Chōjirō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chōjiro)
Chōjirō
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
長次郎Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Sponsor

Chōjirō (長次郎?), ou Rakuchōjirō (楽長次郎?), né en 1516, à Kyoto, et mort en 1589 ou 1590, est un potier japonais, fondateur du style raku-yaki.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bol à thé noir dans le style raku, attribué à Chōjirō[1].

Chōjirō, ou Rakuchōjirō[2] , né en 1516 à Kyoto, au Japon, est un potier japonais, fondateur du style raku-yaki. Il est le fils d'un certain Ameya[l 1], artisan potier, originaire du continent (de Chine ou de Corée, selon les sources)[3],[4].

Sa rencontre avec le maître de thé Sen no Rikyū (1522 - 1591) l'amène, à la demande de Rikyū, à créer des bols à thé destinés à la cérémonie du thé, le chanoyu, empreinte de l'influence du zen[3]. Les bols ne doivent pas détourner l'attention par leur beauté ou leur raffinement. Chōjirō produit des bols, exclusivement rouges ou noirs, d'aspect simple et sans décoration, qui reflétent les idéaux du wabi (beauté trouvée dans la simplicité et la sobriété).

Jōkei[l 2], fils de Tanaka Sōkei[l 3] et de Sōmi[l 4],[5], la sœur de la femme de Chōjirō, également potier et perpétuant le travail de Chōjirō, reçoit un sceau de la part du shōgun Toyotomi Hideyoshi qui l'autorise à rajouter à son nom : Raku[3], un terme difficilement traduisible mais dont le sens principal est « plaisir » ou « confort ». Ceci marque le début du style de poterie raku-yaki. Chōjirō devint ainsi le fondateur de la dynastie raku qui est toujours active, et dont le représentant actuel est le quinzième du nom : Kichizaemon[l 5], né en 1949.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes lexicales bilingues[modifier | modifier le code]

  1. Ameya (阿米夜?).
  2. Jōkei (常慶?).
  3. Tanaka Sōkei (田中 宗慶?).
  4. Sōmi (宗味?).
  5. Kichizaemon (吉左衛門?).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 黒楽茶碗 Black Raku Tea Bowl early 17th century », sur www.metmuseum.org (consulté le 9 avril 2020)
  2. (ja) Asahi Shinbun, « 楽長次郎 » [« Rakuchōjirō »], sur Kotobank,‎ (consulté le 9 avril 2020).
  3. a b et c (ja) Asahi Shinbun, « 長次郎 » [« Chōjirō »], sur Kotobank,‎ (consulté le 9 avril 2020).
  4. (en) « Raku ware », sur www.raku-yaki.or.jp, Raku Museum, (consulté le 9 avril 2020).
  5. (en) Raku Kichizaemon XV et Raku Atsundo, Raku: A Legacy of Japanese Tea Ceramics, Seigensha, , 346 p. (ISBN 9784861524615).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]