Championnat de France d'échecs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le championnat de France d'échecs est organisé chaque année par la Fédération française des échecs afin de déterminer le champion de France.

1880, 1881 et 1883 : les tournois précurseurs[modifier | modifier le code]

Les tournois nationaux étaient organisés à Paris, au-dessus du café de la Régence.

Tournois nationaux
Année Champion 2e 3e Lieu de la
compétition
1880 Samuel Rosenthal Albert Clerc Jules Arnous de Rivière Paris
1881 Edward Chamier Jules Arnous de Rivière Hercule Antoine Goudjou
1883 Albert Clerc Jules Arnous de Rivière Hercule Antoine Goudjou

1903 et 1914 : « championnats de France des amateurs »[modifier | modifier le code]

Arcachon 1903 est l'ancêtre du championnat de France.

Lyon 1914 est considéré comme le premier championnat de France officieux mais n'est pas comptabilisé par la FFE, qui n'a été créée qu'en 1921. Il commença le 26 juillet, avec deux rondes par jour. La dernière ronde du tournoi eut lieu le 31 juillet, la veille de la mobilisation générale pour la Première Guerre mondiale (le 1er août à 16 h). La réunion de clôture durant laquelle la Fédération française d'échecs devait être créée, fut annulée[1].

Championnats de France amateurs
Année Champion 2e 3e Lieu de la
compétition
1903[2] Adolphe Silbert Henri Delaire Gabriel de Rauglaudre Arcachon
1914[1] Alphonse Goetz Alexandre Téléguine Frédéric Lazard Lyon

Championnats de France officiels (depuis 1923)[modifier | modifier le code]

Multiples vainqueurs du championnat mixte[modifier | modifier le code]

7 titres (dont cinq consécutifs)
Étienne Bacrot (1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2008 et 2012)
6 titres
4 titres
3 titres
2 titres

Palmarès mixte[modifier | modifier le code]

Le premier championnat officiel eut lieu en 1923 à Paris. Il ne réunit que quatre compétiteurs.

Le deuxième championnat, de 1924, réunit 13 participants ; les trois premiers finissant ex æquo, Robert Crépeaux obtient le titre au départage.

En 1963, à Paris, le championnat était un système suisse. Quatre joueurs finirent ex æquo avec 7,5 points sur 11 : Thiellement, Mazzoni, Rolland et Cormier. Rolland et Cormier ne purent participer au tournoi de départage qui avait lieu en novembre pendant la Toussaint. Le départage fut un match qui opposa Thiellement et Mazzoni et se termina par l'égalité 2 à 2. En conséquence, Thiellement qui était champion de France conserva son titre[3].

En 1964, M. Roos et Mazzoni finirent ex æquo à Montpellier. Le match de départage se termina par l'égalité 1 à 1 et Roos devint champion de France grâce à sa victoire contre Mazzoni lors de la quatrième ronde[4].

En 1976, cinq joueurs terminèrent ex æquo. Chevaldonnet remporte le départage.

Étienne Bacrot remporta le premier de ses sept titres nationaux à seize ans, en 1999. Il remporta le titre cinq fois de suite de 1999 à 2003, puis en 2008 et 2012.

En 2012, la FFE décida d'annuler la dernière ronde du tournoi national à la suite du décès d'un enfant de Christian Bauer. Ce joueur quitte le tournoi alors qu'il est en tête, à égalité avec Romain Édouard, Maxime Vachier-Lagrave et Étienne Bacrot[5]. Les départages sont aussi annulés à la demande d'Édouard, Vachier-Lagrave et Bacrot qui ne souhaitent pas y participer dans ces conditions. Le titre de Champion de France est donc attribué aux quatre joueurs arrivés en tête ex æquo[6].

Éd. Année Champion(s) 2e 3e Lieu de la
compétition
1 1923 Georges Renaud André Muffang Edmond Michel Paris
2 1924[7] Robert Crépeaux Henri Bertrand
(ex æquo)
Amédée Gibaud
(ex æquo)
Strasbourg
3 1925 Robert Crépeaux Frédéric Lazard
Adolphe Silbert
Nice
4 1926 André Chéron Frédéric Lazard
(ex æquo)
Aristide Gromer Biarritz
5 1927 André Chéron Maurice Polikier Adolphe Fabre Chamonix
6 1928 Amédée Gibaud Louis Betbeder André Voisin Marseille
7 1929 André Chéron Aristide Gromer Edmond Barthélemy
Louis Betbeder
Amédée Gibaud
Saint-Claude
8 1930 Amédée Gibaud Aristide Gromer Robert Casier
Maurice Fauque
Maurice Polikier
Rouen
9 1931 André Muffang Maurice Raizman
André Thiellement
Lille
10 1932 Maurice Raizman Aristide Gromer
Boris Golbérine
La Baule
11 1933 Aristide Gromer Robert Frentz Victor Kahn
Frédéric Lazard
Sarreguemines
12 1934 Victor Kahn Maurice Raizman
(ex æquo)
Boris Golbérine
Amédée Gibaud
Paris
13 1935 Amédée Gibaud Lucien Jung
Nicola Barbatto Rometti
Saint-Alban-les-Eaux
14 1936 Maurice Raizman Amédée Gibaud Victor Kahn Paris
15 1937 Aristide Gromer Amédée Gibaud Victor Kahn Toulouse
16 1938 Aristide Gromer[8] Maurice Raizman
(ex æquo)
Marius Gotti Nice
1939 Non disputé
17 1940 Amédée Gibaud non connu Nice
18 1941 Robert Crépeaux Roger Daniel Amédée Gibaud Paris
19 1942 Roger Daniel Amédée Gibaud Henri Reyss Paris
20 1943 Louis Bigot René Pillon Roger Daniel
Charles Aubert
Nicola Barbatto Rometti
Pierre Vertadier
Pau
1944 Non disputé
21 1945 César Boutteville Roger Daniel
(ex æquo)
Nicola Barbatto Rometti Roubaix
22 1946 Maurice Raizman Louis Betbeder Amédée Gibaud Bordeaux
23 1947 Maurice Raizman Amédée Gibaud
Aristide Gromer
Nicolas Rossolimo
Rouen
24 1948 Nicolas Rossolimo Georges Noradounguian
Louis Bigot
Paris
25 1949 Claude Hugot César Boutteville
Roger Daniel
Besançon
26 1950 César Boutteville Claude Hugot Henri Pinson Aix-en-Provence
27 1951 Maurice Raizman Roger Daniel Chantal Chaudé de Silans
Henri Lamérat
Henri Pinson
André Thiellement
Vichy
28 1952 Maurice Raizman André Thiellement
César Boutteville
Charleville
29 1953 Xavier Tartakover Claude Hugot
(ex æquo)
Jean Walter Dollstadt Paris
30 1954 César Boutteville Guy Mazzoni Henry Catozzi Marseille
31 1955 César Boutteville David Galula André Thiellement
Sylvain Burstein
Toulouse
32 1956 Pierre Rolland Claude Lemoine
(ex æquo)
Gaston Wolf Vittel
33 1957 Volf Bergraser César Boutteville Claude Lemoine Bordeaux
34 1958 Claude Lemoine Michel Roos
(ex æquo)
Nicola Barbatto Rometti Le Touquet
35 1959 César Boutteville Claude Lemoine Pierre Rolland Reims
1960 Non disputé
36 1961 Guy Mazzoni Pierre Rolland Michel Roos
Roger Ferry
Clauce Conan
Paris
37 1962 André Thiellement Pierre Rolland Bernard Huguet
George Noradounguian
Roger Ferry
Paris
38 1963 André Thiellement Guy Mazzon]
(ex æquo)
Pierre Rolland
Charles Cormier
(ex æquo)
Paris
39 1964 Michel Roos Guy Mazzoni
(ex æquo)
André Thiellement Montpellier
40 1965 Guy Mazzoni César Boutteville
Pierre Rolland
Dunkerque
41 1966 Volf Bergraser Pierre Rolland
(ex æquo)
Michel Roos
Roger Ferry
Grenoble
42 1967 César Boutteville Jean-Claude Letzelter Bernard Huguet Dieppe
43 1968 Jean-Claude Letzelter Claude Conan Michel Benoit Lyon
44 1969 Jacques Planté Guy Mazzoni
(ex æquo)
Jacques Demarre
Aldo Haïk
Bernard Huguet
Pau
45 1970 Jacques Maclès Bernard Huguet Claude Ruff
Maurice Raizman
Jean-Luc Seret
Mulhouse
46 1971 Jean-Claude Letzelter Jean-Luc Seret
(ex æquo)
Volf Bergraser
Michel Roos
Mérignac
47 1972 Aldo Haïk Laurent Monnard Francis Meinsohn Rosny-sous-Bois
48 1973 Michel Benoit Maurice Bessenay Georges Noradounguian Vittel
49 1974 Jean-Claude Letzelter Nicolas Giffard Jean-Luc Seret Chambéry
50 1975 Miodrag Todorcevic Jean-Luc Seret Francis Meinsohn Dijon
51 1976 François Chevaldonnet Nicolas Giffard
(ex æquo)
Louis Roos
Roland Weil
(ex æquo)
Saint-Jean-de-Monts
et Nantes (départage)
52 1977 Louis Roos Emmanuel Preissmann Nicolas Giffard Le Touquet
53 1978 Nicolas Giffard Richard Goldenberg Christian Lécuyer Castelnaudary
54 1979 Bachar Kouatly Didier Sellos
(ex æquo)
Daniel Roos Courchevel
et Lyon (départage)
55 1980 Jean-Luc Seret Thierry Manouck
(ex æquo)
Louis Roos
(ex æquo)
Puteaux et
La Clusaz (départages)
56 1981 Jean-Luc Seret Richard Goldenberg
(ex æquo)
Michel Roos Vitrolles
57 1982 Nicolas Giffard Christophe Bernard Thierry Manouck Schiltigheim
58 1983 Aldo Haïk Pascal Herb
(ex æquo)
Gilles Mirallès Belfort et
La Gacilly (départage)
59 1984 Jean-Luc Seret Bachar Kouatly Gilles Andruet Alès
60 1985 Jean-Luc Seret Mehrshad Sharif
(ex æquo)
Gilles Andruet Clermont-Ferrand
61 1986 Gilles Mirallès Olivier Renet
(ex æquo)
Gilles Andruet Épinal
62 1987 Christophe Bernard Gilles Andruet
(ex æquo)
Joël Lautier Rouen
et Lyon (départage)
63 1988 Gilles Andruet Aldo Haïk Jean-René Koch Val Thorens
64 1989 Gilles Mirallès Jean-Luc Seret Éric Prié Épinal
65 1990 Marc Santo-Roman Jean-René Koch Gilles Mirallès Angers
66 1991 Marc Santo-Roman Olivier Renet
(ex æquo)
Bachar Kouatly Montpellier
67 1992 Manuel Apicella Arnaud Hauchard
(ex æquo)
Éric Prié Strasbourg
68 1993 Emmanuel Bricard Jean-Luc Chabanon Jean-René Koch Nantes
69 1994 Marc Santo-Roman Manuel Apicella
(ex æquo)
Emmanuel Bricard Chambéry
70 1995 Éric Prié Mehrshad Sharif Benoit Lepelletier Toulouse-Labège
71 1996 Christian Bauer Anatoli Vaisser Éloi Relange Auxerre
72 1997[9] Anatoli Vaisser Darko Anic
(ex æquo)
Christian Bauer
(ex æquo)
Narbonne
73 1998 Iossif Dorfman Étienne Bacrot Anatoli Vaisser Méribel
74 1999 Étienne Bacrot
(16 ans)
David Marciano Christian Bauer Besançon
75 2000 Étienne Bacrot Iossif Dorfman Jean-Marc Degraeve Vichy
76 2001[10] Étienne Bacrot Anatoli Vaisser
(ex æquo)
Jean-Marc Degraeve
(ex æquo)
Marseille
77 2002 Étienne Bacrot Joël Lautier
(ex æquo)
Iossif Dorfman Val-d'Isère
78 2003 Étienne Bacrot Joël Lautier Andreï Sokolov Aix-les-Bains
79 2004 Joël Lautier Laurent Fressinet Iossif Dorfman Val-d'Isère
80 2005[11] Joël Lautier Andreï Sokolov Maxime Vachier-Lagrave Chartres
81 2006 Vladislav Tkachiev Laurent Fressinet Robert Fontaine Besançon
82 2007 Maxime Vachier-Lagrave Vladislav Tkachiev
(ex æquo)
Andreï Sokolov Aix-les-Bains
83 2008 Étienne Bacrot Maxime Vachier-Lagrave
(ex æquo)
Laurent Fressinet Pau
84 2009 Vladislav Tkachiev Maxime Vachier-Lagrave Laurent Fressinet Nîmes
85 2010 Laurent Fressinet Romain Édouard
(ex æquo)
Étienne Bacrot Belfort
86 2011 Maxime Vachier-Lagrave Laurent Fressinet Étienne Bacrot Caen
87 2012 Romain Édouard
Maxime Vachier-Lagrave
Christian Bauer
Étienne Bacrot
Pau
88 2013 Hicham Hamdouchi Jean-Marc Degraeve
(ex æquo)
Andreï Sokolov Nancy
89 2014 Laurent Fressinet Étienne Bacrot Romain Édouard Nîmes
90 2015 Christian Bauer[12] Tigran Gharamian
(ex æquo)
Étienne Bacrot Saint-Quentin

Tournoi national féminin[modifier | modifier le code]

Multiples championnes de France[modifier | modifier le code]

6 titres
5 titres
  • Milinka Merlini (en 1975, 1976, 1977, 1978 et 1980)
  • Christine Flear (née Christine Leroy, en 1985[13] ; 1991, 1994, 1998 et 1999)
4 titres
  • Marie-Jeanne Frigard (en 1924, 1925, 1926 et 1927)
  • Sophie Milliet (en 2003, 2008, 2009 et 2011)
3 titres
  • Jeanne d'Autremont (en 1928, 1929 et 1932)
  • Paulette Schwartzmann (en 1933, 1935 et 1938, également vainqueur hors concours en 1925, 1927, 1928, 1929 et 1931)
  • Julia Lebel-Arias (en 1983, 1986 et 1990)
  • Claire Gervais (en 1992, 1993 et 1996)
2 titres

L'Italienne Alice Tonini, qui jouait hors concours, a terminé trois fois première du championnat de France (en 1932, 1933 et 1934), le titre de championne de France revenant à la première Française.

1924 à 1957[modifier | modifier le code]

En 1924, après une première phase éliminatoire où participaient douze concurrentes, la finale du premier championnat se disputait à Paris entre quatre joueuses. Trois joueuses terminèrent à la première place et disputèrent un départage à trois. Marie-Jeanne Frigard finit première et devient la première championne de France. Paulette Schwartzmann d'origine russe mais non naturalisée française finit deuxième.

Année Vainqueur 2e 3e Lieu de la
compétition
1924 Marie Jeanne Frigard Paulette Schwartzmann
(hors concours)
D'Ammann Paris
1925 Paulette Schwartzmann
(hors concours)
Marie Jeanne Frigard
(championne[14])
Sonia Schwartzmann
1926 Marie Jeanne Frigard Paulette Schwartzmann
(hors concours)
Bastin
1927 Paulette Schwartzmann
(hors concours)
Marie Jeanne Frigard
(championne[14])
Louise Pape
Jeanne d’Autremont
1928 Paulette Schwartzmann
(hors concours)
Jeanne d'Autremont
(championne[14])
Louise Pape
1929 Paulette Schwartzmann
(hors concours)
Jeanne d'Autremont
(championne[14])
Sonia Schwartzmann
1931 Paulette Schwartzmann
(hors concours)
Louise Pape
(championne[14])
Alice Tonini
(hors concours)
1932 Alice Tonini (hors concours)
Jeanne d'Autremont
(championne[15] )
Paulette Schwartzmann
(hors concours)
1933 Alice Tonini
(hors concours)
Paulette Schwartzmann
(championne[16])
Jeanne d'Autremont
1934 Alice Tonini
(hors concours)
Maud Flandin
(championne[16])
Paulette Schwartzmann
1935 Paulette Schwartzmann Maud Flandin Sonia Schwartzmann
1936 Chantal Chaudé de Silans Paulette Schwartzmann Sonia Schwartzmann
1937 Angles d'Auriac Cazenave Zimmermann Toulouse
1938 Paulette Schwartzmann[17] Nice
1939-1940 : non disputé
1941 Germaine Long Jeanne Le Bey Taillis Delamarre de Monchaux
Mme Saint
Grace Alekhine
Paris
1942 Duval Germaine Long Delamarre de Monchaux
1943 Suzanne Dehelly Germaine Long Lecour
1944-1954 : non disputé
1955 Vazeille De Rosen Joly Toulouse
1956 Isabelle Choko[18] Vazeille Larralde Vittel
1957 Vazeille Larralde
Daydé
Bordeaux

Dpuis 1975[modifier | modifier le code]

Année Championne 2e 3e Lieu de la
compétition
1958 à 1974 : Non disputé
1975 Milinka Merlini Josiane Legendre Nicole Tagnon
Béatrice Torrès
Paris
1976 Milinka Merlini Nicole Tagnon Monique Ruck-Petit Saint-Jean-de-Monts
1977 Milinka Merlini Nicole Tagnon Josiane Legendre Le Touquet
1978 Milinka Merlini n. c. Castelnaudary
1979 Monique Ruck-Petit Nina Boulongne Martine Schall Courchevel
1980 Milinka Merlini Martine Schall Josiane Legendre
Sabine Warkentin
Paris
1981 Josiane Legendre
(au départage S.-B.)
Nina Boulongne-Evtouchenko
(ex æquo)
Nicole Tagnon
(ex æquo)
Orange
1982 Martine Dubois Monique Ruck-Petit Milinka Merlini Orange
1983 Julia Lebel Arias Nicole Tagnon Martine Dubois Montpellier
1984 Isabelle Kientzler
(12 ans[19])
Monique Ruck-Petit Martine Dubois Loches
1985 Christine Leroy Isabelle Kientzler Martine Dubois Lille
1986 Julia Lebel Arias Milinka Merlini Nicole Tagnon Orange
1987 Sabine Fruteau (15 ans) Gabrielle Winkler Elyse Dubreuil Baud
1988 Non disputé
1989 Sabine Fruteau Martine Dubois Julia Lebel Arias
Ania Otwinowska
Orange
1990 Julia Lebel Arias Martine Dubois Gabrielle Winkler Challes-les-Eaux
1991 Christine Flear Nicole Tagnon Julia Lebel Arias Montpellier
1992 Claire Gervais (16 ans)
(au départage)
Sabine Fruteau
(ex æquo)
Raphaëlle Bujisho Le Havre
1993[20] Claire Gervais Sabine Fruteau Virginie Mora Nantes
1994 Christine Flear Martine Dubois Raphaëlle Bujisho Chambéry
1995 Raphaëlle Bujisho Sabine Fruteau Claire Gervais Labège
1996 Claire Gervais Christine Flear Malina Nicoara-Etchegaray Montpellier
1997 Malina Nicoara Christine Flear Martine Dubois Bastia
1998 Christine Flear Raphaëlle Delahaye Claire Gervais Méribel
1999 Christine Flear Malina Nicoara Maria Nepeina-Leconte Besançon
2000 Marie Sebag (13 ans) Anne Muller Marina Costagliola Vichy
2001 Maria Leconte Marie Sebag Roza Te-Lallemand Marseille
2002 Marie Sebag Christine Flear Raphaëlle Delahaye Val-d'Isère
2003 Sophie Milliet Silvia Collas Roza Te-Lallemand Besançon
2004 Almira Skripchenko Sophie Milliet Silvia Collas Val-d'Isère
2005 Almira Skripchenko Sophie Milliet Maria Leconte Chartres
2006 Almira Skripchenko Pauline Guichard Maria Leconte Besançon
2007 Silvia Collas Sophie Milliet Pauline Guichard Aix-les-Bains
2008 Sophie Milliet Maria Leconte Silvia Collas Pau
2009 Sophie Milliet Maria Leconte Pauline Guichard Nîmes
2010 Almira Skripchenko Sophie Milliet Maria Leconte Belfort
2011 Sophie Milliet Nino Maisuradze Andreea Bollengier Caen
2012 Almira Skripchenko Sophie Milliet Silvia Collas Pau
2013 Nino Maisuradze Mathilde Congiu Sophie Milliet Nancy
2014 Nino Maisuradze Andreea Bollengier Almira Skripchenko Nîmes
2015 Almira Skripchenko Nino Maisuradze Sophie Milliet Saint-Quentin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Championnat de France amateur de 1914 sur le site Héritage des échecs.
  2. Championnat de France amateur de 1903 sur le site Héritage des échecs
  3. championnat de France 1963 sur le site héritage des échecs français.
  4. championnat de France 1964 sur le site héritage des échecs français
  5. « Communiqué de la Fédération Française des Échecs »,‎ (consulté le 26 juin 2013)
  6. « Communiqué de la Fédération Française des Échecs »,‎ (consulté le 26 juin 2013)
  7. Les trois premiers finissant ex-aequo, Robert Crépeaux obtint le titre au départage.
  8. Ex aequo avec Maurice Raizman avec 9,5 points (+8 =3), Aristide Gromer demeure champion de France en vertu d'un règlement de la FFE disposant que le système de départage Sonneborn-Berger ne s'appliquait pas dans ce cas précis.
  9. France 1997 sur theweekinchess.com (twic 146), 1997.
  10. France 2001 (twic 355).
  11. Lautier and Skripchenko French Champions 2005
  12. En 2015, christian Bauer bat Tigran Gharamian en match de barrage : 1,5 à 0,5.
  13. http://heritageechecsfra.free.fr/fem1985.htm Sous son nom de Christine Leroy
  14. a, b, c, d et e Elle est devancée par Paulette Schwartzmann, joueuse d'origine russe.
  15. Jeanne d'Autremont finit première ex æquo avec Alice Tonini, joueuse italienne. D'Autremont reçoit le titre national.
  16. a et b Elle est devancée par Alice Tonini, joueuse italienne, et reçoit le titre national comme première française.
  17. Seule participante, Paulette Schwartzmann devient championne de France sans disputer la moindre partie.
  18. Née Izabela Sztrauch Galewska, à Łódź en Pologne, auteur en 2005 de Mes deux vies où elle relate son passage dans les camps nazis et sa vie ultérieure dont son parcours échiquéen.
  19. Isabelle Kientzler gagne le championnat de France à l'âge de douze ans, devenant ainsi la plus jeune championne de France.
  20. Chantal Chaudé de Silans, championne de France 1936, finit sixième avec 4,5 points (+2 -4 =5).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]