Championnat de Belgique de football D4 2013-2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Championnat de Belgique de football D4 2013-2014 est la soixante-deuxième édition du championnat de Promotion (D4) belge.

La procédure reste identique aux saisons précédentes : le champion de chaque série est promu en Division 3. Dans chaque série, les vainqueurs de période (de 10 matches chacune) ou les équipes classées directement sous le champion (si le champion a gagné une ou plusieurs périodes, ou si un même club gagne plus d'une période) sont qualifiés pour le Tour final des Promotions.

Les équipes classées à la 13e place dans les différentes séries doivent disputer des « barrages pour le maintien ». Les trois derniers de chaque série sont relégués en séries provinciales.

Pour cette édition, les cinq formations hennuyères sont versées dans la « série A » avec des clubs flandriens. Toutes les autres équipes francophones (excepté celles de Bruxelles) forment la « série D ».

Le résultat sportif de cette compétition permet à trois cercles de retrouver la Division 3. Le K. VK Tienen remonte après un an de purgatoire. Le Wallonia Walhain réintègre le 3e niveau au bout de sept saisons, alors que l'Eendracht Zele met fin à 17 années d'absence. Pour le FC Gullegem, c'est une toute première montée en D3, un an après avoir découvert les séries nationales.

Quelques semaines après la fin de la saison, St-Eloois-Winkel apprend qu'il peut aussi monter puisqu'une place s'est libérée (arrêt d'activités du RWDM Brussels FC).

Sommaire

Reprise avancée[modifier | modifier le code]

L'innovation de cette saison réside dans la précocité de son entame : le week-end des 17 et 18 août 2013, soit deux semaines plus tôt que d'habitude. Le but déclaré de cette adapation est de prévenir toute rudesse de l'hiver et donc de conserver des dates libres en cas de multiples « remises générales ». La nouveauté a une implication sur le déroulement des deux premières journées dont les dates de reprise du championnat correspondent à celles des 4e et 5e tours préliminaires de la Coupe de Belgique.

L'URBSFA adapate son règlement en donnant la prorité aux rencontres de Coupe. Cela induit la remise et reprogrammation (« pour le 30 septembre au plus tard») de nombreuses parties de la journée initiale, puisqu'au 4e tour de la Coupe participe 18 clubs de Promotions. Ils sont au nombre de 8 lors du 5e tour.

Pour l'anecdote précisons que 3 Promotionnaires réussissent à se qualifier pour les 1/16e de finale.

Organisation - Réglementation[modifier | modifier le code]

Les clubs participants sont ventilés en quatre séries selon des critères géographiques. Une convention veut que dans la mesure du possible une même poule comprennent des équipes venant de trois provinces différentes.

Les quatre groupes ont une valeur identique quelle que soit leur appellation (A, B, C ou D). Le champion d'une série est promu direct en Division 3 pour la saison suivante.

Les trois derniers de chaque série sont reléqués en Division 1 de leur province (P1).

Champions de périodes[modifier | modifier le code]

Dans chaque série, la compétition est partagée en trois périodes (aussi familièrement appelées « tranches ») de dix rencontres. Chaque période donne lieu à un classement distinct. Le club qui termine en tête à la fin d'une période est désigné « champion de période » et directement qualifié (à condition de ne pas terminer en position de barragiste ou de r'elégué au classement général final) pour le tour final pour la montée.

Tour final pour la montée[modifier | modifier le code]

Par série, les trois champions de période se qualifient pour un tour final en vue d'une montée éventuelle. Dans certains cas, le classement général final désigne un qualifié (un club champion a gagné une ou plusieurs période, un même club a gagné plusieurs période, un champion de période termine sous la 12e place au classement général final).

Barrages pour la descente[modifier | modifier le code]

Le 13e classé de chaque série prend part aux barrages pour le maintien.

Remarques préliminaires[modifier | modifier le code]

BX Brussels[modifier | modifier le code]

L'ancien FC Bleid, renommé officieusement, et finalement erronément, FC Bleid-Molenbeek vu ses problèmes à trouver un stade fixe, la saison précédente devient le BX Brussels. Ce club est soutenu par l'International Vincent Kompany

FC Charleroi[modifier | modifier le code]

Bien que la direction du Football Club Charleroi (matricule 94) ait repris les commandes de la R. JS Heppignies-L-F (matricule 5192) et que celle-ci ait été renommé Royal Charleroi-Fleurus (matricule 5192), il est important de noter qu'administrativement et réglementairement « aucune fusion » n'a été opérée. Dans les faits, une nouvelle direction se met en place à la tête du FC Charleroi lequel tient sa place en « Promotion ». L'effectif composé à la hâte (lors de la reprise il n'y a que 13 joueurs en ordre d'affiliation) laisse augurer une saison pénible.

Déménagement - Changement d'appellation[modifier | modifier le code]

Le Léopold, qui fête ses 120 ans d'existence, se dit lassé par les mauvaises conditions de travail proposées par la commune d'Uccle et déménage vers Woluwe-Saint-Lambert où il partage le stade Fallon avec le White Star. Le club porteur du « matricule 5 » prend la dénomination de R. Léopold Uccle-Woluwé FC.

Fusion - Changement d'appellation[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison précédente, le K. VK Ieper (matricule 100) et la K. Blue Star Poperinge (matricule 3172) ont fusionné pour former le K. VK Westhoek (matricule 100).

Le matricule 3172 s'étant maintenu en Promotion et la fusion ayant été officiellement annoncée à l'URBSFA dans les délais requis, un montant supplémentaire a été accordé à de la Province de Flandre occidentale. C'est le K. Sassport Boezinge qui a décroché ce « ticket bonus » pour les séries nationales.

Cession de patrimoine - Changement d'appellation[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, le K. VK Tienen (matricule 132) se déclare en liquidation. Afin d'éviter la faillite pure et simple et par la même occasion la radiation du matricule, une nouvelle ASBL est constituée afin de procéder à une « cession de patrimoine ». Le club termine la saison à la 7e place de sa série de Division 3.

Toutefois, la cession de patrimoine étant jugée non-réglementaire, selon les termes prévus par et dans les textes de l'URBSFA, le « matricule 132 » est relégué d'une division et descend en Promotion.

UR Namur et Olympic Charleroi sanctionnés[modifier | modifier le code]

Lors de l'entame de la saison, on apprend que deux clubs subissent une sanction pour « cession de patrimoine punissable ». Il s'agit de l'Olympic de Charleroi (série A) et de l'UR Namur (série D).

Les deux cercles doivent subir une relégation d'une division à la fin de la compétition (descente contrainte qui sera annulée s'ils enlèvent le titre de leur série, ou remportent le tour final, mais la montée sera alors également annulée). L'un et l'autre contestent la punition et plusieurs développements et recours restent très possibles (appels, évocations, justice civile).

Le , la Commission d'Appel de l'URBSFA valide la cession de patrimoine de l'UR Namur, mais continue de condamner celle de l'Olympic. La direction des « Dogues » annonce qu'elle ira en évocation.

Le club carolorégien épuise toutes les recours prévus par la fédération belge et est débouté à chaque fois. Les dirigeants du « matricule 246 » se portent alors devant la CBAS. En raison d'un agenda surchargé (nombreux litiges à traiter quant à des refus de licences pour la Division 2), la Cour d'Abritage reporte l'étude du dossier des Dogues au . L'Olympic n'est donc pas relégué quand le championnat se termine et les effets en cascade ne se produisent pas. Ainsi le 14e classé de la série A (Genly-Quévy) est descendant alors que le 13e (Racing Waregem) doit jouer les barrages qu'il perd et est descendant.

Finalement, la CBAS ne donne pas gain de cause aux « Dogues » qui intentent une action devant le Tribunal civil et saisisse le Tribunal des Référés avec l'espoir de faire bloquer la procédure en attendant que la Cours civile ne statue sur le fond. Débouté en référé (plainte recevable mais non fondée), le « matricule 246 » est contraint de descendre en P1. S'estimant lésée, la R. US Genly-Quévy '89 (elle aurait dû jouer les barrages puisque l'Olympic est descendant, voir classement ci-dessous) réclame sa réintégration en Promotion, mais l'URBSFA ne lui donne pas raison.

Dossier FC Ganshoren[modifier | modifier le code]

Durant toute cette saison 2013-2014, le FC Ganshoren (série B) évolue avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, en raison d'une relégation d'office qui lui est infligée pour « falsification de compétition ».

La punition fait suite à une plainte déposée par le K. SKL Ternat à la fin de la saison précédente. Le , Ganshoren et Ternat se rencontrent dans un match important entre équipes menacées de relégation. Ganshoren se voit reprocher par Ternat d'avoir, avant cette partie, nouer des contacts avec un des joueurs de Ternat (Lionel de Spiegeleer) et d'avoir conclu avec lui un accord pour un transfert. À la suite de quoi, le joueur concerné aurait refusé de participer au match décisif.

La plainte de Ternat est traitée, tout au long de la saison 2013-2014, par les différentes instance de l'URBSFA (commission de contrôle, comité d’appel 1re chambre et 2echambre et commission d’évocation)[4]. Puni et débouté à chacun de ses recours auprès de la fédération, le FC Ganshoren est blanchi par la CBAS, le [5].

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Soixante-quatre clubs prennent part à cette édition, soit un de moins par rapport à la saison précédente. Les clubs sont répartis en quatre séries de 16 équipes.

Série A[modifier | modifier le code]

Clubs participant à la saison 2013-2014 du championnat de Promotion - Série A
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Provinces En Prom depuis Total en Prom. S. précédente
1 Koninklijke Sportkring Ronse 38 Renaix Orphale Crucke Fl. orientale en diminution 2013-2014 (1er) 19 saisons Div. 3 série A 17e
2 Koninklijke Racing Waregem 3302 Waregem Mirakel Fl. occidentale en diminution 2013-2014 (1er) 5 saisons Div. 3 série A 18e
3 Koninklijke Sport-Club Menen 56 Menin KSC Menenstadion Fl. occidentale en augmentation 2012-2013 (2e) 19 saisons 5e série A
4 Football Club Charleroi 94 Couillet Stade des Fiestaux Hainaut en diminution 2008-2009 (6e) 11 saisons 12e série D
5 Koninklijke Voetbal Klub Westhoek 100 Ypres KVK Ieperstadion Fl. occidentale en diminution 2010-2011 (4e) 25 saisons 2e série A
6 Royal Sporting Club Templeuvois 133 Templeuve stade de la Providence Hainaut en augmentation 2012-2013 (2e) 4 saisons 11e série B
7 Royal Olympic Club Charleroi-March. 246 Montignies stade de La Neuville Hainaut en diminution 2012-2013 (2e) 4 saisons 9e série D
8 Sporting West Harelbeke 1574 Harelbeke Forestier Fl. occidentale en augmentation 2011-2012 (3e) 6 saisons 12e série A
9 Royale Entente Sportive Acrenoise 2774 Deux-Acren stade des Camomilles Hainaut en augmentation 2011-2012 (3e) 3 saisons 8e série B
10 Sportkring Eernegem 2777 Eernegem SK Eernegemtadion Fl. occidentale en augmentation 2010-2011 (4e) 13 saisons 9e série A
11 Royale Union Sportive Genly-Quévy 89 4194 Quévy stade de la Motte Hainaut en augmentation 2012-2013 (2e) 2 saisons 7e série B
12 Koninklijke Sint-Eloois-Winkel Sport 4408 Sint-Eloois-Winkel De St-Eloois-Winkelstadion Fl. occidentale en augmentation 1999-2000 (15e) 15 saisons 3e série A
13 Olympic Molen Sport Ingelmunster 9441 Ingelmunster OMS Ingelmunsterstadion Fl. occidentale en augmentation 2012-2013 (2e) 2 saisons 6e série A
14 Royale Jeunesse Entente Binchoise 3835 Leval-Trahegnies Communal Hainaut en augmentation 2013-2014 (1er) 1 saison Champion provincial
15 Koninlijke Sassport Boezingen 5544 Boezinge Sassport Fl. occidentale en augmentation 2013-2014 (1er) 1 saison Tour final Province Fl. Occ.[6]
16 Football Club Gullegem 9512 Gullegem FC Gullegem Fl. occidentale en augmentation 2013-2014 (1er) 1 saison Champion provincial

Localisation Série A[modifier | modifier le code]

Série B[modifier | modifier le code]

Clubs participant à la saison 2013-2014 du championnat de Promotion - Série B
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Provinces En Prom depuis Total en Prom. S. précédente
1 BX Brussels 9026 Jette Communal Brabant en diminution 2013-2014 (1er) 6 saisons Div. 3 19e série B
2 Royal Léopold Uccle Football Club 5 Uccle Fallon Brabant en augmentation 2010-2011 (4e) 10 saisons 6e série B
3 Koninklijke Sportkring Halle 87 Hal Kruisveld Brabant en augmentation 2012-2013 (2e) 11 saisons 10e série B
4 Koninklijke Football Club Duffel 284 Duffel Sportcetrum Duffel Anvers en augmentation 2008-2009 (6e) 42 saisons 8e série C
5 Koninklijke Olympia Voetbalclub Sterrebeek 1002 Sterrebeek Het Zeen Brabant en augmentation 2012-2013 (2e) 2 saisons 5e série B
6 Koninklijke Football Club Eendracht Zele 1046 Zele Gemeentelijk Sportcomplex Fl. orientale en augmentation 2012-2013 (2e) 15 saisons 11e série A
7 Koninklijke Olympia Sporting Club Wijgmaal 1349 Wijgmaal Ymeriastadion Brabant en diminution 2012-2013 (2e) 29 saisons 2e série B
8 Sportkring Terjoden-Welle 4133 Denderleeuw Van Roystadion Fl. orientale en augmentation 2010-2011 (4e) 4 saisons 7e Série A
9 Football Club Ganshoren 7569 Ganshoren Complexe Roobaert Brabant en augmentation 2011-2012 (3e) 3 saisons 9e Série B
10 Sportkring Berlare 7850 Berlare Puitenstadion Fl. orientale en augmentation 2008-2009 (6e) 6 saisons 10e série A
11 Tot Herstel Onze Rechten Kokerij Meldert 8126 Meldert van den Steen-Demey Fl. orientale en diminution 2004-2005 (10e) 15 saisons 4e série A
12 Tempo Overijse Maleizen-Tombeek 8715 Overijse Complex Hagaard Brabant en augmentation 2009-2010 (5e) 10 saisons 3e série B
13 Royal Racing Club Wetteren-Kwatrecht 95 Wetteren RC Wetteren-Kwatrecht Fl. orientale en augmentation 2013-2014 (1er) 6 saisons Tour final Fl. orientale
14 Koninklijke Wolvertem Sporting Club 3155 Wolvertem F. Lathouwers Brabant en augmentation 2013-2014 (1er) 5 saisons Champion provincial
15 Koninklijke Sporting St-Gillis/Waas 4385 St-Gillis/Waas Houtvoort Fl. orientale en augmentation 2013-2014 (1er) 11 saisons Champion provincial
16 Football Club Pepingen 7741 Pepingen P. Claes Brabant en augmentation 2013-2014 (1er) 1 saison Tour final Brabant

Localisation Série B[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des clubs engagés en Promotion B 2013-2014

Série C[modifier | modifier le code]

Clubs participant à la saison 2013-2014 du championnat de Promotion - Série C
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Provinces En Prom depuis Total en Prom. S. précédente
1 Koninklijke Voetbal Klub Tienen 132 Tirlemont Julien Bergé Brabant en diminution 2013-2014 (1er) 9 saisons Div. 3 7e série B[7]
2 Koninklijke Merksem-Antwerpen Noord Sport-Club 544 Merksem Jef Mermans Anvers en augmentation 2012-2013 (2e) 11 saisons 13e série C
3 Koninklijke Football Club Sint-Lenaarts 1357 St-Lenaarts KFC St-Lenaarts Complex Anvers en augmentation 2007-2008 (7e) 7 saisons 7e série C
4 Koninklijke Witgoor Sport Dessel 2065 Dessel Witgoorstadion Anvers en augmentation 2006-2007 (8e) 21 saisons 9e série C
5 Koninklijke Overpeltse Voetbalvereniging 2082 Overpelt Sportpark De Leukens Limbourg en augmentation 2009-2010 (5e) 6 saisons 11e série C
6 Koninklijke Voetbalvereniging Vosselaar 2391 Vosselaar Vosselaar VV-stadion Anvers en augmentation 2011-2012 (3e) 14 saisons 12e série C
7 Koninklijke Football Club Esperanza Neerpelt 2529 Neerpelt Sportpark De Roosen Limbourg en augmentation 2011-2012 (3e) 13 saisons 6e série C
8 Koninklijke Sportkring Bree 2583 Brée KSK Breestadion Limbourg en augmentation 2009-2010 (5e) 27 saisons 3e série C
9 Koninklijke Lutlommel Voetbalvereniging 2770 Lommel Lutlommel VV-stadion Limbourg en augmentation 2012-2013 (2e) 3 saisons 14e série C
10 Koninklijke Excelsior Sportkring Leopoldsburg 3904 Heppen Heppenstadion Limbourg en diminution 2006-2007 (8e) 16 saisons 2e série C
11 Spouwen-Mopertingen 3970 Mopertingen Complex Blokstraat Limbourg en augmentation 2003-2004 (11e) 29 saisons 5e série C
12 Koninklijke Lyra Turn-en Sportvereniging 7776 Lierre Lyrastadion Anvers en diminution 2005-2006 (9e) 19 saisons 10esérie B
13 Koninklijke Football Club Zwarte Leeuw 1124 Rijkevorsel Louis Van Roey Anvers en augmentation 2013-2014 (1er) 28 saisons Champion provincial
14 Koninklijke Football Club Sint-Job 3514 St-Job i/h Goor St-Job Anvers en augmentation 2013-2014 (1er) 1 saison Tour final Anvers
15 Koninklijke Vlijtingen Vlug & Vrij 5776 Vlijtingen Vlijtingen V&V Limbourg en augmentation 2013-2014 (1er) 6 saisons Tour final interprovincial
16 Racing Club Hades 8721 Kiewit RC Hades Limbourg en augmentation 2013-2014 (1er) 1 saison Champion provincial

Localisation Série C[modifier | modifier le code]

Série D[modifier | modifier le code]

Clubs participant à la saison 2013-2014 du championnat de Promotion - Série D
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Provinces En Prom depuis Total en Prom. S. précédente
1 Royale Entente Bertrigeoise 4267 Bertrix Jules Guillaume Luxembourg en diminution 2013-2014 (1er) 9 saisons Div. 3 18e série B
2 Royal Football Club de Liège 4 Seraing stade du Pairay Liège en diminution 2011-2012 (3e) 5 saisons 4e série D
3 Union Royale Namur 156 Namur stade communal des Bas-Prés Namur en diminution 2011-2012 (3e) 14 saisons 2e série D
4 Royal Football Club Turkania Faymonville 1798 Faymonville rue du Robrou Liège en augmentation 2006-2007 (8e) 8 saisons 8e série D
5 Royal Aywaille Football Club 1979 Aywaille avenue de la Porallée Liège en augmentation 2009-2010 (5e) 5 saisons 3e série D
6 Royal Cité Sport Grâce-Hollogne 2913 Grâce-Hollogne Cité du Corbeau Liège en augmentation 2012-2013 (2e) 2 saisons 5e série D
7 Royal Racing Club Hamoir 3114 Hamoir rue du Moulin Liège en diminution 2009-2010 (5e) 7 saisons 7e série D
8 Royal Wallonia Walhain Chaumont-Gistoux 3262 Walhain stade des Boscailles Brabant en diminution 2007-2008 (7e) 8 saisons 4e série B
9 Royal Football Club de Meux 4454 Meux stade des Verts et Blancs Namur en augmentation 2011-2012 (3e) 9 saisons 10e série D
10 Royale Union Sportive Givry 6237 Givry stade de la RUS Givry Luxembourg en augmentation 2009-2010 (5e) 5 saisons 6e série D
11 Football Club Jeunesse Lorraine Arlonaise 7763 Arlon stade du FCJLA Luxembourg en augmentation 2012-2013 (2e) 31 saisons 11e série D
12 Royal Spa Football Club 60 Spa Géronstère Liège en augmentation 2013-2014 (1re) 9 saisons Champion provincial
13 Royale Entente Sportive Couvin-Mariembourg 248 Mariembourg du Roi Soleil Namur en augmentation 2013-2014 (1re) 10 saisons Tour final interprovincial
14 Royal Racing Club Longlier 3189 Longlier rue des Hès Luxembourg en augmentation 2013-2014 (1re) 1 saison Champion provincial
15 Cercle Sportif Onhaye 6626 Onhaye rue du Forbot Namur en augmentation 2013-2014 (1re) 1 saison Champion provincial
14 Solières Sport 9426 Solières Château Vert Liège en augmentation 2013-2014 (1re) 1 saison Tour final interprovincial

Localisation Série D[modifier | modifier le code]

Résultats et Classements[modifier | modifier le code]

Légende

Découpage des périodes[modifier | modifier le code]

Pour les quatre séries, et sauf remises inopinées, les périodes sont réparties comme suit:

Pour le classement des différentes 1er périodes, se reporter au classement général.

Promotion A - Classement final[modifier | modifier le code]

  • « Champion d'Automne »: FC Gullegem
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FC GULLEGEM en augmentation (T1) 72 30 23 3 4 66 22 +44
2 K. St-Eloois-Winkel Sport 60 30 18 6 6 75 28 +47
3 K. VK Westhoek (T2) 60 30 19 3 8 77 34 +43
4 OMS Ingelmunster (T3) 60 30 18 6 6 71 33 +38
5 K. SC Menen 52 30 16 4 10 57 37 +20
6 R. Olympic CCM 50 30 14 8 8 45 30 +15
7 SW Harelbeke 49 30 14 7 9 53 30 +23
8 SK Eernegem 42 30 13 3 14 48 48 0
9 K. SK Ronse en diminution 42 30 11 9 10 52 43 +9
10 K. Sassport Boezinge en augmentation 38 30 10 8 12 50 52 -2
11 R. JE Binchoise en augmentation 38 30 10 8 12 43 47 -4
12 R. Ent. Sp. Acrenoise 34 30 10 4 16 39 54 -15
13 R. Racing Waregem en diminution 29 30 8 5 17 42 59 -17
14 R. US Genly-Quevy 89 24 30 7 3 20 32 61 -29
15 R. SC Templeuvois 22 30 5 7 18 38 65 -27
16 FC Charleroi 5 30 1 2 27 11 155 -144

Tableau des rencontres - Série A[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) ACR BIN BOE FCC OLY EER GEN GUL HAR ING MEN RON SEW TEM WAR WES
R. ES Acrenoise 2-1 2-0 3-0 1-0 0-1 3-1 0-2 2-1 0-2 1-2 2-0 0-3 2-2 1-1 2-1
R. JE Binchoise 2-1 2-2 3-0 1-1 2-3 2-0 0-1 2-0 1-0 2-1 0-1 0-5 2-1 0-0 2-2
K. Sassport Boezinge 3-2 1-3 7-0 2-0 3-1 2-2 0-2 1-0 0-2 1-1 0-3 2-0 0-0 2-4 1-0
FC Charleroi 0-5 0-6 1-6 0-2 0-11 1-3 1-2 0-5 0-2 1-11 0-2 1-5 2-1 1-2 0-13
R. Olympic CCM 5-1 1-1 2-2 0-0 3-0 4-0 1-0 3-1 0-0 1-0 2-0 0-0 3-1 3-1 1-1
SK Eernegem 2-1 2-2 1-0 5-0 1-0 1-0 0-3 1-1 1-3 0-0 0-2 0-6 5-1 5-4 0-3
R. US Genly-Quévy 89 0-2 5-2 0-1 1-1 0-1 2-1 1-2 1-2 1-1 0-2 2-0 2-0 0-3 5-0 1-2
FC Gullegem 4-0 2-2 3-1 3-0 2-0 2-1 4-0 2-1 0-1 4-1 3-0 2-2 4-0 3-0 2-1
SW Harelbeke 1-0 4-0 4-1 5-1 1-1 1-0 2-0 0-1 1-1 2-0 1-1 0-1 4-1 3-0 2-2
OMS Ingelmunster 2-0 3-0 3-1 16-0 1-3 2-1 3-1 2-1 1-4 4-1 2-2 3-2 2-1 5-4 1-2
K. SC Menen 2-0 2-0 2-3 3-0 2-0 3-0 3-0 2-1 1-0 0-3 1-1 1-1 6-0 0-2 3-0
K. SK Ronse 1-1 0-2 2-2 11-1 1-3 1-0 2-0 0-1 2-2 0-0 5-1 1-2 2-2 0-0 0-3
K. St-Eloois-Winkel Sp. 5-1 1-0 3-3 12-0 4-0 0-1 2-1 2-2 1-1 3-1 3-0 1-3 3-0 2-1 2-1
R. SC Templeuvois 1-0 1-1 3-1 3-0 2-3 0-2 5-0F 2-4 0-2 2-2 1-3 2-2 0-3 1-1 2-1
K. Racing Waregem 2-2 1-0 1-1 3-0 2-1 0-2 1-3 1-2 1-2 0-3 0-1 2-4 0-1 1-0 0-1
K. VK Westhoek 7-2 4-2 3-1 4-0 2-1 3-0 6-0 0-2 2-0 1-0 1-2 1-3 1-0 2-0 5-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

La rencontre R. SC Templevois-R. US Genly-Quévy se solde par une victoire par forfait de l'équipe locale car les visiteurs ont aligné un joueur « non-qualifié »

Résumé[modifier | modifier le code]

Première période[modifier | modifier le code]

Lors de l'entame, plusieurs formations sont qualifiées pour le 4e tour de la Coupe : Gullegem, Ingelmunster, Menin, Renaix, Westhoek. Les deux premières journées sont donc « saucissonnées ». St-Eloois-Winkel prend la tête avec trois victoires. Les Rouge et Noir sont suivis pas Harelbeke et Ingelmunster (7) puis viennent rejoints Genly-Quévy et Menin (6). Cités comme favori, Westhoek qui atteint les 1/16e de finale de la Coupe, manque son début de championnat avec trois défaites. Le FC Charleroi, composé à la hâte avec des jeunes joueurs, frise le ridicule avec trois défaites et une différence de buts de 0-22 !

Après 6 journées, Ingelmunster (16) et l'Olympic (14) restent les derniers invaincus de la série. Les promus du FC Gullegem se glissent au 2e rang avec 15 unités. En fond de classement, Templeuve, Binche et le FC Charleroi n'ont pas encore obtenu de victoire. Le matricule 94 aligne six défaites et une différence de buts pénible de 2-43, malgré un 6e revers cette fois « honorable » (1-3 contre Genly-Quévy).

Les promus du FC Gullegem se glissent en tête (18) lors de la 7e journée, à la suite du partage (1-1) d'Ingemunster () à Genly-Quévy (13). L'Olympic (15) et St-Eloois-Winkel (13) se neutralisent également (0-0). Harelbeke (14) en profite pour recollet au groupe de tête après son succès aisé (5-1) contre le FC Charleroi.

En ouverture de la journée 8, le choc des « frères ennemis », OMS Ingelmunster-SW Harelbeke tourne nettement à l'avantage des visiteurs (1-4). Le lendemain, Gullegem remporte le sommet (2-0) contre l'Olympic de Charleroi, qui restait le dernier invaincu de la série, et conforte son leadership. Le promu totalise 21 points pour 17 à ses deux premiers poursuivants (Ingelmunster et Harelbeke).

Lors de la 9e journée, le FC Gullegem confirme son rang en disposant du K. VK Westhoek (2-1) et remporte la première période. Harelbeke le premier poursuivant est à 4 points. En bas de tableau, plusieurs équipes prennent des points à l'exception du FC Charleroi, une nouvelle fois « exécuté » (11-1) à Renaix.

Gullegem ne faiblit pas et ponctue la 1re période avec un très joli 27 sur 30. Derrière le leader, plusieurs équipes se font des politesses. Harelbeke et l'Olympic s'inclinent. Les premiers à l'ES Acrenoise (2-1) et le ses seconds sur le même score à Westhoek. Ingelmunster concède un nouveau partage (2-2) contre Renaix. Mais l'événement de 10e journée est la première victoire du FC Charleroi (2-1) contre le SC Templeuvois. C'est l'ancien joueur d'e.a. l'Olympic, Tamines ou encore Couvin, Marco Capacci qui estg le héros du jour avec un doublé gagnant.

Deuxième période[modifier | modifier le code]

Gullegem ne faiblit pas et entame la 2e période par un succès, contre la lanterne rouge FC Charleroi, (3-0). Westhoek, Menin, Binche, Renaix et SE Winkel débutent aussi par une victoire. Au général, Gullegem totalise 30 unités, soit 8 de mieux que son dauphin SE Winkel. Pour Genly-Quévy, les affaires se complique. Le club orangé n'a plus gagné depuis le 28 septembre et signe un piètre 1 sur 15 qui le fait plonger à la 13e place (barragisgte).

Si le leader reste régulier, il perd néanmoins quelques unités. Tout profit pour Westhoek qui s'adjuge la 2e période. Genly-Quévy continue sa descente aux enfers accommpagné par Renaix et Boezinge qui ne marquent presque plus de points. L'Olympic Charleroi déçoit avec plusieurs unités gaspillées dont un très décevant partage (0-0) lors du derby contre le très modete FC Charleroi.

Troisième période[modifier | modifier le code]

À l'entame de la 3e période, on a la confirmation que les difficultés financières du club néopromu de la R. JE Binchoise sont importantes. Le noyau des « Premières » souffre un retard de paiement de plus de trois mois. La direction cherche une solution. La participation à la fin de saison n'est pas encore en péril, mais les joueurs optent pour une semaine de grève (pas d'entraînements, pas de matches amicaux) du 2 au 8 février 2014, alors qu'aucune rencontre de championnat n'est prévue le WE des 7 et 8/02. Finalement, l'entraîneur s'en va et le club décide de terminer la saison « avec les moyens du bord ».

Bien que battu à l'Olympic Charleroi (1-0), le leader Gullegem reste solidement en tête car ses rivaux directs perdent aussi des plumes. À cinq matches de la fin, le néo-promu compte 10 points d'avance sur St-Eloois-Winkel le premier poursuivant. Ingelmunster, Harelbeke sont les mieux placés pour décrocher le tour final, même si Menin n'a pas dit on dernier mot. En fond de classement, comme attendu, le FC Charleroi est le premier relégué mathématique. D'autre part, il semble difficile d'éviter une triple relégation hennuyère car Templeuve et Quévy totalise 5 longueurs de retard sur le barragiste (Racing Waregem). N'oublions pas le cas de l'Olympic « puni par la fédération pour une cession de patrimoine non-réglementaire » et dont le dossier est toujours pendant.

Le 26 mars, la Commission d'Appel ad hoc de l'URBSFA conirme la sanction de l'Olympic. Le club annonce qui ira en évocation.

Lors de la 26e journée, Sit-Eloois-Winkel est tenu en échec (1-1) par Harelbeke. Victorieux (1-2) au FC Charleroi, le FC Gullegem porte son avance à 12 points et 5 victoires sur « Winkel ». Le promu s'adjuge donc un second titre consécutif (le 5e en 6 saisons) et monte en Division 3 pour la première fois de sa jeune histoire. À l'autre bout du tableau, la situation se complique pour Genly-Quévy et Templeuve tous deux battus.

Le 23 avril, la Commission d'Évocation de l'URBSFA confirme la sanction infligée de l'Olympic. Toutes les recours auprès de la fédération étant épuisés, le club annonce qui entame une action devant la CBAS.

Les journées 27 à 29 n'apportent pas de changements notables et tous les verdicts sont connus quant aux participants au tour final (la dernière période revient soit à Gullegem soit à Ingelmunster) et les relégués directs. Reste à désigner le « barragiste », la R. ES Acrenoise (31, contre Westhoek, et le Racing Waregem (29), à Eernegem, tentent d'éviter cette place lors de l'ultime rencontre.

La R. ES Acrenoise assure son maintien lors de l'ultime journée. Non seulement les « Camomilles » s'imposent (2-1) contre Westhoek, mais leur dernier rival, le Racing Waregem s'incline lors d'un match spectaculaire (5-4) à Eernegem. Le FC Charleroi termine son « championnat calvaire » en subissant son plus lourd revers (16-0) à Ingelmunster.

Promotion B - Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. FC EENDRACHT ZELE (T2) 55 30 16 7 7 54 31 +23
2 K. FC Duffel (T1) 55 30 15 10 5 62 35 +27
3 R. Leopold Uccle Woluwé FC 54 30 16 6 8 49 40 +9
4 K. Olympia SC Wijgmaal 49 30 13 10 7 46 38 +8
5 SK Terjoden-Welle 45 30 13 6 11 44 42 +2
6 FC Pepingen en augmentation 45 30 12 9 9 57 50 +7
7 Tempo Overijse MT 44 30 12 8 10 40 35 +5
8 K. Olympia VC Sterrebeek 42 30 12 6 12 52 44 +8
9 K. Wolvertem SC en augmentation 40 30 11 7 12 34 40 -6
10 K. Sp. St-Gillis Waas en augmentation 40 30 10 10 10 52 52 0
11 SK Berlare 38 30 10 8 12 46 52 -6
12 R. RC Wetteren-Kwatrecht en augmentation 36 30 10 6 14 39 47 -8
13 FC Ganshoren 33 30 9 6 15 42 52 -10
14 THOR Kokerij Meldert 30 30 7 8 14 32 49 -17
15 BX Brussels en diminution 27 30 6 9 15 35 52 -17
16 K. SK Halle 26 30 7 5 18 25 50 -25

Tableau des rencontres - Série B[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BER BXB DUF GAN HAL LEO MEL PEP OVE STE SGW TER WET WOL WIJ ZEL
SK Berlare 0-0 1-0 3-1 3-1 1-2 1-2 1-1 2-1 2-1 5-4 4-2 2-2 1-0 4-2 1-1
BX Brussels 3-3 0-3 4-1 2-1 0-0 0-0 1-5 3-4 2-0 1-1 1-0 1-2 1-1 2-2 0-1
K. FC Duffel 3-2 2-1 2-2 2-0 3-0 5-1 2-0 2-3 2-3 4-2 3-1 4-1 2-0 0-1 3-1
FC Ganshoren 2-0 3-1 2-2 3-1 1-2 1-0 1-1 1-1 2-0 1-3 0-0 2-0 0-3 0-1 1-3
K. SK Halle 3-1 0-0 1-1 3-1 0-2 0-1 0-1 1-0 1-2 0-1 0-0 1-3 2-0 1-1 3-2
R. Léopold Uccle-Woluwé FC 2-0 3-2 0-0 2-4 0-0 1-0 1-3 1-4 4-1 2-2 1-1 2-3 4-1 1-2 1-0
THOR Kokerij Meldert 2-2 1-5 0-1 1-2 0-1 1-2 0-1 0-0 2-1 1-1 0-0 0-0 2-1 0-2 2-2
FC Pepingen 2-2 3-0 2-2 3-1 2-1 4-1 2-4 0-0 1-2 2-2 1-3 3-1 1-2 1-1 3-3
Tempo Overijse MT 1-1 2-0 0-4 3-1 2-0 1-2 1-1 2-2 0-0 2-1 0-2 0-1 2-0 2-1 3-1
K. Olympia VC Sterrebeek 2-3 2-1 2-2 1-0 6-0 1-2 1-2 0-1 0-1 3-2 5-2 2-0 5-0 3-1 3-2
K. FC Sport. St-Gillis/Waas 2-0 1-1 1-1 4-3 4-2 2-3 5-0 3-1 2-1 3-1 2-0 0-4 1-1 0-4 0-0
SK Terjoden-Welle 2-0 3-1 0-0 0-2 4-0 0-1 2-6 6-2 1-0 2-1 2-0 4-2 2-1 0-0 0-2
R. RC Wetteren-Kwatrecht 2-0 0-2 1-2 2-2 3-0 3-2 2-1 1-5 0-2 1-1 2-0 1-2 0-0 1-1 0-1
K. Wolvertem SC 1-0 2-0 0-0 3-1 1-0 0-0 4-0 4-2 2-1 0-0 1-1 3-1 1-0 0-2 0-4
K. Olympia SC Wijgmaal 3-1 2-0 4-4 1-0 1-0 0-4 3-2 1-2 1-1 2-2 1-1 0-1 1-0 3-2 0-1
K. FC Eendracht Zele 2-0 4-0 3-1 2-1 1-2 0-1 0-0 2-0 2-0 1-1 3-1 3-1 3-1 2-0 2-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Résumé[modifier | modifier le code]

Première période[modifier | modifier le code]

De nombreuses équipes de cette série restent engagées en Coupe de Belgique lorsque les trois coups sont frappés. C'est pour cela que la première journée ne compte que deux rencontres et qu'après deux journées théoriques, cinq formations n'ont pas encore commencé leur championnat. Il faut attendre le mercredi 11 septembre pour que tout rentre dans l'ordre en matière de nombre de matches disputés.

Deux formations de cette série atteignent les 1/16e de finale de la Coupe de Belgique. Si le néo-promu de Wolvertem commence son championnat avec deux victoires, Overijse, candidat aux places d'honneur, doit se contenter de deux partages. L'autre promu de Wetteren-Kwatrecht (6/9), Duffel (6/6), et le Léopold (6/6) sont les autres cercles qui commencent bien la compétition. À l'opposé, Halle subit trois défaites.

Après la 6e journée, la situation reste équilibrée avec 7 clubs qui se tiennent sur 3 points. Duffel et les promus de Wolvertem sont en tête avec 13 unités. La fin de classement est pour St-Gillis/Waas (1) et Halle (3). Le BX Brussels est aussi à la peine avec 5 points synonyme d'une 14e place.

À l’Issue de la 8e journée, Duffel est seul en tête avec 17 points, soit deux de plus que le Léopold. Berlare et Zele suivent le duo de tête avec 14 unités. Les affaires du « BX » ne s’arrangent pas, le cercle glisse au 15e rang.

À la suite de la 9e journée, trois formations restent en course pour le gain de la 1re période: Duffel (20) le Léopold (18) et Zele (17).

Duffel ne se fait pas surprendre à Meldert (0-1) et empoche la première tranche devant le Léopold, vainqueur de Wolvertem (4-1). Le BX Brussels obtient son premier succès en déplacement (0-2) à Wetteren-Kwatrecht et quitte ainsi la zone rouge.

Deuxième période[modifier | modifier le code]

Le Léopold prend seul le commandement au général à l'issue de la 11e journée en battant Sterrebeek (4-1), alors que Duffel subit la loi de Wijgmaal (0-1). Le BX Brussels aligne un troisième succès consécutif et remonte à la 8e place. En fond de grille, Halle et St-Gillis/Waas (6) comptabilisent déjà 8 points de retard sur le premier sauvé.

La suite de la période est très partagée. À partir de la fin du premier tour, les meneurs jouent « à qui perd gagne », gaspillant des points à tour de rôle. En dépit d'un succès à Zele, le Léopold doit laisser filer la tranche au club flandrien qui est moins irrégulier. L'Eendracht Zele remporte la 2e période grâce à une meilleure différence de buts (+9 contre +5) par rapport au Tempo Overijse. Celui-ci a laissé filer le gain du classement intermédiaire en s'inclinant (2-0) à Wolvertem lors de la 19e journée, laissant ainsi Zele revenir à sa hauteur.

Après 20 journées, les trois premiers (Zele, Léopold et Duffel) se tiennent en l'espace de deux points. Olympia Wijgmaal pourtant auteur d'une 2e période assez « faible » (12 points) reste à l'affût à six unités derrière le leader.

Dans la lutte pour le maintien, Sint-Gillis/Waas effectue une opération intéressante en quittant les places descendantes directes, le FC Ganshoren et le BX Brussels ont sombré et sont englués en toute fin de tableau.

Troisième période[modifier | modifier le code]

Pepingen et Wijgmaal réalisent un excellent départ dans la 3e période, en compagnie de Ganshoren et St-Gillis/Waas, deux menacés qui s'extirpent de la « zone rouge ». Les meneurs de la série se font des politesses en gaspillant des points ci et là. De Duffel, Zele et le Léopold, aucun ne se détache nettement à cinq journées de la fin. En bas de classement, la situation devient critique pour Halle et le BX Brussels qui voient l'écart grandir à 12 et 11 points avec les premiers sauvés. Meldert et Wetteren-Kwatrecht tentent de s'accrocher mais sont aussi distancés de 5 longueurs par Ganshoren et St-Gillis/W.

Lors de la 26e journée, Zele carte Ganshoren (2-1) et rejoint Duffel qui a partagé (4-4) à Wijgmaal. Pepingen (15) s'isole en tête de la période à la suite de sa victoire (0-1)à Meldert.

Duffel pense faire un grand pas vers le titre lorsqu'il remporte le « sommet » contre Zele (3-1) lors de la 27e journée. Mais les deux rencontres suivantes remélangent les cartes. Les Anversois concèdent deux partages (à St-Gillis/Waas et contre Ganshoren) alors que si Zele s'impose contre Pepingen (2-0), il est ensuite battu à Overijse (3-1). À la veille de la dernière journée, Duffel (54) reste devant Zele (52).Le leader se déplace à Wolvertem alors que les Flandriens accueille le BX Brussels déjà condamné à la relégation. Un troisième larron est en attente, le Léopold avec 51 unités doit vaincre à Meldert (qui peu encore dépasser Ganshoren pour la place de « barragiste ») et espérer que les deux premiers s'inclinent.

Le troisième accès au tour final dépend de Pepingen et de St-Gillis/Waas qui précédent Duffel. Si les deux premiers cités devaient échouer, Wijgmaal serait repêché.

La lutte pour le maintien est pratiquement réglée. Le BX Brussels et Halle descendent. Ganshoren doit résister à un éventuel retour de Meldert.

Le titre se décide lors de la dernière journée. Accroché (0-0) à Wolvertem, Duffel se fait rejoindre sur le fil par Zele, vainqueur (4-0) du BX Brussels. En raison de son plus grand nombre de victoires, la K. Eendracht Zele est sacrée championne et monte en Division 3 où elle a joué pour la dernière fois en 1997.

Autre décision, le Sporting Sint-Gillis/Waas remporte la dernière période et se qualifie pour le tour final. Ce club avait bouclé la première période à la dernière place avec 5 points !

Le FC Ganshoren obtient un partage (1-1) contre Pepingen et reste barragiste. THOR Meldert, défait (4-2) à Terjoden-Welle est relégué. Notons la situation complexe des Bruxellois punis d'une relégation par l'URBSFA (contestation de Ternat), mais qui a entamé une action devant la CBAS. Celle-ci blanchit Ganshoren le lundi .

Promotion C - Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. VK TIENEN en diminution (T2/T3) 57 30 19 9 2 60 27 +33
2 RC Hades en augmentation 54 30 16 6 8 55 30 +25
3 K. Overpeltse VV 50 30 14 8 8 58 41 +17
4 K. Merksem SC-Antwerpen Noord 49 30 14 7 9 56 42 +14
5 K. FC Zwarte Leeuw en augmentation 48 30 12 12 6 43 35 +8
6 K. SK Bree 44 30 12 8 10 45 49 -4
7 K. FC Esperanza Neerpelt (T1) 42 30 13 7 10 47 34 +13
8 K. Excelsior SK Leopoldsburg 38 30 8 14 8 45 35 +10
9 K. Witgoor Sport Dessel 37 30 10 7 13 38 50 -12
10 K. FC St-Lenaarts 36 30 9 9 12 38 45 -7
11 K. Lyra TSV 35 30 10 5 15 38 44 -6
12 K. VV Vosselaar 35 30 8 11 11 43 52 -9
13 Spouwen-Mopertingen 33 30 10 3 17 40 51 -11
14 K. Vlijtingen V&V en augmentation 33 30 8 9 13 38 54 -16
15 K. Lutlommel VV 25 30 6 7 18 37 67 -30
16 K. FC St-Job en augmentation 25 30 5 10 14 36 51 -15

Tableau des rencontres - Série C[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BRE WIT HAD LEO LUT LYR MER NEE OVE STL JOB SPO TIE VLI VOS ZWL
K. SK Bree 3-2 1-0 1-4 1-4 1-3 3-2 4-0 0-0 1-1 1-0 3-1 0-3 4-0 2-1 2-0
K. Witgoor Sport Dessel 2-1 0-2 1-0 0-3 3-2 1-2 0-1 0-3 1-1 1-3 1-0 1-2 0-3 3-1 2-2
RC Hades 1-1 2-0 2-1 7-0 3-0 3-2 2-1 0-0 3-0 4-2 2-0 2-0 1-2 2-3 1-1
K. Excelsior SK Leopoldsburg 0-0 3-3 1-0 1-1 1-1 5-0 0-1 2-1 2-1 1-1 1-2 0-0 4-0 2-2 1-2
K. Lutlommel VV 1-4 1-1 1-1 2-1 1-2 0-0 0-3 2-3 1-2 1-3 1-2 1-3 2-2 3-1 1-1
K. Lyra TSV 0-2 0-2 1-2 1-1 3-1 1-1 3-0 2-3 1-1 3-0 1-0 0-2 1-0 3-2 1-2
K. Merksem-Antwerpen Noord SC 4-0 3-3 1-0 1-0 4-0 1-0 4-3 5-2 1-2 1-0 3-1 0-1 4-2 1-1 5-0
K. FC Esperanza Neerpelt 1-1 0-2 4-0 1-1 4-0 2-1 1-0 0-0 2-0 0-0 1-1 1-2 4-1 1-1 1-2
K. Overpeltse VV 2-3 4-0 1-3 2-2 0-0 2-3 1-1 1-1 0-4 2-1 5-2 0-3 3-0 5-0 2-2
K. FC St-Lenaarts 3-0 1-1 1-1 2-3 2-4 3-0 1-3 1-0 1-3 0-0 0-4 0-2 1-2 1-3 2-2
K. FC St-Job 3-3 1-2 1-3 1-0 2-3 1-3 3-1 0-3 1-3 0-1 1-1 2-0 0-1 3-3 2-2
Spouwen-Mopertingen 2-0 0-2 1-4 1-3 2-1 3-1 0-2 0-3 0-1 0-1 2-0 0-1 1-3 5-1 1-2
K. VK Tienen 3-1 2-2 2-1 2-2 2-2 6-1 2-1 3-2 1-0 2-1 4-1 4-4 1-1 0-0 0-0
K. Vlijtingen V&V 1-1 1-2 1-1 1-1 1-0 1-1 3-0 1-3 1-3 3-3 2-2 2-2 0-2 1-1 1-3
K. VV Vosselaar 1-1 1-0 1-0 1-1 4-1 5-0 2-2 2-1 0-0 0-1 2-2 1-2 0-4 3-1 0-2
K. FC Zwarte Leeuw 4-0 2-0 0-2 1-1 1-1 4-1 1-1 1-2 1-3 0-0 0-0 2-1 1-1 0-1 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Résumé[modifier | modifier le code]

Première période[modifier | modifier le code]

Hades et St-Job réussissent leur « baptême du feu » en divisions nationales. Leopolbsrburg qui a loupé le titre de peu la saison précédente commence avec trois partages. En bas de classement, Tirlemont descendant de D3 ne marque que deux partages qui le contraint de pointer avec -7 en raison de la pénalité de 9 points qui le touche. En bas de tableau, Spouwen-Mopertingen et le Lyra concèdent trois revers.

Huit équipes se tiennent sur 3 points à l'issue des six premières journées. Overpeltse VV et Vosselaar (13) occupent la tête alors que Bree et St-Job restent invaincus mais pointent au 7e rang (2 victoires et 4 partages). En bas de tableau, Vlijtingen est le seul à ne pas encore avoir gagné. Tirlemont remporte son premier succès (0-1 à Merksem) lors de la journée 6, mais reste dernier avec -3 points.

Après la 8e journée, Esperanza Neerpelt occupe seul la tête avec 17 points. Overpeltse, battu (0-3 par Tirlemont) est deuxième à une longueur. Viennent alors Vosselaar, Zwarte Leeuw et Bree (14). Les Brabançons de Tirlemont passent « en positif » après un deuxième succès de rang et totalisent 3 points.

Deux équipes restent en lice pour remporter la « 1re tranche » après la neuvième journée: Neerpelt (20) et Vosselaar (17). Le K. SK Bree totalise aussi 17 unités mais compte deux victoires de moins que le leader.

Malgré une sérieuse défaite (3-0) au Lyra, Esperanza Neerpelt remporte la 1re période car son dernier rival, Vosselaar s'est aussi incliné (5-0) à Overpeltse, lequel reprend la deuxième place du général. Victorieux (1-3) à Spouwen, Leopoldsburg se replace dans le quatuor de tête. Tirlemont gagne (1-3) à Lutlommel et quitte la dernière place pour la première fois depuis l'entame de la compétition.

Deuxième période[modifier | modifier le code]

Cette série reste très indécise en raison des résultats forts irréguliers de la plupart des protagonistes. En haut du classement, on joue « à qui perd gagne ». Ainsi, malgré un maigre 1 sur 6, Neerpelt conserve la tête. Les neuf premiers classés se tiennent sur 6 unités. C'est finalement Tirlemont qui réalise le meilleur parcours avec 15 points sur 18 depuis le 22 septembre. Sans la pénalité qu'il subit, le club brabançon serait 3e.

Tirlemont se montre intraitable durant cette 2e période qu'il remporte malgré la pénalité de 3 points (les 9 unités de punition sont réparties à concurrence de 3 par période). Les néopromus d'Hades poursuivent leur excellent parcours alors que deux clubs en difficulté au début du championnat se refont une belle santé: Merksem et St-Lenaarts, mais aussi e Lyra s'éloignent de la zone rouge. À l'opposé, Vosselaar et St-Job plonge dans le classement, tout comme Spouwen-Mopertingen. Celui-ci ne grappille qu'un seul point lors des neuf dernières rencontres de la période.

Troisième période[modifier | modifier le code]

Zwarte Leeuw reussit le départ parfait dans la 3e période (15 sur 15) et s'installe à la seconde place du classement général. Seul Tirlemont et Witgoor Dessel (10 points) s'accrochent. Les Brabaçons occupent la tête du général mais avec une seule unité d'avance en raison de la pénalité de 9 points (à la suite de la rétrogadation d'office subie). Merksem est à 4 unités et Hades à 5. En fond de classement la situation est très difficile pour Lutlommel et Spouwen-Mopertingen (qui comptent un match de moins) distancés de 13 et 14 points par le premier sauvé (Lyra). St-Job totalise 10 points de moins que le Lyra alors que le barragiste, Vosselar est à 4 unités des Lierrois.

Lors de la 26e journée, Tirlemont (49) s'impose devant St-Lenaarts (2-1) et profite du partage concédé par Zwarte Leeeuw (46) (0-0) contre St-Job. Merksem (45) et Hades (44) n'ont peut-être pas dit leur dernier mot. Classé 6e, Bree (43) est à 6 points. En fond de grille, Lutlommel et Spouwen-Mopertingen remportent les succès de la dernière chance. Ils sont à 10 et 11 points du premier sauvé (Vlijtingen).

Tirlemont ne va pas à la faute entre les journées 27 à 29 et s'adjuge le titre, synonyme de retour en Division 3 après un an de purgatoire. Neerpelt (1re période et le néo-promu d'Hades sont assurés de jouer le tour final. Le 3e participant pourrait être Zwarte Leeuw. Celui-ci peut remporter la dernière période mais reste sous la menace mathématique de Spouwen-Mopertingen, auteur d'une fin de parcours tonitruante. Jugé descendant il y a quelques semaines. le cercle limbourgeois doit encore assurer son maintien et reste donc dépendant des résultats Vlijtingen et Vosselaar. Le gain de la période est conditionné à une victoire conjuguée à double défaite des clubs précités (afin de n'être ni descendant, ni barragiste) et au fait que ni Tirlemont, ni Zwarte Leeuw ne gagnent leur dernier match.

Les dernières décisions tombent lors de la dernière journée. Pour l'accès au tour final, le champion Tirlemont remportant la dernière période, Zwarte Leeuw est le « dindon de la farce ». Sévèrement battu (5-0) à Merksem, le club de Rijkevorsel doit laisser la 3eplace du général à Overpeltse VV, vainqueur (4-0) du Witgoor Dessel.

Spouwen-Mopertingen s'impose (2-0) contre la lanterne rouge St-Job et décroche in extremis la place de « barragiste », car Vlijtingen V&V se retrouve relégué après avoir été tenu en échec (2-2) à Lutlommel VV, l'avant-dernier classé.

Promotion D - Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. WALLONIA WALHAIN CG (T3) 68 30 21 5 4 71 32 +39
2 R. FC de Liège (T1/T2) 65 30 20 5 5 66 40 +26
3 R. Aywaille FC 54 30 16 6 8 62 38 +24
4 R. FC Cité Sport Grâce-Hollogne 51 30 14 9 7 50 44 +6
5 R. FC Meux 49 30 15 4 11 57 42 +15
6 R. US Givry 45 30 13 6 11 44 36 +8
7 R. ES Couvin-Mariembourg en augmentation 44 30 13 5 12 45 45 0
8 UR Namur 44 30 11 11 8 49 39 +10
9 FC Jeunesse Lorraine Arlonaise 43 30 12 7 11 44 44 0
10 Solières Sport en augmentation 37 30 11 4 15 50 61 -11
11 R. RC Hamoir 35 30 10 5 15 42 57 -15
12 R. Entente Bertrigeoise en diminution 32 30 9 5 16 39 46 -7
13 CS Onhaye en augmentation 32 30 7 11 12 38 58 -20
14 R. RC Longlier en augmentation 25 30 7 4 19 27 56 -29
15 R. Spa FC en augmentation 22 30 6 7 17 34 54 -20
16 R. FC Turkania Faymonville 19 30 3 10 17 26 51 -25

1 NOTE: La rencontre « Cité Sport-FC Liège », de la 1re journée, a été arrêtée alors que le score était de 1-1. L'arbitre ne se sentait plus en sécurité après l'intrusion d'un supporter de Liège sur le terrain. Le Comité Sportif traite le dossier le 28 août et a la main assez lourde. Le « matricule 4 » perd la rencontre par forfait (5-0), son entraîneur, Christophe Kinet et son Président Jean-Paul Lacomble reçoivent un blâme. De plus le club « Sang et Marine » devra jouer une rencontre à guichets fermés. Au terme de la procédure d'appel, le forfait est maintenu au détriment du R. FC de Liège, mais la sanction d'un match à guichets fermés est supprimée.

Tableau des rencontres - Série D[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) ARL AYW BER COU FAY GIV CIT HAM FCL LON MEU URN ONH SOL SPA WAL
R. Jeunesse Lorraine Arlonaise 0-2 3-0 4-1 3-2 2-0 0-0 2-0 1-2 1-4 0-2 2-1 2-1 2-0 2-2 1-3
R. Aywaille FC 3-3 0-2 0-2 3-1 2-1 1-2 4-2 1-0 6-2 0-3 3-1 3-0 4-1 2-5 5-0
R. Entente Bertrigeoise 2-2 0-3 0-1 2-0 0-4 3-0 4-0 0-0 0-1 1-2 1-3 2-2 0-1 4-0 1-2
R. ES Couvin-Mariembourg 1-1 1-1 1-0 0-1 1-0 1-2 2-3 0-4 4-0 2-1 1-0 0-0 1-0 3-1 1-3
R. FC Turkania Faymonville 0-0 0-0 0-3 0-1 0-0 1-2 1-1 4-1 0-0 1-2 0-2 4-4 1-2 2-0 1-2
R. US Givry 1-0 2-0 2-1 3-1 2-0 1-2 0-1 1-3 3-2 1-0 0-0 4-1 2-3 2-3 4-1
R. FC Cité Sport GH 3-2 1-5 2-1 2-2 1-1 2-2 3-2 5-0F 1-0 1-2 1-2 2-1 2-1 0-0 1-1
R. RC Hamoir 3-1 1-0 0-2 5-4 3-2 1-3 1-1 2-3 1-0 2-0 1-1 3-3 1-2 1-0 0-1
R. FC de Liège 3-1 1-1 3-0 0-4 5-1 1-0 2-1 3-2 3-0 1-0 1-1 3-0 5-3 1-0 0-2
R. RC Longlier 0-1 1-1 1-0 2-3 2-2 2-0 0-3 0-1 2-3 0-4 0-1 2-1 1-1 3-1 0-4
R. FC Meux 0-2 0-3 2-1 1-2 0-0 3-0 2-3 3-1 3-5 2-0 2-2 2-0 2-0 3-0 3-3
UR Namur 3-0 3-2 1-1 1-0 1-1 1-2 1-2 1-1 1-1 1-0 2-3 2-2 2-1 4-1 1-1
CS Onhaye 0-3 1-1 1-1 1-0 2-0 0-0 2-2 1-0 1-6 2-1 2-2 1-5 3-1 3-0 1-3
Solières Sport 1-1 1-2 3-5 5-4 1-0 1-1 4-2 2-1 0-2 3-0 3-2 4-3 0-1 2-3 2-2
R. Spa FC 1-2 1-3 1-2 1-1 2-0 0-1 0-0 3-1 0-1 0-1 1-4 1-1 1-1 5-2 1-1
R. Wallonia Walhain 3-0 0-1 5-0 3-0 4-0 2-1 3-1 5-1 2-3 3-0 3-2 3-1 3-0 2-0 1-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Résumé[modifier | modifier le code]

Première période[modifier | modifier le code]

Les nouveaux montants débutent bien (Solières et Couvin empochent 6 unités pour 4 à Onhaye). Walhain qualifié jusqu'au 5e tour de la Coupe voit ses rencontres décalées.

Les promus de Solières (9/9) et Couvin (7/9) tout comme Meux (7/9). Battu lors de son match d'ouverture, Namur se replace rapidement (6/9). À l'opposé, relégué de D3, Bertrix est à la peine (0/9).

Après six journées, Le R. FC de Liège, Cité Sport et les promus de Solières se partagent la tête avec 13 points. Un autre montant, Couvin-Mariembourg (11), s'est glissé au 4e rang. Namlur, Meux et Walhain sont en poursuite avec 10 unités. Après son entame loupée, Bertrix s'est refait une santé avec 3 victoires consécutives. Le Turkania Faymonville est en difficultés avec 3 partages, autant de défaites et un seul but inscrit en 540 minutes.

Lors de la 7e journée, Solières s'isole au commandement à la suite de sa victoire à Faymonville (1-2) alors que le FC de Liège s'incline à Aywaille (1-0) et que Cité Sport est accroché (0-0) à domicile par Spa.

La situation reste très serrée à l’issue de la 8e journée. Meux (vainqueur 0-4 à Longlier) et Liège (3-0 contre Bertrix) reviennent à hauteur de Solières (battu 1-2 par Aywaille). Les trois leaders devancent Cité Sport (1-1’’ à Hamoir) et totalisent 16 points mais le 10e classé compte 12 unités.

Le R. FC de Liège remporte le sommet de la 9e journée contre Solières (5-3), alors que le troisième co-leader Meux est battu (1-2) par Couvin-MAriembourg. Walhain qui s'est difficilement débarrassé de Spa (1-0) se glisse au deuxième rang. Liège prend option sur la période avec 19 points, devant Walhain (17) et le trio Meux-Solères-Aywaille (16). Mathématiquement, ces cins clubs restent en compétition pour le gain de la « tranche ».

Le Club Liégeois remporte la première période après un large succès (1-6) à Onhaye. De leur côté, Walhain, Meux et Bertrix ont gagné de concert et restent dans la foulée du « matricule 4 ». En fond de grille, Faymonville remporte son premier succès et laisse la lanterne rouge à Spa, battu (1-2) par Arlon. Onhaye et Longlier sont les deux autres formations en difficultés. À noter que l'UR Namur signe un piètre 3 sur 18 (3 partages) et s'enfonce vers une 11e place fort éloignée des ambitions annoncées.

Deuxième période[modifier | modifier le code]

La journée inaugurale de la 3e période voit les trois leaders s'imposer de concert. Par contre, Solières est surpris à domicile (0-1) par Onhaye, alors quen l'UR Namur arrête sa mauvaise série en allant gagner (0-2) à Faymonville. Aywaille battu 0-2 par Couvin et Cité Sport battu à Walhain et Bertrix écrasé 0-4 par Givry doivent laisser le trio de tête s'éloigner.

La suite de la période voit Liège et Walhain confirmé leur rôle de favori. Le « matricule 4 » finit par remporter la tranche, bien que le club Brabançon va s'y imposer lors de la 9e journée. Walhain avait perdu des unités précieuses notamment en s'inclinant (0-1) contre Aywaille une semaine avant de se rendre au Pairay. L'UR Namur doit céder du terrain mais reste juste derrière le duo de tête.

À l'autre bout du classement, Onhaye continue de croire en ss chances de maintien alors que Spa fait illusion pendant un mois, mais un litige « Direction/Joueurs » quant aux primes de matches et leur paiement, tombe au plus mauvais moment. Le matricule 60 perd de nouveau pied. Bertrix, annoncé avec des ambitions, connaît un sérieux passage à vide et glisse vers la zone rouge. De même, les promus de Solières Sport dégringole dans le classement après un début de campagne prometteur.

En fin de période, de nouvelles rumeurs désagréables proviennent du Turkania Faymonville. Comme lors de la saison précédente, il est question d'un arrêt en nationale et d'une fusion avec un cercle d'une commune voisine. Les « Turcs » ne remportent aucune victoire lors de la 2e période.

Troisième période[modifier | modifier le code]

Petite sensation à l'entame de la 3e période, la lanterne rouge, Faymonville, défait nettement le premier du général, le R. FC Liège (4-1). Vainqueur de Longlier (3-0), le Wallonia Walhain revient à deux points du leader. Dans les semaines qui suivent, les deux meneurs campent sur leurs positions. Liège est accroché par Aywaille (1-1) alors que Walhain gagne à Couvin-Mariembourg (1-3). L'effet s'annule quand les Brabançons sont tenus en échec à Spa (1-1) tandis que le matricule 4 s'impose à Solières (0-2).

Toutefois une rumeur circule à partir de la mi-mars. Le RFC de Liège a aligné Alassane Sermé lequel ne serait pas « qualifié ». Le jeune ivoiren de 19 ans vient de Roulers où il n'était plus affilié en raison d'une blessure. Pour le club liégeois, le joueur est donc libre d'affiliation et donc alignable. Un certain flou administratif pèse quant au statut du joueur, inscrit comme « amateur » par le matricule 4. Aucune réclamation n'a encore été déposée, mais Aywaille et Solières étudieraient cette possibilité.

Lors de la 26e journée, le FC Liège (57) reprend la tête, avec un point d'avance (et 1 match de retard), à la suite du partage concédé par Walhain (56) à Cité Sport (1-1), solide 3e du général avec 47 unités. Aywaille (42), Namur (42), Arlon (41) et Meux (40) restent candidats pour le tour final. Onhaye prend trois points indispensables contre Solières (3-1), mais reste barragiste. La situation de Spa (22), Longlier (19) et Faymonville (16) semble définitive.

Le 29 mars, le Club Liégeois dispute son match de retard à Bertrix et concède un partage (0-0). Un nul qui n'arrange aucune des deux formations. En tête, le « matricule 4 » doit se contenter de repousser Walhain à 2 points alors qu'en bord de « zone rouge », les Ardennais restent sous la menace d'Onhaye, trois punités derrière eux.

Autre coup de théâtre, lors de la 27e journée, avec la lourde défaite de Liège (0-4) des œuvres de Couvin-Mariembourg. Victorieux (2-1) contre Givry, Walhain prend seul le commandemment. Dans le bas du tableau, Onhaye mène à deux reprises à Bertrix mais se fait rejoindre autant de fois. Les promus laissent filer deux points qui risquent de peser lourd au décompte final.

Lors des journées 28 et 29, les deux meneurs ne se laissent pas surprendre. La dernière journée est décisive. Walhain accueille Meux, un club géographiquement proche, mais toujours en course pour dérocher le tour final. Un succès des Meutis conjugué à un partage de Cité Sport et d'Aywaille qui s'affrontent, offrent l'accessit aux Verts et Blancs. Liège se rend à Hamoir mais est dépendant du résultat du Wallonia Walhain.

Les trois descendants son connus par contre le « barragiste » doit encore être désigné. Battu dans la dernière minute à Longlier, le CS Onhey joue avec son bonheur. Vainqueurs de Couvin, les Rouges et Blancs se déplacent à l'UR Namur et doivent fait un meilleur résultat que Bertrix qui reçoit Arlon.

Mené deux fois par Meux, le Wallonia Walhain s'impose (3-2) et décroche le titre. Également mené à deux reprises, à Hamoir, le R. FC de Liège s'impose dans le temps ajouté. Un succès initule compte tenu du succès de Walhain.

Aywaille va s'imposer largement (1-5) à Cité Sport. Ces deux clubs accèdent au tour final puis le champion a gagné la dernière période et que son dauphin avait conquis les deux premières.

Long suspenss tout au long de la dernière journée entre Bertrix et Onhaye. Les deux cercles sont menés deux fois, mais parviennent à rétablir la parité. Ne pouvant faire un meilleur résultat que son rival, le CS Onhaye est contraint aux barrages.

Tour final des Promotions[modifier | modifier le code]

Ce tour final oppose les « vainqueurs de période » des 4 séries du Promotion (D4 belge). Si un vainqueur de période est champion de sa série (ou si une même équipe remporte plus d'une période), le suivant au classement général prend la place au Tour final.

En règle générale, ce "Tour final des Promotion" offre deux places en Division 3.

L'ordre des rencontres est défini par un tirage au sort. Les différents tours successifs se jouent sur le terrain de la première équipe tirée au sort, avec élimination directe (prolongations et/ou tirs au but possibles). Le premier tour ne concerne que les douze qualifiés de Promotion. Les six qualifiés prennent part au deuxième tour en compagnie des deux barragistes de Division 3.

Enfin, le troisième et dernier tour désigne les deux équipes qualifiées pour le 3e niveau en 2013-2014.

Participants[modifier | modifier le code]

Ces clubs sont signalés « sous réserves » qu'ils ne soient champion de leur série, ou barragistes pour le maintien, ou relégués.

Programme[modifier | modifier le code]

L'ordre des rencontres se fit lors d'un tirage au sort aura lieu dans les locaux de l'URBSFA, le lundi , au siège de la fédération.

Les vainqueurs des matches no 11 et no 12 montent ou restent en Division 3.

NOTE: Avant le début du tour final, les clubs du K. FC Esperanza Neerpelt et du K. Overpeltse VV confirment leur fusion en vue de la saison prochaine, sous la dénomination du « K. FC Esperanza Pelt », théoriquement sous le matricule du « FC Esperanza ». Une « équipe B » sera relancée en P4.

Score Prol TaB
Première journée - le 11 mai 2014
1 K. FC ESPERANZA NEERPELT RC Hades 1-0
2 R. AYWAILLE FC R. Léopold Uccle Woluwé FC 1-0
3 K. FC Duffel K. OVERPELTSE VV 2-2 2-3
4 R. FC de Liège R. FC CITÉ SPORT GH 1-3
5 K. VK WESTHOEK K. Sporting St-Gillis/Waas 5-0
6 K. ST-ELOOIS-WINKEL SPORT OMS Ingelmunster 2-1
Deuxième journée - le 18 mai 2014
7 K. SC GRIMBERGEN (III) K. Overpeltse VV 5-3
8 K. VK Westhoek K. ST-ELOOIS-WINKEL SPORT 1-2
9 R. Aywaille FC R. FC CITÉ SPORT GH 2-3
10 K. FC Esperanza Neerpelt K. SV BORNEM (III) 1-3
Troisième journée - le 25 mai 2014
11 K. SC GRIMBERGEN (III) K. St-Eloois-Winkel Sport 2-1
12 R. FC Cité Sport GH K. SV BORNEM (III) 1-2
Quatrième journée - Repêchage éventuel - le 29 mai 2014
13 K. ST-ELOOIS-WINKEL SPORT R. FC Cité Sport GH 3-0

Barrages pour le maintien en Promotions[modifier | modifier le code]

Les quatre 13e classés sont départagés par des matches à élimination directe. Les deux vainqueurs assurent leur maintien. Les deux perdants doivent prendre part au Tour final interprovincial.

Le tirage au sort a lieu le 5 mai 2013.

Score Prol TaB
Barrage de maintien - le 11 mai 2014
1 CS ONHAYE K. Racing Waregem 2-0
2 SPOUWEN-MOPERTINGEN FC Ganshoren 5-2

Le CS Onhaye et Spouwen-Mopertingen assurent le maintien en Promotion. Les deux perdants doivent prendre part au Tour final interprovincial.

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (32) Province de Brabant (11)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (21)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 8 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 3 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 6
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 9 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 7 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 7
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 7 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 1 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 4
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 8   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 4
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Montée vers le 3e niveau[modifier | modifier le code]

Les quatre champions sont promus en Division 3: FC Gullegem (A), K. FC Eendracht Zele (B), K. VK Tienen (C), R. Wallonia Walhain CG (D)

Le K. VC Sint-Eloois-Winkel Sport est repêché du tour final à la suite de l'arrêt d'activité du RWDM Brussels FC

Descente depuis le 3e niveau[modifier | modifier le code]

XXX clubs sont relégués depuis la Division 3. Il s'agit de SK St-Niklaaas (A), K. Standaard Wetteren (3A), R. Charleroi-Fleurus (3B), R. FC Huy (3B).

Relégations vers le niveau inférieur[modifier | modifier le code]

Les XXX relégués, triés par Province, sont:

Clubs Provinces
K. FC St-Job Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers
BX Brussels, K. SK Halle Province de Brabant
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
THOR Kokerij Meldert Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale
R. US Genly-Quévy 89, R SC Templeuvois, Royal Olympic Club Charleroi-March., FC Charleroi Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
R. Spa FC, R. FC Turkania Faymonville Drapeau de la province de Liège Province de Liège
K. Lutlommel VV, K. Vlijtingen V&V Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg
R. RC Longlier Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Drapeau de la province de Namur Province de Namur

Montée depuis le niveau inférieur[modifier | modifier le code]

Quinze clubs promus depuis les séries inférieures:

Provinces Montant
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers K. FC Olympia Beerschot-Wilrijk, VC Herentals
Province de Brabant R. RC Waterloo, R. US Rebecquoise
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale R. Knokke FC
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale K. FC Sparta Petegem, K. VC Jong Lede
Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut US Solrézienne, R. Châtelet SC
Drapeau de la province de Liège Province de Liège R. Stade Waremmien FC
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg K. VK Wellen, K Bilzerse Waltwilder VV
Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg R. RC Mormont
Drapeau de la province de Namur Province de Namur R. JS Taminoise, R. US Assesse

Tour final interprovincial[modifier | modifier le code]

Ce tour final oppose les équipes qualifiées depuis les séries de Première Provinciale dans les six provinces qui ne bénéficient pas d'un second montant direct. Usuellement ce tour final offre deux places en Promotion.

Participants 2013-2014[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

L'ordre des rencontres est désigné par un tirage au sort qui se déroule dans les locaux de l'URBSFA, le lundi 5 mai 2014.

La qualification se joue en une seule manche, sur le terrain de la première équipe tirée au sort (Prolongations et tirs au but possibles). Au terme de ce tournoi, deux équipes assurent leur maintien ou montent en Promotion.

Clubs qualifiés pour le tour suivant
Clubs qui descendent en "Séries provinciales"
Clubs qui montent ou qui se maintiennent en "Promotion"
Score Prol TaB
Première journée - le 18 mai 2014
1 K. Racing Waregem (P) R. CHÂTELET SC 1-1 1-1 2-4
2 R. OC MEIX-DVT-VIRTON K. SV De Ruiter Roeselare 3-1
3 R. US ASSESSE Waltwilder VV 4-0
4 FC GANSHOREN (P) Patro Lensois 3-1
Deuxième journée - le 25 mai 2014
5 R. CHÂTELET SC R. OC Meix-dvt-Virton 5-1
6 FC GANSHOREN (P) R. US Assesse 3-1
Repêchage éventuel - le 29 mai 2014
7 R. US ASSESSE R. OC Meix-dvt-Virton 2-2 6-4

Débuts en séries nationales (et donc en Promotion)[modifier | modifier le code]

Lors de cette saison 2013-2014, neuf clubs effectuent leurs débuts en séries nationales. Ils portent à 518, le nombre de clubs différents ayant joué en séries nationales belges, et à 446 le nombre de clubs différents en Promotion.

Changement d'appellation[modifier | modifier le code]

En vue de la saison 2014-2015, le FC Charleroi, matricule 94, relégué en P1 Hainaut, fusionne avec le R. FC Sérésien, matricule 23 (P1 Liège). Ce club destiné à jouer en P1 Hainaut, conserve le matricule 94 et devrait prendre l'appellation de Racing Charleroi Couillet Fleurus.

Fusions[modifier | modifier le code]

K. SC Toekomst Menen[modifier | modifier le code]

Au terme de cette saison, le K. SC Menen (matricule 56) fusionne avec son voisin du K. FC de Toekomst Menen (matricule 2372), fondé en 1936, pour former le K. SC Toekomst Menen (matricule 56).

K. FC Esperanza Pelt[modifier | modifier le code]

En fin de saison 2013-2014, le K. FC Esperanza Neerpelt (matricule 2529) et le K. Overpeltse VV (matricule 2082) fusionnent pour former le K. FC Esperanza Pelt (matricule 2529).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  1. Repêché à la suite de l'arrêt d'activité du RWDM Brussels FC
  2. Le R. Olympic CCM est sanctionné pour une « cession de patrimoine » jugée punissable. Le club est contraint de descendre en P1.
  3. le K. VK Tienen est relégué d'office de D3 à la suite d'une cession de patrimoine jugée punissable.
  4. Info RTBF du 3 janvier 2014
  5. Ganshoren blanchi
  6. En raison de la fusion entre le K. VK Ieper et le K. Bleu Star Poperinge formant le K. VK Westhoek, la Province de Flandre occidentale a bénéficié d’un second montant direct.
  7. Le K. VK Tienen a été relégué pour raisons administrative en l’occurrence une cession de patrimoine jugée non-réglementaire par l’URBSFA.

Sources[modifier | modifier le code]