Chalcides viridanus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chalcides viridanus
Description de l'image Chalcides viridanus2.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Scincinae
Genre Chalcides

Espèce

Chalcides viridanus
(Gravenhorst, 1851)

Synonymes

  • Gongylus viridanus Gravenhorst, 1851
  • Chalcides simonyi Steindachner, 1891
  • Chalcides polylepis simonyi Steindachner, 1891
  • Chalcides polylepis occidentalis Steindachner, 1900

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Chalcides viridanus est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Répartition selon l'UICN de l'espèce Chalcides viridanus (consulté le 21 décembre 2012). Cette répartition n'inclut pas la distribution de Chalcides simonyi Steindachner, 1891.
Répartition selon l'UICN de l'espèce Chalcides viridanus (consulté le 21 décembre 2012). Cette répartition n'inclut pas la distribution de Chalcides viridanus Gravenhorst, 1851.

Cette espèce est endémique des îles Canaries. Elle se rencontre sur les îles de Tenerife, de Fuerteventura, de Lanzarote, de La Gomera, d'El Hierro et de Los Lobos[2].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Pour de nombreux auteurs Chalcides simonyi Steindachner, 1891 est une espèce à part entière[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Chalcides viridanus (Wroclaw zoo).JPG

Ce lézard vit dans de nombreux types d'habitats : forêts, zones rocheuses, zones sablonneuses, cultures, ainsi que dans les zones urbaines. Il peut se rencontrer jusqu'à 2 000 m d'altitude. Il atteint environ 18 cm et est principalement diurne.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette espèce, viridanus, vient du latin viridis, « vert »[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Gravenhorst, 1851 : Über die im Zoologischen Museum der Universität Breslau befindlichen Wirtelschleichen (Pseudosaura), Krüppelfüssler (Brachypoda) und einige andere, denselben verwandte Reptilien aus dem Zünften der Schleichen und Dickzüngler. Nova Acta Academiae Caesarae Liopoldina Carolinae Germaninicae Naturae, vol. 23, p. 291-394 (texte original).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature », , 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)