Champignol-lez-Mondeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Champignol-lez-Mondeville
Champignol-lez-Mondeville
Le bourg de Champignol-lez-Mondeville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Bar-sur-Aube
Canton Bar-sur-Aube
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube
Maire
Mandat
Fabrice Antoine
2014-2020
Code postal 10200
Code commune 10076
Démographie
Gentilé Champignolais
Population
municipale
291 hab. (2016 en diminution de 10,46 % par rapport à 2011)
Densité 6,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 20″ nord, 4° 40′ 32″ est
Altitude Min. 226 m
Max. 372 m
Superficie 44,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Champignol-lez-Mondeville

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Champignol-lez-Mondeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champignol-lez-Mondeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champignol-lez-Mondeville

Champignol-lez-Mondeville est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est ; elle est membre de la communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube.

la commune qui comptait 1 331 habitants, appelés Champignolais, en 1851 a vu sa population décroître régulièrement et se stabiliser aux environs de 330 au XXIe siècle. Elle dispose d'un patrimoine architectural riche, trois monuments sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques : l'ancienne maison seigneuriale, la grange de Sermoise et la chapelle de l'Annonciation de Mondeville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à 15 km de Bar-sur-Aube, chef-lieu de canton, à 53 km à l'est de Troyes et à 9 km de l'abbaye de Clairvaux.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 4 417 hectares ; son altitude varie entre 226 et 372 mètres[1].

L'altitude maximale de 369,56 m fait de Champignol-lez-Mondeville la commune la plus haute de l'Aube.

Champignol-lez-Mondeville se situe dans le « Barrois viticole », secteur où le plateau calcaire est fréquemment interrompu par de nombreuses rivières qui ont taillé des vallées généralement encaissées et ont créé un paysage de coteaux. Cette succession de plateaux et vallées est constituée de sols très contrastés. Les plateaux ont un sol argilocalcaire, caillouteux et d’une épaisseur plus faible sur ses bordures. Les vallées ont des sols plus épais dans leur partie basse et presque inexistants dans leur partie haute[2].

Les coteaux, surmontés de forêts, sont couverts de vignes dont le cépage dominant est le pinot noir[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Landion, affluent de l'Aube, prend sa source sur le territoire de la commune[4]. En octobre 2013, le traversant le village a débordé, le niveau de l'eau montant précipitamment d'un mètre environ[5]. L'état de catastrophe naturelle dû aux inondations et coulées de boue a été reconnu pour la période du 14 octobre 2013 au 15 octobre 2013[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Aube.

Tout comme le reste de la région Champagne-Ardenne, le village se situe dans un climat « tempéré océanique humide » (Cfb) d'après la classification de Köppen. Les vents sont généralement issus de l’ouest et du sud-ouest.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est située au croisement des routes départementales nos 12, 44 et 70.

Le territoire communal est traversé par l'autoroute A5.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Les maisons sont bâties en pierre calcaire locale, typique de la région[3].

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 203, alors qu'il était de 186 en 1999[I 1].

Parmi ces logements, 70,2 % étaient des résidences principales, 14,4 % des résidences secondaires et 15,4 % des logements vacants. Ces logements étaient en totalité des maisons individuelles[I 2].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 86,4 %, en très légère hausse par rapport à 1999 (85,6 %)[I 3].

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]

Après l'enfouissement des réseaux et la création d'un columbarium en 2013, la municipalité a lancé en 2014 la réfection du lavoir de la place du Général-Leclerc et sa transformation en salle de réunion ; elle étudie la réalisation d'un lotissement[7],[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les linguistes Albert Dauzat et Gérard Taverdet citent le nom Campaniola dans un cartulaire de l'abbaye de Molème en 1084[9].

Le nom de la commune était Champignol jusqu'en 1919 puis Champignol-lez-Mondeville en souvenir du village proche Mondeville, détruit durant la guerre de Cent Ans et dont ne subsiste que la chapelle[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des prospections aériennes ont révélé l'existence d'un enclos circulaire protohistorique et de bâtiments gallo-romains[9].

L’histoire de la commune est très liée à celle de l'abbaye de Clairvaux, distante de 9 kilomètres, dont les moines possédaient la majorité des terres du finage avec quatre granges, la maison seigneuriale, les pressoirs et les moulins[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Au second tour de l'élection présidentielle de 2007, 74,75 % des suffrages se sont exprimés pour Nicolas Sarkozy (UMP), 25,25 % pour Ségolène Royal (PS), avec un taux de participation de 88,57 %[11].

Au second tour de l'élection présidentielle de 2012, 69,74 % des suffrages se sont exprimés pour Nicolas Sarkozy (UMP), 30,26 % pour François Hollande (PS), avec un taux de participation de 82,54 %[12].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant compris entre 100 et 500, le nombre de membres du conseil municipal est de 11[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[14]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1857   Lebœuf    
mars 2001 mars 2008 André Binon    
mars 2008 En cours Fabrice Antoine[15] DVD Employé

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Champignol-lez-Mondeville relève du tribunal d'instance de Troyes, du tribunal de grande instance de Troyes, de la cour d'appel de Reims, du tribunal pour enfants de Troyes, du conseil de prud'hommes de Troyes, du tribunal de commerce de Troyes, du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne et de la cour administrative d'appel de Nancy[16].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune s'est dotée d'un assainissement collectif avec une station d'épuration en 1992. Un tri sélectif a été mis en place (ordures ménagères, tri sélectif, verre, encombrants)[7]. La collecte, la valorisation et l'élimination des déchets sont assurés par la communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube[17].

En 2013, la commune a reçu une fleur au concours des villes et villages fleuris[18],[19]. La commune est ainsi récompensé du fleurissement réalisé, pour mettre en valeur les monuments, offrir un cadre de vie plus agréable et convivial pour la population ainsi qu'un accueil attrayant pour les touristes[20].

Finances locales[modifier | modifier le code]

De 2008 à 2013, la gestion municipale a permis de maintenir la capacité d'autofinancement nette du remboursement en capital des emprunts à un taux par habitant très supérieur à celui des communes de même type[21] :

Capacité d'autofinancement nette
par habitant et par an.
Année Dans la commune Moyenne de la strate[Note 1]
2008 483 € 112 €
2009 351 € 110 €
2010 287 € 112 €
2011 537 € 139 €
2012 367 € 150 €

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 4 mars 2014, Champignol-lez-Mondeville n'est jumelée avec aucune commune[22].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Champignolais[23].

Évolution démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[25].

En 2016, la commune comptait 291 habitants[Note 2], en diminution de 10,46 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7359671 0741 1241 1851 2681 3381 3251 331
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2271 2731 2241 1071 0621 015989935907
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
774760671588540460523511457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
398393333331288305335339315
2016 - - - - - - - -
291--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune comporte 47,9 % d'hommes et 52,1 % de femmes. Elle présente en 2010 une structure par grands groupes d'âge similaire à celle de la France métropolitaine[28].

L'indicateur de jeunesse, égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans[29], est en effet de 1,09 pour la commune, soit 109 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France métropolitaine il est de 1,06. Cet indicateur est également supérieur à celui du département (1) et à celui de la région (1,05)[30].

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, de la commune de Champignol-lez-Mondeville en 2010[31] ainsi que, comparativement, celle du département de l'Aube la même année[32], sont représentées par les graphiques ci-dessous.

Pyramide des âges à Champignol-lez-Mondeville en 2010 en pourcentage[31].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
4,3 
8,6 
75 à 89 ans
13,4 
12,6 
60 à 74 ans
12,2 
21,2 
45 à 59 ans
20,1 
21,9 
30 à 44 ans
19,5 
12,6 
15 à 29 ans
13,4 
23,2 
0 à 14 ans
17,1 
Pyramide des âges dans le département de l'Aube en 2010 en pourcentage[32].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,3 
6,7 
75 à 89 ans
10,6 
14,7 
60 à 74 ans
15,1 
20,8 
45 à 59 ans
20,3 
19,5 
30 à 44 ans
18,5 
18,7 
15 à 29 ans
16,6 
19,1 
0 à 14 ans
17,6 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Champignol-lez-Mondeville est située dans l'académie de Reims.

La commune n'administre plus aucune école par choix du maire actuel. L'école la plus proche est celle de Clairvaux située à 9 km. Le collège et le lycée les plus proches sont à Bar-sur-Aube[7].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Plusieurs milliers de visiteurs assistent chaque année au traditionnel championnat de moto-cross organisé au printemps dans la commune, sur le seul terrain homologué dans le secteur[33],[34]

Sports[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un terrain multisports et d'un terrain de moto-cross[7].

Médias[modifier | modifier le code]

Le quotidien régional L'Est-Éclair assure la publication des informations locales à la commune[35].

La commune dispose d'un nœud de raccordement ADSL installé dans la commune, mais ne dispose pas de connexion à un réseau de fibre optique[36].

Cultes[modifier | modifier le code]

Seul le culte catholique est célébré à Champignol-lez-Mondeville. La commune est l'une des douze communes regroupées dans la paroisse « de Ville-sous-la-Ferté », l'une des neuf paroisses de l'espace pastoral « Côtes des Bar » au sein du diocèse de Troyes, le lieu de culte est l'église paroissiale Saint-Laurent[37].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 31 934 €, ce qui plaçait Champignol-lez-Mondeville au 12 499e rang parmi les 31 886 communes de plus de 49 ménages en métropole[38].

En 2009, 46,6 % des foyers fiscaux n'étaient pas imposables[I 4].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 195 personnes, parmi lesquelles on comptait 77 % d'actifs dont 73,3 % ayant un emploi et 3,7 % de chômeurs[I 5].

On comptait 109 emplois dans la zone d'emploi, contre 87 en 1999. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 143, l'indicateur de concentration d'emploi[Note 3] est de 76 %, ce qui signifie que la zone d'emploi n'offre que trois emplois pour quatre habitants actifs[I 6].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, Champignol-lez-Mondeville comptait 59 établissements : 37 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 4 dans l'industrie, 4 dans la construction, 9 dans le commerce-transports-services divers et 5 étaient relatifs au secteur administratif[I 7].

En 2011, aucune entreprise n'a été créée à Champignol-lez-Mondeville[I 8].

Une scierie est installée à Champignol-lez-Mondeville[5].

L'agriculture est diversifiée. Avec une surface de production de 138 ha, Champignol est la sixième commune AOC du Barsuraubois. La forêt (2 590 ha, dont 1 020 ha de forêt communale, 4e commune boisée du département) représente le premier revenu de la commune grâce aux droits de chasse.[réf. nécessaire]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments remarquables[modifier | modifier le code]

La commune compte trois monuments « inscrits » à l'inventaire des monuments historiques[39] et aucun lieu ou monument répertorié à l'inventaire général du patrimoine culturel[40].

Par ailleurs, elle compte 28 objets répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[41] et 28 autres objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[42].

De l'ancienne maison seigneuriale construite au XIIIe siècle, ne subsiste en 2014 que la tour inscrite depuis le 26 avril 2010[43],[44].

L'ancienne grange de Sermoise a été créée autour de 1222-1235. Les bâtiments construits sur plan carré, l'ancienne bergerie-étable et l'édicule abritant une source, sont inscrits depuis le 12 novembre 2001[45],[46].

La chapelle de l'Annonciation de Mondeville daté des XIIe et XIIIe siècles est inscrite depuis le 2 mars 1927[47]. Cette chapelle renferme neuf objets répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[41] et quatre objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[42].

Autres lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On peut également citer l'église Saint-Laurent de Champignol qui renferme dix-neuf objets répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[41] et vingt-quatre objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[42], dont un ensemble campanaire de six cloches (Do3, Ré3, Mi3, Do4, Ré4, Ré#4)[48]. L'église Saint-Laurent a été reconstruite avec un chevet à l'ouest[49].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

L'ensemble du finage de Champignol est concerné par la zone Natura 2000 « Barrois et forêt de Clairvaux ». Il s'agît d'une zone de protection spéciale (ZPS).

L'origine de cette zone est la directive Oiseaux de 1979 qui demandait aux États membres de l’Union européenne de mettre en place des ZPS ou zones de protection spéciale sur les territoires les plus appropriés en nombre et en superficie afin d'assurer un bon état de conservation des espèces d'oiseaux menacées, vulnérables ou rares.

L'Office national des forêts (ONF) propose un « sentier découvertes » d'une longueur de deux kilomètres à travers les paysages forestiers du Barrois de la forêt de Champignol-lez-Mondeville. La côte des Bar, terre de champagne et de traditions offre de larges panoramas sur les coteaux couverts de forêts[50].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Delattre, Emmanuel Delattre, Nathalie Delattre-Arnould, Odette Delattre et Laëtitia Delattre-Rigaux, L'Aube, les 433 communes, Éditions Delattre, (réimpr. 2013), 240 p. (ISBN 978-2-36464-035-1)
    Ce livre consacre un chapitre à chaque commune du département de l'Aube.
  • Laurent Denajar, L'Aube, volume 10 de Carte archéologique de la Gaule, Les Éditions de la MSH, 2005, (ISBN 978-2-87754-093-3), chapitre consacré à Bourguignons, [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour cette commune, la strate représente l'ensemble des communes communes de 250 à 500 habitants appartenant à un groupement fiscalisé.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.
  3. L'indicateur de concentration d'emploi est égal au nombre d'emplois dans la zone pour 100 actifs ayant un emploi résidant dans la zone, selon la définition de l'Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.
  4. REV T1 - Impôts sur le revenu des foyers fiscaux.
  5. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 - Emploi et activité.
  7. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010.
  8. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2011.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. Atlas régional et départementaux des paysages, Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Champagne-Ardenne (DREAL CA), [lire en ligne]
  3. a b et c Balade à Champignol-lez-Mondeville in revue Etamines en Champagne-Ardenne de la région Champagne-Ardenne, p. 3, [lire en ligne].
  4. Sandre, « Le Landion » (consulté le 18 mars 2014).
  5. a et b « http://www.lest-eclair.fr/l-aube-en-direct/inondations-a-champignol-lez-mondeville-ia0b0n126462 », sur le site du quotidien L'Est-Éclair, (consulté le 7 mars 2014).
  6. Arrêté du 27 février 2014 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.
  7. a b c et d « Commune de Champignol-les-Mondeville », sur le site de la communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube (consulté le 7 mars 2014).
  8. « Le fleurissement et l'histoire locale au cœur des vœux », sur le site du quotidien L'Est-Éclair, (consulté le 7 mars 2014).
  9. a et b Laurent Denajar, L'Aube, volume 10 de Carte archéologique de la Gaule, Les Éditions de la MSH, 2005, (ISBN 978-2-87754-093-3), chapitre consacré à Dolancourt, [lire en ligne].
  10. « Commune de Champignol-lez-Mondeville », sur le site de la communauté de communes (consulté le 10 mars 2014).
  11. « Résultats de l'élection présidentielle 2007 », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 18 mars 2014)
  12. « Résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 18 mars 2014).
  13. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  14. « Les maires de Champignol-lez-Mondeville », sur le site de l'association FranceGenWeb (consulté le 14 mars 2014).
  15. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  16. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des Libertés (consulté le 2 mars 2014).
  17. « Déchets », sur le site de la communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube (consulté le 21 mars 2014).
  18. « Communes labellisées de l'Aube », sur le site du concours des villes et villages fleuris (consulté le 7 mars 2014).
  19. « Une fleur pour quatre communes auboises », sur le site du quotidien L'Est-Éclair, (consulté le 7 mars 2014).
  20. « Fleurissement : Pascal a la main verte », sur le site du quotidien L'Est-Éclair, (consulté le 7 mars 2014).
  21. « Les Comptes des Communes », sur le site du ministère de l’Économie et des Finances (consulté le 2 mars 2014).
  22. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 4 mars 2014).
  23. « Fiche de la commune d'Avirey-Lingey », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 10 mars 2014).
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  28. « Chiffres clés évolution et structure de la population de la France métropolitaine en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 mars 2014).
  29. « Indicateur de jeunesse », sur le site de l'Insee (consulté le 6 mars 2014).
  30. « Chiffres clés évolution et structure de la population de la région Champagne-Ardenne en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 mars 2014).
  31. a et b « Chiffres clés évolution et structure de la population de Champignol-lez-Mondeville », sur le site de l'Insee (consulté le 6 mars 2014)
  32. a et b « Chiffres clés évolution et structure de la population du département de l'Aube en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 mars 2014).
  33. « Champignol-lez-Mondeville - jeudi 28 avril 2011 », sur le site du quotidien L'Est-Éclair, (consulté le 7 mars 2014).
  34. « MOTOCROSS/ Le Motocross de Champignol lance la saison », sur le site du quotidien L'Est-Éclair, (consulté le 7 mars 2014).
  35. « Résultats de recherche », sur le site du quotidien L'Est-Éclair (consulté le 12 mars 2014).
  36. « L'ADSL à Champignol-lez-Mondeville », sur le portail web de référence dédié aux fournisseurs d'accès à Internet et aux offres haut-débit (consulté le 12 mars 2014).
  37. « Accueil du site > Vie du diocèse > Annuaire > Contenu > Côtes des Bar : contacts », sur le site du diocèse de Troyes (consulté le 15 mars 2014).
  38. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 novembre 2013).
  39. « Liste des monuments historiques de la commune de Champignol-lez-Mondeville », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  40. « Liste des lieux et monuments de la commune de Champignol-lez-Mondeville à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  41. a b et c « Liste des objets historiques de la commune de Champignol-lez-Mondeville », base Palissy, ministère français de la Culture.
  42. a b et c « Liste des objets de la commune de Champignol-lez-Mondeville à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Palissy, ministère français de la Culture.
  43. « Ancienne maison seigneuriale », notice no PA10000026, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  44. « tour de l'ancienne maison seigneuriale », sur le site de la DRAC Champagne-Ardenne (consulté le 7 mars 2014).
  45. « Ancienne grange de Sermoise », notice no PA10000015, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  46. « Grange cistercienne de Sermoise », sur le site de la DRAC Champagne-Ardenne (consulté le 7 mars 2014).
  47. « Chapelle de Mondeville », notice no PA00078071, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  48. Enregistrement des trois plus petites cloches carillonnées par Robert Dumont, doyen de la Guilde des carillonneurs de France, carillonneur à Champignol-Lez-Mondeville, [lire en ligne].
  49. Francis Legrand, Sébastien Lebourcq, Laetitia Meyer, Le Petit Futé Champagne-Ardenne, p. 160, édition 2009, (ISBN 2-74692-502-8), [lire en ligne].
  50. Documentation du « sentier découvertes » de l'Office national des forêts, [lire en ligne]