Chafik Shimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shimi.
Chafik Shimi
Description de cette image, également commentée ci-après
Chafik Shimi en janvier 2010
Nom de naissance Mohamed Chafik
Naissance (70 ans)
Casablanca, Maroc
Nationalité Marocain
Profession scénariste
dialoguiste
metteur en scène
réalisateur
directeur d'acteur
acteur
Site internet www.ChafikProduction.com

Mohamed Chafik Shimi dit Chafik Shimi (en arabe :شفيق السحيمي) est un scénariste, dialoguiste, metteur en scène, réalisateur, directeur d'acteur et acteur marocain né à Casablanca le 23 février 1948. Il a traduit et introduit le théâtre de Bertolt Brecht au Maroc dans les années 1970 et est particulièrement connu pour avoir réalisé le feuilleton Wouja'e Trabe, adapté de La Terre d'Émile Zola.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires il part deux ans au Liban. En revenant du Moyen-Orient, il se met à faire du théâtre amateur et traduit des pièces de Bertolt Brecht, auteur qu’il fera connaître au public marocain avec la collaboration de l’Institut Goethe de Casablanca. Il part en France où il décide de poursuivre des études de sociologie, puis d’économie. Deux ans plus tard, il change définitivement d’orientation et opte pour le département études théâtrales et cinématographiques de l’Université Paris VIII.

Il rentre alors au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD) de Paris où il reçoit une formation d’acteur sous la direction de Pierre Debauche, Marcel Bluwal, Antoine Vitez, Jean-Pierre Michaël et Michel Bouquet. En parallèle, il fréquente l’École du Louvre et y suit 4 ans des cours d’histoire de l'art. Chafik Shimi développe pendant cette période tout un travail sur le jeu du conteur et de l’acteur.

Chafik Shimi obtient en 1989 son doctorat d'État sur Identités du théâtre marocain[1].

Il est appelé en 1989 par Mohamed Benaïssa, Ministre de la culture de l’époque au Maroc, pour diriger l’Institut supérieur des arts dramatiques et de l'animation culturelle (ISADAC) à Rabat. Il s’y retrouve dans un poste d’enseignant parmi d’autres enseignants n’ayant aucun rapport avec le domaine de la création théâtrale, cinématographique ou audiovisuelle. Chafik Shimi quitte alors l’ISADAC pour enseigner le théâtre au sein du département de langue et de littérature française de l'Université Mohammed V de Rabat. Il fonde le Théâtre universitaire à Rabat. Plus de 200 étudiants et étudiantes participent à cette expérience d’une année.

En 1990, Chafik Shimi retourne à Paris pour continuer à enseigner le théâtre, à jouer et mettre en scène des pièces de théâtre en France, aux Pays-Bas et en Tunisie.

Chafik Shimi décide de remonter une troupe de théâtre dans son propre pays et rentre au Maroc en 1998. En décembre 1999, il crée la compagnie théâtrale Lamalif.

Le Théâtre Lamalif s’enracine dans le théâtre de Bertolt Brecht, de Peter Weiss, de Karl Valentin et de Sławomir Mrożek. Son animateur, Chafik Shimi, a vécu toute l’évolution du théâtre contemporain du Maroc et d’ailleurs, qu’il s’agisse du théâtre épique, d’agitation, d’indignation, de critique, de satire politique ou de théâtre documentaire.

Chafik Shimi a fait évoluer son écriture dramatique et scénique vers un théâtre de proximité, un théâtre qui parle aux citoyens sans chercher à usurper le rôle du politicien.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre télévisées[modifier | modifier le code]

Feuilletons télévisés[modifier | modifier le code]

Chafik Shimi acteur dans la serie Wouja'e trab
  • Al Aïn Wa Al Matfya (juillet 2002), feuilleton de 23 épisodes, réalisé et adapté de Manon des sources et Jean de Florette de Marcel Pagnol. Diffusé sur la TVM en 2002
  • Wouja’e Trabe, feuilleton de 30 épisodes de 52 minutes, réalisé et adapté de La Terre d'Émile Zola. Diffusé sur 2M en 2006
  • Tarrikte el Bettache, feuilleton de 30 épisodes de 52 minutes réalisé et adapté des Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski. Diffusé sur 2M en 2008
  • Chouk Essedra [2], feuilleton de 60 épisodes de 52 minutes adapté du roman Les Misérables de Victor Hugo et transposé à la période de lutte du peuple marocain pour son indépendance de 1933 à 1956. En cours de production pour le compte de la SNRT.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous la direction d’André Veinstein Rapporteurs : Abdelkebir Khatibi et Jacques Clancy Membres du jury : Jean-Marie Pradier et Georges Lapassade. Mention Très honorable à l'unanimité. Publiée en 1989 à l'Université de Lille III sous le N° 0294 -1767. Inscrit par la commission compétente de la section 18 Arts : Plastique, du Spectacle, Musique, Esthétique, Sciences de l'Art sur la liste de qualification aux fonctions de Maître de Conférences N° 9221800236, la liste de qualification est publiée au journal officiel de la République Française le 15/6/1992.
  2. Article du journal marocain Libération du 7 avril 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]