Chénopode bon-Henri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blitum bonus-henricus, Chenopodium bonus-henricus

Blitum bonus-henricus
Description de cette image, également commentée ci-après
Chénopode bon-Henri
Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Noyau des Dicotylédones vraies
Ordre Caryophyllales
Famille Amaranthaceae
Genre Blitum

Nom binominal

Chenopodium bonus-henricus
L., 1753

Synonymes

  • Agathophytum bonus-henricus (L.) Moq.[1]
  • Blitum bonus-henricus (L.) C. A. Meyer in Ledeb.[1]
  • Orthosporum bonus-henricus (L.) T. Nees[1]

Blitum bonus-henricus, le chénopode bon-Henri, ansérine bon-Henri ou herbe du bon Henri, est une espèce de plantes angiospermes du genre Blitum de la famille des Chenopodiaceae ou des Amaranthaceae selon les classifications. C'est une plante herbacée dont les feuilles sont consommées cuites. Son nom vient du roi Henri IV qui aurait découvert son importance sur le plan culinaire.

Dénominations[modifier | modifier le code]

  • Noms scientifiques valides : Blitum bonus-henricus (Linnaeus) C.A. Meyer[2] ou Chenopodium bonus-henricus L. [3]
  • Noms vulgaires (vulgarisation scientifique) recommandés ou typiques en français : chénopode du bon Henri[4],[5], chénopode bon-Henri[6] (aussi écrit bon-henri[4] ou Bon-Henri[2]), ansérine bon-Henri (aussi écrit bon-henri[7] ou Bon-Henri[2]) ou encore herbe du bon Henri[4],[6],
  • Autres noms vulgaires ou noms vernaculaires (langage courant), pouvant désigner éventuellement d'autres espèces : bon-henri[7] (ou Bon-Henri[2]), arroche Bon-Henri[7], épinard sauvage[4],[6],[7],[2], sarron[4], toute-bonne[6],[7] (à éviter[4]).

Description[modifier | modifier le code]

Aspect général

C'est une plante annuelle ou pérenne avec une tige épaisse, dressée, de 20 à 60 cm de haut, farineuse sur les jeunes pousses. Les nombreuses feuilles d'un vert foncé ont une longueur de 50 à 100 mm et sont larges, luisant, de forme triangulaire ou en fer de flèche, sont souvent ondulées sur les bords. Cette plante peut être confondue avec le Datura qui, lui, est très toxique.

Les fleurs sont produites dans un grand épi presque sans feuilles de 100 à 300 mm de long; chaque fleur est très petite (3-5 mm de diamètre), verte, avec cinq sépales. La floraison a lieu de juin à septembre.

Les graines sont vert-rouge, 2-3 mm de diamètre.

Habitat[modifier | modifier le code]

On rencontre le chénopode bon-Henri à l'état sauvage entre 200 et 2 600 m d'altitude, dans les reposoirs à bestiaux et autres endroits où sont déposées des déjections azotées des animaux. Ce n'est pas une plante protégée.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite en 1753 par Carl Linnaeus comme Chenopodium bonus-henricus dans Species Plantarum. Jusqu'en 2012, l'espèce était habituellement incluse dans le genre Chenopodium, mais la recherche génétique moléculaire a révélé qu'elle n'appartient pas vraiment à ce genre. Il semble être plus étroitement lié au genre Spinacia, et est maintenant placé dans le genre Blitum dans la tribu Anserineae[8]. Le nom scientifique Blitum bonus-henricus a été utilisé pour la première fois par Ludwig Reichenbach en 1832.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les jeunes pousses sont coupées au printemps à environ 20 cm de hauteur et sont cuites à la vapeur. Plus tard dans l'année, les feuilles s'utilisent comme celles des épinards.

Culture[modifier | modifier le code]

C'est une plante vivace résistante aux basses températures, qui aime les terres riches et pousse volontiers à l'ombre car elle craint la sécheresse. Semé au printemps ou à l'automne, le chénopode bon-Henri produit des feuilles à couper à partir de l'année suivante et durant quatre à cinq ans[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c BioLib, consulté le 17 février 2016
  2. a, b, c, d et e Nom en français d'après la fiche de cette espèce dans Brouillet et al. 2010+. VASCAN (Base de données des plantes vasculaires du Canada) de Canadensys.
  3. GRIN, consulté le 27 septembre 2015
  4. a, b, c, d, e et f Tela Botanica (France métro), consulté le 27 septembre 2015
  5. Nom en français d'après l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  6. a, b, c et d Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  7. a, b, c, d et e Nom en français d'après le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française.
  8. (en) Susy Fuentes-Bazan, Pertti Uotila, Thomas Borsch, A novel phylogeny-based generic classification for Chenopodium sensu lato, and a tribal rearrangement of Chenopodioideae (Chenopodiaceae), Willdenowia, , p. Vol. 42, No. 1, p. 18.
  9. Chénopode Bon-Henri sur le site de Rustica, consulté le 27 septembre 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bases taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Autre lien externe[modifier | modifier le code]