Champagne G.H. Mumm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

G.H. Mumm & Cie
Image illustrative de l'article Champagne G.H. Mumm

Fondation 1827
Siège social Reims
Pays Drapeau de la France France
Production
Appellations Champagne
Cépages pinot noir et
chardonnay
Volume produit 8 millions de bouteilles[1]
Société
Personnes clés Georges Hermann Mumm
René Lalou
Patrick Ricard
Effectifs 228
Commerce
Marques Mumm Grand Cordon
Cordon Rouge
Brut Rosé
Demi-sec
Divers
Site web mumm.com

G.H. Mumm & Cie est une maison de champagne fondée à Reims le . Elle fait partie du groupe Pernod-Ricard, au sein de sa filiale Martell Mumm Perrier-Jouët[2]. La maison Mumm est le deuxième négociant manipulant de Champagne et le premier de Reims avec une production de 8 millions de bouteilles en 2015[3].

Le domaine viticole[modifier | modifier le code]

La maison Mumm possède une superficie totale de 218 hectares dont 160 classés en Grands Crus. Le domaine couvre 8 terroirs d’exception parmi les plus réputés du vignoble champenois : Aÿ, Bouzy, Ambonnay, Verzy, Verzenay, Mailly pour le pinot noir, Avize et Cramant pour le chardonnay[3].

Vignobles de Verzenay

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

En 1761, Peter Arnold Mumm, alors banquier, inaugure une activité de productions et de négoce de vins dans la cité de Cologne en Rhénanie. La qualité exceptionnelle du Riesling du Schloss Johannisberg est à l'origine de la fortune de la maison Mumm en 1811. Ses trois fils, Jacob, Gottlieb et Philipp, suivent les traces de leur père, et s'associent avec G.Heuser pour créer le , une activité de négociants en vin de champagne à Reims.

La Maison Mumm[modifier | modifier le code]

En 1852, Georges Hermann Mumm, petit-fils de Peter Arnold devient le patron de la maison de Champagne qui prend son nom. En novembre 1876, il fait enregistrer la dénomination « Cordon Rouge ». Sur la bouteille, ce ruban rouge apparenté à la Légion d'honneur française est devenu le signe distinctif d’excellence incarnant l’esprit de la Maison et une reconnaissance de caractères pour son champagne.

Le fournisseur officiel des monarchies[modifier | modifier le code]

À partir de 1837, avec le premier diplôme de fournisseur officiel obtenu par Mumm auprès de Jean-Baptiste Bernadotte, roi de Suède et de Norvège, la maison Mumm devient progressivement le fournisseur officiel de nombreux souverains et gouvernements à travers le monde. Depuis 1886, le champagne Mumm devient le fournisseur officiel de la couronne d'Angleterre. Avec la reine Victoria, Edouard VII, George V, Edouard VIII, et enfin Élisabeth II.

La renaissance de la maison[modifier | modifier le code]

La compagnie appartenait au groupe Seagram jusqu'en 1999, puis fut vendue au fonds américain Hicks, Muse, Tate and Furst[4]. Elle fut revendue à Allied Domecq en décembre 2000[5], lui-même racheté par Patrick Ricard pour créer la division Martell Mumm Perrier-Jouët du groupe Pernod Ricard en 2005[6].

Le patrimoine historique de la maison Mumm[modifier | modifier le code]

  • Le cellier d'expédition Mumm à Reims

La Maison des Champagnes Jules Mumm à Reims est l'œuvre de l'architecte Ernest Kalas. Les murs d'enceinte de la façade principale, sur la rue de Mars, sont recouverts de panneaux en mosaïque réalisée par l'atelier Guilbert-Martin selon les cartons d'Octave Guillonnet et Joseph Blanc en 1898. On trouve cinq panneaux qui illustrent les principales phases de l'élaboration du champagne, de la vendange au bouchage et au ficelage de la bouteille[réf. nécessaire].

  • La chapelle Foujita

C'est dans les jardins de la Maison que fut bâtie la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix. Cette chapelle marque la conversion de Foujita et de sa femme au catholicisme en 1959. Elle fut décorée par l'artiste japonais Leonard Foujita en 1965 avec le concours de René Lalou, alors directeur de la maison.

  • Le moulin de Verzenay

Le célèbre Moulin de Verzenay, classé monument historique, avec son exceptionnel panorama sur les vignobles de Champagne domine le versant nord de la Montagne de Reims.

Informations juridiques et financières[modifier | modifier le code]

La société a été immatriculée le 16 décembre 1920.

SIREN : 562 084 129

Chiffre d'affaires : 132 618 800 € au 30 juin 2018

Résultat net : 22 675 600 € au 30 juin 2018 (perte)

Effectif : 218 en 2017/2018

Direction : Cesar Giron[7].

Partenariats, communication.[modifier | modifier le code]

Associée à plusieurs courses à la voile (Vendée Globe, Transat Jaques Vabre...), la Maison Mumm, après 15 années de partenariat a stoppé en 2015 sa présence en Formule 1 [8] sauf en Formule E. Elle a signé fin 2016 un accord de sponsoring avec le sprinter jamaïcain Usain Bolt [9]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Bonal, Champagne Mumm : un champagne dans l'histoire, Arthaud, Paris, 1987, 191 p. (ISBN 2700306287).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mumm (Champagne G.H. Mumm) Reims », sur Dico du vin, le dictionnaire du vin, (consulté le 19 août 2020).
  2. Olivier De Lagarde, « Matthieu Deslandes (Mumm) : "Ne mettez pas le champagne au congélateur !" », sur franceinfo.fr, (consulté le 19 août 2020).
  3. a et b « Mumm (Champagne G.H. Mumm) Reims », sur Dico du vin, le dictionnaire du vin, (consulté le 19 août 2020).
  4. Company Press Release, « USA : Hicks, Muse, Tate & Furst to Sell Mumm and Perrier-Jouet Champagne Brands to Allied Domecq / Beverage ... », sur drinks.com, (consulté le 19 août 2020).
  5. « Allied Domecq achète Mumm et Perrier-Jouët », sur Les Echos, (consulté le 19 août 2020).
  6. « Actualité économique », sur LExpansion.com (consulté le 19 août 2020).
  7. « G H MUMM ET CIE (REIMS) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 562084129 », sur www.societe.com (consulté le 3 décembre 2019)
  8. {http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/business/2016/01/14/27004-20160114ARTFIG00164-il-n-y-aura-plus-de-champagne-mumm-sur-les-podiums-de-formule-1.php
  9. « Mumm passe de la F1 à Usain Bolt - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]