Championnat de France de futsal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la compétition organisée selon les règles FIFA. Pour celle organisée selon les règles AMF, voir championnat de France de futsal AMF.
Division 1
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la D1 Futsal
Généralités
Sport Futsal
Création 2007
Autre(s) nom(s) Challenge national de Futsal (2007-2009)
Organisateur(s) FFF
Éditions 12e en 2018-2019
Catégorie Championnat national
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 12
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 2

Palmarès
Tenant du titre Kremlin-Bicêtre futsal
Plus titré(s) Sporting Paris & Kremlin-Bicêtre (4)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Championnat de France de futsal 2018-2019

Le Championnat de France de futsal dénommé « Division 1 », est une compétition nationale de futsal organisée par la Fédération française de football. Il représente le premier échelon de cette discipline en France. Il se déroule annuellement sous forme d'un championnat opposant douze clubs amateurs. Une saison du championnat commence à la fin de l'été et se termine au printemps suivant, à l'issue d'une phase finale. La première journée inaugurale a lieu le 21 octobre 2007.

Nommé « Challenge national Futsal » lors des deux premières éditions, celui-ci a pour but de lancer la compétition. En 2009, la FFF décide de garder les 24 meilleurs clubs répartis en deux poules pour le nouveau « Championnat de France futsal ». En 2013, avec la création d’une deuxième division nationale, la compétition prend son nom actuel de « Division 1 » et ne comprend que douze participants. Chaque édition depuis 2009 se termine habituellement par une finale, ou phase finale, désignant le champion national représentant la France en Ligue des champions de futsal de l'UEFA.

Le Sporting Paris et le Kremlin-Bicêtre sont les clubs le plus titré avec quatre titres de champion de France. Le Sporting détient le record du nombre de titres consécutifs (quatre entre 2011 et 2014). L'équipe du Kremlin-Bicêtre est le tenant du titre après sa victoire lors de l'édition 2017-2018.

Le Garges Djibson ASC, le Nantes Erdre Futsal et le Kremlin-Bicêtre sont les doyens de la compétition, puisqu'ils sont présents depuis l'édition inaugurale, soit onze saisons consécutives en 2017-2018.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2007, la Fédération française de football décide de mettre en place une compétition nationale de futsal dans le but de renforcer l'équipe de France[1]. La première édition comprend dix-huit clubs issus des six Ligues régionales les plus compétitives[note 1]. Le 21 octobre 2007, la première journée du Challenge national est jouée. La seconde édition est ouverte aux autres Ligues régionales et comprend 42 équipes[1].

Pour la saison 2009-2010, la FFF modifie son format et renomme la compétition « Championnat de France ». Les 24 meilleures équipes de l'exercice précédent sont conservées. Le champion de France devient le nouveau représentant français en Coupe de futsal de l'UEFA la saison suivante, à la place du vainqueur de la Coupe de France. De 2009 à 2013, les clubs participants sont répartis en deux groupes, théoriquement de douze, dont les premiers s'affrontent en finale[1].

Au terme de l'exercice 2010-2011, le Sporting Paris remporte son premier titre de champion au profit du Paris Métropole. Le SC Paris dispose alors d'un budget de 180 000 € pour le futsal et le Paris Métropole bénéficie d'une enveloppe de 200 000 €. Ces sommes sont alors comparables à celles d'équipes de CFA 2 (5e division) en football à 11[2].

En fin de saison 2012-2013, durant laquelle deux clubs sont exclus, le président du FC Erdre déclare : « Le futsal français de haut niveau a deux vitesses. D'un côté, il y a les clubs déjà très bien organisés, (...) de l'autre, il y a les équipes de copains, sans aucune structure derrière. (...) Pas mal d'équipes sont arrivées en première division grâce au talent brut de quelques joueurs, poursuit Mathias Juvé, mais désormais ça ne suffit plus »[3].

À partir de la saison 2013-2014, le Championnat de France de futsal se dote officiellement d’une poule unique de douze clubs et est renommé « Division 1 ». L'objectif est d'augmenter le niveau de la première division et de resserrer l'écart entre les équipes. Ceci avec des règles administratives et de sécurité plus strictes, pour éviter notamment les usurpations d'identité et invasions de terrain rencontrées auparavant[3].

Pour la première édition de Division 1, le championnat se joue à treize équipes après la réintégration du club de Kremlin-Bicêtre United, suite à la levée de sanctions contre le club[4]. En février 2014, Jean-Marc Benammar, ancien secrétaire général du club Paris Métropole Futsal, déclare : « En championnat de France de futsal, il y a quatre clubs qui survolent le championnat (Paris Sporting Club, Cannes Bocca, Kremlin United et Erdre Atlantique) et ils tournent à une moyenne de 200 000, 300 000 euros de budget annuel. C'est l’équivalent d’un club de promotion d’honneur » de football traditionnel[5].

Sporting Club de Paris face au Kremlin-Bicêtre United en demi-finale du championnat de France 2015

L'année suivante, le 2014-2015 se déroule à 11 clubs uniquement, sans le club phare de Cannes Bocca Futsal. Suite à des difficultés financières, les sudistes déclarent forfait[6],[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition[1]
Saison Champion Vice-champion Score Lieu finale Affluence Meilleur buteur
Challenge national[note 2]
2007-2008 Roubaix Futsal Lyon Footzik 7-6 Épernay 200 n.c.
2008-2009 Issy Futsal Sporting Paris 2-1 Oyonnax 200 n.c.
Championnat de France
2009-2010 Kremlin-Bicêtre United Sporting Paris 3-3 (5-4tab) Paris 1 300 Drapeau : Brésil Betinho (Sporting)
2010-2011 Sporting Paris Paris Métropole 9-8ap Angers 750 Drapeau : Brésil Betinho (Sporting)
2011-2012 Sporting Paris (2) Paris Métropole 5-4 Villeneuve-d'Ascq 1 100 Drapeau : France Sofiane Benfatah
2012-2013 Sporting Paris (3) FC Erdre-Atlantique 3-0 Toulon 2 000 Drapeau : Brésil Betinho (Sporting)
Division 1
2013-2014 Sporting Paris (4) Cannes Bocca pas de play-off Drapeau : Brésil Diogo (Sporting)
2014-2015 Kremlin-Bicêtre United (2) Toulon TE 5-5 (5-4tab) Caen 1 200 Drapeau : Portugal Pupa (Sporting)
2015-2016 Kremlin-Bicêtre United (3) Garges Djibson ASC 4-3 Kremlin-Bicêtre huis-clos Drapeau : Paraguay Nicolas Zaffe (Toulon)
2016-2017 Garges Djibson ASC Kremlin-Bicêtre futsal 5-4 Saint-Brieuc 500 Drapeau : Brésil Jhow (Toulon)
2017-2018 Kremlin-Bicêtre futsal (4) Toulon EF 3-1

Palmarès par club[modifier | modifier le code]

Palmarès par club
Rang Club Titres Vice-champion
1 Sporting Paris 4 2
Kremlin-Bicêtre 4 1
3 Roubaix Futsal 1 -
Issy/Paris Métropole 1 2
Garges Djibson ASC 1 1
4 Toulon EF - 2
5 Lyon Footzik - 1
FC Erdre-Atlantique - 1
Cannes Bocca - 1

Records[modifier | modifier le code]

Sporting Paris et Kremlin-Bicêtre détiennent le record de titre remportés. Le Sporting possède le record de titres consécutifs avec quatre sacres de suite entre 2011 et 2014. Outre la première édition 2008-2009, toutes les éditions suivantes sont remportées par des clubs de la Ligue Paris-Île de France[1].

Les clubs du Kremlin-Bicêtre et de Garges Djibson ASC sont les seuls clubs présents depuis la première édition en 2007-2008. Le FC Erdre, fusionnant avec Nantes-Bela en 2017, évite la relégation et peut être considéré dans cette liste[1].

Le Brésilien Betinho (Sporting Paris) est le meilleur buteur du championnat avec 288 buts inscrits. Il est aussi co-détenteur du nombre de réalisations en un match avec dix unités marquées contre Strasbourg et Sauce carlésienne en 2010-2011, avec le Paragayen Nicolas Zaffe (Toulon) contre Nantes-Bela en 2015-2016[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Format de la compétition[modifier | modifier le code]

Évolution du format[1]
Période Nom Nbr poules Format principal Nbr équipes
2007-2009 Challenge national 2 et 7 ? 18 et 42
2009-2013 Championnat de France 2 championnat + finale 24
2013-2014 Division 1 1 2 phases : régulière + play-off 12

Lors des deux premières éditions, les participants aux Challenges nationaux sont divisés en plusieurs groupes[1].

À la mise en place du Championnat de France en 2009, les 24 meilleures équipes sont retenues et réparties en deux groupes. Les trois derniers sont relégués au niveau régional et les premiers de chaque groupe sont qualifiés pour la finale désignant le champion national[note 3]. Celui-ci représente la France lors de la Coupe de futsal de l'UEFA la saison suivante[1].

À l’issue de la saison 2012-2013, les six premiers des deux poules sont conservés pour former la Division 1, les six autres sont répartis dans les deux poules de Division 2[1],[3].

La Division 1 se joue en deux phases : régulière et finale. Pour la première, chaque club se rencontre deux fois en tournoi toutes rondes. Les deux derniers du classement sont relégués en D2 pour la saison suivante. Les quatre premiers prennent part à la phase finale sous la forme d'un tournoi à élimination directe[note 4]. En demi-finale, le premier de la phase régulière reçoit, à domicile, le quatrième de même que le second avec le troisième. Les deux vainqueurs s'affrontent en finale pour déterminer le champion de France, qualifié en coupe d'Europe la saison suivante.

Clubs participants[modifier | modifier le code]


Équipes engagées pour la saison 2017-2018
Club Dernière
montée
Classement
2017-2018
Entraîneur Salle Capacité
théorique
Nombre de saisons
en première division
Bastia Agglo Futsal 2015 10e Drapeau : Espagne Eloy Alonso Gymnase Pepito-Ferretti, Bastia 300 3
Bruguières SC 2008 12e Drapeau : France Jean-Christophe Martinez Salle René-Albus, Bruguières 500 10
Béthune Futsal 2010 9e Drapeau : France Aldo Cannetti Salle Henri-Louchart, Béthune 300 7
UJS Toulouse 2017 8e Hector Nunez Gymnase Lafaourette, Toulouse 800 1
FC Picasso Échirolles 2014 13e Drapeau : France Mustafa Tasyurek Gymnase Lionel-Terray, Échirolles 500 7
Garges Djibson ASC 2007 Demi-finale Drapeau : France Cyrille Gaudin
Drapeau : France Jean-Patrice Mendy
Gymnase Allende-Neruda, Garges 800 11
Kremlin-Bicêtre futsal 2007 Champion Drapeau du Brésil Danilo Martins Gymnase Ducasse, Le Kremlin-Bicêtre 1 000 11
Montpellier Méditerranée Futsal 2016 11e Drapeau : Espagne Manuel Moya Gymnase Marcel-Cerdan, Montpellier 500 3
Nantes Métropole Futsal 2007 6e Drapeau : Espagne Rafa Romero Salle du Vigneau, Saint-Herblain 1 600 11
Roubaix AFS 2016 7e Drapeau : France Mounir Khrouf Salle Raymond-Dubly, Roubaix 300 5
Sporting Club de Paris 2008 Demi-finale Drapeau : France Rodolphe Lopes Halle Georges-Carpentier, Paris 4 800 10
Toulon Élite Futsal 2011 Finale Drapeau : Espagne Lluis Bernat Palais des Sports, Toulon 4 700 7
Paris ACASA 2017 5e Drapeau : France Renato Paes Gymnase des Fillettes, Paris 400 1

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Ligues régionales d'Alsace, Lorraine, Paris Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes et Atlantique fournissent les clubs du premier Challenge national.
  2. La Fédération française de football distingue le palmarès du Challenge national futsal qui a connu deux éditions, 2007-2008 et 2008-2009, et celui du championnat de France futsal qui lui a succédé depuis.
  3. L'édition 2010-2011 du championnat de France se termine par un phase finale entre les deux premiers des deux groupes, au lieu d'une simple finale entre les deux premiers.
  4. Pour la première édition de Division 1, en 2013-2014, treize clubs participent. Il y a donc trois relégués. De plus, le premier de la phase régulière est désigné champion de France, sans phase finale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k « Ce samedi 21 octobre 2017 le championnat de France de fête ses 10 ans », sur france-futsal.com, (consulté le 18 janvier 2019)
  2. « Le SC Paris et Paris Métropole, qui ont dominé la saison, sont les locomotives d'une discipline en pleine expansion amenée à se professionnaliser rapidement. », sur leparisien.fr, (consulté le 22 janvier 2019)
  3. a b et c Vincent Desgré, « Le futsal français attend son top 12 avec impatience », sur Le Monde, (consulté le 21 janvier 2019).
  4. « Le Kremlin-Bicêtre, la réintégration qui passe mal », sur Le Parisien, (consulté le 31 mai 2016)
  5. « Mais qui es-tu, le joueur de futsal ? », sur sofoot.com, (consulté le 12 décembre 2018)
  6. « Cannes Bocca Futsal, un doyen au tapis », sur Codesport06,
  7. « Le grand perdant, c'est Cannes », sur voxstadium.fr, (consulté le 31 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]