Chérie, j'ai rétréci les gosses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chérie, j'ai rétréci les gosses
Titre québécois Chérie, j'ai réduit les enfants
Titre original Honey, I Shrunk the Kids
Réalisation Joe Johnston
Scénario Ed Naha
Tom Schulman
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Silver Screen Partners III
Buena Vista Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Aventure
Durée 93 minutes
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chérie, j'ai rétréci les gosses ou Chérie, j'ai réduit les enfants au Québec et au Nouveau-Brunswick (Honey, I Shrunk the Kids) est une comédie américaine réalisée par Joe Johnston, sortie en 1989.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Wayne Szalinski est un savant excentrique qui a transformé sa maison en véritable laboratoire, au grand désespoir de ses voisins, les Thompson, qui ne supportent plus le bruit quotidien du fer à souder. La dernière invention de Szalinski est une machine capable de miniaturiser la matière qu'il garde dans son grenier à l'écart de sa femme Diane et de leurs deux enfants, Amy et Nick.

Un jour, une balle de baseball lancée par Ron, le fils cadet des Thompson, déclenche l'appareil. Alors qu'Amy, Nick, Ron et son grand frère Russ Jr. tentent de récupérer la balle perdue au grenier, la machine les réduit à la taille d'une tête d'épingle. Mis à la poubelle par Szalinski qui pense que son invention ne fonctionnera jamais, les quatre minuscules enfants se retrouvent alors dans le jardin qui prend des allures de jungle impénétrable et menaçante…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'IMDb[1].

Réception[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film a engrangé plus de 20 millions de dollars de recettes dès son premier week-end. Il totalisera finalement 130 724 172 dollars sur le sol américain (5ème plus gros succès au box-office de l'année 1989), et 222 724 172 dollars dans le monde pour un budget d'environ 18 millions de dollars[3].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Les familles Szalinski et Thompson sont réparties en quatre paires de membres aux personnalités parfaitement opposées :

  • Les pères : Wayne est un homme brillant, créatif et sûr de lui ; Russ Sr. est un homme râté, idiot et plein de préjugés.
  • Les mères : Diane travaille comme agent immobilier ; Mae est femme au foyer.
  • Les aînés : Amy est une fille dynamique et bien dans sa peau cool responsable ; Russ Jr. est un garçon paresseux et complètement paumé généreux et courageux plutôt positif
  • Les cadets : Nick est aussi intelligent que son père rêveur  ; Ron est aussi stupide que le sien. bavard et borné garçon sentimental et très gentil panique vite

Distinctions[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Ce film aura deux suites intitulées Chérie, j'ai agrandi le bébé (Honey, I Blew Up the Kid, 1992) de Randal Kleiser et Chérie, nous avons été rétrécis (Honey, We Shrunk Ourselves, 1997) de Dean Cundey.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Les parcs Disney reprennent les personnages de ce film pour le besoin de la projection tridimensionnelle intitulée Chérie, j'ai rétréci le public (Honey, I Shrunk The Audience) en 1998, sous la réalisation de Randal Kleiser.

La production transporte ce film sous forme de série, sous le même titre (Honey, I Shrunk the Kids: The TV Show), en 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Chérie, j'ai rétréci les gosses sur l’Internet Movie Database
  2. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 270
  3. (en) « Honey, I Shrunk the Kids (1989) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 25 février 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]