Chèvre du Toggenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toggenburg.

Chèvre du Toggenbourg
Chèvre du Toggenbourg
Chèvre du Toggenbourg
Région d’origine
Région Toggenbourg, Drapeau de la Suisse Suisse
Caractéristiques
Robe Brun clair à un gris souris avec des marques blanches à la tête
Cornes Torsadées
Autre
Diffusion Mondiale
Utilisation Lait

La chèvre du Toggenbourg vient à l'origine du canton de Saint-Gall (Suisse) et plus précisément de la région du Toggenbourg. Elle porte le nom de toggenburger en allemand ou le diminutif de toggs[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Elle est issue d'une population locale établie de longue date, au moins les années 1600, dans le canton de Saint-Gall. Elle est surtout présente dans le centre et l'est du pays et doit son nom au district de Toggenburg. Elle représente environ 17 % du cheptel de chèvres total suisse. L'effectif est stable depuis plus de vingt ans, oscillant entre 4 000 et 5 000 individus[2]. C'est la race de chèvre ayant le plus ancien registre généalogique au monde : il a été ouvert en 1880[2].

Cette race a été introduite dans de nombreux pays, en particulier en Amérique du Nord où elle fait partie des races communes. Aux États-Unis, elle est présente depuis le début du XVIIe siècle et comte entre 2 000 et 3 000 individus depuis 1990[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Photo couleur d'une tête de chèvre brune sans cornes. Deux bandes blanches partent du museau, remontent au-dessus des yeux et rejoignent les oreilles également blanches. Le pelage est brun avec des poils plus longs blancs.
Tête caractéristique.

Elle est le plus souvent non-cornue. Sa robe varie d'un brun clair à un gris souris avec des marques blanches à la tête, au quartier arrière et au bas de ses pattes. Le pelage est hétérogène, court à long. Souvent les poils longs, plus clairs, sont répartis sur le dos et les cuisses.

La hauteur au garrot : va de 80 cm chez les mâles à 75 cm chez les femelles. La masse fluctue entre 65 kg chez les mâles et 45 kg chez les femelles[2].

Aptitudes[modifier | modifier le code]

photo couleur de deux chèvre beige-grises couchées dans l'herbe d'un pâturage.
En phase de rumination.

La chèvre du Toggenbourg est avant tout une race laitière. Elle produit en moyenne 780 kg[N 1] de lait sur une période de lactation de 270 jours avec un taux de matière grasse de 3,5 %[2]. La production aux États-Unis, a été portée à 930 kg et le record est de 1 869 kg sur 309 jours[3]

Elle est bien adaptée aux amplitudes de température que l'on trouve dans ses montagnes natales.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La chèvre Toggenburg », Site « la chèvre.com » (consulté le 4 janvier 2015)
  2. a b c et d « Toggenburger », Site «dad.fao.org », le site de la FAO (consulté le 4 janvier 2015)
  3. a et b « Toggenburg », Site «dad.fao.org », le site de la FAO (consulté le 4 janvier 2015)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La production laitière est généralement exprimée en kilogramme plutôt qu'en litre dans la littérature spécialisée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élevage Caprin, Agridea, 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]