Championnat de France de handball féminin de D1 2015-2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 1 féminine
2015-2016
Description de l'image Ligue féminine de handball 2009-2016 logo.svg.
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Ligue féminine de handball
Édition 64e édition
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date du
au
Participants 10, puis 9, puis 8 équipes
Matchs joués 82 en saison (56 retenus*)
12 en PO et PD
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Division 2 2015-2016

Palmarès
Tenant du titre Fleury Loiret
Promu(s) en début de saison ES Besançon
Vainqueur Metz Handball (20)
Deuxième Fleury Loiret
Troisième Issy Paris Hand
Relégué(s) UBBMB (Dépôt de bilan)
HBC Nîmes (Dépôt de bilan)
Buts 4 262 en saison (2 858 retenus*)
769 en PO et PD
Meilleure joueuse Drapeau : Norvège Stine Bredal Oftedal
Meilleure(s) buteuse(s) Drapeau : Slovénie Ana Gros (115 buts)

Navigation

Voir l’image vierge
Localisation des clubs engagés dans le championnat. En rouge, le champion.

La saison 2015-2016 de LFH est la soixante-quatrième édition du Championnat de France de handball féminin. Le premier niveau du handball féminin français oppose cette saison dix clubs en une série de dix-huit rencontres jouées d'août 2015 à mars 2016. À la fin de cette première phase les six premières équipes se disputent le titre et les qualifications européennes lors de playoffs alors que les quatre dernières luttent pour le maintien lors des playdowns.

La saison est marquée par les dépôts de bilan successifs de l'Union Bègles Bordeaux-Mios Biganos et du Handball Cercle Nîmes. Metz Handball remporte son vingtième titre de champion de France face au CJF Fleury Loiret Handball, tenant du titre.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Légende des couleurs
  •      Promu de deuxième division
  • Club En LFH
    depuis
    2014-2015 Entraîneur Salles Capacité
    CJF Fleury Loiret 2003 1er Frédéric Bougeant Drapeau : France Gymnase Albert Auger
    Palais des sports d'Orléans
    650
    2650
    Issy Paris Hand 2010 2e Pablo Morel Drapeau : France Salle Robert Charpentier
    Stade Pierre-de-Coubertin
    1500
    4016
    Metz Handball 1987 3e Jérémy Roussel
    Emmanuel Mayonnade
    Drapeau : France
    Drapeau : France
    Palais omnisports Les Arènes 5000
    HBC Nîmes 1997 4e Christophe Chagnard Drapeau : France Le Parnasse 4191
    Nantes Loire Atlantique Handball 2013 5e Jan Bašný Drapeau : République tchèque Palais des sports de Beaulieu 5000
    OGC Nice Handball 2012 6e Sébastien Gardillou Drapeau : France Halle des sports Charles-Ehrmann 1500
    Toulon Saint-Cyr HB 2008 7e Thierry Vincent Drapeau : France Gymnase de Vert Coteau
    Palais des sports Jauréguiberry
    600
    4350
    Union Bègles Bordeaux-Mios Biganos 2004 8e Emmanuel Mayonnade Drapeau : France Salle Duhourquet
    Salle Jean Dauguet
    800
    2300
    Cercle Dijon Bourgogne 2014 9e Christophe Maréchal Drapeau : France Palais des sports Jean-Michel Geoffroy 4000
    ES Besançon 2015 1er (D2) Raphaëlle Tervel Drapeau : France Palais des sports de Besançon 3380

    La saison a commencé avec dix clubs, mais le 10 novembre 2015 la Commission d’Organisation des Compétitions (COC) de la Fédération française de handball a annoncé le forfait général de l'équipe de Bègles Bordeaux-Mios Biganos[1] à la suite de son dépôt de bilan le 5 novembre[2]. Toutes les rencontres de Bègles Bordeaux-Mios Biganos sont annulées.

    Budget et masse salariale[modifier | modifier le code]

    Le budget et la masse salariale[3] de chacun des clubs est de :

    Clubs Budget 2015-16
    (en millions d'€)
    Masse salariale
    (en millions d'€)
    Part de la masse
    salariale sur le budget
    Fleury 2,20 1,43 65,0 %
    Metz 2,20 1,40 63,6 %
    Issy Paris 1,50 0,60 40,0 %
    Toulon 1,42 0,95 66,9 %
    Nîmes 1,40 1,00 71,4 %
    Nantes 1,35 1,00 74,1 %
    Nice 1,35 0,83 61,5 %
    Besançon (P) 1,23 0,68 55,3 %
    Dijon 1,05 0,75 71,4 %
    Budget moyen 1,52 - -
    Budget médian 1,40 - -

    Transferts[modifier | modifier le code]

    Le tableau ci-dessous regroupe les mouvements du mercato ayant eu lieu lors de la saison précédente[4]. L'intégration des joueuses d'une équipe réserve vers son équipe première n'est pas mentionnée.

    Éléments de règlement[modifier | modifier le code]

    Le championnat féminin de première division[5] est ouvert
    - aux clubs qualifiés de la saison précédente (qui ont terminé de la première à la neuvième place)
    - au champion de France de deuxième division (D2F)

    Les clubs ne sont autorisés à y participer qu'après acceptation par la Commission Nationale de Contrôle de Gestion (CNCG), qui vérifie le respect du cahier des charges de la LFH. Si le promu de D2F ne rempli pas les conditions de la LFH, il peut y avoir repêchage du club classé dernier lors de la saison précédente, si la CNCG l'y autorise.

    Le championnat se décompose en deux parties: une phase régulière (appelée aussi saison régulière) suivie d'une phase finale de play-offs et play-downs.

    Particularité de cette saison

    Depuis 2012, la LFH a mis en place un dispositif d'aide à la professionnalisation pour les clubs de deuxième division qui souhaitent accéder à l'élite à plus ou moins brève échéance. Les clubs intéressés s'engagent volontairement à respecter un cahier des charges avant une éventuelle intégration sportive en LFH. Ces clubs acquièrent alors le statut de voie d'accession au professionnalisme (VAP) après validation par la commission nationale de contrôle de gestion (CNCG) et cela pour une saison.

    Pour 2015-2016, la CNCG a accordé ce statut VAP à trois clubs: Brest Bretagne Handball, HBC Celles-sur-Belle et Chambray Tourraine.

    La saison en cours présente la particularité d'être la dernière avec dix clubs participants. Dès la saison prochaine, la LFH comptera 12 équipes. Les équipes de deuxième division qui accèderont sportivement à l'élite seront les deux meilleures ayant le statut VAP et cela quel que soit leur classement dans le championnat. La troisième équipe VAP disputera un match de barrage avec l'équipe de première division classée dernière à la fin des play-offs. Le vainqueur de ce match est alors sportivement qualifié en D1 et le vaincu intègre la D2[6].

    Gtk-dialog-info.svg En raison du dépôt de bilan de Bègles Bordeaux-Mios Biganos début novembre 2015, il n'y aura pas de match de barrage. Les équipes VAP seront toutes autorisées à monter en première division.

    Phase régulière
    Chaque équipe dispute neuf matchs allers-retours. Au terme des dix-huit rencontres, on détermine un classement où le premier se voit qualifié pour la Coupe de l'EHF. On procède ensuite à la phase suivante.
    Phase finale (play-offs et play-downs)
    Les deux premiers de la saison régulière sont directement qualifiés pour les demi-finales, alors que les quatre équipes suivantes disputeront des « quarts de finale », la 3e face à la 6e et la 4e contre la 5e. Suivent les demi-finales et la finale.
    Les équipes de la septième à la dernière place de la phase régulière constitue une nouvelle poule avec une répartition de points dépendant de leur place (le 7e commence avec 4 points, le 8e avec 3 points, le 9e avec 2 points et le dernier avec 0 point). Chaque équipe dispute trois matchs allers-retours. L'équipe classée dernière à l'issue des six matches jouera un match de barrage en aller et retour contre le 3e meilleur club VAP à l’issue du championnat D2F.

    À l'issue de la phase finale, le classement définitif est établi. Le vainqueur est honoré du titre de Champion de France de handball féminin de première division et obtient une place d'office en Ligue des champions tandis que le perdant du match de barrage intègre la Division 2.

    Répartition des points[modifier | modifier le code]

    Pendant la saison régulière
    • match gagné : 3 points
    • match nul : 2 points
    • match perdu : 1 point
    • match perdu par forfait ou pénalité : 0 point (et score 0-20)

    Si plusieurs clubs sont à égalité de points à la fin d'une journée, on les départage dans l'ordre:

    1. par la différence de buts particulière, c'est-à-dire par le nombre de points lors des matchs qui ont opposé les équipes à égalité entre elles
    2. par la différence entre les buts marqués et les buts encaissés lors des matchs qui ont opposé les équipes restant à égalité
    3. par le plus grand nombre de buts marqués à l’extérieur dans les rencontres entre les équipes restant à égalité
    4. par la plus grande différence de buts sur l’ensemble des rencontres
    5. par le plus grand nombre de buts marqués sur l’ensemble des rencontres

    Il existe une ultime façon de départager des clubs toujours à égalité de points malgré les cinq méthodes précédentes, cependant elle n'a plus rien à voir avec les résultats des matchs. En effet, l'ordre sera donné par « le plus grand nombre de licenciés(es) compétitifs(ives) à la date de l’assemblée générale fédérale, masculins ou féminins dans la catégorie d’âge concernée. »[7]

    Pendant la phase finale

    Lors des play-offs (rencontres en matches aller et retour), on départage les clubs comme suit:

    1. par la différence entre les buts marqués et les buts encaissés lors des deux rencontres,
    2. par le plus grand nombre de buts marqués chez l’adversaire,
    3. s'il y a toujours égalité, le score est ramené à 0-0 et on effectue des jets de sept mètres.

    Lors des play-downs (rencontre en matches aller et retour), on départage les clubs comme lors de la saison régulière.

    Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

    Saison régulière[modifier | modifier le code]

    Classement[modifier | modifier le code]

      Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
    1 Metz Handball 38 14 11 2 1 418 352 66 -
    2 CJF Fleury Loiret (T) 34 14 10 0 4 380 325 55 -
    3 Issy Paris Hand 29 14 6 3 5 336 356 -20 -
    4 OGC Nice Handball 28 14 6 2 6 338 334 4 0
    5 ES Besançon (P) 28 14 7 0 7 364 371 -7 0
    6 Nantes Loire Atlantique Handball 27 14 6 1 7 360 362 -2 -
    7 Toulon Saint-Cyr HB 22 14 3 2 9 338 369 -31 -
    8 Cercle Dijon Bourgogne 18 14 1 2 11 324 389 -65 -
    NC Bègles Bordeaux-Mios Biganos 0 0 0 0 0 0 0 -
    NC HBC Nîmes 0 0 0 0 0 0 0 -
    Légende
    Qualification directe pour les demi-finales
    Qualification en playoffs
    Playdowns
    Dépôt de bilan, (NC) Non classé
    (T) Tenant du titre 2015
    (P) Promu 2014
    (F) Vainqueur de la Coupe de France 2015-2016
    (L) Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2015-2016


    Mise à jour : 9 mars 2018

    Classement avant le dépôt de bilan de Nîmes[modifier | modifier le code]

      Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
    1 Metz Handball 44 16 13 2 1 482 397 85 -
    2 CJF Fleury Loiret (T) 38 16 11 0 5 438 385 53 -
    3 Issy Paris Hand 34 16 7 4 5 391 403 -12 +8
    4 HBC Nîmes 34 16 8 2 6 417 418 -1 -8
    5 ES Besançon (P) 32 16 8 0 8 410 418 -8 -
    6 Nantes Loire Atlantique Handball 31 16 7 1 8 413 416 -3 -
    7 OGC Nice Handball +3 30 16 6 2 8 379 387 -8 -
    8 Toulon Saint-Cyr HB +1 25 16 3 3 10 390 425 -35 -
    9 Cercle Dijon Bourgogne +1 20 16 1 2 13 373 444 -71 -
    NC Bègles Bordeaux-Mios Biganos 0 0 0 0 0 0 0 -
    +1 Places gagnées suite au dépôt de bilan de Nîmes.

    Résultats[modifier | modifier le code]

    Mis à jour le 08/03/2016 (J18)

    Résultats (dom.\ext.) BES DIJ FLE ISS MET NAN NIC NÎM TOU
    ES Besançon 29-24 28-30 26-27 27-35 25-23 29-26 24-22 26-24
    Cercle Dijon Bourgogne 25-23 18-24 22-26 25-41 26-28 23-28 24-25 25-27
    CJF Fleury Loiret 22-25 32-20 28-15 27-22 24-29 24-20 31-30 33-25
    Issy Paris Hand 27-26 24-24 23-21 20-32 26-26 24-24 27-19 31-22
    Metz Handball 37-25 28-21 32-28 32-26 34-33 26-25 33-22 26-24
    Nantes Loire Atlantique Handball 21-26 27-24 23-31 24-23 22-24 17-20 28-25 32-31
    OGC Nice Handball 25-22 30-25 21-28 26-19 23-23 30-27 19-28 22-26
    HBC Nîmes 25-22 30-25 30-27 28-28 23-31 29-25 25-22 32-28
    Toulon Saint-Cyr HB 25-27 22-22 24-28 23-25 26-26 18-28 21-18 24-24
    •      Victoire à domicile
    •      Match nul
    •      Victoire à l'extérieur

    Phase finale[modifier | modifier le code]

    La phase finale est perturbée par le dépôt de bilan du HBC Nîmes, 4e de la saison régulière qui provoque son forfait général et l'annulation de tous ses matches joués dans la saison. Cela chamboule le classement et la distribution des places qualificatives pour les play-offs et les playdowns.

    L'annulation des matches du HBC Nîmes propulse l'OGC Nice à la 4e place de la saison régulière, alors que le club était initialement 7e et contraint de jouer les playdowns. De ce fait, l'OGC Nice se retrouve qualifié pour les play-offs et affrontera le 5e de la saison régulière, l'ESBF Besançon.

    La réduction du nombre d'équipe à 8 engendrée par le forfait des nîmoises, fait que les playdowns ne se joueront qu'à deux équipes au lieu de 4 initialement. Ce sont les deux derniers de la saison régulière qui s'affronteront dans une série de 4 matches : Toulon Saint-Cyr et le Cercle Dijon.

    Play-offs[modifier | modifier le code]

    Les plays-offs débutent par les quarts de finale, qui opposent le 3e de saison régulière (Issy Paris) au 6e (Nantes LAH) et le 4e (l'OGC Nice) au 5e (l'ESBF Besançon).

    Les deux premiers de saison régulière (Metz Handball) et (Fleury Loiret) sont directement qualifiés pour les demi-finales.

    Quarts de finale Demi-finales Finale
      le 22 avril à 20h00 et le 30 avril 2016 à 18h00   le 14 mai à 17h30 et le 28 mai 2016 à 20h00
     
    3e Issy Paris Hand 24 21
    le 13 avril à 20h30 et le 17 avril 2016 à 17h00
        2e CJF Fleury Loiret 27 21  
    6e Nantes Loire Atlantique Handball 23 25
    le 23 avril à 18h30 et le 30 avril 2016 à 20h00
    3e Issy Paris Hand 21 27
    2e CJF Fleury Loiret 23 27
        1er Metz Handball 24 29
     
     
    4e OGC Nice 21 20
    le 05 avril à 20h30 et le 08 avril 2016 à 20h30
        1er Metz Handball 21 28
    5e ESBF Besançon 19 24
    4e OGC Nice 25 27


    Playdowns[modifier | modifier le code]

    Suite aux forfaits généraux de l'UBBMB et du HBC Nîmes, le nombre d'équipes est réduit de 10 à 8. Cette réduction modifie la configuration des playdowns, qui ne se jouent qu'à 2 équipes, contre 4 initialement prévues. Ainsi, Toulon Saint-Cyr et Dijon, septième et huitième de la saison régulière, s'affrontent en deux matches aller-retour. Toulon, à la faveur de sa 7e place, bénéficie d'un point de bonus au classement.

      Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
    7 Toulon Saint-Cyr Var Handball 4 2 1 1 0 52 50 2
    8 Cercle Dijon Bourgogne 1 2 0 1 1 50 52 -2
    Date Aller Club Aller Total Retour Club Date Retour
    29 avril 2016 Cercle Dijon Bourgogne 27 - 27 50 - 52 23 - 25 Toulon Saint-Cyr Var Handball 1er avril 2016

    Statistiques[modifier | modifier le code]

    Leaders par journée[modifier | modifier le code]

    Metz HandballCJF Fleury Loiret HandballHandball Cercle NîmesCJF Fleury Loiret HandballIssy Paris Hand

    Évolution du classement[modifier | modifier le code]

    Évolution journée par journée du classement des équipes de LFH
    Clubs \ Journées 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Journées
    en tête
    Besançon 5 6 6 8 7 6 6 6 6 5 6 6 5 5 6 6 5 5
    Dijon 7 8 9 7 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9
    Fleury 2 1 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 2 3 3 2 2 2 9
    Issy Paris 1 4 3 3 4 4 4 4 3 3 3 3 3 2 2 3 3 3 1
    Metz 3 9 8 6 3 3 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 6
    Nantes 6 3 7 9 8 8 7 8 7 7 7 8 7 7 7 7 7 6
    Nice 8 5 5 5 6 5 5 5 5 6 5 5 6 6 5 5 6 7
    Nîmes 4 2 2 1 1 2 3 3 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 2
    Toulon Saint-Cyr 9 7 4 4 5 7 8 7 8 8 8 7 8 8 8 8 8 8

    Classement des buteuses[modifier | modifier le code]

    Classement final des buteuses en championnat[8]
    Rang Joueuse Club Buts Tirs % MJ Moy.
    1 Drapeau : Slovénie Ana Gros Metz Handball 115 194 59 20 5,8
    2 Drapeau : Espagne Alexandrina Barbosa Fleury Loiret 113 169 67 18 6,3
    3 Drapeau : Serbie Jovana Stoiljković Nantes LAH 109 207 53 19 5,7
    4 Drapeau : France Alexandra Lacrabère OGC Nice Handball 103 177 58 16 6,4
    5 Drapeau : Norvège Stine Bredal Oftedal Issy Paris Hand 96 186 52 20 4,8
    7 Drapeau : Pologne Karolina Zalewski-Gardoni Issy Paris Hand 95 144 66 21 4,5
    8 Drapeau : Islande Karen Knútsdóttir OGC Nice 90 164 55 22 4,1
    9 Drapeau : Allemagne Xenia Smits Metz Handball 84 150 56 20 4,2
    9 Drapeau : Pays-Bas Sanne van Olphen Toulon Saint-Cyr HB 84 173 49 18 4,7
    10 Drapeau : Espagne Jessica Alonso ES Besançon 78 128 61 19 4,1
    Ce classement officiel ne tient pas compte des matchs de Coupe de la Ligue ni de Coupe de France.

    Récompenses individuelles et distinctions[modifier | modifier le code]

    Joueuse du mois[modifier | modifier le code]


    Joueuse du mois
    Mois Joueuse Club
    Septembre Drapeau : France Laura Glauser Metz Handball
    Octobre Drapeau : France Chloé Bulleux Union Bègles-Bordeaux
    Novembre Drapeau : Tunisie Mouna Chebbah HBC Nîmes
    Janvier Drapeau : France Alizée Frécon ES Besançon
    Février Drapeau : Slovénie Ana Gros Metz Handball
    Mars Drapeau : France Cléopâtre Darleux OGC Nice
    Avril Drapeau : Norvège Stine Bredal Oftedal Issy Paris

    Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

    À l'issue du championnat de France féminin, les récompenses suivantes seront décernées 6 septembre 2016 lors de l'élection du All-Star LFH, organisé communément par la Ligue féminine de handball[9] et le site Handnews.fr[10]. Un jury d'experts, composé d'Olivier Krumbholz (sélectionneur France A féminines), Éric Baradat (entraîneur adjoint de l’équipe de France Féminine A), Christophe Maréchal (représentant des entraineurs professionnels de LFH), Amélie Goudjo (beIN SPORTS), les médias handball (Handaction, Handnews, Handzone), ainsi qu'un représentant de la Presse quotidienne régionale par club, a sélectionné 3 joueuses par catégories. Les lauréats sont[11],[12] :

    Distinctions individuelles
    Meilleure joueuse : Drapeau : Norvège Stine Bredal Oftedal (Issy Paris Hand)
    Gardienne de but Drapeau : France Laura Glauser (Metz Handball) Défenseuse Drapeau : France Coralie Lassource (Issy Paris Hand)
    Drapeau : France Cléopâtre Darleux (OGC Nice) Drapeau : France Camille Ayglon (HBC Nîmes)
    Drapeau : Espagne Darly Zoqbi de Paula (CJF Fleury Loiret) Drapeau : France Béatrice Edwige (OGC Nice)
    Ailière gauche Drapeau : France Manon Houette (CJF Fleury Loiret) Ailière droite Drapeau : France Amanda Kolczynski (ES Besançon)
    Drapeau : France Marine Dupuis (ES Besançon) Drapeau : France Chloé Bulleux (HBC Nîmes)
    Drapeau : France Coralie Lassource (Issy Paris Hand) Drapeau : Pologne Karolina Zalewski-Gardoni (Issy Paris Hand)
    Arrière gauche Drapeau : Espagne Alexandrina Barbosa (CJF Fleury Loiret) Arrière droite Drapeau : Slovénie Ana Gros (Metz Handball)
    Drapeau : Allemagne Xenia Smits (Metz Handball) Drapeau : France Alexandra Lacrabère (OGC Nice)
    Drapeau : Serbie Jovana Stoiljković (Nantes LAH) Drapeau : Pays-Bas Sanne van Olphen (Toulon St-Cyr VHB)
    Demi-centre Drapeau : Norvège Stine Oftedal (Issy Paris Hand) Pivot Drapeau : Serbie Slađana Pop-Lazić (Metz Handball)
    Drapeau : Tunisie Mouna Chebbah (HBC Nîmes) Drapeau : France Béatrice Edwige (OGC Nice)
    Drapeau : France Gnonsiane Niombla (CJF Fleury Loiret) Drapeau : France Astride N'Gouan (Toulon St-Cyr VHB)
    Espoir Drapeau : Allemagne Xenia Smits (Metz Handball) Entraîneur Drapeau : France Emmanuel Mayonnade (Metz Handball)
    Drapeau : France Alizée Frécon (ES Besançon) Drapeau : France Frédéric Bougeant (CJF Fleury Loiret)
    Drapeau : France Catherine Gabriel (ES Besançon) Drapeau : France Raphaëlle Tervel (ES Besançon)

    En Division 2, Marta Mangué (Brest Bretagne Handball) est élue meilleure joueuse. Vanessa Boutrouille (Chambray Touraine Handball) et Déborah Kpodar (Stella Saint-Maur) étaient les deux autres joueuses nommées.

    Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

    Du fait de la fusion de la Coupe des Coupes avec la Coupe EHF et du 6e rang de la France du classement européen féminin 2016-17, les clubs de LFH disposent d’une place en ligue des champions et de trois places en coupe EHF[13]. Finalement, une place européenne supplémentaire est accordée à Nantes[14].

    Tableau d'honneur de la saison 2015-2016
    Compétition Vainqueur
    Championnat de France Metz Handball
    Coupe de France Brest Bretagne Handball (D2)
    Coupe de la Ligue CJF Fleury Loiret Handball
    Qualifications européennes 2016-2017
    Compétition Qualifiés
    Ligue des champions Metz Handball
    Coupe EHF CJF Fleury Loiret Handball
    Issy Paris Hand
    Brest Bretagne Handball
    Nantes Loire Atlantique Handball (invité)
    Promotions et relégations
    Clubs disparus en cours de saison Union Bègles Bordeaux-Mios Biganos (11/2015)
    HBC Nimes (03/2016)
    Relégué en Championnat de France de D2 -
    Promus du Championnat de France de D2 Brest Bretagne Handball
    Chambray Touraine Handball
    et HBC Celles-sur-Belle

    Liens externes[modifier | modifier le code]

    Références[modifier | modifier le code]

    1. http://www.handlfh.org/actu/officiel-forfait-general-pour-lubb-mb/
    2. http://www.ubbmb-handball.fr/images/Communiqu%C3%A9_DDB_UBB-MB_presse.pdf
    3. « Hand Action n°161 », sur Magazine Hand Action,
    4. « Transferts de la division 1 féminine », sur handzone.net (consulté le 2 septembre 2015)
    5. « Règlement particulier de la LFH » [PDF], (consulté le 15 septembre 2015)
    6. « LFH Media Guide 2015-2016 » [PDF], Fédération française de handball, (consulté le 15 octobre 2015), p. 80
    7. « Guide des compétitions 2015-2016 » [PDF], Fédération française de handball, (consulté le 15 septembre 2015), p. 4 article 3.3.3 alinéa 6
    8. « Saison 2015/2016 - Classement des buteuses », sur Site officiel de la LFH (consulté le 4 juin 2016)
    9. « All-Star LFH – Votez pour les meilleures joueuses de la saison ! », sur Site officiel de la LFH, (consulté le 27 mai 2016)
    10. « All-Star LFH – Votez pour les meilleures joueuses de la saison ! », sur Handnews.fr, (consulté le 27 mai 2016)
    11. « All-Star LFH – Les lauréates de la saison 2015-16 », sur Site officiel de la LFH, (consulté le 6 septembre 2016)
    12. « All-Star LFH - Stine Oftedal MVP de la saison 2015-16 », sur Handnews.fr, (consulté le 6 septembre 2016)
    13. (en) « European Cup rankings for 2016/17 season » [PDF], sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 24 mai 2016).
    14. « Nantes invité, cinq clubs français en Europe », sur handzone.net, (consulté le 6 septembre 2016)