Championnat d'Espagne de football 1940-1941

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Primera División 1940-1941
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FEF
Édition 10e
Lieu(x) Drapeau de l'État espagnol État espagnol
Date du
au
Participants 12 équipes
Hiérarchie
Hiérarchie 1re division
Niveau inférieur Segunda División
Palmarès
Tenant du titre Athletic Aviación
Promu(s) en début de saison Real Murcie
Real Oviedo
Vainqueur Atlético Aviación
Deuxième Atlético Bilbao
Relégué(s) Real Saragosse
Real Murcie
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Espagne Pruden (33)

Navigation

Le championnat d'Espagne de football 1940-1941 est la 10e édition du championnat. La compétition est remportée par l'Atlético Aviación, aujourd'hui appelé Atlético Madrid. Organisé par la Fédération espagnole de football, le championnat se déroule du au .

Le club madrilène, tenant du titre, l'emporte avec deux points d'avance sur l'Atlético Bilbao et cinq sur le Valence CF.

Le système de promotion/relégation est modifié en vue du passage à 14 clubs : matchs de barrage entre les deux derniers de première division et les troisième et quatrième de deuxième division, montée automatique pour les deux premiers de deuxième division. Le promu, le Real Murcie, ainsi que le Real Saragosse, sont relégués en deuxième division après une défaite en barrage face au Deportivo La Corogne et au CD Castellón, qui sont donc promus en première division. Les deux autres promus à l'issue de la saison sont le Grenade CF et la Real Sociedad.

L'attaquant espagnol Pruden, d'Atlético Aviación, termine meilleur buteur du championnat avec 33 réalisations.

Règlement de la compétition[modifier | modifier le code]

Le championnat de Primera División est organisé par la Fédération espagnole de football, il se déroule du au .

Il se dispute en une poule unique de douze équipes qui s'affrontent à deux reprises, une fois à domicile et une fois à l'extérieur. L'ordre des matchs est déterminé par un tirage au sort avant le début de la compétition.

Le classement final est établi en fonction des points gagnés par chaque équipe lors de chaque rencontre : deux points pour une victoire, un pour un match nul et aucun en cas de défaite. En cas d'égalité de points entre deux ou plusieurs de clubs en fin de championnat, le classement se fait à la différence de buts. L'équipe possédant le plus de points à la fin de la compétition est proclamée championne. En vue du passage à 14 clubs, les deux derniers du championnat disputent un barrage de relégation face aux troisièmes et quatrième de la Segunda División, les deux premiers de ce championnat accèdent directement à la Primera División.

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

Cette saison de championnat est la dernière à se disputer à 12 équipes. Le Real Oviedo, après une saison sans compétition en raison de la guerre d'Espagne, retrouve sa place en première division, le Real Murcie fait ses débuts à ce niveau de la compétition.

Clubs Ville Stade
Hércules Alicante Alicante Bardín
Atlético Bilbao Bilbao San Mamés
Club Atlético Aviación Madrid Vallecas[1]
CF Barcelone Barcelone Las Corts
Celta Vigo Vigo Balaidos
Espanyol Barcelone Barcelone Sarriá
Real Murcie Murcie Condomina (es)
Real Oviedo Oviedo Buenavista
Real Madrid Madrid Chamartín[2]
Saragosse FC Saragosse Torrero
Séville CF Séville Nervión
Valence CF Valence Mestalla

À la mi-saison, par décret du 21 janvier 1941 du ministère de l'Intérieur, la loi sur les associations entre en vigueur. Elle rend obligatoire l'utilisation du castillan et interdit les mots étrangers dans les noms d'associations. L'Athletic Aviación Club devient ainsi le Club Atlético Aviación, le Fútbol club de Barcelone devient le Club de fútbol de Barcelone[3]. Dans le même temps, les clubs comme Madrid CF ou CF Oviedo peuvent reprendre leurs dénominations royalistes interdites pendant la Seconde République et sont rebaptisés Real Madrid CF, Real Oviedo CF.

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Atlético AviaciónT,S 33 22 13 7 2 70 36 +34
2 Atlético Bilbao 31 22 13 5 4 49 24 +25
3 Valence CFC 27 22 11 5 6 60 52 +8
4 CF Barcelone 27 22 13 1 8 55 45 +10
5 Séville CF 26 22 12 2 8 70 43 +27
6 Real Madrid 24 22 11 2 9 51 38 +13
7 Espanyol Barcelone 22 22 10 2 10 50 54 -4
8 Real OviedoP 16 22 7 2 13 36 63 -27
9 Hércules Alicante 16 22 7 2 13 28 67 -39
10 Celta Vigo 15 22 7 1 14 45 51 -6
11 Real Saragosse 14 2 5 4 13 26 41 -15
12 Real MurcieP 13 22 5 3 14 29 55 -26
  •      Champion
  •      Barrages de relégation

Barrages de promotion :

Les barrages se jouent sur une rencontre unique disputée à Madrid : le Deportivo La Corogne, troisième de division 2, bat le Real Murcie sur le score de deux à un et le CD Castellón, quatrième de division 2, bat le Real Saragosse sur le score de trois à deux.

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'attaquant espagnol Pruden (Atlético Aviación) termine Meilleurs buteurs du championnat d'Espagne de football avec 33 réalisations[4]. Il devance Edmundo "Mundo" Suárez, de Valence CF, auteur de 21 buts et Vicente Martínez Catalá, de l'Espanyol Barcelone, qui inscrit 18 buts[5].

Le Trophée Zamora de meilleur gardien du championnat est attribué à José María Echevarría, joueur de l'Atlético Bilbao[5].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat d'Espagne de football 1940-1941
Champion Atlético Aviación (2e titre)
Dauphin Atlético Bilbao
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe d'Espagne 1940-1941 Valence CF
Vainqueur Coupe des champions (es) Atlético Aviación
Promotions et relégations
Promus en Primera División Deportivo La Corogne
CD Castellón
Grenade CF
Real Sociedad
Relégués en Segunda División Real Saragosse
Real Murcie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Club Atlético Aviación joue cette saison à domicile dans le stade de Vallecas, en raison de la reconstruction du stade Metropolitano de Madrid. Le stade de Vallecas n'est pas dans la ville de Madrid, mais dans la commune voisine de Vallecas, annexée à la capitale en 1950.
  2. Le stade du Real Madrid n'était pas dans la ville de Madrid, mais dans la commune voisine de Chamartín de la Rosa, annexée à la capitale en 1948.
  3. (es) « El problema de los extranjerismos en el Nuevo Estado: 1936-1975 » (version du 17 avril 2010 sur l'Internet Archive)
  4. La LFP (es) lui accorde 33 buts, le journal Marca n'en indique que 30
  5. a et b (es) « Temporada 1940-41: Primera División », sur bdfutbol.com (consulté le 8 janvier 2013)