Champ-le-Duc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champ et Leduc.
Champ-le-Duc
L'église romane du XIIe siècle.
L'église romane du XIIe siècle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bruyères
Intercommunalité Communauté de communes Vologne-Durbion
Maire
Mandat
Jean-Louis Mentrel
2014-2020
Code postal 88600
Code commune 88086
Démographie
Gentilé Ducécampiens
Population
municipale
545 hab. (2014)
Densité 139 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 41″ nord, 6° 43′ 13″ est
Altitude Min. 421 m – Max. 514 m
Superficie 3,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champ-le-Duc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champ-le-Duc

Champ-le-Duc est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Champ-le-Duc est situé à 2 km au sud de Bruyères, dans la vallée de la Vologne, à l'entrée d'un vallon où coule le ruisseau de Lizerne. Les lieudits se nomment Borémont, Gervaux, Grand-Fête, Haut-de-la Fosse, Les Anifaings, Pré-de-la-Fémure et Rouges-Terres.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée le Champ le Duc en 1594 [1].

Il s'agit d'une formation médiévale tardive en champ, comme l'indique la présence de l'article le, apparu vers le XIe siècle dans les noms de lieux.

Au cours de la Révolution française, la commune porte le nom de Champ-sur-Lizerne[2].

Ses habitants sont appelés les Ducécampiens ou familièrement les Mocoux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Charlemagne et sa cour venaient souvent chasser dans les Vosges. En 805, Charlemagne et son fils Charles se sont retrouvés à Champ-le-Duc lors d'une chasse[3] (selon les variations, Charles se serait perdu ou revenait simplement d'une expédition). Selon la légende, Charlemagne fit ériger une chapelle et un château[4] à cet endroit. À cet emplacement se trouve aujourd'hui l'église Notre-Dame.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La commune a été décorée, le 11 novembre 1948, de la Croix de guerre 1939-1945[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    René Boulay (1928-2009)   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2014 Françoise Blanc    
mars 2014 en cours Jean-Louis Mentrel    

Finances locales[modifier | modifier le code]

En 2015, les finances communales était constituées ainsi[6] :

  • total des produits de fonctionnement : 366 000 , soit 683 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 289 000 , soit 540 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 23 000 , soit 43 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 163 000 , soit 305 par habitant ;
  • endettement : 361 000 , soit 674 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 19,46 % ;
  • taxe foncière sur le bâti : 12,13 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 16,52 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 16,65 %.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 545 habitants, en augmentation de 0,55 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
290 269 298 307 314 334 337 332 328
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
320 309 314 313 324 326 310 289 312
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
338 347 333 314 346 326 301 369 450
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 - -
517 458 463 491 562 525 545 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame, du XIIe siècle, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [10]. Revue et corrigée au XVIIIe siècle, l'église a fait l'objet de grandes restaurations après la seconde guerre mondiale qui ont permis à l'intérieur de retrouver son aspect du XVIIIe siècle[11].
  • L'ancien ossuaire, ossuaire à l'origine puis transformé en chapelle funéraire aux huit curés qui se sont succédé de 1803 à 1945, avec un autel portant une stèle sculptée[12].
  • Le calvaire.
  • Monuments commémoratifs[13].
La chapelle sépulcrale des abbés de Champ-le-Duc, actuellement columbarium

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]