Championnat de Belgique de football D2 1978-1979

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 2
1978-1979
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 62e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Professionnel & Semi-professionnel
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1
Niveau inférieur Division 3

Palmarès
Tenant du titre THOR Waterschei
Promu(s) en début de saison 2:
K. RC Harelbeke
VC Rotselaar
Relégué(s) en début de saison 2:
K. Boom FC
K. SV Cercle Brugge
Vainqueur K. SV Cercle Brugge
Promu(s) 1+1:
K. SV Cercle Brugge
+
K. SC Hasselt
Relégué(s) 2:
AS Oostende KM
VC Rotselaar
Buts 667 buts (635 + 32)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Yvan Hoste
(K. SK Tongeren)
20 buts

Navigation

Le Championnat de Belgique de football de Division 2 1978-1979 est la 62e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique.

La compétition conserve le même schéma que la saison précédente, à savoir une phase classique pendant laquelle les 16 équipes s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Le champion est directement promu en Division 1. Ensuite un tour final concerne quatre formations et désigne le second montant. À l'autre bout du classement, les deux derniers sont relégués en Division 3 en vue de la saison suivante.

Relégué douze mois plus tôt, le Cercle de Bruges retrouve immédiatement sa place parmi l'élite en devançant d'un point le K. SK Tongeren. Renvoyé une nouvelle fois au tour final, les Éburons y subissent un 4e revers en autant de participations en cinq saisons. C'est un autre cercle limbourgeois qui lui dame le pion: Hasselt.

Dans le bas du tableau, la lutte contre la relégation concerne une demi-douzaine de clubs, parmi lesquels Boom, relégué de première division l'année précédente, l'Olympic Montignies et les deux promus, le Harelbeek et le Rotselaar. Celui-ci termine à l'avant-dernière place et accompagne l'AS Ostende, qui glisse en Division 3 un an après son voisin du « VG ». C'est la seule saison jouée au deuxième niveau national par Rotselaar, club de la région de Louvain.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Les matricules en gras indiquent les clubs qui existent toujours aujourd'hui, les autres ont disparu.

Clubs participant à la saison 1978-1979 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis (série) Total
en D2
Saison
précéd.
1 Koninklijke Sport Vereniging Cercle Brugge 12 Bruges Olympia Park en diminution1978-1979 (1er) 17e Division 1, 17e
2 Koninklijke Boom Football Club 58 Boom du Parc communal de Boom en diminution1978-1979 (1er) 33e Division 1, 18e
3 Koninklijke Athletische Associatie Gent 7 Gand Jules Otten en augmentation 1975-1976 (4e) 19e 5e
4 Royale Union 10 St-Gilles Joseph Marien en augmentation 1976-1977 (3e) 11e 10e
5 Koninklijke Racing Club Mechelen 24 Malines O. Van Kesbeeck en diminution1976-1977 (3e) 27e 11e
6 Koninklijke Voetbalclub Mechelen 25 Malines achter de Kazerne en diminution1977-1978 (2e) 23e 7e
7 Koninklijke Sporting Club Hasselt 37 Hasselt Stedelijke en augmentation 1977-1978 (2e) 22e 9e
8 Koninklijke Football Club Diest 41 Diest De Warande en diminution1975-1975 (4e) 13e 6e
9 Athletische Sportvereniging Oostende Koninjklijke Maatschappij 53 Ostende Albertpark en diminution1977-1978 (2e) 37e 4e
10 Koninklijke Sportklub Tongeren 54 Tongres Stedelijke en augmentation 1971-1972 (8e) 20e 3e
11 Koninklijke Sport-Club Eendracht Aalst 90 Alost Pierre Corneliss en augmentation 1977-1978 (2e) 15e 8e
12 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 Saint-Nicolas Stade Puyenbeke en augmentation 1964-1965 (15e) 32e 14e
13 Royal Olympic Montignies 246 Charleroi de La Neuville en diminution1975-1975 (4e) 16e 13e
14 Koninklijke Sint-Truidense Voetbal Vereniging 373 Saint-Trond Stayen en diminution1974-1975 (5e) 14e 12e
15 Koninklijke Racing Club Harelbeke 1615 Harelbeke Forestier en augmentation 1978-1979 (1er) 1re Division 3B, 1er
16 Voetbal Club Rotselaar 6909 Rotselaar Klompenpark en augmentation 1978-1979 (1er) 1re Division 3A, 1er

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Classements et Résultats[modifier | modifier le code]

Légende
  • Champion de Belgique de Division 2 1979 et promu en Division 1 la saison suivante
  • Club qualifié pour le tour final pour la montée en Division 1
  • Club relégué en Division 3 la saison suivante
Abréviations

en augmentation : club promu de Division 3 depuis la saison précédente
en diminution : club relégué de Division 1 depuis la saison précédente

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. SV CERCLE BRUGGE en diminution 46 30 19 8 3 55 23 +32
2 K. SK Tongres 45 30 19 7 4 68 22 +46
3 K. AA Gent 38 30 16 6 8 56 36 +20
4 K. FC Diest 37 30 13 11 6 55 35 +20
5 K. SC Hasselt 36 30 14 8 8 32 26 +6
6 K. RC Mechelen 36 30 12 12 6 40 25 +15
7 K. Sint-Niklaasse SK 32 30 12 8 10 40 38 +2
8 K. St-Truidense VV 28 30 11 6 13 43 50 -7
9 K. SC Eendracht Aalst 26 30 12 2 16 43 57 -14
10 KV Mechelen 25 30 5 15 10 18 31 -13
11 K. RC Harelbeke en augmentation 24 30 11 2 17 43 54 -11
12 K. Boom FC en diminution 24 30 8 8 14 31 44 -13
13 R. Olympic Montignies 23 30 8 7 15 40 54 -14
14 Royale Union 23 30 6 11 13 25 37 -12
15 VC Rotselaar en augmentation 21 30 7 7 16 26 49 -23
16 AS Oostende KM 16 30 4 8 18 20 54 -34

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Tableau des résultats[modifier | modifier le code]

Avec seize clubs engagés, 240 matches sont au programme de la saison.

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) GEN BOO BRU DIE GAN HAR HAS KVM RCM OLY ROT ASO USG NIK STT TON
K. AA Gent 5-2 1-1 3-0 6-2 4-1 0-0 2-0 4-1 1-0 0-0 5-0 0-0 1-0 2-0 3-1
K. FC Boom 3-3 0-1 3-1 0-2 0-2 0-0 0-0 2-1 2-0 2-2 1-0 1-2 2-2 0-3 1-1
K. SV Cercle Brugge 1-0 2-1 2-1 3-0 4-0 3-1 1-0 2-1 5-2 2-1 2-0 3-0 1-0 0-0 0-0
K. FC Diest 2-0 2-0 1-1 7-0 4-2 3-0 0-0 3-0 1-1 1-1 2-0 1-1 1-0 4-5 1-1
K. SC Eendracht Aalst 3-1 3-2 1-4 1-2 1-0 1-2 3-1 4-1 1-0 1-4 2-2 2-3 3-1 0-2 0-1
K. RC Harelbeke 2-2 2-1 0-2 2-0 1-2 0-1 3-0 4-1 4-3 0-2 3-0 2-0 4-0 2-2 2-1
K. SC Hasselt 2-0 2-0 1-0 2-1 2-0 1-0 2-0 0-0 0-1 0-1 1-0 2-0 3-1 1-0 0-1
KV Mechelen 1-0 1-0 1-1 0-0 3-0 1-0 4-1 0-1 1-1 0-0 0-0 0-0 2-4 0-2 0-0
R. Olympic Montignies 1-3 1-2 2-2 0-1 1-2 3-2 2-2 1-1 1-1 1-0 4-2 2-0 2-2 1-3 3-4
AS Oostende KM 1-2 0-0 0-3 0-3 2-0 1-2 1-1 0-0 0-1 2-2 0-1 1-1 0-3 0-3 1-0
K. RC Mechelen 0-0 2-0 1-1 3-3 3-0 5-1 0-0 0-0 1-0 3-0 0-0 2-0 2-0 0-1 1-0
VC Rotselaar 0-1 1-1 2-3 0-1 1-0 2-1 1-3 1-1 3-2 3-0 2-1 0-0 3-1 0-2 1-1
K. Niklaasse SK 3-1 0-1 2-1 1-1 0-2 2-1 2-1 3-0 2-0 1-2 1-2 3-1 4-1 2-1 3-0
K. St-Truidense VV 4-0 3-1 0-1 3-3 0-6 2-0 0-1 1-1 1-3 2-0 4-1 1-0 2-2 1-1 1-1
K. SK Tongeren 4-1 2-0 2-2 1-3 2-1 5-0 1-1 4-0 1-1 4-0 0-0 5-0 3-0 3-0 4-0
Royale Union 1-2 0-1 1-2 2-2 0-0 2-0 1-1 0-0 0-2 3-0 0-0 2-0 2-2 0-2 0-2
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

La saison en bref[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 1974-1975, l'URBSFA a mise sur pied un système de "périodes". Le principe est que la compétition de 30 rencontres est partagée en 3 périodes de 10 rencontres: (1 à 10, 11 à 20 et 21 à 30).

  • Un classement distinct est établi par "période". Les trois vainqueurs de période se qualifient le tour final où il accompagne le 2e du classement général final.
  • Si le "Champion" ou le 2e classé, ou si un autre club gagne plus d'une période, on repêche le nombre de clubs nécessaire via le classement général final.
  • Un vainqueur de période ne peut pas prendre part au tour final s'il termine à une des deux places relégables. Familièrement, les "périodes" sont fréquemment appelées "tranches".

1re période[modifier | modifier le code]

Cette période concerne les 10 premières journées. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres de la 10e journée se jouent le même jour à la même heure.

2e période[modifier | modifier le code]

Cette période concerne les matches des journées n°11 à 20. Elle est disputée théoriquement du au . Cependant, en raison de diverses remises, plusieurs matchs des journées n°16, 17, 18 et 19 sont jouée après le début de la 3e période. Toutes les rencontres de la 20e journée se jouent le même jour à la même heure.

3e période[modifier | modifier le code]

Cette période concerne les 10 dernières journées. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres des 29e et 30e journée se jouent le même jour à la même heure.

Tour final[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

K. SK Tongeren (2e du général), K. AA Gent (3e du général), K. FC Diest (4e du général), K. SC Hasselt (5e du général).

Classement final[modifier | modifier le code]

L'ordre des matchs du tour final est désigné par un tirage au sort, effectué au siège de l'URBSFA

Légende
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) HAS GAN TON DIE
1 K. SC Hasselt 9 6 4 1 1 10 4 +6 K. SC Hasselt 1-0 3-0 4-0
2 K. AA Gent 8 6 3 2 1 7 3 +4 K. AA Gent 0-0 4-2 2-0
3 K. SK Tongeren 6 6 2 2 2 10 11 -1 K. SK Tongeren 3-0 0-0 3-2
4 K. FC Diest 1 6 0 1 5 5 14 -9 K. FC Diest 1-2 0-1 2-2

Leader du tour final journée par journée[modifier | modifier le code]

KS Kermt-HasseltKAA La GantoiseKS Kermt-Hasselt

Résumé du Tour final[modifier | modifier le code]

Le tour final se joue entre Hasselt et La Gantoise. Le Sporting limbourgeois prend les commandes en gagnant son premier match alors que Tongres et Gand se neutralisent (0-0). Le « matricule 37 » conserve la tête durant trois journées.

Mais après un duel fratricide entre Limbourgeois et un revers (3-0) chez les « Éburons », le KSCH cède le flambeau aux « Buffalos ».

Les deux derniers candidats à la montée s'affrontent deux fois en clôture. Les Gantois qui possèdent un point d'avance ne peuvent faire la différence à domicile et doivent concéder un partage (0-0) au stade Otten. Bien que toujours leader, les gars de la Cité d'Artevelde perdent tout lors de la dernière sortie. Le Sporting Club Hasselt (« seulement » 5e suite à la phase classique) crée la surprise avec un court succès (1-0) qui lui ouvre les portes de l'élite nationale.

Avec cette première (et finalement unique) montée en Division 1, le « matricule 37 » devient le 59e club différent à atteindre la plus haute division belge (le 6e de sa Province de Limbourg).

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (12) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (1)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 1 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 1
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 3 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 2 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 0
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 3 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 3   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Le Cercle de Bruges et Hasselt sont promus en Division 1 d'où sont relégués le La Louvière et Courtrai.

L'AS Ostende et Rotselaar sont renvoyés en Division 3; d'où sont promus Hoeselt et le Racing Jet Bruxelles.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football D2 1978-1979
Champion K. CSV Cercle Brugge (3e titre)
Dauphin K. SK Tongeren[note 2]
Promotions et relégations
Promus en Division 2 Hoeselt VV
Racing Jet Bruxelles
Relégués en Division 3 VC Rotselaar
AS Oostende KM

Début en D2[modifier | modifier le code]

Deux clubs évoluent pour la toute première fois de leur Histoire au 2e niveau du football belge. Ils sont les 109e et 110e clubs différents à atteindre ce niveau.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Tongres termine vice-champion mais c'est le KSC Hasselt qui remporte le tour final et monte en Division 1.

Références[modifier | modifier le code]


Sources et liens externes[modifier | modifier le code]