Chénopode bon-Henri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chénopode Bon-Henri)
Aller à : navigation, rechercher

Chenopodium bonus-henricus, Blitum bonus-henricus

Chenopodium bonus-henricus L., le chénopode bon-Henri ou herbe du bon Henri, est une espèce qui fait partie des plantes de la famille des Chénopodiacées (Chenopodiaceae). C'est une plante herbacée dont les feuilles sont consommée cuites. Son nom vient du roi Henri IV qui aurait découvert son importance sur le plan culinaire.

Dénominations[modifier | modifier le code]

  • Nom scientifique valide : Chenopodium bonus-henricus L. [1] ou Blitum bonus-henricus (Linnaeus) C.A. Meyer[2]
  • Noms vulgaires (vulgarisation scientifique) recommandés ou typiques en français : chénopode du bon Henri[3],[4], chénopode bon-Henri[5] (aussi écrit bon-henri[3] ou Bon-Henri[2]) ou encore herbe du bon Henri[3],[5],
  • Autres noms vulgaires ou noms vernaculaires (langage courant), pouvant désigner éventuellement d'autres espèces : ansérine bon-Henri[5] (aussi écrit bon-henri[6] ou Bon-Henri[2]), bon-henri[6] (ou Bon-Henri[2]), arroche Bon-Henri[6], épinard sauvage[3],[5],[6],[2], sarron[3], toute-bonne[5],[6] (à éviter[3]).

Description[modifier | modifier le code]

Aspect général

Le chénopode bon-Henri a une tige épaisse, dressée, de 20 à 60 cm de haut, farineuse sur les jeunes pousses. Les nombreuses feuilles d'un vert foncé, luisant, de forme triangulaire ou en fer de flèche, sont souvent ondulées sur les bords. Cette plante peut être confondue avec le Datura qui, lui, est très toxique.

Les fleurs sont petites et la floraison a lieu de juin à septembre.

Habitat[modifier | modifier le code]

On rencontre le chénopode bon-Henri à l'état sauvage entre 200 et 2 600 m d'altitude, dans les endroits où sont déposées des déjections azotées des animaux et les reposoirs à bestiaux.

Ce n'est pas une plante protégée.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les jeunes pousses sont coupées au printemps à environ 20 cm de hauteur et se font cuire à la vapeur. Plus tard dans l'année, les feuilles s'utilisent comme celles des épinards.

Culture[modifier | modifier le code]

C'est une plante vivace résistante aux basses températures, qui aime les terres riches et pousse volontiers à l'ombre car elle craint la sécheresse. Semé au printemps ou à l'automne, le chénopode bon-Henri produit des feuilles à couper à partir de l'année suivante et durant quatre à cinq ans[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GRIN, consulté le 27 septembre 2015
  2. a, b, c, d et e Nom en français d'après la fiche de cette espèce dans Brouillet et al. 2010+. VASCAN (Base de données des plantes vasculaires du Canada) de Canadensys.
  3. a, b, c, d, e et f Tela Botanica (France métro), consulté le 27 septembre 2015
  4. Nom en français d'après l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  5. a, b, c, d et e Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  6. a, b, c, d et e Nom en français d'après le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française.
  7. Chénopode Bon-Henri sur le site de Rustica, consulté le 27 septembre 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Base taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Autres liens externes[modifier | modifier le code]