Chambre des députés (Bolivie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Chambre des députés.

Description de l'image Coat of arms of Bolivia.svg.
Présentation
Type Chambre basse
Présidence
Président Sergio Choque (MAS)
Élection
Structure
Membres 130
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
  • MAS (68)
  • CC (50)
  • PDC (8)
  • MDS (4)
Élection
Système électoral Scrutin proportionnel plurinominal
Dernière élection 20 octobre 2019

Palais du Congrès, place Murillo, La Paz

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web Site officiel

La Chambre des députés (en espagnol : Cámara de Diputados) est la chambre basse de l'Assemblée législative plurinationale de Bolivie. Elle est composée de 130 représentants élus pour cinq ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis la Constitution de 1831, le Congrès national était composé du Sénat et de la Chambre des représentants et ce n’est qu’en 1861 que la Chambre basse est devenue la Chambre des députés. Quelques années plus tard, avec la réforme de la Magna Carta de 1868, la Chambre des députés a été à nouveau appelée Chambre des représentants. Cependant, en 1871, elle prend définitivement le nom de Chambre des députés.

Élections[modifier | modifier le code]

Lors des élections générales, les électeurs votent au scrutin majoritaire pour un candidat à la Chambre des députés dans leurs circonscriptions respectives, et votent séparément pour la liste d'un parti. Le premier vote permet d'attribuer 70 sièges au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales Les 60 sièges restants le sont au scrutin proportionnel plurinominal dans neuf circonscriptions correspondants aux départements du pays ; la répartition se fait à la proportionnelle sur la base du quotient simple, et les sièges restants selon la méthode du plus fort reste[1].

La Constitution de 2009 dispose que, pour être sénateur et député à l'Assemblée législative plurinationale, le candidat doit remplir les conditions d'accès à la fonction publique, avoir 18 ans au moment de l'élection et avoir résidé deux ans avant le jour de sa convocation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]