Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
CCI Marseille Provence
Logo de l'organisation

Création 1599
Type Chambre de Commerce et d'Industrie
Siège Palais de la Bourse

9 La Canebière, Marseille Ier

Coordonnées 43° 17′ 47″ N, 5° 22′ 31″ E
Langue Français
Effectifs 350 (2016)
Président Jean-Luc Chauvin
Site web http://www.ccimp.com/
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (février 2017).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

La Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence (CCIMP) est l’un des 126 établissements français du réseau CCI France [1].

Crée en 1599, elle est la doyenne mondiale des chambres consulaires[2],

Son statut juridique est celui d’un établissement public à caractère administratif[3]. Placée sous la tutelle administrative de l’État[4], elle dispose d'une large autonomie[5].

Elle est administrée par une assemblée de chefs d’entreprises élus par leurs pairs pour cinq ans[6].

Elle a pour missions de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de services privés dans une logique d'appui au développement territorial.

La CCI Marseille Provence représente ainsi les intérêts de 94 000 entreprises et commerçants du territoire des Bouches-du-Rhône (13) hors Pays d'Arles.

Elle emploie 350 collaborateurs.

Depuis le 22 novembre 2016, elle est présidée par Jean-Luc Chauvin[7]. Il est le 47e à présider l’institution, qui a son siège au Palais de la Bourse à Marseille, dont la première pierre fut posée par Louis‐Napoléon Bonaparte en 1852[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, les navires marchands qui naviguaient sous pavillon français se trouvèrent pris pour cible par des pirates dans la mer Méditerranée. Pour les protéger, le Conseil de la ville de Marseille décida de fonder le premier bureau du commerce de l’Histoire, le 5 août 1599[9]. Ce bureau se compose de quatre députés du Commerce, désignés par le Conseil de la ville parmi les hommes d’affaires apparents, dignes, suffisants et solvables.

L’année suivante, le roi Henri IV approuve cette décision par le biais de lettres patentes.

En 1650, le bureau de commerce devient la chambre de commerce et acquiert son indépendance vis-à-vis de la municipalité. Par la suite, les villes de Rouen, de Dunkerque ou encore de Lyon suivent l’exemple marseillais.

Le port de Marseille se voit attribuer, par un édit royal, le monopole du commerce français en 1669. La chambre de commerce reçoit alors la mission d’entretenir les plans d’eau et les quais, avec un budget annuel de 25 000 livres tournois.

L’année suivante, le roi désigne ses « Enfants de langues », chargés de traduire la diplomatie hexagonale à travers le monde. La CCI de Marseille est mandatée pour financer la formation de ses interprètes à Constantinople.

Il faudra attendre l’année 1898 pour voir apparaître le rôle des chambres dans la loi[10].

Le parlement définit ces organismes comme les représentants des intérêts généraux du Commerce et de l’Industrie. Ils doivent fonder et gérer des équipements susceptibles de soutenir la croissance des sociétés et des régions.

Conserver la mémoire économique du territoire[modifier | modifier le code]

Pose de la première pierre de la Bourse à Marseille par l’empereur Napoléon III

La CCI Marseille Provence possède aujourd'hui la charge de deux joyaux du patrimoine économique et culturel marseillais, son siège, le Palais de la Bourse et le musée de la Marine, qui se trouve à l’intérieur[11].

Datant de 1860, le Palais de la Bourse a été le théâtre de la plupart des grandes décisions économiques du département et a abrité les débats menés par de nombreux industriels et commerçants. Le musée illustre, quant à lui, l’évolution maritime et économique de la ville de Marseille, premier port de France et de Méditerranée depuis le XVIe siècle[12].

Le Palais de la Bourse de Marseille figure parmi les 150 dépôts d’archives de l’histoire du travail les plus vastes au monde. Des chercheurs, venus de multiples laboratoires internationaux, consultent régulièrement ses documents.

La salle de lecture permet d’accéder à la collection depuis 1913. Dès sa création en 1599, la CCIMP a conservé des témoignages de la vie économique locale[13].

Entre ces murs, quatre kilomètres linéaires d’archives composées de 80 000 ouvrages, 11 500 gravures, tableaux et aquarelles, ainsi que 100 000 photographies et 4 400 affiches publicitaires témoignent des correspondances commerciales qui se sont tissées autour du bassin méditerranéen.

Leurs Majestés se rendant au banquet offert, dans la nouvelle Bourse par la Chambre de Commerce de Marseille

Une photothèque reste également à la disposition des chercheurs[14].

Missions[modifier | modifier le code]

Le réseau des chambres de commerce et d'industrie est né en 1898 afin de veiller à la prise en compte des intérêts des entreprises et participer à l'élaboration des politiques publiques.

La CCI Marseille Provence inscrit ses actions en fonction de deux axes :  représenter les intérêts des entreprises et contribuer au développement économique du territoire.

Centres de formalités des entreprises[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence immatricule les sociétés.

C’est au sein de son Centre de formalités des entreprises (CFE)[15] que les commerçants ou les sociétés commerciales ayant une activité commerciale effectuent leurs formalités d'inscription, de modification (changement de statut, d'objet social, de capital ou de dirigeant) ou de cessation d'activité (radiation, liquidation, dissolution) au Registre du commerce et des sociétés (RCS).

La CCI Marseille Provence délivre également les cartes professionnelles [16] et autres documents nécessaires pour l'exercice d'une activité immobilière.

Centres de ressources et d'appui des entreprises[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence intervient ensuite comme centre de ressources, d'expertise et d'appui des entrepreneurs tout au long du cycle de vie de l’entreprise, de sa création à la reprise/cession (définition du projet, étude de marché, chiffrage et financement, cadre juridique et social, formalités, profil et compétences etc.).

Gestionnaire d'établissements de formation[modifier | modifier le code]

La CCIMP administre trois établissements de formation, dont les programmes sont établis pour répondre aux besoins des entreprises.:

La CCI Marseille-Provence siège également au conseil d’administration de la KEDGE Business School[20].

La CCIMP accompagne les entreprises sur les questions d’apprentissage[21].

Porte-voix des entreprises auprès des pouvoirs publics[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence intervient auprès des pouvoirs publics locaux, régionaux, nationaux et européens afin que les intérêts des entreprises du commerce, de l’industrie et des services soient représentés au mieux sur leur territoire. Elle contribue par ailleurs à toutes actions qui servent l’attractivité économique du territoire (développement du tourisme d’affaires, de la promotion de la destination, organisation de grands événements sportifs et culturels …)[22].

Elle veille au développement de grands projets structurants pour Aix-Marseille-Provence et à la promotion des filières innovantes à l'instar de : Iter / Cité des énergies, Éolien offshore flottant[23], Aix-Marseille French Tech, Dirigeables charges lourdes[24], Projet Henri-Fabre[25], PIICTO[26], Immunopole...[27]

Contribution aux documents d'urbanisme et d'aménagement[modifier | modifier le code]

Les CCI sont consultées et/ou associés aux documents d’urbanisme et d’aménagement : la CCIMP est considérée dans le code de l’urbanisme comme « Personne Publique Associée » (PPA) à l’élaboration des documents d’aménagement et d’urbanisme. Elle émet à ce titre des avis règlementaires sur différents documents : PLU (plan local d’urbanisme), SCot (schéma de cohérence territoriale), PLH (Programme local de l’Habitat), les projets d’infrastructure de transports[28]

Dans ces documents, elle veille notamment à la prise en compte de l’intérêt des entreprises et du monde économique dans les projets d’aménagement voire à influencer les prises de décisions politiques sur des projets facilitant la vie des entreprises : schéma cohérent de développement des zones d’activités, transports, logements pour les actifs, équilibre habitat/ activités/ déplacements, etc.

Organismes associés[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille-Provence a créé ou contribué à la fondation de multiples organismes chargés de démultiplier son action en matière de développement économique.

Parmi ces organismes, l’Agence de développement économique Provence Promotion soutient, accompagne et informe à titre gracieux les dirigeants souhaitant s’implanter dans les Bouches-du-Rhône[29]; le WTC Marseille Provence qui appartient au réseau des 300 WTC dans le monde, gère un centre de congrès, un centre d'affaires qui fournit aux entreprises des espaces de coworking, des services de domiciliation et de location de bureaux et un centre de formation en langues[30].

L’Association Marseille-Provence 2013 visait à organiser l’attribution du titre de capitale européenne de la culture.

L'implantation[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille-Provence dispose de 9 bureaux sur le territoire Aix-Marseille Provence, et d'une antenne à Paris, située au 10, avenue George V.[31]

Organisation[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence est présidée par un chef d'entreprise élu pour 5 ans.

La mandature 2016-2021 a été installée par le préfet de région le 22 novembre 2016[32] à l’issue d’un scrutin plurinominal majoritaire à un tour (candidats obtenant le plus grand nombre de voix) qui a appelé les 87 102 chefs d’entreprises et commerçants du territoire des Bouches-du-Rhône (hors Pays d'Arles), répartis en trois collèges (commerce, industrie et services), à voter du 20 octobre au 2 novembre 2016[33].

Lors de ces élections, des trois candidats en lice[34], c’est la liste « 13 engagés » portée par Jean-Luc Chauvin[35], ancien président de l’UPE 13, qui est ressortie majoritaire avec 50 sièges à la CCI Marseille Provence et 16 à la CCI PACA. Le taux de participation aux élections a atteint 15,4 %, un taux supérieur à la moyenne nationale[36]

L'élection du nouveau président et l’installation du bureau s’est faite à l’occasion d’une assemblée générale d’installation le 22 novembre 2016 au cours de laquelle Jean-Luc Chauvin est officiellement devenu le 47e président de la CCI Marseille Provence[37], succédant à Jacques Pfister, après deux mandats[38].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Les membres, l'assemblée, le conseil[modifier | modifier le code]

Les membres[modifier | modifier le code]

Les membres des CCI sont élus par leurs pairs pour un mandat de 5 ans pour représenter les intérêts des entreprises du commerce, de l’industrie et des services auprès des pouvoirs publics locaux, régionaux, nationaux et européens. Ils administrent la CCI métropolitaine Marseille Provence, siègent au sein de la CCI régionale PACA, et orientent les missions d’appui aux entreprises et au développement économique du territoire.

Pour être éligible à un mandat dans une CCI, il faut être âgé(e) d'au moins 18 ans, jouir de ses droits civiques et de ne pas être frappé d'une sanction d'interdiction de gérer ou de déchéance. Il n’y a aucune condition de nationalité, ni de limite d'âge pour être élu membre d'une CCI. L’activité ou l’entreprise représentée doit justifier de deux ans d’existence au moment du dépôt de la candidature. Les candidats représentent au sein de la CCI les intérêts généraux de leur activité professionnelle (Commerce, Industrie ou Service). Les candidats se présentent soit pour un mandat régional (CCI de Région) qui leur donne droit à exercer également un mandat territorial, soit pour un mandat territorial.

L'assemblée[modifier | modifier le code]

L’assemblée présidée par Jean-Luc Chauvin est composée de 66 membres élus (30 représentants des services, 19 de l’industrie et 17 pour le commerce), dont 22 siègent aussi à la CCI régionale PACA, 23 membres associés, et 9 conseillers du président[39].

Le Conseil[modifier | modifier le code]

L'Assemblée Générale du 20 janvier 2017 a désigné les membres du Conseil de la CCIMP : Jean-Luc Blanc ; Laurent Amar ; Maurice Wolff ; Elisabeth Coquet-Reinier ; Delphine Defrance; Frédéric Ronal; Nicole Richard-Verspieren; Caroline Sesia-Blanchet; Jean-Daniel Beurnier; Jean-Luc Venturino; Fabrice Alimi[40].

Le réseau consulaire[modifier | modifier le code]

L'ensemble des CCI françaises est piloté par l'établissement national CCI France. Il est constitué d'un maillage de 126 établissements publics nationaux, régionaux et locaux[41].

Le réseau comprend également 115 Chambres de commerce et d'industrie françaises à l'international (CCIFI)[42] réparties dans 85 pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Le réseau: CCIR, CCIT - Services aux entreprises avec CCI.fr », CCI.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  2. cf. Origine et histoire des juridictions consulaires et des Chambres de commerce et d'industrie Françaises : avant-propos de Roland Drago, membre de l'Institut de France, préface de Jean-François Bernardin par André-Pierre Nouvion, Paris, 2002 – (ISBN 9782951436817)
  3. « Les chambres de commerce et d'industrie | Direction Générale des Entreprises (DGE) », sur www.entreprises.gouv.fr (consulté le 15 février 2017)
  4. « La tutelle des CCI et le rôle de la DGE | Direction Générale des Entreprises (DGE) », sur www.entreprises.gouv.fr (consulté le 15 février 2017)
  5. « Le contrôle sur les chambres consulaires - Direccte Provence - Alpes - Côte d'Azur », sur paca.direccte.gouv.fr (consulté le 15 février 2017)
  6. « Organisation et fonctionnement des CCI | Direction Générale des Entreprises (DGE) », sur www.entreprises.gouv.fr (consulté le 15 février 2017)
  7. « Jean-Luc Chauvin, président de la CCI de Marseille Provence : "Être proche sur le terrain" », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  8. « Jean-Luc Chauvin, 47e président de la CCI Marseille Provence | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 15 février 2017)
  9. « La plus ancienne CCI du monde | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 15 février 2017)
  10. « Loi du 9 avril 1898 relative aux chambres de commerce et d'industrie | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 15 février 2017)
  11. « Palais de la Bourse (Marseille) », Wikipédia,‎ (lire en ligne)
  12. « Le Palais de la Bourse, Parlement de l’économie | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 15 février 2017)
  13. « Une CCI au service de la mémoire écomique | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  14. « CCI Marseille-Provence », sur ccimp.orphea.com (consulté le 3 février 2017)
  15. « À quoi sert un centre de formalités des entreprises (CFE) ? - professionnels | service-public.fr », sur www.service-public.fr (consulté le 15 février 2017)
  16. « Carte d'agent immobilier - professionnels | service-public.fr », sur www.service-public.fr (consulté le 3 février 2017)
  17. « À propos du CFAIM », CFAIM,‎ (lire en ligne)
  18. « À propos du GEP », Groupe Ecole Pratique,‎ (lire en ligne)
  19. « Présentation de l'institut supérieur du batiment et des travaux publics », sur www.isba.fr (consulté le 15 février 2017)
  20. (fr) « La gouvernance - Kedge Business School », sur kedge.edu (consulté le 15 février 2017)
  21. « Point A apprentissage | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  22. « Marseille capitale du sport 2017, une question d'image », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  23. « Pourquoi la France pourrait avoir besoin de la Provence pour réussir dans l'éolien flottant | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  24. « Dirigeables : La dispute pour le futur leadership mondial ? | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  25. (fr) « TEAM Henri-Fabre  » Les Partenaires », sur www.projet-henri-fabre.com (consulté le 15 février 2017)
  26. (fr) « PIICTO dessine l’avenir industriel de la zone de Fos », sur InvestInProvence (consulté le 15 février 2017)
  27. Regis TEDONE for atcg-partners, http://www.atcg-partners.com, 2016, « Communauté : Marseille immunopôle », Marseille Immunopôle, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  28. « Les promesses de la Ligne nouvelle PCA | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  29. (fr) « Nos missions en Provence - Investin Provence », sur InvestInProvence (consulté le 15 février 2017)
  30. (fr) « Notre histoire - Centre d'affaires, location de salle, location de bureau, domiciliation d'entreprise, cours de langue : World Trade Center Marseille Provence », Centre d'affaires, location de salle, location de bureau, domiciliation d'entreprise, cours de langue : World Trade Center Marseille Provence, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  31. « Les lieux d'accueil de la CCIMP | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  32. « Jean-Luc Chauvin élu Président de la CCI Marseille Provence | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  33. (fr) Ministère de l'Intérieur, « Elections des membres de la Chambre de Commerce et d'Industrie du 20 oct au 2 nov 2016 / Les élections des chambres consulaires / Les élections / Citoyenneté - Elections / Politiques publiques / Accueil - Les services de l'État dans le département des Bouches-du-Rhône », sur www.bouches-du-rhone.gouv.fr (consulté le 15 février 2017)
  34. « Trois candidats pour présider la Chambre de commerce Marseille-Provence », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  35. (fr) « Porteurs du projet - Convention 13 Engagés », sur www.13engages.fr (consulté le 3 février 2017)
  36. (fr) « Elections aux chambres de commerce et d'industrie », CCI.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  37. « Jean-Luc Chauvin, 47ème président de la CCI Marseille Provence | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  38. « Jean-Luc Chauvin, président de la CCI de Marseille Provence : "Être proche sur le terrain" », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  39. « Les membres de la mandature 2016-2021 | CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 3 février 2017)
  40. (fr) nouvellespublications.com, « CCIMP : le bureau du nouveau président Chauvin », Nouvelles Publications, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  41. (fr) « Le réseau: CCIR, CCIT - Services aux entreprises avec CCI.fr », CCI.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  42. « 115 CCIFI dans 85 Pays | CCI France International », sur www.ccifrance-international.org (consulté le 3 février 2017)