Chênée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chênée
La confluence de la Vesdre et de l'Ourthe
La confluence de la Vesdre et de l'Ourthe
Blason de Chênée
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Liège
Commune Liège
Code postal 4032
Zone téléphonique 04
Démographie
Gentilé Chênéen(ne)
Géographie
Coordonnées 50° 36′ nord, 5° 36′ est
Localisation
Localisation de Chênée dans la Ville de Liège
Localisation de Chênée dans la Ville de Liège

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
Chênée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Chênée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Chênée

Chênée (en wallon Tchinnêye)[1] est une section de la ville belge de Liège située en Région wallonne dans la province de Liège.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977. Le quartier de Mehagne faisait partie de cette entité jusqu'au , date à laquelle il a été rattaché à la commune de Chaudfontaine, quartier d'Embourg.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom Chênée provient sûrement du mot chênaie, le rapprochement en est d'autant plus facile que le blason de Chênée, avec ses 3 losanges, représente des feuilles de chêne.

Historique[modifier | modifier le code]

L'existence de la localité est attestée pour la première fois au XIIe siècle dans une charte, sous l'appellation Kesneies. Mais il est aisé de croire que des maisons et des commerces se trouvaient à cet endroit déjà du temps des Gaulois. Au confluent de la Vesdre et de l'Ourthe, la position de Chênée en fait un point de passage quasi obligé pour de nombreuses raisons. Jehan de Sougné, chevalier en 1270, avoué de Chênée, portait de sable à trois rotures d'or (fond de Seny- Heid de Villers).

Autrefois partie du bailliage de Jupille, Chênée ne fut intégrée à la principauté de Liège qu'à partir de 1266 lors du don par l'évêque de Verdun du bailliage de Jupille à Henri de Gueldre alors prince-évêque de Liège. Elle fut érigée en commune sous le régime français. Elle fut intégrée en 1977 à la ville de Liège, lors de la politique de fusion des communes.

Le nom de cette localité est également rattaché au verre, cela est dû à l'existence dès la fin du XVIIIe siècle à la présence d'une verrerie (la verrerie Grandchamps spécialisé dans la confection de bouteilles pour l'eau de Spa).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en prononçant la nasale "in": Tchin.nêye /ʧɛ̃.'nɛːj/, forme normalisée correspondant à la forme locale dénasalisée "Tchênêye" /ʧɛː.'nɛːj/, mais on entend(ait) aussi Tchêynêye /ʧɛːj.'nɛːj/, Tchên.nêye /ʧɛːn.'nɛːj/ (Jean Haust, dictionnaire français-wallon), Tchègnêye /ʧɛ.'ɲɛːj/ ou Tchingnêye /ʧɛː.'ɲɛːj/ (Pablo Sarachaga, témoignages oraux au 21e siècle).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Maison communale de Chênée

Sur les autres projets Wikimedia :