Chambre de commerce et d'industrie de Nice-Côte d'Azur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Création
Type Chambre de commerce et d'industrie
Siège Nice
Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 42′ 14.72″ N 7° 16′ 32.31″ E / 43.7040889, 7.2756417 ()43° 42′ 14.72″ N 7° 16′ 32.31″ E / 43.7040889, 7.2756417 ()  
Président Bernard Kleynhoff
Site web www.cote-azur.cci.fr

Géolocalisation sur la carte : Nice

(Voir situation sur carte : Nice)
Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur
Le palais consulaire, siège de la CCI Nice Côte d'Azur

La chambre de commerce et d'industrie de Nice-Côte d'Azur est la CCI du département des Alpes-Maritimes. Son siège est à Nice au 20 boulevard Carabacel.

Elle fait partie de la chambre de commerce et d'industrie de région Provence-Alpes-Côte d'azur.

Organisation[modifier | modifier le code]

La chambre de commerce et d'industrie de Nice-Côte d'Azur est un établissement public à caractère administratif (ÉPA). Elle est constituée d'une assemblée composée de 59 chefs d'entreprise du département des Alpes-Maritimes élus pour cinq ans, auxquels s'ajoutent des membres qui n'ont qu'un rôle consultatif : des membres associés désignés par la CCI et des conseillers techniques[1]. Cette assemblée se réunit une fois par mois[1].

L'assemblée élit tous les cinq ans l'équipe exécutive de la CCI au sein d'un bureau, qui comprend un président, quatre vice-présidents, un trésorier, un trésorier adjoint et deux secrétaires[1]. Depuis le 10 janvier 2011, le président de la CCI Nice Côte d'Azur est Bernard Kleynhoff[2].

Missions[modifier | modifier le code]

La chambre est un organisme chargé de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de service des Alpes-Maritimes et de leur apporter certains services. C'est un établissement public qui gère en outre des équipements au profit de ces entreprises.

Comme toutes les CCI, elle est placée sous la tutelle du préfet du département représentant le ministère chargé de l'Industrie et le ministère chargé des PME, du Commerce et de l'Artisanat.

Service aux entreprises[modifier | modifier le code]

  • Centre de formalités des entreprises
  • Assistance technique au commerce
  • Assistance technique à l'industrie
  • Assistance technique aux entreprises de service
  • Point A (apprentissage)

Gestion d'équipements[modifier | modifier le code]

Centres de formation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Un bon de monnaie dessiné par Gustav-Adolf Mossa émis par la Chambre de commerce de Nice en 1920

La première Chambre de commerce de Nice est instituée par Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul, par un arrêté de 1803.

À la chute de l'empire napoléonien, le comté de Nice revient entre les mains du royaume de Piémont-Sardaigne le 23 avril 1814. La Chambre de commerce est alors dissoute, avant que ne soit créé par lettres patentes royales du 4 janvier 1825[4], la « Real Camera di Commercio e d'Agricoltora di Nizza ». Elle existera jusqu’en 1860, année où sera signé le traité de Turin du 24 mars 1860 par lequel le comté de Nice sera rattaché à la France.

L’empereur Napoléon III, par un arrêté du 5 décembre 1860 remplace à compter du 1er janvier 1861 la « Chambre d’agriculture et de commerce de Nice », dont l’organisation n’est pas en accord avec le régime français par la « Chambre de commerce de Nice ».

Entre 1917 et 1922, la Chambre de commerce de Nice et des Alpes-Maritimes émet d'importantes quantités de jetons métalliques et de bons de monnaie, destinés à suppléer au manque de petite monnaie causé par la thésaurisation et le trafic des métaux dus à la guerre[5].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Durandy (1910-1919)
  • François Becchi (1919-1929)
  • Henri Viterbo, de 1968 à 1970[6]
  • José Bona, de 1971 à 1973[6]
  • Jean-Jacques Robert, de 1974 à 1979[6]
  • Joseph Ippolito, de 1980 à 1985[6]
  • Maurice Estève, de 1986 à 1988[6]
  • Gilbert Stellardo, de 1989 à 1994[6]
  • Benoît Aonzo, de 1995 à 1998[6]
  • Francis Perugini, de 1998 à 2004[6]
  • Dominique Estève, de décembre 2004[7] à janvier 2011
  • Bernard Kleynhoff, depuis le 10 janvier 2011[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c CCI Mode d'emploi - Les membres, site officiel de la chambre de commerce et d'industrie de Nice-Côte d'Azur. Consulté le 23 novembre 2011.
  2. a et b Romain Thomas, « Bernard Kleynhoff : mon équipe et mes priorités », Le Petit Niçois, [lire en ligne]
  3. Skema Business School - La gouvernance, site officiel de Skema Business School. Consulté le 17 août 2010.
  4. Archives de la Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur, Archives départementales des Alpes-Maritimes, 0033J, p. 2 [lire en ligne]
  5. Y. Brugière, Les actions monétaires de la Chambre de commerce de Nice et des Alpes-Maritimes (1916-1926), difficultés et réalisations, hors série des Annales du Cercle numismatique de Nice, Nice, 2002, Les émissions de nécessité de la Chambre de commerce de Nice et des Alpes-Maritimes, hors série des Annales du Cercle numismatique de Nice, Nice, 2012.Cercle numismatique de Nice, 2001
  6. a, b, c, d, e, f, g et h CCI Nice Côte d'Azur, Rapport d'activité 2008 & perspectives 2009-2010, p. 33 [lire en ligne]
  7. Jean-Pierre Largillet, « CCI Nice Côte d'Azur : départ du Directeur Général Didier Bienfait », sur www.webtimemedias.com,‎ 28 juillet 2005 (consulté le 13 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]