Champ volcanique du lac Garibaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garibaldi (homonymie).

Champ volcanique du lac Garibaldi
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 2 316 m[1]
Massif Chaînons Garibaldi (chaînes côtières du Pacifique)
Coordonnées 49° 55′ nord, 123° 02′ ouest[1]
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Colombie-Britannique
District régional Squamish-Lillooet
Géologie
Âge 1,3 million d'années
Roches Andésite et andésite basaltique
Type Volcan de subduction
Activité Éteint
Dernière éruption Début de l'Holocène
Code GVP 320190
Observatoire Geological Survey of Canada

Géolocalisation sur la carte : Colombie-Britannique

(Voir situation sur carte : Colombie-Britannique)
Champ volcanique du lac Garibaldi

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Champ volcanique du lac Garibaldi

Le champ volcanique du lac Garibaldi, en anglais : Garibaldi Lake Volcanic field, est un champ volcanique de Colombie-Britannique, au Canada, composé de huit volcans formés il y a quelques centaines de milliers d'années et ayant connu leur dernière éruption au début de l'Holocène. Il tire son nom du lac Garibaldi. Le mont Garibaldi, un autre volcan situé juste au sud, ne fait pas partie du champ volcanique[2].

Liste des volcans[modifier | modifier le code]

Image satellite légendée du lac Garibaldi, du mont Price et de deux des coulées de lave associées au pic Clinker (non légendé, situé juste à l'ouest du mont Price).
Nom[1] Type Altitude Coordonnées Dernière éruption Image
Black Tusk stratovolcan 2 319 m 49° 58′ 31″ N, 123° 02′ 34″ O Pléistocène Black Tusk
Mont Brew cratère 1 757 m 50° 02′ 37″ N, 123° 11′ 19″ O Pléistocène Image manquante
Cône Cinder cône volcanique 1 845 m 49° 58′ 17″ N, 123° 00′ 25″ O Cône Cinder
Pic Clinker stratovolcan 1 980 m 49° 54′ 53″ N, 123° 02′ 39″ O Image manquante
Mont Price stratovolcan 2 052 m 49° 55′ 04″ N, 123° 02′ 08″ O 9 000 ans Mont Price
Price Bay cône volcanique Image manquante
Mont Red stratovolcan Image manquante
Sphynx Moraine cratère 1 525 m 49° 56′ N, 123° 51′ O Image manquante
La Table tuya 2 021 m 49° 53′ 43″ N, 123° 00′ 47″ O Pléistocène La Table

Géographie[modifier | modifier le code]

La face nord du mont Garibaldi dominant la Table et le lac Garibaldi.

Le champ volcanique du lac Garibaldi est situé au Canada, dans le Sud-Ouest de la Colombie-Britannique, au nord de Vancouver. Il s'insère dans les chaînons Garibaldi, un massif de montagnes des chaînes côtières du Pacifique. Administrativement, il fait partie du district régional de Squamish-Lillooet et il est inclus dans le parc provincial Garibaldi à l'exception du mont Brew. Le lac Garibaldi qui lui a donné son nom se trouve en son centre et le mont Garibaldi juste au sud.

Ce champ volcanique est composé de quatre stratovolcans (le Black Tusk, le pic Clinker, le mont Price et le mont Red), de deux cônes de cendre (le cône Cinder et le Price Bay), d'un tuya (La Table) et de deux cratères (le mont Brew et le Sphinx Moraine), soit neuf structures volcaniques au total[1]. L'ensemble de ces structures sont andésitiques et andésite basaltiques[3].

Le mont Price et le pic Clinker sont deux stratovolcans situés sur la rive Sud du lac Garibaldi et au nord du mont Garibaldi. Très proches l'un de l'autre, ils sont à l'origine de coulées de lave dont la Clinker Ridge et celle de Rubble Creek. Cette dernière est à l'origine de la formation du lac Garibaldi en se comportant comme un barrage naturel. Au sud-est de ces deux structures se trouve La Table, une montagne aux flancs abrupts et au sommet plat appelée tuya et correspondant à un ancien volcan sous-glaciaire désormais dégagé des glaces.

De l'autre côte du lac Garibaldi, sur la rive Nord se trouvent le cône Cinder, un cône volcanique, et le Black Tusk, un volcan éteint largement affecté par l'érosion qui a dégagé ses formations rocheuses internes.

Au nord-est de ces structures volcaniques, de l'autre côté de la vallée de la Squamish se trouve le mont Brew, un cratère volcanique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le volcanisme au champ volcanique du lac Garibaldi a débuté avec la formation du Black Tusk au Pléistocène, il y a entre 1,3 et 1,1 million d'années[3]. Dans le même temps, il y a 1,1 million d'années, le cône Cinder produit une coulée de lave de neuf kilomètres de longueur[3]. À la fin de la période glaciaire de l'Illinoien, la déglaciation dans la région est accompagné d'une phase éruptive qui construit le sommet actuel du Black Tusk[3]. Dans la même période, d'autres bouches éruptives s'ouvrent dans le secteur de la Squamish, dont le mont Brew[3].

Le mont Price et le pic Clinker apparaissent en trois phases éruptives, la première il y a 1,1 million d'années et la dernière au début de l'Holocène, cette dernière étant marquée par la formation des coulées de lave de Rubble Creek et de Clinker Ridge[3]. Dans leur progression, ces masses de lave butent contre les glaciers qui recouvrent encore partiellement la région dans le cadre de la déglaciation wisconsinienne[3]. Elles s'accumulent alors en certains endroits au point de barrer certains vallées et de former des barrages naturels, contribuant ainsi à la formation du lac Garibaldi[3]. Dans le même contexte de déglaciation se forme au début de l'Holocène le tuya de La Table[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Synonymes et sous-éléments », sur http://www.volcano.si.edu, Global Volcanism Program, Smithsonian Institution (consulté le 28 novembre 2019)
  2. Le champ volcanique du lac Garibaldi et le mont Garibaldi bénéficient de deux entrées distinctes dans le catalogue du Global Volcanism Program, respectivement « 1200-19- » et « 1200-20- », et le mont Garibaldi n'est pas listé parmi les différents sous-éléments du champ volcanique du lac garibaldi consultables ici.
  3. a b c d e f g h et i (en) « Garibaldi Lake », sur http://www.volcano.si.edu, Global Volcanism Program, Smithsonian Institution (consulté le 28 novembre 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Pour l'ensemble des points mentionnés sur cette page : voir sur OpenStreetMap (aide), Google Maps (aide), Bing Cartes (aide) (carte limitée à 200 lieux) ou télécharger au format KML (aide).