Chaire à prêcher de l'église Saint-Étienne de Jargeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chaire à prêcher de l'église Saint-Étienne de Jargeau
Chaire de l'église Saint-Étienne de Jargeau 1.jpeg

La chaire à prêcher dans l'église Saint-Étienne

Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Culte catholique
Style
Rocaille
Matériau
Fer forgé, bois
Construction
Hauteur
6 mètres
Propriétaire
Commune de Jargeau
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Centre-Val de Loire
Département
Arrondissement
Commune
Adresse
Place du Grand-Cloître
Accès et transport
Stationnement
Boulevard Carnot
Autobus
Coordonnées
Localisation sur la carte du Centre-Val de Loire
voir sur la carte du Centre-Val de Loire
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Loiret
voir sur la carte du Loiret
Red pog.svg

La chaire à prêcher de l'église Saint-Étienne de Jargeau est une chaire située dans l'église Saint-Étienne de Jargeau dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire[1].

La chaire date de la moitié du XVIIIe siècle et est classée monument historique au titre d'objet depuis 1911.

Géographie[modifier | modifier le code]

La chaire à prêcher est installée dans l'église Saint-Étienne de Jargeau située dans le centre ville de la commune sur la place du Grand-Cloître.

Description[modifier | modifier le code]

L'inscription Perdoux m'a fait visible le long de l'escalier

La chaire à prêcher est de forme hexagonale, elle est suspendue et construite principalement en fer forgé de style rocaille[1].

Le monument a été réalisé sous le règne du roi de France Louis XV en 1755[1].

Elle a été forgée par le ferronnier Perdoux et porte, le long de l'escalier, l'inscription suivante : « Fait par les soins de Messire I.F. Dubourg, chanoine curé, I. Juteau, P. Tondu Gaziers, P. Perdoux m'a fait ». Elle est classée monument historique le 16 mai 1911[1].

Elle est adossée au deuxième pilier nord de la nef en partant du chœur et suspendue. Elle est composée d'une cuve hexagonale que soutient un culot en dome[1]. Le dorsal, qui s'appuie sur le pilier est fait d'un panneau galbé en plan flanqué de volutes[1].

La chaire est dotée d'un escalier tournant avec portillon. Elle est faite en fer forgé et en tôle percée. Les marches, le dorsal et l’abat-voix sont en bois, la pomme de la rampe est en cuivre et de la toile de jute verte est apposée contre les panneaux de la cuve[1].

La chaire été restaurée entre 1951 et 1972[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « La chaire », notice no IM45000023 sur la base Palissy

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]