limouxin Joseph Guiraud ouvre la marque par un drop à la 27e minute auquel répond le Carcassonnais Jean Colombies à la 36e minute. Le score à la mi-temps est alors de 2-2 avec une première période où aucune équipe ne parvient à marquer un essai.

En seconde période, c'est au tour de Carcassonne de prendre l'avantage par un nouveau drop de Jean Barthe (2-4) auquel Guiraud répond (4-4). Colombies ajoute un nouveau drop pour Carcassonne puis un essai de Blanc porte le score à 9-4 à l'avantage de Carcassonne. Limoux recolle au score avant la fin du temps réglementaire avec un troisième drop de Guiraud et un essai de Christophe Vergeynst (9-9).

La prolongation débute par une pénalité réussie par le Limouxin Guy Andrieu à la 82e minute (11-9), mais Carcassonne répond par un essai de Henri Castel (11-12). Finalement, l'issue du match est favorable à Limoux qui reprenne le score à leur avantage par une nouvelle pénalité d'Andrieu à la 107e minute et un échec dans cette exercice de Colombies en toute fin de prolongation à la 110e minute.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La fédération française de rugby à XIII fut contrainte de se nommer jusqu'en 1993 « Fédération française de jeu à XIII » suite à des pressions de la Fédération française de rugby à XV.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Louis Bonnery, Le rugby à XIII, le plus français du monde, Cano et Franck,

Lien externe[modifier | modifier le code]