Championnat de France de futsal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Division 1
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la D1 Futsal
Généralités
Sport Futsal
Création 2007
Autre(s) nom(s) Challenge national de Futsal (2007-2009)
Organisateur(s) FFF
Éditions 15e en 2020-2021
Catégorie Championnat national
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 12
Statut des participants Amateur, semi-pro, professionnel
Site web officiel fff.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 2

Palmarès
Tenant du titre ACCS Asnières Villeneuve 92 (2021)
Plus titré(s) Sporting Paris &
Kremlin-Bicêtre (4)
Meilleur(s) buteur(s) Betinho (288)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Championnat de France de futsal 2021-2022

Le Championnat de France de futsal dénommé « Division 1 », est une compétition nationale de futsal organisée par la Fédération française de football. Il représente le premier échelon de cette discipline en France. Il se déroule annuellement sous forme d'un championnat opposant douze clubs amateurs. Une saison du championnat commence à la fin de l'été et se termine au printemps suivant, à l'issue d'une phase finale. Cette dernière est supprimée à partir de la saison 2019-2020.

La première journée de la saison inaugurale a lieu le 21 octobre 2007. Nommé « Challenge national Futsal » lors des deux premières éditions, celui-ci avait pour but de lancer la compétition. En 2009, la FFF décide de garder les 24 meilleurs clubs répartis en deux poules pour le nouveau « Championnat de France futsal ». En 2013, avec la création d’une deuxième division nationale, la compétition prend le nom de « Division 1 », avec douze participants. Jusqu'en 2019, chaque édition se termine par une finale, ou phase finale, désignant le champion national, représentant la France en Ligue des champions de futsal de l'UEFA.

Le Sporting Paris et le Kremlin-Bicêtre sont les clubs les plus titrés avec quatre titres de champion de France. Le Sporting détient le record du nombre de titres consécutifs (quatre entre 2011 et 2014).

Garges Djibson est le doyen de la compétition, puisqu'il est présents depuis l'édition inaugurale.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2007, la Fédération française de football décide de mettre en place une compétition nationale de futsal dans le but de renforcer l'équipe de France[1]. La première édition comprend dix-huit clubs issus des six Ligues régionales les plus compétitives[Note 1]. Le 21 octobre 2007, la première journée du Challenge national est jouée. La seconde édition est ouverte aux autres Ligues régionales et comprend 42 équipes[1].

Pour la saison 2009-2010, la FFF modifie son format et renomme la compétition « Championnat de France ». Les 24 meilleures équipes de l'exercice précédent sont conservées. Le champion de France devient le nouveau représentant français en Coupe de futsal de l'UEFA la saison suivante, à la place du vainqueur de la Coupe de France. De 2009 à 2013, les clubs participants sont répartis en deux groupes, théoriquement de douze, dont les premiers s'affrontent en finale[1].

Au terme de l'exercice 2010-2011, le Sporting Paris remporte son premier titre de champion au profit du Paris Métropole. Le SC Paris dispose alors d'un budget de 180 000 € pour le futsal et le Paris Métropole bénéficie d'une enveloppe de 200 000 €. Ces sommes sont alors comparables à celles d'équipes de CFA 2 (5e division) en football à 11[2].

En fin de saison 2012-2013, durant laquelle deux clubs sont exclus, le président du FC Erdre déclare : « Le futsal français de haut niveau a deux vitesses. D'un côté, il y a les clubs déjà très bien organisés, (...) de l'autre, il y a les équipes de copains, sans aucune structure derrière. (...) Pas mal d'équipes sont arrivées en première division grâce au talent brut de quelques joueurs, poursuit Mathias Juvé, mais désormais ça ne suffit plus »[3].

À partir de la saison 2013-2014, le Championnat de France de futsal se dote officiellement d’une poule unique de douze clubs[4] et est renommé « Division 1 ». L'objectif est d'augmenter le niveau de la première division et de resserrer l'écart entre les équipes. Ceci avec des règles administratives et de sécurité plus strictes, pour éviter notamment les usurpations d'identité et invasions de terrain rencontrées auparavant[3].

Pour la première édition de Division 1, le championnat se joue à treize équipes après la réintégration du club de Kremlin-Bicêtre United, à la suite de la levée de sanctions contre le club[5]. En février 2014, Jean-Marc Benammar, ancien secrétaire général du club Paris Métropole Futsal, déclare : « En championnat de France de futsal, il y a quatre clubs qui survolent le championnat (Paris Sporting Club, Cannes Bocca, Kremlin United et Erdre Atlantique) et ils tournent à une moyenne de 200 000, 300 000 euros de budget annuel. C'est l’équivalent d’un club de promotion d’honneur » de football traditionnel[6].

Sporting Club de Paris face au Kremlin-Bicêtre United en demi-finale du championnat de France 2015

L'année suivante, le championnat se déroule à 11 clubs uniquement, sans le club phare de Cannes Bocca Futsal. À la suite de difficultés financières, les sudistes déclarent forfait[7],[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition[1]
Saison Lieu finale Champion Vice-champion Score Affluence
Challenge national[Note 2]
2007-2008 Épernay Roubaix Futsal Lyon Footzik 7 - 6 200
2008-2009 Oyonnax Issy Futsal Sporting Paris 2 - 1 200
Championnat de France
2009-2010 Paris Kremlin-Bicêtre United Sporting Paris 3-3 tab 5-4 1 300
2010-2011 Angers Sporting Paris Paris Métropole 9 - 8 ap 750
2011-2012 Villeneuve-d'Ascq Sporting Paris (2) Paris Métropole 5 - 4 1 100
2012-2013 Toulon Sporting Paris (3) FC Erdre-Atlantique 3 - 0 2 000
Division 1
2013-2014 - Sporting Paris (4) Cannes Bocca pas de play-off
2014-2015 Caen Kremlin-Bicêtre United (2) Toulon TE 5-5 tab 5-4 1 200
2015-2016 Kremlin-Bicêtre Kremlin-Bicêtre United (3) Garges Djibson 4 - 3 huis-clos
2016-2017 Saint-Brieuc Garges Djibson Kremlin-Bicêtre futsal 5 - 4 500
2017-2018 Dunkerque Kremlin-Bicêtre futsal (4) Toulon EF 3 - 1
2018-2019 Toulon Toulon EF ACCES FC 4 - 3 ap 3.500
2019-2020 Compétition arrêtée en raison de la pandémie de Covid-19 ; titre non attribué[9].
2020-2021 - ACCS Asnières Villeneuve 92 Mouvaux Lille MF -

Palmarès par club[modifier | modifier le code]

Palmarès par club
Rang Club Titres Vice-champion
1 Sporting Paris 4 (2011, 2012, 2013, 2014) 2 (2009, 2010)
2 Kremlin-Bicêtre 4 (2010, 2015, 2016, 2018) 1 (2017)
3 Issy/Paris Métropole 1 (2009) 2 (2011, 2012)
Toulon EF 1 (2019) 2 (2015, 2018)
4 ACCS Asnières Villeneuve 92 1 (2021) 1 (2019)
Garges Djibson ASC 1 (2017) 1 (2016)
6 Roubaix Futsal 1 (2008) -
7 Lyon Footzik - 1 (2008)
FC Erdre-Atlantique - 1 (2013)
Cannes Bocca - 1 (2014)
Mouvaux Lille MF - 1 (2021)

Statistiques et records[modifier | modifier le code]

Matchs[modifier | modifier le code]

Le record d'affluence est battu lors de la cinquième journée de la saison 2021-2022, en novembre 2021, par l'Étoile lavalloise[10]. Lors de la réception de Béthune à l'Espace Mayenne, 3 051 spectateurs constituent le record d’affluence en Championnat (hors play-off), loin devant la rencontre Montpellier-Kremlin Bicêtre en mars 2017 (2 521 spectateurs au Palais des Sports René-Bougnol)[10]. Le record d’affluence dans la compétition reste la finale de 2018-2019 à Toulon entre le TEF et l'ACCES FC (3.500 spectateurs le 25 mai 2019). Celui national est le barrage aller qualificatif pour l’Euro 2018, France-Croatie à Orchies le 12 septembre 2017 (3.872 spectateurs).

Le 3 novembre 2019, l'ACCS Futsal Club 92 bat le record du plus large succès. Contre le Roubaix AFS, le premier recevant le dernier du classement, le club parisien l'emporte 18-1, record d’écart depuis l’instauration d’une poule unique de D1 en 2013-2014[11]. Le record précédent est détenu par deux clubs : le Sporting Club de Paris contre l’ASL Clenay (16-0 en 2014-2015) et le Kremlin-Bicêtre United face au FC Picasso Echirolles (19-3 en 2016-2017) avec un écart de seize buts[11].

Mais le match le plus prolifique en buts est celui opposant Garges Djibson au Nantes Erdre Futsal en 2016-2017 avec 27 buts inscrits (16-11)[11]. Cependant, des clubs remportent des succès plus large lorsque le championnat de France de futsal compte deux groupes et un niveau de jeu moins homogène. En 2011-2012, l’UJS Toulouse bat l’AS Charreard par un écart de vingt buts (21-1)[11].

Clubs[modifier | modifier le code]

Le Sporting Paris et le Kremlin-Bicêtre détiennent le record de titre remportés[12]. Le Sporting possède le record de titres consécutifs avec quatre sacres de suite entre 2011 et 2014. Outre la première édition 2008-2009, toutes les éditions suivantes sont remportées par des clubs de la Ligue Paris-Île de France[1].

Le record de buts inscrits en une saison est établi en 2009-2010 par le SC Paris (220 buts en 24 matches)[12]. Avec 39 buts concédés en 2020-2021, l’ACCS Asnières-Villeneuve 92 est la meilleure défense de l’histoire du championnat[12].

Top 10 des clubs assidus (MàJ : saison 2021-2022)
# Nbr saisons Club Période(s) Titres Création Disparition
1 14 Garges Djibson 2007 à 2021 1 2008[Note 4] -
- 14 Sporting Paris depuis 2008 4 1984 -
3 13 Kremlin-Bicêtre 2007 à 2020 4 2002 -
5 12 Béthune F. depuis 2010 - 2002 -
6 11 Toulon ÉF depuis 2011 1 2008 -
7 10 Bruguières SC 2008 à 2018 - 2003[Note 5]
- 10 Nantes Erdre F. 2007 à 2017 - 2002 2017[Note 6]
8 7 Issy F. / Paris MF 2007 à 2014 1 2001 2019
- 7 Roubaix AFS 2011-14 & 2016-20 - 2002 -
- 7 FC Picasso Échirolles 2010-13 & 2014-18 - 1990 -

Personnalités[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Le Brésilien Betinho (Sporting Paris) est le meilleur buteur du championnat avec 288 buts inscrits[12]. Il est aussi codétenteur du nombre de réalisations en un match avec dix unités marquées contre Strasbourg et Sauce carlésienne en 2010-2011, avec le Paragayen Nicolas Zaffe (Toulon) contre Nantes-Bela en 2015-2016[1].

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs les plus titrés
Nom Club Titres
Rodolphe Lopes Sporting Paris 4
Nordine Benamrouche Roubaix et Garges 2
Johann Legeay Kremlin-Bicêtre 2

Organisation[modifier | modifier le code]

Format de la compétition[modifier | modifier le code]

Évolution du format[1]
Période Nom Groupes Format principal Nbr équipes
2007-2009 Challenge national 2 et 7 groupes + phase finale 18 et 42
2009-2013 Championnat de France 2 2 groupes + finale 24
2013-2019 Division 1 1 1 groupe + play-off 12
Depuis 2019 Division 1 1 1 groupe 12

Lors des deux premières éditions, les participants aux Challenges nationaux sont divisés en plusieurs groupes[1].

À la mise en place du Championnat de France en 2009, les 24 meilleures équipes sont retenues et réparties en deux groupes[15]. Les trois derniers sont relégués au niveau régional et les premiers de chaque groupe sont qualifiés pour la finale désignant le champion national[Note 7]. Celui-ci représente la France lors de la Coupe de futsal de l'UEFA la saison suivante[1].

À l’issue de la saison 2012-2013, les six premiers des deux poules sont conservés pour former la Division 1, les six autres sont répartis dans les deux poules de Division 2[1],[3].

La Division 1 se joue en deux phases : régulière et finale. Pour la première, chaque club se rencontre deux fois en tournoi toutes rondes. Les deux derniers du classement sont relégués en D2 pour la saison suivante. Les quatre premiers prennent part à la phase finale sous la forme d'un tournoi à élimination directe[Note 8]. En demi-finale, le premier de la phase régulière reçoit, à domicile, le quatrième de même que le second avec le troisième. Les deux vainqueurs s'affrontent en finale pour déterminer le champion de France, qualifié en coupe d'Europe la saison suivante.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

La D1 2021-2022 est exceptionnellement composée de dix équipes (quatre équipe en moins, deux montées) dont huit sont situées dans la moitié Nord de la France.

Clubs 2021-2022
Club Création Nb saisons
en D1
Dernière
montée
Entraîneur Résultat
2020-2021
Salle
Mouvaux LMF 2006 6e 2019 Tiago Polido 2e Espace Jean Richmond, Mouvaux
Paris ACASA 2006 5e 2017 Marcelo Serpa 3e Gymnase des Fillettes, Paris
Sporting Paris 1984 14e 2008 Rodolphe Lopes 5e Halle Georges-Carpentier 2, Paris
Hérouville Futsal 2010 3e 2020 Ramzi Majri 6e Palais des sports de Caen
Toulon EF 2008 11e 2011 Felice Mastropierro 8e Palais des sports, Toulon
Nantes MF 2017 5e 2017[Note 9] Fabrice Gacougnolle 9e Complexe sportif Mangin-Beaulieu, Nantes
Béthune Futsal 2002 12e 2010 Aldo Cannetti 10e Palais des sports Henri-Louchart, Béthune
UJS Toulouse 1991 5e 2017 Jean-Christophe Martinez 11e Palais des sports André-Brouat, Toulouse
Étoile lavalloise 2006 1re 2021 André Vanderlei D2 non-jouée Espace Mayenne, Laval
Kingersheim Futsal 2015 1re 2021 Jawad Belaïnoussi D2 non-jouée Salle polyvalente, Kingersheim

Médias[modifier | modifier le code]

Le , la rencontre pour le compte de la vingtième journée de l'édition 2016-2017 entre le Toulon TEF et le Sporting Paris est le premier match diffusé de l'histoire du championnat de France de futsal, sur Canal+ Sport[16]. Après le succès de ce match, la chaîne cryptée diffuse la finale du championnat, commenté par Eric Huet[17].

Pour la saison 2021-2022, le championnat est entièrement diffusé[18]. La Fédération française de football (FFF) s'associe à la société Sportall, spécialisée dans le développement de plateformes et d'applications de diffusion de sport en direct[18]. La plateforme « Futsal Zone », dédiée à la discipline, est lancée[18].

Clubs engagés dans d'autres compétitions[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

De 2005 à 2009, le représentant français en Coupe de l'UEFA était le vainqueur de la Coupe de France, seule compétition nationale existante. Dès la mise en place du championnat en 2009, c'est le champion de France qui est qualifié en Coupe de l'UEFA, renommée Ligue des champions en 2019.

Alors que les clubs de Roubaix (Roubaix Futsal et l'AFS) monopolisent les victoires en Coupe nationale qualificatives pour la Coupe de l'UEFA, le passage au Championnat de France voit la domination des équipes d'Île-de-France. Le Sporting Paris et le Kremlin-Bicêtre futsal sont les clubs se qualifiant le plus en Coupe d'Europe par la voie du championnat, réalisant la performance à quatre reprises.

Le KBU est le premier à accéder par cette voie pour l'édition 2010-2011 et la seconde équipe française à passer le tour préliminaire. Le Sporting se qualifie ensuite durant quatre années consécutives. En 2014-2015, quand son coefficient UEFA lui permet d'entrée en lice au tour principal, le Sporting devient la première équipe française à accéder au Tour élite.

En 2015-2016, le Kremlin-Bicêtre se qualifie pour la seconde fois de son histoire et devient le premier club français à atteindre le Tour élite en entrant en lice à l'étape préliminaire.

En 2020-2021, l'ACCS AV 92 profite du nouveau format de la compétition à élimination directe, à cause de la pandémie de Covid-19, pour devenir la troisième équipe hexagonale à intégrer les seize meilleures équipes européennes d'une édition.

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Compétition féminine[modifier | modifier le code]

Au printemps 2020, la Fédération française de football prévoit la création d’un challenge national féminin[19]. Mais le Covid-19 empêche cela[19].

En début de saison 2021-2022, la FFF accueille pour la première fois en France la Copa Coca-Cola[19]. Il s'agit d'une sorte de Coupe de France avec des étapes départementales et régionales, avant une finale à douze équipes au Centre technique national Fernand-Sastre[19]. Le Nantes Métropole Futsal remporte la première édition[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Ligues régionales d'Alsace, Lorraine, Paris Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes et Atlantique fournissent les clubs du premier Challenge national.
  2. La Fédération française de football distingue le palmarès du Challenge national futsal qui a connu deux éditions, 2007-2008 et 2008-2009, et celui du championnat de France futsal qui lui a succédé depuis.
  3. Arrêté à la 5e journée
  4. Après fusion entre Garges Futsal et ASL Djibson.
  5. Fondé en 2003, le Bruguières SC est présent en D1 de 2009 à 2018 mais est relégué à la fin de cette dernière saison. Les droits sportifs sont transférés de la section Futsal du SC Bruguières sont transférés au Toulouse Métropole.
  6. Le Nantes Erdre Futsal est présent en D1 de 2007 à 2017 mais est relégué à la fin de cette dernière saison. Il fusionne alors avec Nantes Bela Futsal, promu de D2 pour former un nouveau club, le Nantes Métropole Futsal.
  7. L'édition 2010-2011 du championnat de France se termine par un phase finale entre les deux premiers des deux groupes, au lieu d'une simple finale entre les deux premiers.
  8. Pour la première édition de Division 1, en 2013-2014, treize clubs participent. Il y a donc trois relégués. De plus, le premier de la phase régulière est désigné champion de France, sans phase finale.
  9. Le Nantes Erdre Futsal, relégué de D1 en 2017, fusionne alors avec Nantes Bela Futsal, promu de D2, pour créer le Nantes Métropole Futsal.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l « Ce samedi 21 octobre 2017 le championnat de France de fête ses 10 ans », sur france-futsal.com, (consulté le )
  2. « Le SC Paris et Paris Métropole, qui ont dominé la saison, sont les locomotives d'une discipline en pleine expansion amenée à se professionnaliser rapidement. », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. a b et c Vincent Desgré, « Le futsal français attend son top 12 avec impatience », sur Le Monde, (consulté le ).
  4. « Comment le futsal cherche à exister », sur leparisien.fr, (consulté le )
  5. « Le Kremlin-Bicêtre, la réintégration qui passe mal », sur Le Parisien, (consulté le )
  6. « Mais qui es-tu, le joueur de futsal ? », sur sofoot.com, (consulté le )
  7. « Cannes Bocca Futsal, un doyen au tapis », sur Codesport06,
  8. « Le grand perdant, c'est Cannes », sur voxstadium.fr, (consulté le )
  9. « Procès-verbal du Comité Exécutif », sur www.fff.fr, (consulté le )
  10. a et b Alan NAGARD, « Laval. 3 000 spectateurs au match de l’Étoile lavalloise Mayenne Futsal : record battu ! », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  11. a b c d et e Jérome Bouchacourt, « 18-1 : ACCS Futsal Club 92 bat un record contre Roubaix - Foot Amateur » (consulté le )
  12. a b c et d « Les clés de la nouvelle saison », sur www.fff.fr, (consulté le )
  13. « D1 Futsal », sur www.fff.fr (consulté le )
  14. « D2 (Transferts) – Renatinho revient en France et signe à Laval ! », sur france-futsal.com (consulté le )
  15. « Issy Futsal, roi de France », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. Nicolas Messant, « Le futsal français à la recherche de diffusion régulière testé sur CANAL+ - MediaSportif », sur mediasportif.fr, (consulté le )
  17. « CANAL+ Sport renouvelle l’expérience! », sur Trophées du Futsal - Site Officiel, (consulté le )
  18. a b et c Sacha Nokovitch, « « Futsal Zone », une nouvelle plateforme dédiée au Futsal », sur L'Équipe, (consulté le )
  19. a b c d et e Antoine RIPOCHE, « Futsal. Nantes remporte le tout premier tournoi national féminin », sur ouest-france.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]