Championnat de France de football 1934-1935

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Division Nationale
1934-1935
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FFF
Édition 3e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 16 équipes
Statut des participants Professionnel
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Division 2 1934-1935
Palmarès
Tenant du titre FC Sète
Promu(s) en début de saison Red Star Olympique
Olympique Alès
FC Mulhouse
RC Strasbourg
Vainqueur FC Sochaux (1er titre)
Deuxième RC Strasbourg
Troisième RC Paris
Relégué(s) SO Montpellier
SC Nîmes
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Suisse André Abegglen (30)

Navigation

Le championnat de France de football 1934-1935 est la troisième édition du championnat professionnel français de football. Elle est remportée par le FC Sochaux-Montbéliard.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Club En D1 depuis
Olympique Alès 1934
FC Antibes 1932
AS Cannes 1932
SC Fives 1932
Olympique lillois 1932
Olympique de Marseille 1932
SO Montpellier 1932
FC Mulhouse 1934
SC Nîmes 1932
RC Paris 1932
Red Star Olympique 1934
Stade rennais UC 1932
Excelsior AC Roubaix 1932
FC Sète 1932
FC Sochaux 1932
RC Strasbourg 1934

Compétition[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) OA FCA ASC SCF OL OM SOM FCM SCN RCP RSO SRUC EACR FCS FCSM RCS
Olympique Alès 2-1 5-1 2-1 3-1 1-0 1-1 2-2 2-4 7-2 3-2 3-2 0-3 3-0 0-5 1-5
FC Antibes 1-0 1-1 2-3 1-0 1-7 4-0 1-1 4-1 2-5 1-1 0-0 4-2 1-0 1-1 1-3
AS Cannes 6-2 3-1 2-0 1-2 3-0 7-2 5-0 1-0 0-2 6-2 3-0 5-2 2-0 0-2 0-1
SC Fives 1-0 2-1 1-2 2-1 6-3 1-0 0-2 3-1 2-1 6-0 4-1 0-0 1-2 0-3 1-3
Olympique lillois 2-1 10-0 0-0 3-0 5-0 4-1 0-1 3-1 0-0 0-4 3-1 4-0 2-0 2-1 2-1
Olympique de Marseille 3-2 7-2 2-2 5-1 3-1 4-1 8-3 2-1 3-2 4-3 4-1 2-4 1-1 1-3 1-1
SO Montpellier 0-3 2-0 2-3 2-0 1-3 3-2 5-3 0-3 3-3 0-3 4-1 0-2 0-2 0-4 0-0
FC Mulhouse 2-0 4-1 4-0 1-0 1-0 3-4 4-1 6-0 3-1 0-0 2-2 6-1 1-1 1-5 4-1
SC Nîmes 1-1 3-1 1-2 1-4 1-2 1-1 4-5 3-2 0-2 2-1 1-2 1-1 1-3 0-2 0-1
RC Paris 6-3 5-1 3-2 7-0 3-0 5-1 1-0 2-3 2-0 2-2 2-1 3-1 6-2 1-2 2-2
Red Star Olympique 3-1 2-2 2-1 5-2 1-1 4-1 0-1 3-1 2-2 1-2 2-1 1-3 3-4 2-7 1-3
Stade rennais UC 6-0 4-1 3-0 3-1 4-0 1-1 4-1 6-2 2-0 0-1 3-1 0-1 4-1 3-3 0-2
Excelsior AC Roubaix 2-0 1-4 2-0 0-1 2-1 0-3 6-1 1-2 4-0 5-3 2-0 0-0 0-1 0-1 1-2
FC Sète 1-0 1-1 1-1 4-0 3-1 6-3 3-0 2-0 2-2 2-2 2-2 2-0 2-2 1-1 1-0
FC Sochaux 6-2 3-7 4-2 2-1 5-2 4-0 9-0 8-0 1-0 3-1 4-3 2-1 0-2 0-0 2-3
RC Strasbourg 3-2 6-1 1-1 2-1 4-1 1-0 2-1 4-2 3-0 6-0 5-2 2-1 1-1 5-2 0-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Moy
1 FC Sochaux 48 30 22 4 4 94 36 2,611
2 RC Strasbourg P 47 30 21 5 4 73 33 2,212
3 RC Paris 37 30 16 5 9 77 57 1,351
4 FC Sète T 36 30 13 10 7 52 45 1,156
5 AS Cannes 33 30 14 5 11 62 48 1,292
6 FC Mulhouse P 33 30 14 5 11 66 67 0,985
7 Olympique lillois 31 30 14 3 13 56 46 1,217
8 Excelsior AC Roubaix 31 30 13 5 12 51 48 1,063
9 Olympique de Marseille C 31 30 13 5 12 76 72 1,056
10 Stade rennais UC 27 30 11 5 14 57 49 1,163
11 SC Fives 25 30 12 1 17 45 61 0,738
12 Red Star Olympique P 23 30 8 7 15 58 72 0,806
13 Olympique Alès P 23 30 10 3 17 52 73 0,712
14 FC Antibes 23 30 8 7 15 49 80 0,613
15 SO Montpellier 17 30 7 3 20 37 86 0,43
16 SC Nîmes 15 30 5 5 20 35 67 0,522
Résultat
  •      Champion de France 1934-1935
  •      Vice-champion de France 1934-1935
  • Relégation
  •      15e et 16e : relégation en Division 2
  • Abréviations

    T : Tenant du titre
    C : Vainqueur de la Coupe de France 1934-35
    P : Promus de Division 2

En cas d'égalité entre deux clubs, le premier critère de départage est la moyenne de buts.

Leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Football Club Sochaux-Montbéliard Racing Club de Strasbourg Football Club Sochaux-Montbéliard Racing Club de Strasbourg Football Club Sochaux-Montbéliard Racing Club de Strasbourg Olympique lillois (football) Football Club de Mulhouse

Tableau d'honneur[modifier | modifier le code]

Montent en D1 CS Metz US Valenciennes-Anzin
Descendent en D2 SO Montpellier SC Nîmes

Les champions de France[modifier | modifier le code]

Joueur Nationalité Matchs joués Buts
André Abegglen Drapeau de la Suisse Suisse 28 30
Roger Courtois Drapeau de la France France 27 29
Pedro Duhart Drapeau de l'Uruguay Uruguay/Drapeau de la France France 22 8
Jean Dumas Drapeau de la France France 1 0
David Dziedziezak Drapeau de la France France 1 0
Louis Finot Drapeau de la France France 21 4
Jean Germain Drapeau de la France France 1 0
Albert Gougain Drapeau de la Suisse Suisse/Drapeau de la France France 19 1
Roger Hug Drapeau de la France France 17 1
André Jacquin Drapeau de la France France 3 0
Gabriel Lalloué Drapeau de la France France 26 1
Maxime Lehmann Drapeau de la France France/Drapeau de la Suisse Suisse 30 2
Lucien Magnon Drapeau de la France France 1 0
André Maschinot Drapeau de la France France 17 2
Etienne Mattler Drapeau de la France France 30 0
Leslie Miller Drapeau de l'Angleterre Angleterre 16 5
Jean Sarrieux Drapeau de la France France 2 0
Conrad Ross Drapeau de l'Uruguay Uruguay 3 0
Janos Szabo Drapeau de la Hongrie Hongrie 22 6
Willy Wagner Drapeau de la France France 30 0
Bernard Williams Drapeau de l'Irlande Irlande 13 4

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Place Joueur Nationalité Club Buts
1er André Abegglen Drapeau de la Suisse Suisse FC Sochaux 30
2e Roger Courtois Drapeau de la France France FC Sochaux 29
3e Franz Weselik Drapeau de l'Autriche Autriche FC Mulhouse 24
4e Joseph Alcazar Drapeau de la France France Olympique de Marseille 22
- Jean Sécember Drapeau de la France France Excelsior AC Roubaix 22
6e Robert Mercier Drapeau de la France France RC Paris 21
- Fritz Keller Drapeau de la France France RC Strasbourg 21
8e Oskar Rohr Drapeau de l'Allemagne Allemagne RC Strasbourg 20
9e André Simonyi Drapeau de la France France Olympique lillois 18
10e Guimbart Drapeau de la France France AS Cannes 17

Statistiques[modifier | modifier le code]

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Dès la première journée, le champion sortant est lourdement dominé par le promu Strasbourgeois : 5-2. Le 28 octobre 1934, devant plus 12 000 spectateurs dont 3 000 supporters alsaciens ayant effectué le déplacement dans le Doubs, Strasbourg s'impose à Sochaux 3-1. Les Alsaciens sont alors solides leaders du championnat, mais des Sochaliens enchainent une série de 17 matches consécutifs sans défaite entre le 4 novembre et le 21 avril. Les Lionceaux prennent la tête du classement le 23 décembre. Le 24 mars, le choc Strasbourg-Sochaux déplace 25 112 spectateurs dont 3 000 supporters sochaliens à la Meinau ; Sochaux s'y impose 1-0. L'espoir des Strasbourgeois renaît pourtant en toute fin de saison à la suite d'une défaite surprise des Lions Sochaliens 7-3 face à Antibes. Ce n'est qu'un accident de parcours. Le sacre sochalien a finalement lieu le 12 mai 1935 au stade de la Forge grâce à une victoire sur l'Olympique de Marseille à l'occasion de l'ultime journée.