Challenge Roth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Challenge Roth
Description de l'image Logo CHRoth.png.
Généralités
Sport Triathlon
Création 1988-2002
Organisateur(s) Team Challenge
Catégorie International
Périodicité Annuelle
Participants 2 500
Statut des participants Professionnel et amateur
Distance pictogramme d'un nageur 3,8 km
pictogramme d'un cycliste 180 km
pictogramme d'un coureur 42,195 km
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre masculin Drapeau : Belgique Bart Aernouts
féminin Drapeau : Suisse Daniela Ryf
Plus titré(s) masculin Drapeau : Australie Chris McCormack (4)
féminin Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington
féminin Drapeau : Pays-Bas Yvonne van Vlerken (3)
Records masculin Drapeau : Allemagne Jan Frodeno (h 35 min 39 s)
féminin Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington (h 18 min 13 s)

Le Challenge Roth officiellement depuis 2013, DATEV Challenge Roth est le nom d'une compétition de triathlon de format XXL[n 1], qui a lieu en Bavière dans la ville allemande de Roth. Cette compétition prend la suite de l'une des premières compétitions sur distance Ironman qualificative pour l'Ironman World Championship de Kona à Hawaï organisée en Europe sous le nom d'Ironman Europe Roth jusqu'en 2001. Elle fait désormais partie de la série Challenge family organisée par la société privée Team Challenge. Le Challenge Roth n'est plus qualificatif pour le championnat du monde d'Ironman mais reste par son histoire et son taux de participation parmi les principaux événements de triathlon en Europe. En plus de la course sur distance Ironman, cet événement sportif sert régulièrement de support aux championnats d'Allemagne et d'Europe longue distance organisés par la Fédération allemande (DTU) et la Fédération européenne de triathlon (ETU).

Historique[modifier | modifier le code]

En Bavière, des épreuves de triathlon ont lieu à Roth depuis le milieu des années 1980 chaque année, les noms et les distances proposées ont parfois été différents[1].

En 1984, le Franken Triathlon propose 700 m de natation, 40 km de vélo et 10 de course à pied, en 1985 le Bayerische Triathlon-Meisterschaft propose 2 km de natation, 79 de vélo et 20,5 de course à pied. En 1986 le championnat d'Allemagne sur moyenne distance ce pratique sur 2,5 km de natation, 100 de vélo et 25 de course à pied et en 1987, le championnat d'Europe moyenne distance propose 3 km de natation, 92 de cyclisme et 20 de course à pied[1].

L'Ironman Europe[modifier | modifier le code]

En 1988, la première compétition labellisé Ironman en Europe est organisée en Allemagne à Roth. C'est la quatrième course qualificative pour le championnat du monde à Hawaï, après les Ironman Nouvelle-Zélande, Japon et Canada[2].

Dans les années 1990, L'Ironman Europe est un évènement majeur du circuit international de triathlon longue distance qui attire plus de 100 000 spectateurs et qui reçoit plus de 4 000 demandes d’inscription pour 2 700 places maximum. L'évènement permet à de nombreux triathlètes européens en général et allemands en particulier de se qualifier pour le championnat du monde[3].

En 2001 la World Triathlon Corporation décide de ne pas renouveler le contrat d'organisation de l'Ironman Europe Roth, course qualificative pour l'Ironman World Championship de Kona à Hawaï[4]. 2001 est la dernière année d'organisation de cette épreuve à Roth sous ce label, qui fut en 1988 la première course labellisée sur le continent européen Ironman.

Le Challenge Roth[modifier | modifier le code]

Chris McCormack vainqueur 2007 du Challenge Roth

La première édition sous le nom de Challenge Roth a lieu en 2002. Malgré la perte du label Ironman, la compétition continue d'attirer un grand nombre de triathlètes internationaux. Le parcours cycliste étant connu pour être un des plus rapides du monde, la compétition offre ainsi l'opportunité aux compétiteurs d’établir de nouveaux records sur distance Ironman. C'est le cas en 1996, le triathlète allemand Lothar Leder établit un record sous la barre des huit heures en h 57 min 21 s. Il est battu l’année suivante par le Belge Frederik Van Lierde en h 50 min 27 s. Ce record reste invaincu jusqu'en 2011. L'Allemand Andreas Raelert établit cette année-là un nouveau record mondial sur la distance en h 41 min 33 s[5], améliorant le dernier temps de référence de huit minutes. Chez les féminines, la Britannique Chrissie Wellington établit en 2009 un nouveau record en h 31 min 59 s. En 2011 elle bat son propre record mondial avec une temps de h 18 min 13 s[6].

De 2002 à 2009 la course a pour partenaire et principal sponsor la marque anglaise Quelle et porte le nom de « Quelle Challenge Roth », mais à la suite de la mise en liquidation de la Société-mère (Arcandor) et la disparition de cette marque, les courses de 2010 à 2012 ont pour nom officiel « Challenge Roth ». En 2012 la compétition sert de support pour le championnat d’Europe longue distance organisé par la Fédération européenne de triathlon[7]. En 2013 la Société Team Challenge, société organisatrice de l’événement, fondée par Herbert Walchshöfer et aujourd'hui dirigée par ses enfants Félix et Kathrin et sa veuve Alice[8], signe un contrat de partenariat avec la Société allemande Datev[9]. La compétition prend alors le nom officiel de : « Datev Challenge Roth ».

En 2015 pour lutter plus efficacement contre l'aspiration-abri (drafting), l'organisation instaure une pénalité supplémentaire aux cinq minutes d’arrêt à effectuer dans la « boîte de pénalité » (« penality box ») déjà en vigueur : cette nouvelle pénalité, testée sur d'autres compétitions, est intitulée « tour de la honte » et consiste en l’ajout d'une distance supplémentaire d'un kilomètre à effectuer pendant le marathon[10]. Cette même année un nouveau record de popularité est établi avec 260 000 spectateurs sur l'ensemble des trois disciplines[11].

2016 : 15e édition[modifier | modifier le code]

L'édition 2016, 15e sous l'appellation et l'organisation de la société Challenge réunit, fait rare, les doubles champions et championnes du monde d'Ironman et d'Ironman 70.3 2015, sur la même ligne de départ. L'Allemand Jan Frodeno et la Suissesse Daniela Ryf inscrite à la dernière minute après sa mésaventure sur l'Ironman Allemagne, ont donné une dimension hors normes à cette édition anniversaire. L'objectif des deux champions étant clairement de remporter la course et de se frotter au record de vitesse de l'épreuve[12].

Dès le départ, les deux champions font de cette course une démonstration de puissance et de maîtrise tout au long de l'épreuve et ne laissent à leurs adversaires que l'opportunité de s'affronter pour les places secondaires. Il prennent tous les deux rapidement le contrôle de la course au sein de leur catégorie et ne seront jamais inquiétés le long des parcours sur lesquels ils battent des records de vitesse. Les conditions météorologiques étant idéales et le niveau extrêmement élevé des deux champions permettent à tous deux une victoire sans partage, avec en prime pour Jan Frodeno, l'amélioration du record de prés de six minutes. Ce record étant détenu depuis 2011 par son compatriote Andreas Raelert, il ramène la marque sur distance Ironman à h 35 min 39 s. Daniela Ryf sans battre celui détenu par la britannique Chrissie Wellington qui fut aussi une athlète entrainée par l'Australien Brett Sutton, remporte l'épreuve en moins de neuf heures. En h 22 min 4 s, elle s'approche sans le battre, à moins de quatre minutes du record invaincu depuis 2011[12],[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Challenge Roth depuis 2002[modifier | modifier le code]

Palmarès masculin et féminin du Challenge Roth
Masculin Féminin
Année Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze Année Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze
2017-07-09 Drapeau : Belgique Bart Aernouts Drapeau : Royaume-Uni Joe Skipper Drapeau : Allemagne Maurice Clavel 2017 Drapeau : Suisse Daniela Ryf Drapeau : Royaume-Uni Laura Siddall Drapeau : États-Unis Lisa Roberts
2016-07-17 Drapeau : Allemagne Jan Frodeno Drapeau : Royaume-Uni Joe Skipper Drapeau : Allemagne Nils Frommhold 2016 Drapeau : Suisse Daniela Ryf Drapeau : Australie Carrie Lester Drapeau : Pays-Bas Yvonne van Vlerken
2015-07-12 Drapeau : Allemagne Nils Frommhold Drapeau : Allemagne Timo Bracht Drapeau : Australie David Dellow 2015 Drapeau : Pays-Bas Yvonne van Vlerken Drapeau : Australie Carrie Lester Drapeau : Allemagne Anja Beranek
2014-07-20 Drapeau : Allemagne Timo Bracht Drapeau : Allemagne Nils Frommhold Drapeau : Espagne Eneko Llanos 2014 Drapeau : Australie Mirinda Carfrae Drapeau : Royaume-Uni Rachel Joyce Drapeau : Suisse Caroline Steffen
2013-07-14 Drapeau : Luxembourg Dirk Bockel Drapeau : Afrique du Sud James Cunnama Drapeau : Allemagne Timo Bracht 2013 Drapeau : Suisse Caroline Steffen Drapeau : Pays-Bas Yvonne van Vlerken Drapeau : Allemagne Julia Gajer
2012-07-08 Drapeau : Afrique du Sud James Cunnama Drapeau : Allemagne Timo Bracht Drapeau : Suisse Mike Aigroz 2012 Drapeau : Royaume-Uni Rachel Joyce Drapeau : Allemagne Sonja Tajsich Drapeau : Allemagne Julia Gajer
2011-07-10 Drapeau : Allemagne Andreas Raelert Drapeau : Allemagne Sebastian Kienle Drapeau : Nouvelle-Zélande Keegan Williams 2011 Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington Drapeau : Allemagne Julia Wagner Drapeau : Australie Rebekah Keat
2010-07-18 Drapeau : Danemark Rasmus Henning Drapeau : Allemagne Sebastian Kienle Drapeau : Espagne Eneko Llanos 2010 Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington Drapeau : Australie Rebekah Keat Drapeau : République tchèque Tereza Macel
2009-07-12 Drapeau : Allemagne Michael Göhner Drapeau : Australie Pete Jacobs Drapeau : Nouvelle-Zélande Richard Ussher 2009 Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington Drapeau : Australie Rebekah Keat Drapeau : Royaume-Uni Catriona Morrison
2008-07-13 Drapeau : France Patrick Vernay Drapeau : Australie Pete Jacobs Drapeau : Danemark Torbjørn Sindballe 2008 Drapeau : Pays-Bas Yvonne van Vlerken Drapeau : Hongrie Erika Csomor Drapeau : Nouvelle-Zélande Gina Ferguson
2007-06-24 Drapeau : Australie Chris McCormack Drapeau : Espagne Eneko Llanos Drapeau : Australie Pete Jacobs 2007 Drapeau : Pays-Bas Yvonne van Vlerken Drapeau : Nouvelle-Zélande Joanna Lawn Drapeau : Australie Belinda Granger
2006-07-02 Drapeau : Australie Chris McCormack Drapeau : Allemagne Faris Al-Sultan Drapeau : Nouvelle-Zélande Kieran Doe 2006 Drapeau : Nouvelle-Zélande Joanna Lawn Drapeau : Australie Belinda Granger Drapeau : Canada Karen Holloway
2005-07-03 Drapeau : Australie Chris McCormack Drapeau : Allemagne Alexander Taubert Drapeau : Allemagne Timo Bracht 2005 Drapeau : Australie Belinda Granger Drapeau : Allemagne Nicole Leder Drapeau : Allemagne Ute Mückel
2004-07-04 Drapeau : Australie Chris McCormack Drapeau : Allemagne Faris Al-Sultan Drapeau : Allemagne Timo Bracht 2004 Drapeau : Allemagne Nicole Leder Drapeau : Australie Belinda Granger Drapeau : Allemagne Ute Mückel
2003-07-06 Drapeau : Allemagne Lothar Leder Drapeau : Australie Chris McCormack Drapeau : France François Chabaud 2003 Drapeau : Allemagne Nicole Leder Drapeau : Allemagne Heike Funk Drapeau : Hongrie Erika Csomor
2002-07-07 Drapeau : Allemagne Lothar Leder Drapeau : Nouvelle-Zélande Cameron Brown Drapeau : Allemagne Thomas Hellriegel 2002 Drapeau : Allemagne Nina Kraft Drapeau : Hongrie Erika Csomor Drapeau : Allemagne Nicole Leder
Records de victoires du Challenge Roth
Records de victoires Triathlète Données Années
Plus grand nombre de victoires féminin Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington 3 2007, 2008, 2009
Plus grand nombre de victoires masculin Drapeau : Australie Chris McCormack 4 2004, 2005, 2006, 2007
Record de temps féminin Drapeau : Royaume-Uni Chrissie Wellington h 18 min 13 s 2011
Record de temps masculin Drapeau : Allemagne Jan Frodeno h 35 min 39 s 2016

Ironman Europe de 1988 à 2001[modifier | modifier le code]

Palmarès masculin et féminin de l'Ironman Europe
Masculin Féminin
Année Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze Année Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze
2001 Drapeau : Allemagne Lothar Leder Drapeau : Allemagne Andreas Niedrig Drapeau : Nouvelle-Zélande Cameron Brown 2001 Drapeau : Allemagne Nina Kraft Drapeau : États-Unis Gina Kehr Drapeau : Allemagne Nicole Leder
2000 Drapeau : Allemagne Lothar Leder Drapeau : Allemagne Thomas Hellriegel Drapeau : Allemagne Andreas Niedrig 2000 Drapeau : Canada Heather Fuhr Drapeau : Canada Lisa Bentley Drapeau : Allemagne Ute Mückel
1999 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Allemagne Thomas Hellriegel Drapeau : Allemagne Andreas Niedrig 1999 Drapeau : Australie Joanne King Drapeau : Allemagne Nina Kraft Drapeau : Allemagne Ute Mückel
1998 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Allemagne Lothar Leder Drapeau : Allemagne Andreas Niedrig 1998 Drapeau : Allemagne Katja Schumacher Drapeau : États-Unis Susan Latshaw Drapeau : Canada Melissa Spooner
1997 Drapeau : Belgique Luc Van Lierde Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Allemagne Lothar Leder 1997 Drapeau : États-Unis Susan Latshaw Drapeau : Danemark Suzanne Nielsen Drapeau : Allemagne Katja Schumacher
1996 Drapeau : Allemagne Lothar Leder Drapeau : Allemagne Rainer Müller-Hörner Drapeau : Pays-Bas Jan van der Marel 1996 Drapeau : Allemagne Ute Mückel Drapeau : États-Unis Lauren Alexander Drapeau : Canada Lori Bowden
1995 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Allemagne Thomas Hellriegel Drapeau : Allemagne Lothar Leder 1995 Drapeau : États-Unis Paula Newby-Fraser Drapeau : Pays-Bas Katinka Wiltenburg Drapeau : États-Unis Susan Latshaw
1994 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Hongrie Péter Kropkó Drapeau : Allemagne Rainer Müller 1994 Drapeau : États-Unis Paula Newby-Fraser Drapeau : États-Unis Susan Latshaw Drapeau : Pays-Bas Katinka Wiltenburg
1993 Drapeau : Chili Cristián Bustos Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Hongrie Péter Kropkó 1993 Drapeau : Pays-Bas Katinka Wiltenburg Drapeau : Pays-Bas Ada van Zwieten Drapeau : Allemagne Susanne Götze
1992 Drapeau : Pays-Bas Jos Everts Drapeau : États-Unis Ray Browning Drapeau : Suisse Roy Hinnen 1992 Drapeau : Zimbabwe Paula Newby-Fraser Drapeau : Pays-Bas Thea Sybesma Drapeau : États-Unis Krista Whelan
1991 Drapeau : Finlande Pauli Kiuru Drapeau : Pays-Bas Mark Koks Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck 1991 Drapeau : Pays-Bas Thea Sybesma Drapeau : Australie Jan Wanklyn Drapeau : Pays-Bas Irma Zwartkruis
1990 Drapeau : Finlande Pauli Kiuru Drapeau : Hongrie Péter Kropkó Drapeau : États-Unis Ken Glah 1990 Drapeau : Australie Jan Wanklyn Drapeau : Allemagne Elke Oetermann Drapeau : Pays-Bas Ada van Zwieten
1989 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck Drapeau : Pays-Bas Axel Koenders Drapeau : Suisse Roy Hinnen 1989 Drapeau : Allemagne Simone Mortier Drapeau : Allemagne Elke Oetermann Drapeau : Finlande Ghita Jarlström
1988 Drapeau : Pays-Bas Axel Koenders Drapeau : Allemagne Dirk Aschmoneit Drapeau : Allemagne Micha Schuler 1988 Drapeau : Allemagne Rita Keitmann Drapeau : États-Unis Bonnie Barton Drapeau : Danemark Heidi Nilsen

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours de natation est d'environ 3,8 km dans le Canal Rhin-Main-Danube à Hilpoltstein[14].

Le parcours vélo est de 180 kilomètres et s’effectue en deux tours de 86 km plus un parcours de 8 km; la boucle passe par la montée du Greding[14] dit également « la montagne solaire » (localité très lumineuse qui met en évidence le lieu), mais également par l'ascension du Kalvarienberg et finit sur la montée de la côte de Solarberg[15], avant de rejoindre Eckersmühlen (considéré comme « le refuge de la bière ») pour un retour à Roth[16].

La course à pied de 42,195 km s'effectue sur un circuit délimité en une double voie et tournant le long du canal Main-Danube. Depuis 2010, avant l'arrivée, le tracé passe par le « Rother-foire » et une ultime petite boucle d’environ 2 km vers le centre-ville de Roth. Les 200 derniers mètres possèdent la particularité de s'effectuer dans une aire d'arrivée montée pour la circonstance avec un écran géant[15].

En 2016, le parcours course à pied est largement modifié. Il s'effectue en deux boucles en aller-retour qui traverse, les villes de Roth et de Büchenbach en suivant le canal. Le parcours est légèrement plus vallonné mais offre un avantage spectaculaire en faisant passer plusieurs fois les triathlètes devant les plus grands rassemblements de public du parcours[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dénomination officielle selon l'I.U.T de la distance dénommée Ironman de 3,8 km de natation, 180 km de cyclisme sur route, 42,195 km de course à pied, soit 226 km au total.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sonderbeilage Challenge Roth 2011 in den Regionalausgaben Roth-Hilpoltsteiner Volkszeitung, Hilpoltsteiner Zeitung und dem wöchentlichen Wochenanzeiger der Nürnberger Nachrichten, 8. juillet 2011, p.26.
  2. « Ironman Media Guide 2010 » [PDF], sur www.triathlon.de (consulté le 12 mai 2016).
  3. (en) « Ironman Kona Results Analysis by Country », sur www.runtri.com, (consulté le 12 mai 2012).
  4. (en) « History Challenge », sur www.challenge-roth.com (consulté le 13 décembre 2014).
  5. (en) « Andreas Raelert breaks world record », sur www.triathlon.competitor.com (consulté le 13 décembre 2014).
  6. (en) « Chrissie Wellington breaks her own world record in Roth », sur www.news.bbc.co.uk (consulté le 13 décembre 2014).
  7. (en) « ETU European Championships At Challenge Roth », sur www.triradar.com (consulté le 13 décembre 2014).
  8. (en) « Team Challenge », sur www.challenge-roth.com (consulté le 12 décembre 2014).
  9. (de) « Datev wird neuer Sponsor des Challenge Roth », sur www.nordbayern.de (consulté le 13 décembre 2014).
  10. « Lutte anti-drafting : le tour de la honte, une réussite? », sur http://www.trimes.org/, (consulté le 15 juillet 2015).
  11. (en) « Challenge Roth Results And Images », sur www.trstriathlon.com (consulté le 17 juillet 2015).
  12. a et b « Frodeno et Ryf s'imposent magistralement, record du monde en prime pour l'Allemand ! », sur redaction.triathlete.fr, (consulté le 19 juillet 2016).
  13. Alexandre Saint-Jalm-date=18/07/2016, « Daniela Ryf avait aussi rendez-vous avec l’histoire. 8:22:04 à Challenge Roth. », sur www.trimes.org (consulté le 19 juillet 2016).
  14. a et b (en) « Information for spectators », sur www.challenge-roth.com (consulté le 14 décembre 2014).
  15. a et b « Roth en folie », Trimag, no 58,‎ , p. 12-14.
  16. « Challenge Roth parcours cyclisme », sur www.openrunner (consulté le 15 décembre 2014).
  17. Alexandre Saint Jalm, « Challenge Roth évolue en changeant de parcours. », sur www.trimes.org, (consulté le 6 janvier 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) Sascha Deforth, Datev Challenge Roth 2014, Blurb Incorporated, (ISBN 9781320094054).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]