Championnat de Belgique de football D2 2015-2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Proximus League
2015-2016
Description de l'image Logo Proximus League.jpg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 99e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date d' à
Participants 17
Matchs joués 306 matches
Statut des participants Professionnels
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Jupiler Pro League 2015-2016
Niveau inférieur Division 3 2015-2016

Palmarès
Tenant du titre K. St-Truidense VV
Promu(s) en début de saison 2+1:
K. VV Coxyde
R. Union St-Gilloise
+
KM SK Deinze
Relégué(s) en début de saison 1+1:
Cercle Brugges K. SV
+
K. Lierse SK
Vainqueur R. White Star Bruxelles
Promu(s) 1: KAS Eupen
pas de licence pour le White Star
Relégué(s) 7:
R. WS Bruxelles
K. FC Dessel Sport
R. FC Seraing
ASV Geel
R. Excelsior Virton
KM SK Deinze
K. Patro Eisden Maasm.
K. SK Heist
K. VV Coxyde
Buts … buts

Navigation

Le Championnat de Belgique de football D2 2015-2016, ou Proximus League est la 99e édition du championnat du 2e niveau du football belge.

Cette édition est la dernière sous la forme d'un championnat classique avec matchs aller/retour et à se conclure par un tour final. En raison du refus de licence subi par l'Eendracht Alost la série ne compte que 17 formations.

Compte tenu de l'acception de la réforme projetée, la « Division 2 » va être réduite à 8 clubs en vue de la saison suivante. Sauf changement, une nouvelle appellation devrait entrer en vigueur en 2016-2017 : « Division 1-B ».

La compétition se termine par un énorme suspense. Longtemps leader autoritaire, l'Antwerp FC gaspille et perd de nombreux points. Eupen et le White Star auteurs d'un excellent second tour reviennent sur le "Great Old". Si les Germanophones sont en tête avant la dernière journée, ce sont les Étoilés bruxellois qui sont finalement sacrés.

C'est cependant sur le "tapis vert" que tombe le verdict final de cette compétition. Le White Star champion n'ayant pas obtenu la licence, il est contraint de quitter le "football rémunéré" et de descendre, en D1 amateurs. C'est le vice-champion, le K. AS Eupen qui est repêché et promu en 1re division (D1A).

Le renvoi du White Star au 3e niveau profite aussi au K. SV Roeselare qui a terminé le championnat à la 9e place et se retrouve ainsi repêché pour rester au 2e niveau qui prend le nom de D1B.

Projet de réforme accepté[modifier | modifier le code]

Le lundi , la « Commission Nationale d'Études » de l'URBSFA vote l'acception de la réforme projetée, qui fait débat depuis plusieurs mois[1].

Lancée dans le courant de la saison précédente, le projet de réforme tend à réduire la Division 2 belge à 8 clubs afin de limiter à 24 le nombre de cercles professionnels belges (en comptant les 16 formations qui jouent en Jupiler League), dont le nom technique est appelé à devenir « Division A-1 ».

En mai 2015, Ligue Pro (D1) et Ligue nationale (D2) marquent leur accord pour cette la réforme lors d'un scrutin interne. Dans les semaines suivantes, les ligues de Division 3, de Promotion et des séries provinciales, bien que disposant d'une minorité de blocage, acceptent aussi la réforme. La « D3 » et la « Promotion » vont subir une sérieuse restructuration (voir Réforme de la Division 3 et Réforme de la Promotion).

Composition incertaine[modifier | modifier le code]

La composition de la Division D2 « 2015-2016 » est restée longtemps incertaine à la fin de l'exercice précédent.

Plusieurs clubs restent dans l'expectative quant à l'octroi de la licence obligatoire pour évoluer en « D2 ». Au fil des jours et des verdicts rendus par la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), la liste des clubs qualifiés grandit. Finalement, seul l'Eendracht Alost n'obtient pas le fameux sésame.

Procédure du championnat 2015-2016[modifier | modifier le code]

La réforme réduit la Division 2 à huit clubs. Le championnat 2015-2016 se déroule de manière tradtionnelle, à savoir une phase pendant laquelle toutes les formations se rencontres deux fois aller/retour.

En raison du nombre impair d'équipes engagées, une formation sera « bye » lors de chacune des 34 journées. Concrètement, chaque club jouera 32 rencontres.

Un seul montant[modifier | modifier le code]

Le tour final instauré en 1973 n'est pas organisé. Il n'y a donc pas de système de périodes et ses trois classements distincts. L'équipe qui termine à la première place est admise directement dans la plus haute division: la Jupiler League (qui devient la Division 1-A) d'où seul le 16e classé à la fin de la phase classique est relégué (Suppression des Play-Offs III).

7 sauvés et 9 relégués[modifier | modifier le code]

Conséquence majeure de la réforme, seuls les sept clubs classés de la 2e à la 8e seront qualifiés pour la Division 1-B 2016-2017, à condition qu'ils soient en ordre avec les critères stricts pour être reconnus comme étant professionnels. Ils seront accompagnés du descendant de Jupiler League.

Les formations classées de la 9e à la dernière place seront relégués au 3e niveau, qui prendra le nom de « Superligue Amateur » ou « Division 1 Amateur ».

Quid si plus de sept clubs sont en ordre de licence ? Aucune information n'a encore filtré à ce propos.

Clubs participants à la saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Clubs participant à la saison 2015-2016 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Capacité théorique En D2 depuis Total en D2 S. Précédente
1 Cercle Brugge Koninklijke Sport Vereniging 12 Bruges Jan Breydel 29 042 en diminution 2015-2016 (1re) 24 saisons Division 1 - 16e
2 Koninklijke Lierse Sport Kring 30 Lierre Herman Vanderpoorten 14 538 en diminution 2015-2016 (1re) 17 saisons Division 1 - 15e
3 Royal Antwerp Football Club 1 Deurne Bosuil 13 373 en diminution 2004-2005 (12e) 16 saisons 10e
4 Koninklijke Sportvereniging Roeselare 134 Roulers Schiervelde 9 075 en diminution 2010-2011 (6e) 18 saisons 11e
5 Seraing United 167 Seraing Pairay 14 326 en diminution 2009-2010 (7e) 7 saisons 4e
6 Royal Excelsior Virton 200 Virton Yvan Georges 3 953 en augmentation 2013-2014 (3e) 11 saisons 6e
7 Koninklijke Football Club Dessel Sport 606 Dessel Armand Melis 4 284 en augmentation 2012-2013 (4e) 14 saisons 15e
8 Koninklijke Football Club Geel 2169 Geel Leunen 10 524 en augmentation 2013-2014 (3e) 3 saisons 13e
9 Koninklijke Lommel United 2554 Lommel Soeverein 12 500 en augmentation 2005-2006 (11e) 17 saisons 2e
10 Koninklijke Sportkring Heist 2948 Heist o/d Berg Gemeetelijk 3 000 en augmentation 2010-2011 (6e) 6 saisons 14e
11 Koninklijke Patro Eisden Maasmechelen 3434 Maasmechelen Patro 9 600 en augmentation 2014-2015 (2e) 37 saisons 16e
12 K. Allgemeine Sportvereinigung Eupen 4276 Eupen du Kherweg 8 363 en diminution 2011-2012 (5e) 19 saisons 3e
13 Association Football Club Tubize 5632 Tubize Edmond Leburton 9 000 en diminution 2009-2010 (7e) 12 saisons 8e
14 Royal White Star Bruxelles 5750 Molenbeek E. Machtens 12 600 en augmentation 2011-2012 (5e) 5 saisons 12e
15 Royale Union Saint-Gilloise 10 Saint-Gilles Joseph Marien 5 100 en augmentation 2015-2016 (1er) 20 saisons 2e Div. 3 Série B
16 Koninklijke Voetbal Vereniging Coxyde 1934 Coxyde Henri Houtsaegers 2 500 en augmentation 2014-2015 (1re) 1 saison 1er Div. 3 Série A
17 Koninklijke Maatschappijk Sport Kring Deinze 818 Deinze Burg. Van De Wiele 7 515 en augmentation 2014-2015 (1re) 17 saisons 2e Div. 3 Série A

Localisation des clubs participants[modifier | modifier le code]

Entraîneurs pour la saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Résultats et classement[modifier | modifier le code]

Légendes et abréviations

(si obtention de la licence prévue)

  • Relégation en D1 Amateur
  • en diminution : Relégué de D1 en fin de saison 2014-2015
    en augmentation: Promu en 2014-15 en provenance de D3

    • Champion d'automne: AFC Tubize
    • Dernière mise à jour: 07/05/2016 à 01h30

    Classement final[modifier | modifier le code]

    • Remarque: Maintiens ou descente sont conditionnés à l'octroi des licences concernées.
      • Note: de légères modifications peuvent encore intervenir, mais elles restent sans conséquence sur l'attribution du titre et la qualification pour la D1B. Il s'agit de matchs que le R. FC Seraing (11e) pourrait perdre pour avoir aligner un joueur non-qualifié: parties contre Le White Star, Geel et le Patro Eisden. L'avis de la Commission des Litiges est suspendu par des appels introduits par e.a. l'AS Eupen et l'Antwerp FC.
    Classement
    Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
    1 R. White Star Bruxelles 63 32 19 6 7 53 28 +25
    2 K. AS Eupen 62 32 18 8 6 69 34 +35
    3 R. Antwerp FC 62 32 18 8 6 52 20 +32
    4 AFC Tubize 57 32 17 6 9 51 34 +17
    5 Cercle Brugge K. SV en diminution 54 32 14 12 6 58 35 +23
    6 R. Union St-Gilloise en augmentation 51 32 15 6 11 50 34 +16
    7 K. Lierse SK en diminution 51 32 14 9 9 53 41 +12
    8 K. Lommel United 50 32 14 8 10 43 29 +14
    9 K. SV Roeselare 50 32 14 8 10 46 47 -1
    10 K. FC Dessel Sport 48 32 14 6 12 39 40 -1
    11 Seraing United 44 32 13 5 14 45 50 -5
    12 R. Excelsior Virton 34 32 8 10 14 40 55 -15
    13 AS Verbroed. Geel 31 32 6 13 13 40 56 -16
    14 KM SK Deinze en augmentation 29 32 6 11 15 36 58 -22
    15 K. Patro Eisden Maasm. 24 32 5 9 18 33 63 -30
    16 K. SK Heist 19 32 4 7 21 39 82 -43
    17 K. VV Coxyde en augmentation 16 32 2 10 20 29 67 -38

    Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

    Tableau de résultats
    Résultats (▼dom., ►ext.) ANT CSB COX DEI DES EIS EUP GEE HEI LIE LOM ROE USG SER TUB VIR WSB
    R. Antwerp FC 0-1 2-0 3-0 0-0 2-0 0-0 2-1 2-0 0-1 0-1 2-0 2-0 0-1 4-0 1-1 1-0
    Cercle Brugge K. SV 2-2 1-0 1-0 1-1 1-1 4-0 3-3 2-0 2-2 0-0 2-1 1-1 4-0 1-3 2-2 1-1
    K. VV Coxyde 0-3 2-2 2-2 0-1 2-2 0-2 0-2 2-2 1-1 0-1 2-4 2-3 0-3 3-2 3-3 0-5
    KM SK Deinze 1-1 1-4 1-0 0-2 1-0 1-1 0-0 4-4 1-0 0-3 1-2 2-1 2-2 0-2 2-1 1-2
    K. FC Dessel Sport 0-3 0-3 1-1 2-0 4-0 2-2 1-2 3-1 0-1 1-0 0-1 1-3 0-3 1-0 0-2 0-3
    K. Patro Eisden M. 1-4 0-1 0-3 2-0 1-2 1-2 0-0 3-0 1-4 1-1 4-1 2-1 1-1 0-1 0-2 0-3
    K. AS Eupen 3-4 2-1 0-0 5-1 0-1 6-0 4-1 3-1 1-4 2-0 4-0 0-0 2-0 0-1 2-1 3-1
    AS Verbroedering Geel 1-1 3-3 2-2 2-2 1-1 0-0 0-3 1-1 2-1 1-1 4-3 2-1 0-2 2-1 0-1 2-2
    K. SK Heist 1-3 0-2 3-0 1-1 0-2 1-4 1-5 2-1 0-1 1-2 1-2 1-3 2-2 1-6 4-1 1-0
    K. Lierse SK 0-0 2-3 3-1 2-1 3-1 2-2 1-1 4-2 4-0 0-0 0-0 1-2 2-3 2-1 1-1 1-3
    K. Lommel United 0-1 0-2 3-1 3-3 2-0 5-1 0-3 4-1 3-1 0-0 2-0 3-1 2-0 1-1 4-1 0-0
    K. SV Roeselare 0-1 1-1 4-1 2-2 1-1 3-2 2-2 2-1 3-2 2-1 1-0 1-1 0-2 0-0 0-3 0-0
    R. Union St-Gilloise 2-1 2-1 0-0 3-0 4-0 1-1 0-1 2-1 4-0 3-0 1-0 1-3 1-2 1-2 3-1 1-0
    R. Seraing United 0-0 0-3 2-1 1-5 1-2 3-1 0-3 4-1 5-2 0-2 1-0 1-2 0-3 0-2 3-0 0-5F
    AFC Tubize 2-1 2-0 2-0 2-1 1-2 1-0 1-1 1-0 3-3 1-2 2-0 0-1 2-1 3-1 1-1 2-2
    R. Excelsior Virton 1-2 2-1 3-0 0-0 1-4 2-2 1-4 0-0 1-1 2-3 1-2 1-4 0-0 2-1 2-1 2-1
    R. White Star Bruxelles 0-4 1-0 2-0 2-0 1-0 3-0 4-2 2-1 4-1 4-2 1-0 2-0 1-0 1-0 0-2 1-0
    • Victoire à domicile
    • Match nul
    • Victoire à l'extérieur
    • La rencontre "K. Lierse SK-Cercle Brugge K. SV", de la 2e journée, a été reportée au mercredi , à cause de très fortes chutes pluies.
    • La rencontre "White Star Bruxelles-K. VV Coxyde", de la 16e journée (21/11/2015), a été remise en raison du passage du degré de menace terroriste à "4" (soit le plus élevé) à Bruxelles et dans la Région de Bruxelles-Capitale. Ce match a été reprogrammé le 16/12/2015.
    • Les rencontres "K. AS Eupen-R. Antwerp FC" et "R. Union St-Gilloise-KM SK Deinze", de la 17e journée (28/11/2015), ont été remises dans le contexte de menace terroriste de "niveau 4" (pas d'effectif policier en suffisance). Bien que le niveau de menace soit redescendu à "3" quelques jours avant la date des rencontres, les remises avaient été actées. La partie "Union-Deinze" est reprogrammée le 09/12/2015. Les matchs "Eupen-Antwerp" et "White Star-Coxyde" sont finalement joués le 16/12/2015.
    • Les rencontres "Virton-Tubize" et "Union SG-Lierse" remises en leur temps sont finalement jouées le mercredi 03/02/2016.

    Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

    White Star BruxellesRoyal Antwerp FCAFC TubizeKAS EupenAFC TubizeRoyal Antwerp FCKAS EupenRoyal Antwerp FCAFC TubizeKAS EupenLommel United

    Résumé[modifier | modifier le code]

    En raison de la réforme, le principe de "périodes" n'est pas appliqué cette saison. En raison du nombre impair de participants, une formation est "bye" lors de chaque journée.

    Le championnat reprend le vendredi avec la victoire de Seraing en déplacement à Roulers (0-2). Deux des trois promus réussissent leurs débuts. Si l'Union St-Gilloise doit baisser pavillon (0-1) contre Eupen, Deinze gagne (1-0) contre le Patro Eisden pendant que Coxyde obtient un point contre le Lierse qui descend de Division 1. Le Cercle Bruges, l'autre relégué est aussi contraint au partage (1-1) contre Dessel.

    Après cinq journées, Tubize est seul en tête avec 11 points, malgré deux partages consécutifs. L'AS Eupen subit sa première défaite (1-4) des œuvres du Lierse, auteur d'un départ loupé et donc c'est le premier succès. Outre le leader, l'Antwerp, le Cercle Bruges et Lommel sont toujours invaincus. À l'inverse, les cinq derniers (Geel, Heist, Coxyde, le Patro Eisden et Dessel Sport) n'ont pas encore obtenu la moindre victoire.

    Un premier temps fort survient lors de la 7e journée, quand l'Antwerp s'impose nettement (4-0) contre Tubize dans le choc au sommet. Le "Great Old" (16) prend seul les commandes, devant le Cercle de Bruges (14, +7) qui est aussi invaincu et Tubize (14, -1). Le mercredi précédent cette rencontre, le club anversois avait éliminé Ostende (0-2) , alors leader de la Jupiler League en 1/16e de finale de la coupe de Belgique. À noter que les cinq derniers classés n'ont pas encore remporté la moindre victoire.

    Au terme de la 10e journée, l'Antwerp occupe la première place grâce à un petit but de mieux que le Cercle de Bruges. Les deux clubs totalisent 21 points. Le "Great Old" a une différence de buts de +13 pou +12 aux Brugeois. Tubize (20) occupe la troisième marche du podium. A l'autre bout du classement, le Patro Eisden (3, 0v) est lanterne rouge, derrière Heist (4, 0v), Coxyde (5, 0v), Dessel Sport (5, 1v), Geel (7, 0v). Descendant de D1, le Lierse n'est que 12e avec 7 unités et 2 victoires.

    Tubize reprend les commandes au soir de la 12e journée, à la faveur d'un succès (2-0) contre Coxyde et du partage (1-1) concédé par l'Antwerp à Deinze. Lors de cette même journée, le CS Bruges est battu (2-1) à Virton.

    Au terme du week-end de la Toussaint, Tubize (29) consolide son leadership en allant s'imposer (1-3) au Cercle de Bruges (21) qui chute au 6e rang. L'Antwerp (26-7v) a concédé un partage (0-0) au Lierse, si bien que vainqueur (2-0) de Lommel, l'AS Eupen (26-8v) se glisse à la 2e place. l'Union (25) (qui a gagné 3-1 contre Virton) est 4e devant le White Star (22), accroché (1-1) à Seraing.

    L'Antwerp (26) subit son premier revers (0-1), lors de la journée n°14, avec la venue du Cercle de Bruges (24). Tubize (29) n'en profite pas car il s'incline (1-2) devant le Lierse. C'est Eupen (29), victorieux 1-4 à Virton qui prend la tête en raison d'une meilleure différence de buts. L'Union St-Gilloise (28) est 3e à la suite de sa victoire (1-3) à Heist.

    Le , l'AFC Tubize va gagner le « sommet » (0-1) à Eupen et reprend les commandes du championnat. Les Brabançons les conservent en battant le Patro Eisden (1-0) une semaine plus tard. L'Antwerp et le CS Bruges restent en embuscade derrière le duo de tête, par contre l'Union SG cale en s'inclinant contre Roulers (1-2) et au "Great Old" (2-0).

    Tubize, champion d'automne[modifier | modifier le code]

    Malgré une défaite (2-1) à Geel dont c'est le premier succès, l'AFC Tubize est sacré honorifiquement "champion d'automne". Cet état de fait est facilité par la méforme de l'AS Eupen qui finit délicatement l'année civile 2015. Les "Pandas" sont tenus en échec à domicile (2x 0-0) par l'Union et Coxyde, ainsi qu'à Deinze (1-1), et perdent leur match d'alignement contre l'Antwerp au terme d'un spectaculaire (3-4).

    Le White Star réalise une impressionnante série de 12 matchs sans défaite pour venir se positionner au pied du podium. En fin de grille, KVV Coxyde reste sans victoire alors que Heist finit par en décroche une, (4-1) contre l'Excelsior Virton.

    Le mois de janvier 2016 est profitable à l'Antwerp (48) qui s'installe aux commandes et porte son avantage à 8 points, par rapport à Tubize et au White Star. Le quatrième (Roulers) est à dix longueurs.

    Lors de la 25e journée (les 5-6-7 février), l'AFC Tubize, qui s'est incliné en match d'alignement à Virton (2-1) le mercredi précédent, entretient le suspense et reprend la 2e place au général en s'imposant méritoirement contre l'Antwerp toujours solide leader (2-1). Le White Star Bxl conforte sa position (4e) en renvoyant Eupen (4-2). Coxyde remporte son premier succès (0-3) au Patro Eisden. Ne pouvant faire mieux qu'un nul vierge, respectivement contre Coxyde et contre Rouleurs, l'Union Saint-Gilloise et le Lierse restent sur leur position de 8e et 9e, soit de part et d'autre de la place couperet pour rester ou pas au deuxième niveau (sous réserve d'acceptation de la licence).

    Le "Great Old" piétine[modifier | modifier le code]

    Les positions en tête du classement se resserrent au soir du . L'Antwerp (48) qui s'est incliné (0-1) contre Seraing, ne compte plus que deux unités de mieux que Tubize (46), vainqueur (1-2) à l'Union. Le White Star (45) et le CS Bruges (44) sont aussi à l'affût. Huit jours plus tard, l'Antwerp (51) (1-2, à Virton) et le White Star (48) (1-0, contre Dessel) gagnent, alors que Tubize (46) est au repos forcé (bye).

    Après une semaine de relâche (réservée aux éventuelles rencontres remises préalablement), le Great Old anversois (51) piétine de nouveau en s'inclinant à domicile (0-1) contre Lommel. Vainqueur (0-2) à Deinze, Tubize (49) se rapproche à deux unité, alors que le White Star Bruxelles (48) est battu (1-0) à Heist.

    L'Antwerp repart mais...doute[modifier | modifier le code]

    À cinq journées de la fin, le Royal Antwerp FC a repris les devants avec 6 unités de mieux que Eupen remonté au deuxième rang. Cependant une information publiée par la télévision publique francophone "RTBF" sème le doute. Le "Matricule 1" serait sous la menace d'une sanction voir de la radiation pour une dette non payée à son ancien Président Eddy Wauters. La somme de près de 5 millions d'euros est avancée par plusieurs médias[2].

    Alors que la menace de radiation semble s'éloigner, l'Antwerp (58) reste à la peine à trois journées de la fin. Battu à domicile par le Lierse, le "Great Old" sauve un point en toute fin de partie (2-2), au Cercle de Bruges après avoir été longtemps mené 2-0. C'est Eupen (57) qui est revenu dans le sillage du meneur. Le White Star (54) est aussi mathématiquement dans le coup alors que Tubize (53) a galvaudé ses chances en s'inclinant (3-2) chez la lanterne rouge Coxyde. La lutte pour gagner le droit de jouer en D1B reste chaude entre l'Union (47-14v), le Lierse (47-13v), Lommel (46) et Roulers (46). Quatre clubs pour trois places, sous réserves évidemment de l'obtention de la licence obligatoire.

    Sprint final[modifier | modifier le code]

    À deux journées de la fin, l'Antwerp FC (61), vainqueur (2-0) de Coxyde reprend trois longueurs d'avance sur l'AS Eupen (58), accroché (1-1) à Tubize dans une rencontre qui fut temporairement interrompue par des fortes chutes de pluie. Ce partage écarte les Tubiziens de la course au titre mais les assurent de rester en "D1B" la saison suivante. Le White Star Bruxelles (57) reste le troisième et dernier candidat au titre à la suite de sa victoire (1-0) sur le Cercle de Bruges.

    Sept formations sont fixées sur leur sort, elles glissent en "D1 Amateur": Seraing, Virton, Geel, Deinze Patro Eisden, Heist et Coxyde.

    Dessel Sport (45) et Roulers (44) peuvent encore décrocher le "Top 8" et gagner le droit de rester en D1B, mais il faudra compter sur des faux-pas des formations alors placées Lommel (498) CS Bruges et Union SG (48) ainsi que le Lierse (47). Celui-ci a vu sa série de 6 matches sans défaite (5v-1n, soit 16 sur 18) s'arrêter avec un revers (2-1) à Geel.

    L'avant-dernière journée, disputée le dimanche , relance totalement la course au titre. L'AS Eupen (vainqueur de Geel 4-1) prend la première place avec 61 points, 18 victoires et une différence de buts de "+35". L'Antwerp, battu (2-1) à l'Union Saint-Gilloise glisse au 2e rang avec 61 points, 18 victoires et une différence de buts de "+32". Largement victorieux (0-5) à Coxyde, le White Star Bruxelles revient à 1 point du duo de tête. Bien qu'ils comptent aussi 18 victoires, les Etoilés ne peuvent pas se contenter d'un partage lors l'ultime journée puisqu'un certain "Antwerp-Eupen" figure au programme.

    L'Union St-Gilloise et le Cercle de Bruges (vainqueur 1-0 de Deinze) assurent leur place en "D1B" la saison prochaine. Les deux dernières places pour la nouvelle formule du 2e niveau belge se disputera entre 4 clubs: Lommel (50-14v-"+16"), le Lierse (48-13v-"+11") et Roulers (47-13v-"-4"). Au vu de leur différence de buts (20 buts de retard sur Lommel), les Roulariens, qui reçoivent Coxyde la lanterne rouge, sont virtuellement éliminés dans le cas où Lierse gagne à Virton. Lommel reçoit le Cercle de Bruges.

    Le White Star leader sur "tapis vert"[modifier | modifier le code]

    Trois jours avant l'épilogue du championnat, soit le mardi , la Commission des Litiges de l'URBSFA a donné raison au White Star Bruxelles dans un dossier contre le R. FC Seraing qui avait aligné un joueur non-qualifié lors de leur affrontement le . Cette partie soldée sur le score de (1-1) devient un succcès (0-5 forfait) au profit du cercle bruxellois. Celui-ci récupère donc deux points et se retrouve leader du classement. Une victoire lors de la dernière journée assure le titre aux Étoilés, qui n'ont pas encore leur licence pour la "D1A" et qui, de plus, sont dans l'incertitude quant au stade où ils pourraient évoluer en 2016-2017. Seraing et l'AS Eupen ont annoncé qu'ils allaient interjeter appel de cette décision[3],[4].

    Deux jours après cette décision, l'UB annonce que le classement reste officiellement inchangé car les appels introduits ont un effet suspensifs.

    Champion surprise[modifier | modifier le code]

    Souvent critiqué, à tort ou à raison, le Royal White Star de Bruxelles (RWSB) coiffe les lauriers sur le fil lors de la dernière journée. Les Étoilés s'imposent nettement (3-0) contre le Patro Eisden, alors que les deux autres prétendants, Antwerp et Eupen se neutralisent (0-0) au terme d'un match peu emballant et fermé. À noter que, dans le temps ajouté de la seconde période, l'Eupenois Henry plaça juste à côté lors d'un face à-face avec le gardien anversois.

    Décision sur tapis vert[modifier | modifier le code]

    Comme c'est devenu, malheureusement, une habitude dans les sphères du football belge, l'issue de la compétition et son verdict final reste pendant d'actions et/ou procédures entamées par un ou plusieurs clubs.

    Officiellement sacré sur le plan sportif, le RWSB se présente le lundi devant la CBAS afin de défendre son dossier de demande de licence non accordée par l'URBSFA. Les dirigeants du clubs sacrés sont confiants, mais le vendredi , la CBAS prononce un verdict défavorable aux Étoilés : pas de licence pour le football rémunéré. Non seulement le cercle bruxellois ne peut pas rejoindre la D1A mais il est contraint de descendre en D1 Amateur (3e niveau). C'est le vice-champion, l'AS Eupen qui est repêché pour atteindre l'élite nationale et le K. SV Roeselare (9e du classement final) profite des malheurs du White Star pour se maintenir dans la future D1B[5].

    Les buteurs[modifier | modifier le code]

    Promotions et relégations[modifier | modifier le code]

    Est relégué de D1 :

    Est promu en D1 :

    Sont autorisés à rester en D1B :

    Sont relégués en D1 Amateur :

    Débuts en Division 2[modifier | modifier le code]

    Un club évolue pour la première fois de son histoire au 2e niveau national du football belge. Il est le 149e club différent à atteindre ce niveau.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.

    Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

    « Site officiel de la Fédération belge de football »